Méningite : 7 symptômes qui doivent alerter

Des vomissements

Des vomissementsLes vomissements ne sont pas systématiques, mais lorsqu'ils sont présents, ils se présentent en jet et sont fréquents.
Pourquoi : "L'inflammation des méninges entraîne un dérèglement de la circulation du liquide céphalorachidien, source d’hypertension intracrânienne qui provoque une pression accrue sur le cerveau. Cela peut entraîner des vomissements", explique la pédiatre.
Que faire : Si vous soupçonnez une méningite, contactez le 15.

Une éruption de boutons

Il peut y avoir une éruption cutanée sous la forme de petits points rouges ou mauves ("purpura") semblables à des piqûres d'épingle rassemblées en grappes. Ces petits points ne disparaissent pas sous la pression* et ont tendance à s'étendre très rapidement.
Pourquoi : "Dans 30% des cas des infections invasives à méningocoque, le purpura fulminans est le signe d’une septicémie** d’évolution rapide, survenant alors que les signes cliniques voire biologiques d'une méningite bactérienne manquent. Cela peut conduire au décès ou laisser des séquelles", explique notre pédiatre.
Que faire : la survenue de ce symptôme est un signe d'extrême gravité, notamment quand il s'étend, imposant une hospitalisation très rapide. Contactez le 15.

* Appuyez sur la peau contre l'éruption avec un verre clair (transparent). Si vous pouvez voir les marques clairement à travers le verre, il s’agit d’un purpura. L'éruption peut être plus difficile à voir sur une peau foncée, mais sera visible dans les zones claires, en particulier la plante des pieds, la paume des mains, sur l'abdomen, l'intérieur des paupières.
** dissémination de la bactérie dans l'ensemble de l'organisme.

Des troubles de la conscience

La personne est confuse, ne sait plus où elle en est, et n'arrive plus à répondre à des questions très simples. Les troubles de la conscience peuvent aller jusqu’au coma.
Pourquoi : "L’œdème cérébral lié à l’inflammation méningée, associé à l’hypertension intracrânienne entraînent des troubles de la conscience" explique le Dr Weil-Olivier.
Ces signes de confusion sont présents seulement chez la moitié des enfants.
Que faire : Si vous soupçonnez une méningite, contactez le 15.

Remerciements au Dr Catherine Weil-Olivier, pédiatre et professeur en pédiatrie à l'université Paris VII.
Remerciements à l'association Audrey, Méningites France, une association spécialisée dans la méningite en France.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):
La rédaction vous recommande sur Amazon :