L’alerte européenne au H5N1 se précise

[5 février 2007 - 08:46]

L’abattage des 160 000 volailles d’un élevage de la marque Bernard Matthews à Holton, en Grande-Bretagne, devrait être terminé ce lundi matin. Confrontée à un second foyer européen d’influenza aviaire après la Hongrie, la France se prépare.

C’est bien la souche asiatique du virus qui sévit outre-Manche. Et lundi soir, l’Agence française de Sécurité sanitaire des Aliments (AFSSA) sera en mesure de fournir au gouvernement l’évaluation du niveau de risque en France.

Dans un communiqué diffusé vendredi, le ministère français de l’Agriculture et de la Pêche soulignait que «les mesures en vigueur (dans le pays) prévoient que l’alimentation et l’abreuvement des oiseaux doivent être protégés de tout contact avec la faune sauvage. Une application stricte de la réglementation est nécessaire pour la protection des élevages.»

Rappelons que la souche asiatique du virus aviaire H5N1, hautement pathogène pour les volailles, est potentiellement transmissible à l’homme. Un cas humain vient d’ailleurs d’être déclaré au Nigeria.

Les autorités britanniques ont mis en place une zone de protection stricte de 3 kilomètres autour du site. Elle est complétée par une zone de surveillance de 2 000 km2.

Source: Ministère de l’Agriculture et de la Pêche, 3 février 2007

> Remportez un chèque cadeau de 500€ et offrez-vous un vélo électrique en participant au jeu concours de La Banque Postale

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):