Ver solitaire : les aliments les plus à risque
Sommaire

Les viandes bovines et porcines sont des aliments à risque

Les viandes bovines et porcines sont des aliments à risque

Le nutritionniste recommande d’être particulièrement prudent lorsque l’on mange de la viande. "Certaines viandes comme la viande de bœuf ou de porc ont tendance à être contaminées par le ténia, explique le spécialiste. D’où l’importance de bien cuire la viande : la bactérie est alors détruite par la chaleur".

L’embryon du ver va se loger dans les muscles des bœufs et des porcs formant un petit kyste que l’homme avale avec la viande, sans s’en apercevoir. "Si celle-ci n’est pas assez cuite, l’embryon, resté vivant, se développe dans le tube digestif, où il devient un ver composé de plusieurs segments ou anneaux", ajoute l’Assurance Maladie.

Pour éviter de croiser la route de ce parasite, Raphaël Gruman préconise d’éviter la viande crue et d’être méfiant vis-à-vis de celle qui vous semble douteuse. "Si vous avez un doute sur la qualité de la viande, surtout si vous mangez à l’extérieur, mieux vaut vous abstenir. A la maison, veillez toujours à bien la conserver. En outre, il faut savoir que les viandes hachées sont particulièrement à risque". En effet, le fait de hacher la viande facilite la propagation de la bactérie à l'ensemble du morceau.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Merci à Raphaël Gruman, nutritionniste et auteur de La méthode Gruman, éd. Quotidien Malin 

Nature et sources du téna saginata, rapport de l'ANSES

Laboratoire MSD

Comprendre les parasitoses intestinales, Assurance Maladie

La rédaction vous recommande sur Amazon :