Champignons : 10 625 intoxications en 8 ans, alerte Santé Publique France
Sommaire

Quelles mesures de prévention pour éviter l’intoxication aux champignons ?

Selon Santé Publique France, un renforcement de la communication autour des risques liés à la consommation de champignons est nécessaire. L’organisme estime que “les relais dans les médias locaux doivent être privilégiés”, d’autres mesures peuvent s’avérer efficaces, comme “la mise à disposition sur un site Internet d’une liste d’officines ou sociétés de mycologie où pouvoir apporter sa cueillette” pour la faire contrôler.

En effet, une grande partie des intoxications est la conséquence d’une méconnaissance des espèces consommées, d’où l’importance de faire identifier sa récolte par un spécialiste. Santé Publique France rappelle que, dans tous les cas, il est déconseillé de donner des champignons sauvages aux enfants.

Dans son étude, l’organisation souligne que 3,3 % des patients empoisonnés avaient moins de 5 ans. Le plus jeune n’avait que 9 mois.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Bulletin épidémiologique hebdomadaire, 10 décembre 2019, n°33, Santé Publique France. 

La rédaction vous recommande sur Amazon :