Le Viagra® pourrait sauver votre cœur

Publié le 02 Mai 2019 par Emmanuelle Jung, journaliste santé
Des chercheurs ont découvert que le Viagra®, habituellement utilisé pour traiter la dysfonction érectile, était capable de ralentir la progression de l’insuffisance cardiaque.
Publicité

A lire aussi :

Une véritable avancée dans le traitement de l’insuffisance cardiaque, dont les taux de survie restent encore inférieurs à ceux des cancers les plus courants. Des chercheurs issus de l’Université de Manchester ont découvert que le Viagra® ralentissait, voire inversait, la progression de l’insuffisance cardiaque chez les moutons. Un effet qui devrait également se manifester chez l’homme, selon les propos d’Andrew Trafford, principal auteur de cette recherche, relayée par Medical Xpress, un site anglais consacré à la recherche médicale. « Cette découverte est un progrès face à cette pathologie dévastatrice qui sévit chez des milliers de personnes », affirme le chercheur. En effet, l’insuffisance cardiaque se produit lorsque le cœur est incapable de pomper suffisamment de sang pour répondre aux besoins de l’organisme. Cela provoque une accumulation de liquide dans les poumons, entraînant un essoufflement et une rétention hydrique. A ce jour, la plupart des traitements s’avèrent inefficaces.

Publicité
Publicité

Un traitement qui régule les effets néfastes de l’adrénaline

Les scientifiques ont alors mené leurs recherches sur des moutons. En effet, la physiologie de leur cœur se rapproche de celle des humains. Les experts ont administré du tadalafil (médicament qui appartient au même groupe que le Viagra®) aux animaux présentant une insuffisance cardiaque suffisamment avancée pour nécessiter un traitement. Et en peu de temps, la progression du trouble s’est trouvée stoppée. En réalité, cette solution a même pu inverser le cours de l’insuffisance cardiaque. L’explication ? Le tadalafil bloque une enzyme connue sous le nom de phosphodiesterase 5, qui régule la façon dont nos tissus répondent à certaines hormones comme l’adrénaline. Le médicament renforce la capacité du cœur à réagir face à l’adrénaline.

Attention à l’automédication

« Il est tout à fait possible que certains patients qui prennent un traitement contre la dysfonction érectile aient également bénéficié involontairement d’un effet protecteur sur leur cœur », ajoutent les chercheurs. La dose perçue par le mouton durant l’étude étant similaire à la dose que l’homme reçoit lorsqu’il est traité pour un trouble érectile. L’avantage du traitement ? Un médicament déjà fiable et largement utilisé, avec des effets secondairesminimes. Les chercheurs mettent néanmoins en garde contre l’automédication: « Nous ne conseillons pas aux patients de se soigner seuls. Si vous êtes concerné par l’insuffisance cardiaque, ce traitement n’exonère pas d’un avis médical. Le tadalafil peut interférer avec d’autres médicaments ».

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X