Insuffisance cardiaque : 94% des Français ne connaissent pas ces symptômes

Une récente étude alerte sur les symptômes de l'insuffisance cardiaque, trop peu connus et reconnus par les Français. Une méconnaissance d'autant plus grave qu'elle retarde le diagnostic de la maladie et donc sa prise en charge.
woman has chest pain in the gardenIstock

Mise à part la crise cardiaque, les maladies cardiovasculaires ne vous évoquent sûrement pas grand chose. Leurs symptômes, encore moins. C'est du moins le constat qu'a fait le Groupe Insuffisance Cardiaque et Cardiomyopathies (GICC) de la Société Française de Cardiologie (SFC) le 5 septembre 2018, après avoir mené une étude qui révèle que 94% des Français ne connaissent pas les symptômes de l'insuffisance cardiaque, maladie qui touche pourtant 1,5 million de personnes et entraîne un décès toutes les sept minutes en France.

A lire aussi :

Insuffisance cardiaque : des symptômes reconnaissables mais négligés

Les chercheurs ont interrogé 5000 Français afin de cerner les connaissances du grand public sur l'insuffisance cardiaque, correspondant à un mauvais pompage du coeur qui ne parvient plus à irriguer correctement les différents organes. Malheureusement, celles-ci sont infimes : si 78% d'entre eux ont déjà entendu parler de l'infarctus du myocarde et que la douleur à la poitrine est identifiée comme le signe avant-coureur d'une maladie cardiovasculaire dans 72% des cas, seuls 6% ont conscience que les oedèmes et la prise de poids sont les symptômes principaux de l'insuffisance cardiaque, qui fait pourtant partie des maladies cardiovasculaires les plus communes et meurtrières.

Autre information inquiétante : "les symptômes de l'insuffisance cardiaque 'EPOF' - pour Essoufflement à l'effort, Prise de poids, Œdèmes des membres inférieurs et Fatigue importante limitant l’activité quotidienne - ne sont identifiés ni par les patients ni par les médecins comme signes d’insuffisance cardiaque", explique le GICC. Pourtant, parmi les personnes interrogées, 80% de celles qui souffrent de la maladie ont reconnu avoir eu ces symptômes avant d'être hospitalisées. Une absence de diagnostic d'autant plus sérieuse que la prise en charge est tardive.

"Il est urgent de mieux informer le grand public sur les symptômes de l’insuffisance cardiaque afin de favoriser le diagnostic et une prise en charge rapide par des traitements, dont l'efficacité est démontrée. De nombreuses vies seraient ainsi sauvées", prévient le Docteur Florence Beauvais, cardiologue à l' l’hôpital Lariboisière -Saint Louis à Paris et secrétaire du GICC.

Insuffisance cardiaque : la prévention comme traitement

Si le pronostic de l'insuffisance cardiaque est grave surtout chez les personnes âgées (après 80 ans, 40% des patients décèdent dans l'année suite à un épisode de décompensation cardiaque), la prévention constitue le meilleur traitement. Certains facteurs de la maladie tels que le tabagisme, l'hypertension, le diabète, le cholestérol, la sédentarité ou encore l'obésité peuvent en effet disparaître ou s'amenuir lorsque l'on change nos habitudes de vie. L'activité physique et une alimentation saine et équilibrée notamment sont des mesures préventives à prendre en compte.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : L'insuffisance cardiaque congestive

Source(s):

Dossier de presse du Groupe Insuffisance Cardiaque et Cardiomyopathies (GICC) de la Société Française de Cardiologie (SFC) - "Combattre l’insuffisance cardiaque : 1,5 million de français touchés et 1 décès toutes les 7 minutes, 70 000 morts par an". 5 septembre 2018.

"Insuffisance cardiaque - ralentir son évolution par une surveillance médicale". Fédération Française de Cardiologie.

"Insuffisance cardiaque et pathologies associées". Geriatr Psychol Neuropsychiatr Vieil. Septembre 2015.

La rédaction vous recommande sur Amazon :