Sommaire

L'activité physique pour prévenir la récidive

L'activité physique pour prévenir la récidive© getty

Enfin, la dernière chose à faire après un infarctus est de ne pas reprendre le sport ou de ne pas s'y mettre. "On observe de nombreuses personnes qui ont peur de refaire un infarctus et qui s'installe dans la sédentarité ou dont les proches ont tellement peur qui ne laissent plus le patient faire quoi que ce soit. L'environnement peut être surprotecteur et entraver la reprise d'une vie normale et d'une activité normale", met en garde la spécialité.

Pratiquer une activité physique après un infarctus est aussi une part importante de la prévention, cela diminue le risque de récidive. "En matière d'infarctus, l'activité physique est une partie de la prévention primaire, mais aussi secondaire", observe Justine Budese.

"Il faudra trois à six mois avant de reprendre une pratique"

"Il est primordial de sortir de la sédentarité si on y était et ne surtout pas y tomber si on faisait du sport avant un accident cardiaque", précise-t-elle. Pour Justine Burdese, "il faudra trois à six mois avant de reprendre une pratique sportive normale. Et il y a aura toujours des restrictions vis-à-vis de la compétition et du sport à très haute intensité pour ces patients".

Sources

Merci à Justine Burdese, ambassadrice de l'association Agir pour le cœur des femmes, et cardiologue

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.