Sommaire

Les sports à éviter après un infarctus

Les sports à éviter après un infarctus© getty

Une fois qu'une reprise sereine a eu lieu, il est nécessaire d'augmenter progressivement l'intensité pour pouvoir progresser. "Sur l'échelle de Borg, sur laquelle se base les professionnels, on doit se situer entre 12 et 14, l'exercice doit être moyennement difficile. Pour vous donner une idée, parler doit être possible durant l'effort, mais pas chanter", illustre la spécialiste.

"Trois séances par semaine, c'est vraiment le minimum"

La régularité de la pratique joue également un rôle important : "Idéalement, c'est tous les jours ou des sessions de 30 minutes à 1 heure, 4 à 5 fois par semaine, ce qui reste contraignant", reconnaît le médecin. "Trois séances par semaine, c'est vraiment le minimum quand on a fait un infarctus et qu'il faut prendre soin de soi", résume-t-elle.

"Je ne recommande pas de faire du sport en groupe"

La spécialiste pose plusieurs limites. La première : ne pas être dans une logique de compétition. "Je ne recommande pas de faire du sport en groupe au début parce que même si on n'est pas inscrit à une compétition on peut être dans une logique compétitive. Par exemple, si on appartient à un groupe de cyclistes, on va se donner à fond et on ne va pas écouter son corps, alors que c'est primordial après un infarctus".

Les sports de contact sont également contre-indiqués. "Les traitements médicamenteux fluidifient le sang. On évite donc les activités où on peut se blesser ou ceux qui présentent un environnement dangereux en cas de malaise cardiaque, comme l'escalade, la plongée ou le parachutisme". Idem pour les sports comme l’haltérophilie : "ce sont des sports à glotte fermée, qui ne sont pas recommandées, car ils donnent des grandes fluctuations de pression artérielle", indique notre experte.

Sources

Merci à Justine Burdese, ambassadrice de l'association Agir pour le cœur des femmes, et cardiologue

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.