Prendre des somnifères contribuerait à l’hypertension

Publié le 03 Avril 2019 par Morgane Garnier, Journaliste Santé
Une récente étude espagnole suggère une association entre l’hypertension et les somnifères : chez les personnes de plus de 60 ans, la prise de ces médicaments entraînerait un plus grand besoin d’antihypertenseurs. 
Publicité

En France, près de 3,5 millions de personnes de plus de 65 ans consomment régulièrement des somnifères; autant de personnes qui pourraient être concernées par de plus grands problèmes d’hypertension. Dans une étude publiée le 25 mars 2019 dans la revue Geriatrics & Gerontology International, des chercheurs espagnols suggèrent en effet que l’usage de somnifères est associé à un plus grand besoin de médicaments antihypertenseurs.

Publicité

Plus de médicaments antihypertenseurs sous somnifères

Pour arriver à ce constat, les chercheurs ont suivi 752 personnes âgées de plus de 60 ans traitées pour une hypertension. Au début de l’étude, la durée et la qualité de leur sommeil, leur usage potentiel de somnifères ainsi que le nombre de médicaments antihypertenseurs qu’ils prenaient ont été déterminés. Au total, 16,5% des participants consommaient régulièrement des somnifères, et le nombre moyen d’antihypertenseurs consommés était de 1,8. Les chercheurs ont alors pu remarquer que, pendant la période de suivi, 157 patients (soit 20,7%) avaient augmenté leur nombre de médicaments antihypertenseurs. Selon eux, "la consommation régulière de somnifères était associée à un risque accru d'augmentation du nombre de médicaments antihypertenseurs".

Publicité

L’usage de somnifères, un symptôme précoce d’hypertension ?

Si les chercheurs ne sont pour l’instant pas parvenus à expliquer le mécanisme de cette association, ils assurent que celle-ci est plausible car elle a pu être observée indépendamment de certains facteurs confondants comme la durée et la qualité du sommeil, la pratique ou non d’une activité physique, le régime alimentaire ou encore l’indice de masse corporelle (IMC), qui ont un impact sur la tension artérielle. La relation de cause à effet est donc d’autant plus probable.

Au vu de ces résultats, ils expliquent que “l’usage de somnifères pourrait être un indicateur des futurs besoins d’un traitement hypertenseur, et également un indicateur d’alerte poussant à examiner les troubles du sommeil ou les mauvaises habitudes de vie sous-jacents”.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X