Insomnies : méfiez-vous de l'hypertension

Vous souffrez de troubles du sommeil : insomnie, apnée du sommeil ? Attention, des nuits agitées, trop courtes, ou perturbées, favorisent la survenue de l'hypertension artérielle et la résistance à ses traitements. Explications.

Publicité

Manque de sommeil : plus de risque d'être hypertendu

On sait aujourd’hui que le manque de sommeil ou sa mauvaise qualité influencent la survenue d’une hypertension artérielle.

A lire aussi : Dormir en lieu sûr

Publicité
Publicité

Des études récentes (1) montrent que les personnes dormant en moyenne 5 heures par nuit doublent leur risque de développer une hypertension dans les 5 ans par rapport à celles qui dorment 7 à 8 heures par nuit. Les raisons avancées à ce sur-risque ? "Tout d’abord, les gens qui cumulent une dette de sommeil, qui peut aller jusqu’à 1 mois par an, vont produire plus d'hormones de stress que les autres", explique le Pr Jean-Jacques Mourad, Président du CFLHTA (2). "Second phénomène, les dettes de sommeil induisent des comportements délétères : grignotage, consommation d’excitants, sédentarisation", ajoute-t-il. Tout ceci fait le lit des risques cardio-vasculaires.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X