Sommaire

Le sel : pas toujours en cause dans l'hypertension

Le sel : pas toujours en cause dans l'hypertensionLe sel est-il vraiment en cause dans l’hypertension ? La question fait polémique dans le monde scientifique.

Pour certains médecins, il est inutile de réduire la consommation de sel chez tous les individus. Selon certains travaux (1), le sel n’est pas un facteur déclencheur de l’hypertension artérielle. Pour preuve, une restriction en sel chez des normaux-tendus n’entraîne pas de baisse significative de la tension.

Ce point de vue reste néanmoins à relativiser. En effet, pour d’autres chercheurs (2), une trop forte consommation de sel induit forcément une hausse de la pression artérielle et peut entraîner des risques cardio-vasculaires. Le sel ne conduirait pas forcément à l’hypertension, mais une fois l’hypertension installée, mieux vaut par mesure de précaution ne pas en abuser.

L’avis du Dr Bruno Schnebert, cardiologue : "Il est assez simple de mesurer la quantité de sel consommé par les patients via leur natriurèse (taux de sodium dans les urines). On constate avant traitement qu’il n’y a pas une consommation de sel énorme chez tous les hypertendus". En clair, notre expert, même s'il conseille le respect du principe de précaution, n'observe pas de lien systématique entre consommation de sel et hypertension.

(1) Etude “Effects of Sodium Restriction on Blood Pressure, Renin, Aldosterone, Catecholamines, Cholesterols, and Triglyceride”, de Niels A. Graudal, MD, Anders M. Galløe, MD, Peter Garred, DrMedSci, 1998
(2) Etude “Long term effects of dietary sodium reduction on cardiovascular disease outcomes: observational follow-up of the trials of hypertension prevention (TOHP)”, de N. Cook, J. Cutler, E. Obarzanek, 2007

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.