Flore vaginale : comment survient la mycose ?

Le principal ennemi de la flore vaginale, c’est un certain « Candida albicans ». Ce champignon microscopique, naturellement présent dans la flore de Döderlein, peut très vite proliférer de manière anarchique et occasionner ce que l’on appelle une mycose vaginale ou vaginite. Cette infection gynécologique fréquente chez les femmes est généralement induite par un déséquilibre au sein de la flore vaginale. Cela peut être dû à un excès d’hygiène intime, à une prise d’antibiotiques, au port de sous-vêtements synthétiques, à la pose d’un stérilet…

Flore vaginale : comment prévenir la mycose ?

Plusieurs mesures permettent de préserver le fragile écosystème qui constitue la flore vaginale. Tout d’abord, une attention particulière doit être portée à la toilette intime. Celle-ci doit être réalisée avec des produits adaptés et, surtout, ne pas être trop fréquente. En outre, le port de sous-vêtements en coton doit être privilégié, notamment chez les femmes sujettes aux infections de ce type. En cas de mycoses récidivantes, d’ailleurs, certains spécialistes recommandent de faire des cures de probiotiques afin de restaurer une flore vaginale soumise à rude épreuve. En effet, les probiotiques sont des médicaments composés de micro-organismes qui vont agir contre les bactéries pathogènes contenues dans la flore vaginale.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.