Sommaire

Comme son nom l’indique, le frelon asiatique est originaire d’Asie et présent en France depuis 2004, où il a été repéré pour la première fois. Cet insecte serait arrivé par accident sur notre territoire, avant de s’implanter dans notre environnement. En effet, il se murmure qu’il a fait son arrivée en France dans une cargaison de poteries en provenance de Chine, livrée dans le sud-ouest de notre pays d'où il a ensuite essaimé. Au Japon, ce frelon tue 30 à 50 personnes chaque année.

Un frelon asiatique "géant" appelé Vespa mandarinia a été repéré aux Etats-Unis, dans l'Etat de Washington, fin 2019, rapporte le New York Times le 3 mai. C'est la plus grosse espèce de frelons au monde. Or, l'espèce présente en France est le Vespa velutina, un frelon asiatique plus petit que le Vespa mandarinia. "Vespa velutina est également plus petit que le frelon européen autochtone appelé Vespa crabro", nous détaille le Pr Stéphane Gayet, infectiologue, hygiéniste au CHU de Strasbourg.

Si son homologue européen est semblable à une très grosse guêpe, le frelon asiatique, ou Vespa velutina, est particulièrement foncé. Sa tête et son abdomen sont noirs. On distingue un anneau orangé au niveau de l’abdomen. Les pattes, quant à elles, sont noires et jaunes.

Cet insecte, réputé pour fabriquer des nids volumineux, donc très visibles, est désormais de retour dans certains départements français, alerte France 3 le 7 mai dernier. D'après certains spécialistes, le confinement et les conditions météorologiques ne sont pas étrangers à sa présence…

Le frelon asiatique, présent dans l’ensemble des départements français

On peut désormais retrouver le frelon asiatique en Gironde et dans les Landes. En région parisienne, certaines communes ont alerté leurs administrés du retour de l'insecte invasif. C'est le cas par exemple de Poissy, dans les Yvelines, ou d'Epinay-sur-Seine, en Seine-Saint-Denis.

"Avec le retour des beaux jours, les nids primaires (et donc bientôt les nids secondaires, ndlr) de frelons asiatiques sont de retour, notamment à Poissy", prévient la page Facebook de la ville.

En outre, Erick Le Bervet, spécialiste de lutte contre le frelon asiatique et apiculteur amateur aux alentours de Bordeaux, assure à France 3 avoir recensé une centaine de signalements de particuliers alertant de la présence de l’insecte ou de nids dans leur habitation. Le Journal du Centre rapporte aussi des cas dans la Nièvre.

Des nids dans les boîtes aux lettres ou encore sous des voitures qui n'ont pas bougé depuis huit semaines

Aujourd’hui, le frelon asiatique s’avère présent dans tous les départements français. "En ce moment, on trouve des nids dans les boîtes aux lettres des résidences secondaires, ou encore sous des voitures qui n'ont pas bougé depuis huit semaines", avertit Erick Le Bervet. Ces nids sont des nids primaires.

"On a eu un peu de répit l'année dernière après un pic il y a deux ans. Mais cette année débute très fort, poursuit-il, avant d'appeler à la vigilance : N'hésitez pas à lever la tête, à surveiller si vous voyez des frelons faire des allers-retours autour d'un point fixe, c'est qu'il y a sans doute un nid à proximité".

Néanmoins, "les frelons asiatiques n’aiment pas le bruit et ne construisent des nids que dans les habitations non occupées", note le Pr Gayet.

Comment reconnaître le frelon asiatique ?

Le frelon asiatique Vespa velutina doit être distingué du Vespa mandarinia (le frelon asiatique géant repéré aux USA). Ce dernier est plus gros.

Le frelon asiatique présent en France peut être reconnu grâce à son coloris foncé. On observe un anneau orangé sur l’abdomen noir. Sa tête est noire également, contrairement au frelon européen, qui lui, a une tête brun-rouge. Les pâtes du frelon sont noires et jaunes : noires près du thorax et jaunes au niveau des extrémités.

Son thorax est brun-noir et velu. Le frelon asiatique mesure environ 3 cm. Il est donc un peu plus petit que le frelon européen, qui mesure environ 4 cm.

Photo : Vespa velutina nigrithorax capturé à Toulouse

Photo : Vespa velutina nigrithorax capturé à Toulouse© Creative Commons

Crédit : Didier Descouens, 13 juin 2013 - CC - Licence : https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.en

Piqûre d’un frelon asiatique : quels sont les symptômes qui doivent alarmer ?

Piqûre d’un frelon asiatique : quels sont les symptômes qui doivent alarmer ?© Istock

Une étude menée par l’université de Tours et le Museum d’Histoire Naturelle de Paris démontrait en 2011 le caractère invasif du frelon asiatique. "Vespa velutina se répand très rapidement à travers la France et risque d’envahir la majeure partie de l’Europe occidentale", indiquaient les chercheurs.

En effet, depuis son introduction accidentelle en 2004, le frelon asiatique a colonisé la moitié de la France en moins de 6 ans. En 2004, on comptait uniquement 3 nids sur un seul département (le Lot-et-Garonne). En 2009, on recensait 1 637 nids à travers 32 départements. À partir de 2010, le frelon asiatique a été signalé dans le Pays Basque espagnol. À l’heure actuelle, la quasi-totalité du territoire français est colonisée. Des données qui ne sont pas pour nous rassurer. Si dans la majorité des cas, la piqûre de ce frelon n’est pas mortelle, elle n’est pas sans risque pour l’Homme.

Frelon asiatique : il pique s’il se sent menacé

La piqûre de frelon ressemble à la piqûre de guêpe mais s’avère plus marquée et plus douloureuse. Vous constaterez un point rouge, qui va se former localement avant de gonfler.

En général, le frelon asiatique est moins agressif avec l'Homme que son cousin européen, car il s'attaque aux araignées et aux insectes, pour nourrir ses larves. En effet, le frelon asiatique ne pique l’Homme que lorsqu’il se trouve menacé en principe. On parle de piqûre de défense.

Et pour cause, cet insecte risque sa vie s’il décide de vous piquer. Si son dard reste planté dans la victime, le frelon peut se vider de son sang et mourir.

Que faut-il faire si le frelon asiatique vous pique ?

Si la victime est allergique, il faut prévenir le Samu (15) sans attendre. Les personnes allergiques au venin des hyménoptères (la famille des guêpes) peuvent en mourir.

De manière générale, il est préconisé d’appliquer des glaçons sur votre piqûre. Vous pouvez aussi tenter votre chance avec un aspi-venin. "Mais il ne faut pas presser la zone piquée pour essayer de la faire saigner", met en garde le Pr Stéphane Gayet. Ensuite, il faut être attentif à l’état de la personne piquée. Des complications peuvent survenir.

Frelon asiatique : quelles sont les complications possibles après une piqûre ?

Dans la très grande majorité des cas, la piqûre du frelon asiatique n’est pas mortelle. Mais elle peut l’être si le sujet est allergique. En outre, les bébés et jeunes enfants sont vulnérables face à cet insecte. Les piqûres peuvent leur provoquer un œdème et causer une chute de tension. S’ils sont piqués, les très jeunes enfants sont en grand danger. Les adultes, en principe, n’en meurent pas, sauf dans certains cas :

  • S’ils sont piqués par de nombreux frelons (lors du dérangement d’un nid).
  • S’ils sont piqués par la reine : le dard d'une reine peut mesurer 6 millimètres, et la glande venimeus contient une grande dose de venin. Elle est particulièrement agressive.

"Si jamais on essaie de tuer la reine avec une bombe d'insecticide et qu'on la rate, elle va vous taper au visage. Elle par contre, elle ne vous ratera pas. Elle peut vous suivre sur huit ou dix mètres pour vous avoir", alerte Etienne Roumailhac, artisan en désinsectisation dans les Landes, au micro de France 3. "Le danger est maximal avec les petits nids (primaires), ce sont ceux qui sont par exemple dans les boîtes à lettres", note le Pr Gayet.

Si vous avez été piqué par un frelon asiatique, vous risquez de souffrir de maux de têtes ou un malaise, voire une perte de connaissance. Si êtes concerné par ce type de symptômes, il faut alerter les urgences sans tarder. Si aucun symptôme ne survient, il est inutile de paniquer.

Frelon asiatique : comment reconnaître un nid chez vous ?

Frelon asiatique : comment reconnaître un nid chez vous ?© Istock

Les experts sont unanimes sur la question : il ne faut surtout pas chercher à remédier seul à ce problème. Vouloir vous débarrasser vous-même d’un nid de frelon asiatique n’est pas sans risque, et ce, même si vous avez un insecticide. Souvent mal utilisés, ils ne tuent pas l'insecte mais ne feront qu’accentuer son agressivité.

Si vous constatez un nid proche, voire dans votre habitation : vous pouvez appeler les pompiers qui viendront l'enlever. Parfois, cette opération est facturée. Néanmoins, ils peuvent refuser d'agir s’ils estiment que le risque n'est pas important. Dans ce cas de figure, il faudra avoir recours à une société privée spécialisée.

Plus le nid est gros, plus le danger est important

Le risque principal des frelons asiatiques vient des nids à proximité des maisons. On peut trouver un nid primaire (d’une petite taille, telle une orange). Ils contiennent une reine avec quelques dizaines d’ouvrières. On le distingue du nid principa l qui peut avoir la taille d’un ballon de football, voire même plus gros. On le trouve généralement dans les arbres. Ce dernier contient des milliers d’ouvrières. Plus le nid est gros, plus le danger est important.

Attention, quelle que soit la taille du nid, il est fortement déconseillé d’essayer de le détruire vous-même.

Photo : nid de Vespa velutina

Photo : nid de Vespa velutina © Creative Commons

Crédit : Francis ITHURBURU, 1 août 2012 - CC - Licence : https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.en

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

L'inquiétant retour en force du frelon asiatique, France 3, 7 mai 2020

Bilan des Travaux sur l'invasion en France du frelon asiatique, Université de Tours et Museum d’Histoire Naturelle de Paris, 2011

Merci au Pr Stéphane Gayet, infectiologue, hygiéniste au CHU de Strabsourg

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.