Piqûre de frelon asiatique : que faire ?
Sommaire

Reconnaître un frelon asiatique

Reconnaître un frelon asiatique© Istock

Ça fait mal, ça fait gonfler et ça peut susciter de graves réactions allergiques : les piqûres d’hyménoptères, ce n’est pas une mince affaire. Abeilles, guêpes, bourdons et frelons nous mènent la vie dure, d’autant plus que de nouvelles espèces font régulièrement leur apparition sur le territoire français. C’est le cas du frelon asiatique, aussi connu sous le nom de Vespa velutina : arrivé de Chine par containers en même temps que des poteries importées il y a une dizaine d’années, l’insecte s’était d’abord implanté dans le sud-ouest de l’hexagone, dans le Gers. Aujourd’hui, il prolifère presque partout en France, au grand damne des apiphobes.

Outre la menace qu’il représente pour les apiculteurs (l’insecte appréciant particulièrement les abeilles), les professionnels de santé s’accordent à dire que l’on observe de plus en plus de piqûres de frelon asiatique : "Il y a de plus en plus de déclarations de piqûres en parallèle de leur développement sur le territoire", indique le Dr Pham-Thi, allergologue. Sa consœur, Joëlle Birnbaum, explique également qu’il y a "plus de piqûres car les nids sont en train de s’implanter".

Mais à quoi ressemble-t-il exactement ? Plus petit que le frelon européen, le frelon asiatique se distingue par son corps brun, sa couleur orange en partie terminale de l’abdomen et ses pattes jaunes. "Les observateurs s’accordent sur le fait qu’il n’est pas forcément agressif et qu’il est possible d'observer son nid à 4 ou 5 mètres de distance sans risque, précise le Dr Pham-Thi. Mais de nombreux témoignages décrivent des comportements agressifs possibles."

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.