Fausses couches : Julie Ferrier se confie sur le drame de sa vie

Publié le 05 Juillet 2019 à 16h16 par Louise Ballongue, journaliste santé
Dans une récente interview, Julie Ferrier s'est confiée sur un drame qui la touche profondément - ses 8 fausses couches - et sur ses regrets de n’avoir jamais pu devenir mère.

Fausses couches : Julie Ferrier se confie sur le drame de sa vie© abacapress

On la connaît pour son humour, moins pour son sérieux. Pourtant c’est avec gravité que Julie Ferrier s’est confiée à Paris Match sur un sujet intime qui l’affecte beaucoup.

"J'ai fait 8 fausses couches dans ma vie"

"Je suis quelqu’un qui tombe facilement enceinte", avoue-t-elle à Paris Match. "J’ai fait huit fausses couches. C’est à chialer".

Face à ces échecs, Julie Ferrier est même devenue un cas clinique : "Après la quatrième, j’ai été l’objet d’une étude poussée, à la Pitié-Salpêtrière. J’ai commencé une psychothérapie qui a duré une année. Suivie de quatre autres fausses couches".

Désespérée, elle affirme avoir tout essayé, de la "médecine chinoise" au "vaudou" : "Je voulais un enfant comme personne. Enfin non, comme tout le monde". Une persévérance qui n’a injustement pas fini par payer.

L’actrice s’est également penchée sur son passé et sur ses relations difficiles avec son père. S’il n’a pas été très présent pour elle, l’actrice a admis l’avoir "appelé il y a quelques jours pour lui dire qu’il serait temps qu’il joue un rôle dans sa vie". Car selon Julie Ferrier, leur lien chaotique est en partie responsable du fait qu’elle n’a pas réussi à devenir maman. Un mal dont elle a énormément souffert et qui a également impacté sa vie conjugale.

"Je suis aimante. J'ai vécu dans ma vie trois grandes histoires d'amour. La dernière date de quatre ans." Mais son statut de célébrité ne lui simplifie pas la tâche en matière de séduction : "Pas évident, quand on est actrice et un peu connue, de ne pas effrayer les hommes, a-t-elle raconté à nos confrères, avant d'ajouter "je préférerais vous dire que je suis en couple et que tout va bien, mais je suis surtout en quête d'amour."

Fausses couches : des causes multiples

La fausse couche est un événement très fréquent qui touche 10 à 15% des femmes enceintes.

Ces complications sont très différentes d'un point de vue physiologique et psychologique, selon qu'elles interviennent au début ou à la fin de la grossesse.

Souvent accompagnées de saignements et de douleurs importantes, les fausses couches doivent vous amener à consulter un médecin.

Les fausses-couches à répétition (à distinguer de celles isolées) concernent-elles 1,5 % des femmes.

Parmi les causes de fausses-couches à répétition, on trouve :

  • Une anomalie de l'anatomie de l'utérus qui ne permet pas la bonne implantation de l’œuf (dans 20 à 25 % des cas).
  • Une anomalie génétique.
  • Une insuffisance ovarienne, qui concerne 20 à 25 % des cas avant 40 ans.
  • Une anomalie des facteurs de coagulation : Les médecins s'intéressent également aux maladies auto-immunes.
  • La qualité du sperme du partenaire peut parfois être à l'origine de fausses couches à répétition. Il sera alors utile d'effectuer un spermogramme.
  • Un problème endocrinien : un bilan thyroïdien avec dosage de la TSH est également nécessaire pour écarter de possibles hyperthyroïdies et thyroïdies auto-immunes (type Hashimoto). Mais d'autres problèmes hormonaux peuvent être incriminés : insuffisance de la phase lutéale, un syndrome des ovaires polykystiques, un taux élevé d'hormone prolactine, un diabète non équilibré...
  • Des facteurs infectieux au niveau de l'embryon ou du fœtus ou de l'endomètre.
  • Des problèmes auto-immuns : sans raison apparente, le corps développe des anticorps qui sont à l'origine de la mort du fœtus.
  • Des facteurs environnementaux : l'obésité, le tabagisme, le café, les phtalates ou l'exposition à certains polluants.
La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X