Sommaire

Lutter contre la diarrhée

L’eau de riz : un pansement naturel

L’eau de cuisson de riz est un remède de grand-mère pour réduire les signes de la gastro-entérite et notamment les diarrhées. Elle agit comme un plâtre et restaure le calme dans vos intestins. Elle permet une réhydratation efficace et fournit de l’énergie grâce à son amidon.

En pratique : faire bouillir 40 gr de riz pendant 25 min dans une casserole. Mettre le couvercle afin d’éviter l’évaporation. Filtrer l’eau de riz et boire une fois tiède. Ajouter éventuellement un peu de miel et de cannelle. Réserver le riz pour un prochain repas. Prenez un verre matin, midi et soir jusqu’à guérison.

Les carottes pour réparer la muqueuse intestinale

Les carottes sont riches en sels minéraux et permettent de lutter contre leur perte liée aux diarrhées. En outre, la pectine qu’elles contiennent est un gélifiant naturel permettant de limiter les diarrhées. Enfin elles accélèrent la cicatrisation des muqueuses des parois de l’intestin.

En pratique :

  • En jus : si vous avez un extracteur de jus ou une centrifugeuse, cette vilaine gastro est l’occasion de s’en servir ! La réduction en jus facilite l’assimilation des minéraux contenus dans les légumes.
  • Cuites : faire cuire les carottes dans une casserole pendant 30 min. Les réduire éventuellement en purée ou en potage afin de les rendre plus digestes. Éviter les carottes crues.

Le coing pour ralentir le transit

Le coing est un anti-diarrhéique puissant. Les pectines qu’il contient sont des fibres solubles qui absorbent l’eau : en elles deviennent visqueuses au contact de cette dernière et agissent comme un gélifiant. Les tanins du coing ralentissent quant à eux le transit intestinal. Le coing est riche en nutriments et en glucides permettant de vous reprendre quelques forces. Mais il est surtout composé d’eau (83%) et constitue donc un atout pour vous réhydrater.

En pratique : éplucher et retirer les pépins des fruits. Les couper en morceau. Faire cuire les coing 30 minutes au four ou 15 minutes à la vapeur (cocotte-minute). Une fois les fruits cuit, réduire éventuellement en purée/compote. C’est prêt.

L’eau de quinton pour se réhydrater

Les diarrhées nous font perdre une grande quantité de minéraux et d’oligo-éléments. L’eau de quinton hypertonique est une eau de mer très concentrée en minéraux. Elle permet de recharger l’organisme et d’éviter une grande fatigue en fin de gastro-entérite. Elle aide les cellules à lutter contre les microbes selon le biologiste français René Quinton (1866-1925) qui en fit la découverte (14). Ce dernier serait parvenu à soigner des bébés atteints de choléra et de gastro-entérite grâce à cette eau qu’il appelle le « plasma marin ». En effet, selon lui sa composition minérale serait identique à celle du plasma sanguin humain (avec toutefois une plus forte teneur en iode). L’eau de Quinton est disponible en pharmacie ou en magasin bio.

En pratique : prendre 3 à 6 ampoules par jour en dehors des repas afin de faciliter l’absorption des nutriments. La cure se fait tout au long de la période de gastro-entérite et jusqu’à une semaine après.

Sources

- Les remèdes de A à Z, Michel Pierre, Editions du Chêne, 14 janvier 2015.

- La pharmacie familiale au naturel, Christine Cieur-Tranquard, Edisud, 2009.

- Soigner les petits maux de l'hiver par les plantes, Dr Jacques Labescat, Rustica Editions, 2006.

- 100 réflexes homépathie, Dr Albert-Claude Quemoun, Leduc.S Editions, 2007.

- Guide de poche d'aromathérapie, Danièle Festy, Leduc.S Editions, 2007.

- Mes 15 huiles essentielles, Danièle Festy, Leduc.S Editions, 2006.

(1)  Probiotiques pour le traitement de la diarrhée infectieuse, Allen SJ and al., 2004.

(2)  Les probiotiques dans le traitement et la prévention de la diarrhée infectieuse aiguë chez les nourrissons et les enfants : une revue systématique des essais publiés randomisés, en double aveugle, contrôlés contre placebo, Szajewska H, 2001.

(3)   Thérapie Lactobacillus pour la diarrhée infectieuse aiguë chez les enfants: une méta-analyse, Van Niel CW  and al., 2002.

(4)  Méta-analyse des probiotiques pour la prévention de la diarrhée du voyageur, Mc Farland LV and al., 2007.

(5)  Fermentation alimentaire, Netsanet Shiferaw Terefe., 2016.

(6)  Fermentation, aliments fermentés et intolérance au lactose, Salomon NW and al., 2007

(7)   la réglementation française fixe la quantité minimum à 10 millions de bactéries par gramme dans le yaourt (décret n°88-1203, 30/12/98, art. 2 et suivants).

Voir plus
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.