Sommaire

Du repos pendant 3 à 4 jours

Du repos pendant 3 à 4 jours© FotoliaFace à une douleur d'épaule, le repos total est conseillé pendant quelques jours (aucune charge lourde, pas d'exercice physique violent qui mobilise l'articulation ou d'exercice répétitif...).

Pourquoi : "Cela permet aux fibres des tendons de se réparer", explique le Dr Dervaux.

Cependant : le repos ne doit pas durer trop longtemps (pas plus de 3 ou 4 jours), au risque d'ankyloser tous les muscles rejoignant le ou les tendons abîmés.

En plus : en cas de tendinite, vous pouvez appliquer une poche de glace 15 à 20 min 3 à 4 fois/jour. Cela aide à réduire l'inflammation et à stimuler la circulation sanguine.

Un conseil : n’hésitez pas à consulter si une douleur survient, même minime, car prise au début, votre épaule se remettra plus rapidement.

Prendre des médicaments selon la douleur

Prendre des médicaments selon la douleur© Fotolia- les antalgiques. En cas de douleurs légères, on privilégiera l'aspirine (sauf si on a l'estomac sensible) et le paracétamol. Pour des douleurs plus importantes, les médicaments à base de paracétamol et de codéïne associés, ou du tramadol sont conseillés.

- les anti-inflammatoires sont destinés à réduire l'inflammation. Au rang des plus recommandés : ibuprofène, mais aussi indométacine et kétoprofène.

- les myorelaxants aident à diminuer la douleur liée à la contracture musculaire et à la pression articulaire.

- les corticoïdes sont à utiliser en seconde intention, en cas d'inefficacité d'un autre traitement.

Posologie : Les traitements sont en général prescrits pour une dizaine de jours, sous forme de médicaments ou de pommades à passer sur l'épaule. Respectez les doses recommandées sur la notice et ne mélanger jamais plusieurs anti-inflammatoires entre eux. Cela est dangereux pour l'estomac.

Faire des infiltrations de cortisone

Faire des infiltrations de cortisoneEn cas de résistance aux traitements médicaux et de persistance de la douleur et/ou de la gêne, il sera suggéré des infiltrations de cortisone dans et autour de l'articulation.

Ce traitement nécessite un repos articulaire d'au moins 24h et doit rester exceptionnelle (pas plus de 3 séances consécutives). Au-delà, on envisagera d'autres soins si le traitement n'a pas fonctionné.

Sachez-le : "On évite de trop utiliser les infiltrations car le risque infectieux de l'articulation existe avec de possibles séquelles. Sans oublier que les corticoïdes provoquent une fonte musculaire et une fragilisation des tissus" explique le Dr Dervaux.

Des séances de kinésithérapie pour la rééducation de l'épaule

Des séances de kinésithérapie pour la rééducation de l'épauleDes séances de kinésithérapie peuvent être recommandées. C'est l'une des bases de la lutte contre la douleur.

Pourquoi : "Les massages et les exercices proposés soulagent la douleur, permettent de favoriser la cicatrisation des fibres des tendons, et de les renforcer. L'apprentissage de nouveaux gestes permettra également d'éviter les risques de récidive ou de chronicité" explique le Dr Dervaux.

Tester les massages à ultrasons

Tester les massages à ultrasons© FotoliaLes ultrasons peuvent être utilisés en cabinet de kinésithérapie. Il s'agit d'ondes vibratoires de haute fréquence appliquées au niveau de l'épaule. La séance de massage à ultrasons dure environ une dizaine de minutes.

Quels effets : les ondes sonores agissent en profondeur dans les tissus musculaires et permettent d'augmenter la circulation sanguine, de réduire l'inflammation, la raideur et la douleur. Il faudra plusieurs séances (au moins une dizaine) pour venir à bout de l'inflammation en cause dans la douleur.

Découvrir les cures thermales

Découvrir les cures thermalesLes effets : "Les cures ont des effets bénéfiques sur la douleur et la mobilité des articulations en raison de l'effet sédatif de l'eau, ainsi que par les manipulations qui entretiennent la mobilité. Elles permettent de consolider une rééducation et d'éviter une récidive", explique le Dr Dervaux.
Les stations thermales les plus indiquées : Cauteret, Luchon, Uriage, Saint-Gervais…

Comment s'y prendre : pour être prise en charge, votre médecin traitant ou rhumatologue doit vous prescrire une cure d'au moins 18 jours. Vous aurez à envoyer à votre caisse d'assurance maladie le formulaire Cerfa n°11139*02.

La cure est prise en charge à hauteur d'environ 65%.

En dernier recours : la chirurgie

En dernier recours : la chirurgie© FotoliaLes actes chirurgicaux n'interviennent que lorsque les traitements médicaux sont inopérants, voire mal supportés.

Quels actes : il peut être proposées plusieurs opérations en fonction de la cause de la douleur de l'épaule.

Cela peut aller de la pose d'une butée destinée à éviter les luxations d'épaule répétées, au remplacement partiel ou total de l'articulation par une prothèse, en cas notamment d'arthrose sévère.

Remerciements au Dr Jean-Loup Dervaux, médecin et auteur de nombreux ouvrages dont " Docteur, j'ai mal à l'épaule " aux éditions Alpen.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Vidéo : Arthrose de l'épaule : l'astuce qui soulage

mots-clés : Tendinite
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.