Triglycérides : élevés ou bas, pourquoi entraînent-ils de la fatigue ?

Lors d’un bilan lipidique, on mesure à la fois le taux de cholestérol (bon et mauvais cholestérol), ainsi que le taux de triglycérides dans le sang. Qu’appelle-t-on triglycérides ? Quel est le taux normal de triglycérides dans le sang ? Quels sont les liens entre triglycérides et fatigue ? Entre triglycérides et diabète ? Entre triglycérides et stress ? 

Publicité

6757931-inline-500x333.jpg© Istock

Triglycérides : de quoi s’agit-il ?

Les triglycérides sont des lipides issus de l’alimentation et de l’organisme (foie, intestins). Ils servent de réserve énergétique à l’organisme (cellules, muscles). Quand ils sont en excès dans le sang, le foie les stocke au niveau de la sangle abdominale : ils forment alors la graisse abdominale, graisse qui représente des risques élevés de maladies cardiovasculaires (infarctus du myocarde, AVC, athérosclérose). La norme concernant les triglycérides est située entre 0,5 et 2 mmol/L de sang pour l’homme et entre 0,4 et 1,6 mmol/L de sang pour la femme.

Publicité
Publicité

Triglycérides et fatigue : le lien

Les triglycérides appartiennent à la famille des lipides et sont constitués de glycérol et d’acides gras. Ils représentent la principale réserve énergétique de l’organisme, de même qu’ils permettent le transport dans le sang de vitamines (A,D,E,K). En cas d’hypotriglycéridémie, autrement dit de taux de triglycérides insuffisant dans le sang, la personne ne dispose pas de ressources énergétiques assez importantes pour répondre aux besoins de l’organisme. D’où un sentiment de fatigue marqué. A contrario, en cas d’hypertriglycémie (taux de triglycérides trop élevé dans le sang), l’excès de lipides sera stocké sous forme de graisse abdominale, se déposera sous la forme de plaques d’athérome sur la paroi des artères et affectera la circulation sanguine. On observe alors une moins bonne oxygénation du sang, une perte de tonus musculaire, une sensation de forte fatigue et d’essoufflement à l’effort.

Triglycérides et stress : le lien

Les personnes stressées sont fatiguées, nerveuses, ont le sommeil perturbé, des tensions musculaires généralisées, des problèmes digestifs. Et un taux de triglycérides plus élevé. Ainsi, plus une personne est stressée et donc fatiguée, plus elle a de risques d’avoir un taux de triglycérides élevé. Pourquoi ? Pour deux raisons : le stress ralentit le métabolisme des lipides par le foie et conduit l’organisme à produire plus de sucres et de graisses pour l’affronter. D’où un taux de triglycérides élevé.

Triglycérides et diabète : la conséquence sur la fatigue

Le diabète est dû à un problème d’insuline : en effet, l’insuline, hormone sécrétée par le pancréas, est censée assurer la régulation de la glycémie dans le sang. Or chez une personne diabétique, la sécrétion d’insuline est beaucoup trop faible pour assurer ce rôle de régulation, d’où un taux de glucose trop élevé dans le sang. Comme les triglycérides sont issus de la dégradation des sucres par le foie, un taux de glycémie élevé, et donc un diabète avéré, va être corrélé à un taux de triglycérides élevé. Le diabétique, souvent hypertriglycéridémique, ressentira donc fréquemment des coups de fatigue, de la somnolence.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X