Fatigue au réveil : l'alimentation en cause ?

Se réveiller de temps en temps fatiguée n’est pas alarmant en soi, surtout si vous en identifiez la cause (efforts physiques la veille, journée de travail intense, soirée arrosée, manque de sommeil). A contrario, se réveiller systématiquement fatiguée, sans réel motif apparent, est anormal. Les causes peuvent être variées et refléter notamment un régime alimentaire inadapté.
Istock

Fatigue au réveil : et si le régime alimentaire était en cause ?

Veiller à avoir une alimentation équilibrée et pratiquer une activité physique régulière est essentiel pour préserver sa santé, mais aussi un sommeil de qualité. Un sommeil de qualité se caractérise par un endormissement facile, pas de réveils intempestifs dans la nuit et une bonne récupération. En effet, un repas trop copieux, trop riche en graisses, va rendre la digestion plus difficile et perturber le sommeil, de sorte que la personne se réveillera fatiguée. Même constat si la veille au soir la personne a abusé d’excitants de type café ou alcool, le premier nuisant à l’endormissement et le second déstructurant les cycles de sommeil. Les régimes alimentaires jouent donc un rôle clef dans l’état de fatigue au réveil. Mais ils ne sont pas les seuls.

Troubles du sommeil : les possibles responsables en dehors de l’alimentation

Si les régimes alimentaires peuvent impacter la sensation de fatigue au réveil, ils ne sont pas les seuls responsables potentiels. En effet, se réveiller fatiguée peut être l’expression d’une apnée du sommeil, d’un endormissement de mauvaise qualité (devant un écran de télévision ou d’ordinateur), de sport pratiqué le soir ou d’un environnement inadapté (literie, bruits nocturnes, chauffage). Mais cette fatigue peut aussi révéler des pathologies physiques ou nerveuses. Ainsi, se réveiller systématiquement fatiguée le matin peut être le symptôme d’un cancer, d’un reflux gastro-œsophagien provoquant une toux persistante ou d’une hypothyroïdie. L’hypothyroïdie doit être envisagée en première intention, car un de ses principaux symptômes est une fatigue intense. D’autres symptômes accompagnent ces réveils difficiles en cas d’hypothyroïdie : une frilosité, un manque d’entrain, une prise de poids importante sans augmentation de l’appétit et une peau froide et sèche. Enfin, une maladie nerveuse, de type dépression, peut aussi être à l’origine de cette fatigue au réveil. Une dépression peut être suspectée si à la fatigue intense ressentie chaque jour se joignent d’autres symptômes tels une perte de plaisir et de l’estime de soi, une grande tristesse avec ou sans idées suicidaires, une fluctuation de l’appétit (perte ou augmentation), des troubles du sommeil et de la concentration.

Fatigue chronique au réveil : que faire ?

En cas de fatigue chronique au réveil, il convient d’améliorer son hygiène de vie : adapter son alimentation et son environnement de sommeil (literie, chauffage, calme), éviter le sport le soir ainsi que la visualisation sur écran, respecter son besoin de sommeil de 7 heures en moyenne par nuit. Par ailleurs, il faut consulter son médecin pour que ce dernier pose un diagnostic sur la cause de cette fatigue et puisse prescrire un traitement adapté.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :
La rédaction vous recommande sur Amazon :