Grande fatigue : dois-je me forcer quand même à faire l'amour ?

Une caresse, un regard coquin, une tenue sexy, un baiser fougueux, une allusion... Et puis, la réponse tant redoutée : « Non, je suis fatigué(e). » La grande fatigue est la première excuse que l’on donne pour justifier une baisse de libido ou un manque de désir. Dans une société où l'on court partout et tout le temps, le sexe devrait justement être une occasion d’arrêter le temps. Voici quelques conseils qui vous aideront à gérer la grande fatigue à l’heure de faire l’amour.
Fatigue©FotoliaFotolia

Grande fatigue : le dialogue est primordial

Certes, il arrive à tout le monde de rentrer du travail fatigué et de ne pas avoir la tête à faire l’amour. Cependant, lorsque la fatigue s’installe dans le quotidien et devient un véritable obstacle à la vie sexuelle, cela peut être problématique pour la couple. Parler avec son partenaire de la fatigue que l'on ressent est essentiel pour éviter frustration et incompréhension que peut causer un refus d'un côté et un sentiment de contrainte de l'autre. Trouver un moment plus opportun, le matin par exemple, peut être une solution.

Faire l'amour malgré la fatigue : les positions à privilégier

Si la fatigue vous envahit et que le désir apparaît, mieux vaut attendre le lendemain pour essayer les figures acrobatiques du Kamasutra. Restez-en aux positions classiques qui vous permettront de ménager vos efforts tout en prenant du plaisir : le missionnaire (l’homme est allongé au-dessus de la femme) ou la cuillère (les deux sont allongés sur le côté, la femme tourne le dos à l’homme).

> Remportez un chèque cadeau de 500€ et offrez-vous un robot cuiseur en participant au jeu concours de La Banque Postale

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.