7 astuces pour réussir à bien dormir à deux
Publié le 13 Octobre 2016 par Marguerite de Baudouin, journaliste santé
Validé par : Dr Joelle Adrien, Directrice de recherche à l'Inserm, spécialiste du sommeil
Il ronfle, bouge, vous prend la couette... Plus le temps passe et plus vous avez du mal à supporter de dormir avec votre partenaire ? Sachant que nous passons en moyenne 24 ans à dormir et qu'il faut mettre fin à nos querelles matinales, Medisite vous livre les conseils du Dr Joëlle Adrien, neurobiologiste et présidente de L’Institut National du Sommeil et de la Vigilance pour enfin réussir à bien dormir à deux. 
Publicité

Dormir à deux est également source de gènes sonores, à commencer par les ronflements. Ils peuvent être associés à une apnée du sommeil comme pour 8% de la population française mais pas uniquement. Le ronflement est dû à la vibration des voies aériennes supérieures (voile du palais, luette…) aggravée par le relâchement musculaire nocturne. En cas d’apnée, les parois de l’arrière-gorge se rejoignent et empêche le passage de l'air.

Quelles solutions ? S'il s'agit d'apnée du sommeil, il faut consulter et éventuellement porter un masque d'assistance respiratoire, mais "s'il s'agit juste de ronflements, on peut tenter de faire changer son conjoint de position en le poussant légèrement", propose le Dr Adrien, "car les ronflements s’intensifient en position allongée sur le dos".Vous pouvez également tenter de minimiser le bruit extérieur avec des bouchons d’oreille. "Aujourd’hui, il en existe des sur-mesure en silicone, peu onéreux et très efficaces, qui s’adaptent à tous sans trop serrer ni s’échapper pendant la nuit", propose le Dr Adrien. "L’alcool augmente également les ronflements, tout comme l’embonpoint", précise Joëlle Adrien. Pour les réduire, il faut limiter sa consommation d'alcool, dangereuse pour la santé, et éviter les aliments trop riches au coucher.

Publicité
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X