Epidémie de la gastro-entérite/diarrhée aiguë : quelles sont les régions les plus touchées en France ?

Certifié par nos experts médicaux MedisiteLes épidémies hivernales de gastro-entérite se répandent comme une traînée de poudre dans tout le pays. Cependant certaines régions sont plus touchées que d’autres. Retour sur les bonnes mesures pour éviter la propagation.
Epidémie de la gastro-entérite/diarrhée aiguë : quelles sont les régions les plus touchées en France ?Istock
Sommaire

Gastro-entérite 2019 : les 3 régions les plus touchées

La gastro-entérite n’est pas qu’une infection hivernale, même si la majorité des épidémies qu’elle provoque se situent entre octobre et février.

En 2019, en France, la gastro-entérite est apparue peu avant le mois d’octobre, avec un nombre de cas de 127 pour 100 000 habitants, en moyenne.

Elle a principalement touché 3 régions :

  • Les Hauts-de-France avec 236 000 cas pour 100 000 habitants,
  • la région Provence-Alpes-Côte d'Azur avec 179 cas pour 100 000 habitants
  • et le Grand-Est avec 199 cas pour 100 000 habitants.

La Bourgogne et l’Ile de France auraient été moins touchées.

La gastro-entérite est susceptible de provoquer des complications et des hospitalisations notamment chez le jeune enfant, ainsi que des arrêts de travail. C’est pourquoi la surveillance des épidémies est indispensable pour prévenir la contamination.

Le Réseau Sentinelles (réseau de recherche et de veille en soins de premiers recours en France) surveille les épidémies virales et leur évolution au cours des semaines. Par exemple, la carte suivante montre la situation en décembre 2019 :

Cliquez sur la carte pour connaître la situation de l'épidémie de la gastro-entérite en France dans votre région :

Gastro-entérite 2019 : les 3 régions les plus touchées

© Sentinelles

Comment éviter la propagation de la gastro-entérite ?

La gastro-entérite est principalement d’origine virale. Plusieurs virus peuvent être en cause, notamment le rotavirus, les adénovirus ou les entérovirus.

Elle peut, plus rarement avoir une origine bactérienne ou parasitaire et provoquent les mêmes symptômes.

Ce sont les gastro-entérites virales qui causent le plus d’épidémies et dont la contamination est la plus fréquente. Des mœurs simples permettent de la limiter.

L’hygiène des mains : principale mesure contre la gastro-entérite

Le lavage des mains est la principale mesure d’hygiène pour lutter contre les épidémies de gastro-entérite. En effet, le contact direct du virus, qui peut survivre sur la peau ou même sur des objets suffit à la contagion. Le lavage des mains doit être soigneux, avec de l’eau et du savon, en prenant soins de bien nettoyer les espaces inter-digitaux. En cas d’impossibilité de se laver les mains, l’utilisation des gels hydro-alcooliques est possible en dépannage.

Le lavage des mains doit être régulier et répété plusieurs fois par jour, notamment dans les situations suivantes :

  • Avant chaque repas,
  • après chaque contact avec une personne malade ou un objet qu’elle aurait pu contaminer,
  • après chaque passage aux toilettes.

Il est nécessaire d’essayer de ne pas toucher les poignées de portes, les barres de métro et de bus, de ne pas porter les mains à la bouche…

Gastro : il faut nettoyer l’environnement aussi

Les mesures d’hygiène de l’environnement contribuent également à limiter la contamination par les virus. Il s’agit :

  • Du nettoyage des objets et de tout ce qu’une personne malade aurait pu contaminer. Si une personne de l’entourage présente des symptômes de gastro-entérite, il faut régulièrement nettoyer les poignées de porte, les robinets, les toilettes, les plans de travail, les jouets et toute sorte d’ustensiles.
  • D’aérer régulièrement le domicile. Le renouvellement de l’air intérieur permet de lutter contre les virus.
  • De limiter au maximum les contacts directs avec une personne malade et éviter les lieux publics aux atmosphères confinées.
  • De ne pas partager ses effets personnels avec une personne malade comme la vaisselle ou les serviettes de toilette, par exemple.

Comment améliorer son immunité contre la gastro-entérite ?

Pour éviter d’être contaminé par les virus, il est nécessaire d’avoir une bonne immunité. Les virus vont avoir tendance à se propager chez les personnes fatiguées, stressées ou ayant une mauvaise alimentation. Il existe plusieurs moyens de booster son immunité à l’entrée de l’hiver :

  • Favoriser une alimentation riche en vitamines, minéraux et oligo-éléments avec la part belle aux fruits et légumes frais, avoir une bonne hydratation permanente.
  • Faire une cure de 3 semaines de vitamine C à l’entrée de l’hiver, soit en consommant des agrumes en fruits ou en jus tous les matins, soit en utilisant des compléments alimentaires.
  • Avoir une activité physique régulière d’au moins 3 heures par semaine.
  • Avoir une consommation quotidienne de miel ou ses dérivés (propolis, gelée royale), connus pour leurs propriétés immunostimulantes.

Gastro-entérite : quel rôle joue le microbiote intestinal ?

On sait aujourd’hui que la flore bactérienne intestinale, ou microbiote, joue un rôle prépondérant dans l’équilibre de l’organisme et dans la lutte contre un grand nombre de maladies.

Si celle-ci est déséquilibrée, le sujet est plus vulnérable aux infections virales, notamment digestives.

Faut-il prendre des probiotiques contre la gastro-entérite ?

Ma réponse de médecin généraliste :

"L’équilibration de la flore intestinale par des probiotiques est un très bon moyen de prévention contre les infections virales digestives."

Gastro-entérite : quels sont les traitements ?

La prise en charge des personnes contaminées est essentielle. Ces sujets doivent être isolés et rester autant que possible au domicile.

Une bonne hydratation est nécessaire pour compenser les pertes hydriques, tant qu’une alimentation normale n’est pas possible.

Des médicaments anti-diarrhéiques, anti-vomitifs et antipyrétiques (contre la fièvre) peuvent être administrés.

L’alimentation ne doit pas être forcée mais certains aliments doivent être évités (riches en fibres notamment).

Les nourrissons et les personnes âgées peuvent parfois nécessiter une hospitalisation en cas de risque élevé de déshydratation.

Existe-t-il un vaccin contre la gastro-entérite ?

La vaccination des nourrissons contre le rotavirus existe, mais n’est pas obligatoire dans le calendrier vaccinal officiel.

Photo : un vaccin contre la gastro-entérite est disponible pour les bébés

Photo : un vaccin contre la gastro-entérite est disponible pour les bébés© Fotolia

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

https://websenti.u707.jussieu.fr/sentiweb/

https://www.ameli.fr/loire-atlantique/assure/sante/themes/gastro-enterite-adulte/reconnaitre-gastro-enterite

https://www.egora.fr/actus-medicales/infectiologie/52307-retour-de-la-gastro-enterite-la-carte-des-regions-les-plus