Les douleurs de croissance

Publicité

Les enfants s’en plaignent. Les adultes s’en souviennent et pourtant pour les scientifiques ces douleurs- là n’existent pas. Statistiquement, les enfants disent les ressentir dans la majorité des cas aux jambes, tantôt l’une, tantôt l’autre. Bien que parfois fort douloureuses, elles n’altèrent en rien l’état général de celui qui en souffre. Trop fréquentes ou trop intenses, ces douleurs peuvent avoir une autre cause et nécessitent alors la consultation du médecin. Pour soulager votre enfant lors des crises, un peu de paracétamol ou d’aspirine suffit, pourtant dans certains cas ces douleurs sont les témoins de pathologies réelles qu’il faut alors explorer.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X