Elton John, extrêmement souffrant, annule un concert

Samedi 26 octobre, Elton John a été contraint d’annuler un concert prévu à Indianapolis, aux Etats-Unis. Il serait victime d'un drame personnel et se dit “extrêmement souffrant”.

Le chanteur britannique annule un concert subitement

Elton John, l'homme aux centaines de millions de disques, serait mal en point.

Le chanteur britannique devait en effet se produire ce samedi 26 octobre à Indianapolis, dans le cadre de sa tournée d’adieux. Mais, au dernier moment, il a annulé son concert. La raison ? Des problèmes de santé, comme il l’a fait savoir à ses fans dans un message posté sur les réseaux sociaux.


“C’est le cœur lourd que je dois vous annoncer que je suis extrêmement souffrant et que je suis dans l’incapacité de me produire au Fieldhouse ce soir”, a déclaré avec regret Elton John sur Twitter.

Si l’artiste de 72 ans ne s’est pas épanché sur ses soucis de santé, certains fans pensent qu’il y a un lien avec la nouvelle annoncée le 25 octobre : le décès de la mère de son mari David Furnish.

Le chanteur a appris la nouvelle alors qu’il se produisait à Toronto, dans le cadre de sa tournée.

Selon le site Variety, Elton John aurait immédiatement partagé cette nouvelle avec son public, tout en présentant ses condoléances à son mari et dédié son titre Don’t Let The Sun Go Down On Me à sa belle-mère, Gladys Furnish.

En avril 2017 déjà, le chanteur était resté douze jours à l’hôpital, dont deux nuits en soins intensifs, après avoir contracté une infection bactérienne rare et potentiellement fatale. Transporté d’urgence, il avait dû annuler plusieurs concerts.

Le deuil, une épreuve douloureuse psychologiquement

La séparation définitive avec un être aimé est une épreuve bouleversante. Différentes étapes jalonnent cette période difficile.

Le déni, la phase de recherche, de dépression, de reconstruction… etc. Ces phases sont des réactions normales dont la durée varie selon le vécu des personnes et elles dépendent des relations qui existaient entre la personne décédée et l’endeuillé.

Toutefois, il est important qu’elles ne s’inscrivent pas dans la durée afin qu’elles ne deviennent pas pathologiques. Si c’est le cas, elles peuvent engendrer des troubles psychiques et somatiques souvent chroniques et pouvant justifier une consultation médicale spécialisée.

La phase de dépression fait partie des plus compliquées : c’est une phase de profonde tristesse qui intervient à distance du décès, lorsque la vie de son entourage a repris son rythme quotidien, alors que le rythme de la personne endeuillée est toujours au ralenti.

Les personnes concernées se demandent comment font les autres pour avoir oublié la personne décédée en si peu de temps. C'est une étape très difficile, car la souffrance y est très forte, exacerbée par le sentiment que les autres ne comprennent rien à cette détresse.

Pour reconnaître cet épisode de dépression, il faut prendre conscience des symptômes, qui durent pendant une période d’au minimum deux semaines.

Le patient est en proie à une douleur morale (tristesse inhabituelle) et/ou à une perte de plaisir et à l'incapacité d'accomplir les actions de la vie quotidienne (se lever, aller travailler, se faire à manger).

On peut observer également de la fatigue, une perte d’énergie, une baisse d’appétit, des troubles du sommeil, des difficultés d’attention et de concentration, une irritabilité, des pensées suicidaires, une diminution importante de l’estime de soi, un ralentissement psychomoteur et la présence de douleurs physiques qui semblent inexplicables.

Selon la Fondation fondamental, la dépression affecte 2,5 millions de Français chaque année. On considère qu’environ 16-17% des individus présenteront au moins un épisode dépressif au cours de leur existence.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.