Effet de seuil, effets pervers

Publicité

Le volet complémentaire accompagnant la CMU, inspire chez certains la crainte de voir apparaître une sécurité sociale à deux vitesses. En effet en accordant une couverture complémentaire santé gratuite, les plus démunis pourraient être mieux lotis que certains bénéficiaires du régime général dont la complémentaire, payante, n’offre pas loin s’en faut, une couverture aussi étendue.

Publicité
Publicité

De plus les personnes dont le revenu est légèrement supérieur à 3500 F par mois n’auront pas droit à la complémentaire gratuite sans pouvoir accéder à une complémentaire payante. D’autres perdront au change puisque la CMU va remplacer toutes les aides médicales gratuites gérées par les départements et unifier les prestations. Hors dans certains départements l’aide médicale couvre 100% des soins Ainsi dans les Bouches-du-Rhône, un système de subventions municipales versées aux Mutuelles de Provence et à la Mutualité Française, permet d’offrire aux plus démunis une meilleure prestation que ne le fera la CMU.

Il faut espérer que les assureurs et autres mutuelles améliorent la couverture et les tarifs des complémentaires santé qu’ils proposent aujourd’hui.

 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X