Les astuces anti calculs biliaires

Il est possible d'empêcher la formation de calculs dans la vésicule biliaire et d'éviter ainsi leurs lots de désagréments (douleurs, inflammation de la vésicule, du pancréas…). Voici les astuces de Medisite avec le Pr Louis Buscail, hépato-gastro-entérologue.

Ne pas maigrir trop vite

Les astuces anti calculs biliaires

Vous avez décidé de maigrir ? Bien. Mais ne le faites pas trop vite ! "Une perte de poids trop rapide augmente les risques de calculs biliaires", prévient le Pr Buscail. Pourquoi ? Quand on fait un régime, le foie est obligé de métaboliser davantage de gras et de cholestérol. Or, c’est lui qui fabrique la bile. Du coup si la bile est trop chargée en cholestérol, cela favorise la formation des calculs biliaires.

Le mieux : Avoir une alimentation variée et équilibrée en privilégiant des aliments peu gras et peu sucrés.

A savoir : En cas de jeûne, la vésicule* (qui emmagasine la bile pour favoriser la digestion des graisses) est peu ou pas sollicitée pendant une longue période. Elle ne se vidange pas régulièrement et la bile stagne, ce qui peut créer des calculs.

* un petit sac en forme de poire situé dans le quadrant droit supérieur de l'abdomen

Attention aux médicaments qui favorisent les calculs !

Les astuces anti calculs biliaires

La prise de certains hypolipémiants* (notamment le clofibrate), peuvent entraîner des calculs biliaires. "Ils transfèrent le cholestérol vers la bile et diminuent l’excrétion d’acides biliaires d’où un déséquilibre de la composition de la bile avec un excès de cholestérol", explique le Pr Buscail. Or, 80% des calculs sont des dépôts durcis de cholestérol. Par ailleurs, chez les femmes, la prise de contraceptifs oraux augmente les risques de développer des calculs biliaires.

En cause : les oestrogènes qui provoquent une augmentation de la quantité de cholestérol dans la bile et peuvent diminuer les contractions de la vésicule.

A savoir : A cause de leurs hormones, les femmes sont 2 à 3 fois plus sujettes que les hommes aux calculs biliaires. Le nombre de grossesses influe aussi sur leur développement. Plus elles sont nombreuses, plus le risque de calculs augmente.

* médicaments qui permettent de diminuer l’augmentation du taux des lipides dans le sang (en cas d’excès de cholestérol ou de triglycérides notamment).

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Remerciements au Pr Louis Buscail, hépato-gastro-entérologue au CHU de Toulouse. 
La rédaction vous recommande sur Amazon :