Médicaments - MYLAN SAS, Orale, TRANDOLAPRIL avec Medisite

Que contiennent vos médicaments ? Comment se soigner avec ? Quelles sont les contre-indications ? Pour tout savoir de vos médicaments (princeps et génériques), consulter notre dictionnaire.

Les principes actifs

  • Paracétamol
  • Ibuprofène
  • Codéine
  • Tramadol
  • Amoxicilline
  • Colécalciférol
  • Acide Acétylsalicylique
  • Lévothyroxine sodique
  • Phloroglucinol
  • Metformine
Afficher la recherche avancée

Filtrer par mode d'administration :

Filtrer par forme pharmaceutique :

Plus de critères

Par NomPar FormePar LaboratoirePar Substance

7 Résultat(s)

ODRIK 2 mg, gélule
  
·Hypertension artérielle.
·Post-infarctus du myocarde : prévention secondaire après infarctus du myocarde, chez les patients avec dysfonction ventriculaire gauche (correspondant à une fraction d'éjection ≤ 35%) avec ou sans signes d'insuffisance cardiaque, se traduisant par :
oréduction de la mortalité totale,
oréduction de l'évolution vers l'insuffisance sévère ou réfractaire.
Le traitement d'un groupe de 876 patients durant 24 à 50 mois a permis d'éviter le décès de 65 patients (soit 7,4%) (voir étude TRACE rubrique 5.1).
TRANDOLAPRIL MYLAN 2 mg, gélule
  
Hypertension artérielle légère ou modérée.
Dysfonction ventriculaire gauche post-infarctus du myocarde.
TRANDOLAPRIL MYLAN 4 mg, gélule
  
Hypertension artérielle légère ou modérée.
Dysfonction ventriculaire gauche post-infarctus du myocarde.
TARKA L.P. 180 mg/2 mg, comprimé pelliculé à libération prolongée
  
Hypertension artérielle après échec thérapeutique d'une monothérapie par un inhibiteur de l'enzyme de conversion.
TRANDOLAPRIL MYLAN 0,5 mg, gélule
  
Hypertension artérielle légère ou modérée.
Dysfonction ventriculaire gauche post-infarctus du myocarde.
ODRIK 0,5 mg, gélule
  
·Hypertension artérielle.
·Post-infarctus du myocarde : prévention secondaire après infarctus du myocarde, chez les patients avec dysfonction ventriculaire gauche (correspondant à une fraction d'éjection ≤ 35%) avec ou sans signes d'insuffisance cardiaque, se traduisant par :
oréduction de la mortalité totale,
oréduction de l'évolution vers l'insuffisance sévère ou réfractaire.
Le traitement d'un groupe de 876 patients durant 24 à 50 mois a permis d'éviter le décès de 65 patients (soit 7,4%) (voir étude TRACE rubrique 5.1).
ODRIK 4 mg, gélule
  
·Hypertension artérielle.
·Post-infarctus du myocarde : prévention secondaire après infarctus du myocarde, chez les patients avec dysfonction ventriculaire gauche (correspondant à une fraction d'éjection ≤ 35%) avec ou sans signes d'insuffisance cardiaque, se traduisant par :
oréduction de la mortalité totale,
oréduction de l'évolution vers l'insuffisance sévère ou réfractaire.
Le traitement d'un groupe de 876 patients durant 24 à 50 mois a permis d'éviter le décès de 65 patients (soit 7,4%) (voir étude TRACE rubrique 5.1).