Médicaments - Conduite avec Medisite

Que contiennent vos médicaments ? Comment se soigner avec ? Quelles sont les contre-indications ? Pour tout savoir de vos médicaments (princeps et génériques), consulter notre dictionnaire.

Les principes actifs

  • Paracétamol
  • Ibuprofène
  • Codéine
  • Tramadol
  • Amoxicilline
  • Colécalciférol
  • Acide Acétylsalicylique
  • Lévothyroxine sodique
  • Phloroglucinol
  • Metformine
Afficher la recherche avancée

Filtrer par posologie :

Filtrer par mode d'administration :

Filtrer par forme pharmaceutique :

Par NomPar FormePar LaboratoirePar Substance

2733 Résultat(s)

PREDNISOLONE RANBAXY 20 mg, comprimé orodispersible
  
AFFECTIONS OU MALADIES:
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
oPoussées évolutives de maladies systémiques, notamment: lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale
·DERMATOLOGIQUES
odermatoses bulleuses autoimmunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse
oformes graves des angiomes du nourrisson
ocertaines formes de lichen plan
ocertaines urticaires aiguës
oformes graves de dermatoses neutrophiliques
·DIGESTIVES
opoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn
ohépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose)
ohépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée
·ENDOCRINIENNES
othyroïdite subaiguë de De Quervain sévère
ocertaines hypercalcémies
·HEMATOLOGIQUES
opurpuras thrombopéniques immunologiques sévères
oanémies hémolytiques auto-immunes
oen association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes
oérythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales
·INFECTIEUSES
opéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital
opneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère
·NEOPLASIQUES
otraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques
opoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie)
·NEPHROLOGIQUES
osyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes
osyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives
ostade III et IV de la néphropathie lupique
osarcoïdose granulomateuse intrarénale
ovascularites avec atteinte rénale
oglomérulonéphrites extra-capillaires primitives
·NEUROLOGIQUES
omyasthénie
odème cérébral de cause tumorale
opolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire
ospasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut
osclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse
·OPHTALMOLOGIQUES
ouvéite antérieure et postérieure sévère
oexophtalmies démateuses
ocertaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée)
·ORL
ocertaines otites séreuses
opolypose nasosinusienne
ocertaines sinusites aiguës ou chroniques
orhinites allergiques saisonnières en cure courte
olaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant
·RESPIRATOIRES
oasthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses
oexacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave
obronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif
osarcoïdose évolutive
ofibroses pulmonaires interstitielles diffuses
·RHUMATOLOGIQUES
opolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites
opseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton
orhumatisme articulaire aigu
onévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oprophylaxie ou traitement du rejet de greffe
oprophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte
OCTREOTIDE ACTAVIS 500 microgrammes/1 ml, solution injectable
  
·Traitement des symptômes cliniques au cours des tumeurs endocrines digestives suivantes :
otumeurs carcinoïdes,
ovipomes,
oglucagonomes (voir rubrique 4.4).
·Traitement de l'acromégalie :
olorsque la sécrétion d'hormone de croissance n'est pas normalisée après chirurgie, et (ou) radiothérapie,
oen cas de macroadénomes expansifs ou invasifs, non opérables.
·Traitement des adénomes thyréotropes primitifs :
olorsque la sécrétion n'est pas normalisée après chirurgie et/ou radiothérapie,
ochez les patients ne relevant pas d'un traitement chirurgical ou radiothérapique,
ochez les patients irradiés, en attente de l'efficacité de la radiothérapie.
·Traitement des adénomes non fonctionnels :
otraitement symptomatique des troubles visuels liés à une compression des voie optiques: avant la chirurgie, avant ou après la radiothérapie ou lorsqu'aucun geste thérapeutique n'est possible ou efficace.
·Traitement des adénomes corticotropes au cours du syndrome de NELSON et des adénomes gonadotropes fonctionnels :
oaprès échec des autres thérapeutiques,
oen attente de l'efficacité de la radiothérapie.
·Prévention des fistules pancréatiques après chirurgie d'exérèse.
·Traitement d'urgence de la rupture de varice socardiale chez le cirrhotique, en attente du traitement endoscopique.
RIMIFON 500 mg/5 ml, solution injectable
  
·Traitement curatif de la tuberculose active pulmonaire ou extra-pulmonaire.
·Traitement de la primo-infection tuberculeuse symptomatique.
·Exceptionnellement, traitement des infections à mycobactéries atypiques sensibles (sensibilité déterminée par la CMI). Ce traitement repose sur une association d'antibiotiques actifs.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
URISPAS, comprimé pelliculé
  
Impériosité urinaire chez la femme avec ou sans fuite, exclusivement en cas de vessie instable, à l'exclusion des incontinences d'effort.
RIMIFON 50 mg, comprimé
  
·Traitement curatif de la tuberculose active pulmonaire ou extra-pulmonaire.
·Traitement de la primo-infection tuberculeuse symptomatique.
·Chimioprophylaxie:
oprimo-infection tuberculeuse asymptomatique caractérisée par le virage des réactions cutanées tuberculiniques,
opersonnes à risque de réactivation d'une tuberculose (enfant, sujet originaire d'un pays de forte endémie tuberculeuse, sujet traité par corticoïde ou immunosuppresseur, ou présentant un autre type d'immuno-dépression, personne vivant en situation de précarité)
ocontage avec un tuberculeux bacillifère ou infection tuberculeuse latente diagnostiquée par une forte réaction cutanée à la tuberculine,
oantécédent de tuberculose traitée à l'époque pré-chimiothérapeutique.
·Exceptionnellement, traitement des infections à mycobactéries atypiques sensibles (sensibilité déterminée par la C.M.I.). Ce traitement repose sur une association d'antibiotiques actifs.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
RIMIFON 150 mg, comprimé
  
·Traitement curatif de la tuberculose active pulmonaire ou extra-pulmonaire.
·Traitement de la primo-infection tuberculeuse symptomatique.
·Chimioprophylaxie:
oprimo-infection tuberculeuse asymptomatique caractérisée par le virage des réactions cutanées tuberculiniques,
opersonnes à risque de réactivation d'une tuberculose (enfant, sujet originaire d'un pays de forte endémie tuberculeuse, sujet traité par corticoïde ou immunosuppresseur, ou présentant un autre type d'immuno-dépression, personne vivant en situation de précarité),
ocontage avec un tuberculeux bacillifère ou infection tuberculeuse latente diagnostiquée par une forte réaction cutanée à la tuberculine,
oantécédent de tuberculose traitée à l'époque pré-chimiothérapeutique.
·Exceptionnellement, traitement des infections à mycobactéries atypiques sensibles (sensibilité déterminée par la C.M.I.). Ce traitement repose sur une association d'antibiotiques actifs.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
BRONCHOKOD ENFANTS 2 POUR CENT, sirop
  
Traitement des troubles de la sécrétion bronchique, notamment aux cours des affections bronchiques aiguës: bronchite aiguë et épisode aigu des broncho-pneumopathies chroniques.
LACTULOSE SANDOZ 10 g, solution buvable en sachet-dose
  
·Traitement symptomatique de la constipation.
·Encéphalopathie hépatique.
HARPADOL ARKOGELULES, gélule
  
Médicament à base de plantes.
Traditionnellement utilisé dans le traitement symptomatique des manifestations articulaires douloureuses mineures.
SALBUTAMOL MYLAN 5 mg/5 ml, solution pour perfusion
  
UTILISATION EN PNEUMOLOGIE
·Voie intraveineuse en perfusion continue :
traitement de l'asthme aigu grave (état de mal asthmatique).
Remarque : l'asthme aigu grave nécessite une hospitalisation en unité de soins intensifs.
Une oxygénothérapie et une corticothérapie par voie systémique doivent être associées au traitement bronchodilatateur.
UTILISATION EN OBSTETRIQUE
Traitement à court terme du travail prématuré sans complication
Pour arrêter un travail prématuré entre 22 et 37 semaines daménorrhée chez les patientes sans contre‑indication médicale ou obstétricale à un traitement tocolytique.
Utilisation en urgence dans des situations obstétricales particulières.
SALBUMOL FORT 5 mg/5 ml, solution pour perfusion intraveineuse en ampoule
  
UTILISATION EN PNEUMOLOGIE
·Voie intraveineuse en perfusion continue: traitement de l'asthme aigu grave (état de mal asthmatique)
Remarque : l'asthme aigu grave nécessite une hospitalisation en unité de soins intensifs.
Une oxygénothérapie et une corticothérapie par voie systémique doivent être associées au traitement bronchodilatateur.
UTILISATION EN OBSTETRIQUE
Traitement à court terme du travail prématuré sans complication
Pour arrêter un travail prématuré entre 22 et 37 semaines daménorrhée chez les patientes sans contre‑indication médicale ou obstétricale à un traitement tocolytique.
Utilisation en urgence dans des situations obstétricales particulières
HOMEOPTIC, collyre en récipient unidose
  
Médicament homéopathique traditionnellement utilisé chez ladulte et lenfant à partir dun an, en cas dirritation ou de gêne oculaire dorigines diverses (effort visuel soutenu, bain de mer ou de piscine, fatigue oculaire, atmosphère enfumée, etc).
CICADERMA, pommade
  Médicament homéopathique traditionnellement utilisé dans les plaies, les brûlures superficielles de faible étendue et les piqûres dinsectes.
BECLOJET 250 microgrammes/dose, solution pour inhalation en flacon pressurisé
  ·Traitement continu anti-inflammatoire de l'asthme persistant*.*L'asthme persistant se définit par l'existence de symptômes diurnes plurihebdomadaires et/ou de symptômes nocturnes plus de 2 fois par mois.Dans l'asthme persistant léger de l'enfant, en l'absence de données définitives sur les conséquences sur la croissance et le métabolisme osseux de l'administration d'un corticoïde par voie inhalée, il est souhaitable de débuter un traitement continu de fond par une cromone avant de passer, en cas d'échec, à un traitement corticoïde inhalé.
MICROVAL, comprimé enrobé
  
Contraception orale.
IBUPROFENE URGO 5 %, gel
  
Traitement local de courte durée chez l'adulte et l'enfant de plus de 15 ans des traumatismes bénins: entorses (foulures), contusions.
POLY-KARAYA, granulé
  
Traitementsymptomatique descolopathies non organiques :diarrhée,constipation,météorisme.
LUMIRELAX 10 POUR CENT, crème
  
Traitement local dappoint des douleurs dorigine musculaire.
LOCALONE, lotion
  
Traitement symptomatique des dermatoses cortico-sensibles à composante kératosique ou squameuse siégeant plus particulièrement au niveau du cuir chevelu, dans les régions pileuses et les plis.
LUTERAN 5 mg, comprimé
  
·Troubles gynécologiques liés à une insuffisance en progestérone et notamment ceux observés en période préménopausique (irrégularités menstruelles, syndrome prémenstruel, mastodynie...).
·Hémorragies fonctionnelles et ménorragies des fibromes.
·Endométriose.
·Cycle artificiel en association avec un estrogène.
·Dysménorrhée.
MACROGOL 4000 SANDOZ 10 g, poudre pour solution buvable en sachet
  
Traitement symptomatique de la constipation chez l'adulte et chez lenfant à partir de 8 ans.
Une cause organique devra être écartée avant dinitier le traitement. MACROGOL 4000 SANDOZ doit rester un traitement temporaire de la constipation, dune durée nexcédant pas 3 mois chez lenfant, en association aux mesures hygiéno-diététiques adaptées. La persistance des troubles malgré les mesures hygiéno-diététiques associées devra faire rechercher et traiter une pathologie sous-jacente.
MADECASSOL 10 mg, comprimé
  
Amélioration des symptômes en rapport avec l'insuffisance veinolymphatique (jambes lourdes, douleurs, impatiences du primodécubitus).
LEVOTHYROXINE BIOGARAN 200 microgrammes, comprimé sécable
  
·Hypothyroïdies.
·Circonstances, associées ou non à une hypothyroïdie, où il est nécessaire de freiner la TSH.
LEVOTHYROXINE BIOGARAN 175 microgrammes, comprimé sécable
  
·Hypothyroïdies.
·Circonstances, associées ou non à une hypothyroïdie, où il est nécessaire de freiner la TSH.
LEVOTHYROXINE BIOGARAN 50 microgrammes, comprimé sécable
  
·Hypothyroïdies.
·Circonstances, associées ou non à une hypothyroïdie, où il est nécessaire de freiner la TSH.
LEVOTHYROX 200 microgrammes, comprimé sécable
  
·Hypothyroïdies,
·Circonstances, associées ou non à une hypothyroïdie, où il est nécessaire de freiner la TSH.
LEVOTHYROX 25 microgrammes, comprimé sécable
  
·Hypothyroïdies,
·Circonstances, associées ou non à une hypothyroïdie, où il est nécessaire de freiner la TSH.
LUBENTYL, gelée orale en pot
  
Traitement symptomatique de la constipation.
MAALOX MAUX D'ESTOMAC SANS SUCRE, comprimé à croquer édulcoré à la saccharine sodique, au sorbitol et au maltitol
  
Ce médicament est indiqué chez l'adulte et ladolescent de plus de 15 ans dans les brûlures d'estomac et remontées acides.
MAALOX MAUX D'ESTOMAC FRUITS ROUGES, suspension buvable en sachet
  
Ce médicament est indiqué chez l'adulte et ladolescent de plus de 15 ans dans les brûlures d'estomac et remontées acides.
LUTENYL, comprimé sécable
  
Chez la femme avant la ménopause : les troubles menstruels liés une sécrétion progestéronique insuffisante ou absente, notamment :
·les anomalies de la durée du cycle : oligoménorrhée, polyménorrhée. spanioménorrhée, aménorrhée (après bilan étiologique),
·les hémorragies génitales fonctionnelles : métrorragies. ménorragies, incluant celles liées aux fibromes,
·les manifestations fonctionnelles précédant ou accompagnant les règles : dysménorrhée essentielle, syndrome prémenstruel, mastodynies cycliques.
Chez la femme ménopausée : cycles artificiels en association avec un estrogène.
LEVOTHYROX 150 microgrammes, comprimé sécable
  
·Hypothyroïdies,
·Circonstances, associées ou non à une hypothyroïdie, où il est nécessaire de freiner la TSH.
MACROGOL 4000 MYLAN 10 g, poudre pour solution buvable en sachet-dose
  
Traitement symptomatique de la constipation chez l'adulte et chez l'enfant à partir de 8 ans.
Une cause organique devra être écartée avant d'initier le traitement. MACROGOL 4000 MYLAN doit rester un traitement temporaire de la constipation, d'une durée n'excédant pas 3 mois chez l'enfant, en association aux mesures hygiéno‑diététiques adaptées. La persistance des troubles malgré les mesures hygiéno‑diététiques associées devra faire rechercher et traiter une pathologie sous‑jacente.
MACROGOL BIOGARAN 10 g, poudre pour solution buvable en sachet-dose
  
Traitement symptomatique de la constipation chez l'adulte et chez lenfant à partir de 8 ans.
Une cause organique devra être écartée avant dinitier le traitement. MACROGOL BIOGARAN 10 g doit rester un traitement temporaire de la constipation, dune durée nexcédant pas 3 mois chez lenfant, en association aux mesures hygiéno-diététiques adaptées. La persistance des troubles malgré les mesures hygiéno-diététiques associées devra faire rechercher et traiter une pathologie sous-jacente.
LEVOTHYROXINE RATIOPHARM 125 µg, comprimé sécable
  
· Hypothyroïdies.
· Circonstances, associées ou non à une hypothyroïdie, où il est nécessaire de freiner la TSH.
MAALOX BALLONNEMENTS, comprimé à croquer
  
Ce médicament est indiqué chez l'adulte et ladolescent de plus de 15 ans dans les brûlures d'estomac associées à des ballonnements.
LUTERAN 2 mg, comprimé
  
· Troubles gynécologiques liés à une insuffisance en progestérone et notamment ceux observés en période préménopausique (irrégularités menstruelles, syndrome prémenstruel, mastodynie...).
· Hémorragies fonctionnelles et ménorragies des fibromes.
· Endométriose.
· Cycle artificiel en association avec un estrogène.
· Dysménorrhée.
LEVOTHYROX 50 microgrammes, comprimé sécable
  
·Hypothyroïdies,
·Circonstances, associées ou non à une hypothyroïdie, où il est nécessaire de freiner la TSH.
LOGIRENE, comprimé sécable
  
dème de l'insuffisance cardiaque.
LIPIDEM 200 mg/ml, émulsion pour perfusion
  
Apport énergétique, dont une composante lipidique immédiatement disponible (triglycérides à chaîne moyenne) et des acides gras essentiels oméga-6 et oméga-3, dans le cadre dune nutrition parentérale lorsque la nutrition orale ou entérale est impossible, insuffisante ou contre-indiquée.
LIPIDEM est indiqué chez ladulte, les nouveau-nés prématurés ou nés à terme, les nourrissons, les enfants et les adolescents.
MEDIVEINE 600 mg, poudre pour suspension buvable en sachet-dose
  
·Amélioration des symptômes en rapport avec l'insuffisance veinolymphatique: jambes lourdes, douleurs, impatiences du primodécubitus.
·Traitement d'appoint des troubles fonctionnels de la fragilité capillaire.
·Traitement des signes fonctionnels liés à la crise hémorroïdaire.
MAG 2 100 mg, comprimé
  
Ce médicament contient du magnésium.
L'association d'un certain nombre des symptômes suivants peut évoquer un déficit en magnésium :
·nervosité, irritabilité, anxiété légère, fatigue passagère, troubles mineurs du sommeil,
·manifestations d'anxiété, telles que spasmes digestifs ou palpitations (cur sain),
·crampes musculaires, fourmillements.
L'apport du magnésium peut améliorer ces symptômes.
En labsence damélioration de ces symptômes au bout dun mois de traitement, le traitement sera réévalué.
MANGANESE OLIGOSOL, solution buvable en ampoule
  
Utilisé comme modificateur du terrain en particulier au cours d'états allergiques.
MEDIFLOR N°7 CONTRE LA CONSTIPATION PASSAGERE, mélange de plantes pour tisane en sachet-dose
  
Traitement symptomatique de la constipation.
MANNITOL BIOSEDRA 20 POUR CENT, solution pour perfusion
  
·réduction de certains dèmes cérébraux,
·réduction de l'hypertension intra-oculaire.
MAALOX MAUX D'ESTOMAC, suspension buvable en flacon
  
Ce médicament est indiqué chez l'adulte et ladolescent de plus de 15 ans dans les brûlures d'estomac et remontées acides.
LUTENYL 3,75 mg, comprimé
  
En association à un estrogène dans le cadre d'un Traitement Hormonal Substitutif (THS), chez des femmes ménopausées et non hystérectomisées.
MANNITOL 20 POUR CENT MACO PHARMA, solution pour perfusion
  
·Oligo-anuries d'étiologies diverses et d'installation récente.
·Réduction de certains dèmes cérébraux.
·Hypertension intraoculaire.
MALOCIDE 50 mg, comprimé
  
Traitement de la toxoplasmose grave.
PREDNISOLONE BIOGARAN 20 mg, comprimé effervescent sécable
  
AFFECTIONS OU MALADIES :
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
oPoussées évolutives de maladies systémiques, notamment : lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
·DERMATOLOGIQUES
oDermatoses bulleuses auto-immunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse ;
oformes graves des angiomes du nourrisson ;
ocertaines formes de lichen plan ;
ocertaines urticaires aiguës ;
oformes graves de dermatoses neutrophiliques.
·DIGESTIVES
oPoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn ;
ohépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose) ;
ohépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
·ENDOCRINIENNES
oThyroïdite subaiguë de De Quervain sévère ;
ocertaines hypercalcémies.
·HEMATOLOGIQUES
oPurpuras thrombopéniques immunologiques sévères ;
oanémies hémolytiques auto-immunes ;
oen association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes ;
oérythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
·INFECTIEUSES
oPéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital ;
opneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
·NEOPLASIQUES
oTraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques ;
opoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
·NEPHROLOGIQUES
oSyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes ;
osyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives ;
ostade III et IV de la néphropathie lupique ;
osarcoïdose granulomateuse intrarénale ;
ovascularites avec atteinte rénale ;
oglomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
·NEUROLOGIQUES
oMyasthénie ;
odème cérébral de cause tumorale ;
opolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire ;
ospasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut ;
osclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
·OPHTALMOLOGIQUES
oUvéite antérieure et postérieure sévère ;
oexophtalmies démateuses ;
ocertaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
·ORL
oCertaines otites séreuses ;
opolypose nasosinusienne ;
ocertaines sinusites aiguës ou chroniques ;
orhinites allergiques saisonnières en cure courte ;
olaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
·RESPIRATOIRES
oAsthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses ;
oexacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave ;
obronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif ;
osarcoïdose évolutive ;
ofibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
·RHUMATOLOGIQUES
oPolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites ;
opseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton ;
orhumatisme articulaire aigu ;
onévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oProphylaxie ou traitement du rejet de greffe ;
oprophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
PREDNISONE ARROW 5 mg, comprimé sécable
  
Affections ou maladies
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
opoussées évolutives de maladies systémiques, notamment : lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
·DERMATOLOGIQUES
odermatoses bulleuses auto-immunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse ;
oformes graves des angiomes du nourrisson ;
ocertaines formes de lichen plan ;
ocertaines urticaires aiguës ;
oformes graves de dermatoses neutrophiliques.
·DIGESTIVES
opoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn ;
ohépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose) ;
ohépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
·ENDOCRINIENNES
othyroïdite subaiguë de De Quervain sévère ;
ocertaines hypercalcémies.
·HEMATOLOGIQUES
opurpuras thrombopéniques immunologiques sévères ;
oanémies hémolytiques auto-immunes ;
oen association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes ;
oérythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
·INFECTIEUSES
opéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital ;
opneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
·NEOPLASIQUES
otraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques ;
opoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
·NEPHROLOGIQUES
osyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes ;
osyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives ;
ostade III et IV de la néphropathie lupique ;
osarcoïdose granulomateuse intrarénale ;
ovascularites avec atteinte rénale ;
oglomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
·NEUROLOGIQUES
omyasthénie ;
odème cérébral de cause tumorale ;
opolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire ;
ospasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut ;
osclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
·OPHTALMOLOGIQUES
ouvéite antérieure et postérieure sévère ;
oexophtalmies démateuses ;
ocertaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
·ORL
ocertaines otites séreuses ;
opolypose nasosinusienne ;
ocertaines sinusites aiguës ou chroniques ;
orhinites allergiques saisonnières en cure courte ;
olaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
·RESPIRATOIRES
oasthme persistant, de préférence en cure courte, en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses ;
oexacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave ;
obronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif ;
osarcoïdose évolutive ;
ofibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
·RHUMATOLOGIQUES
opolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites ;
opseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton ;
orhumatisme articulaire aigu ;
onévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oprophylaxie ou traitement du rejet de greffe ;
oprophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
PREDNISONE EG 20 mg, comprimé sécable
  
AFFECTIONS OU MALADIES:
I -COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
·poussées évolutives de maladies systémiques, notamment: lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
II -DERMATOLOGIQUES
·dermatoses bulleuses auto-immunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse ;
·formes graves des angiomes du nourrisson ;
·certaines formes de lichen plan ;
·certaines urticaires aiguës ;
·formes graves de dermatoses neutrophiliques.
III - DIGESTIVES
·poussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn ;
·hépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose) ;
·hépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
IV - ENDOCRINIENNES
·thyroïdite subaiguë de De Quervain sévère ;
·certaines hypercalcémies.
V -HEMATOLOGIQUES
·purpuras thrombopéniques immunologiques sévères ;
·anémies hémolytiques auto-immunes ;
·en association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes ;
·érythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
VI - INFECTIEUSES
·péricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital ;
·pneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
VII - NEOPLASIQUES
·traitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques ;
·poussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
VIII - NEPHROLOGIQUES
·syndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes ;
·syndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives ;
·stade III et IV de la néphropathie lupique ;
·sarcoïdose granulomateuse intrarénale ;
·vascularites avec atteinte rénale ;
·glomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
IX - NEUROLOGIQUES
·myasthénie ;
·dème cérébral de cause tumorale ;
·polyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire ;
·spasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut ;
·sclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
X - OPHTALMOLOGIQUES
·uvéite antérieure et postérieure sévère ;
·exophtalmies démateuses ;
·certaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
XI -ORL
·certaines otites séreuses ;
·polypose nasosinusienne ;
·certaines sinusites aiguës ou chroniques ;
·rhinites allergiques saisonnières en cure courte ;
·laryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
XII - RESPIRATOIRES
·asthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses ;
·exacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave ;
·bronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif ;
·sarcoïdose évolutive ;
·fibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
XIII - RHUMATOLOGIQUES
·polyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites ;
·pseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton ;
·rhumatisme articulaire aigu ;
·névralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
XIV-TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
·prophylaxie ou traitement du rejet de greffe ;
·prophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
PREDNISOLONE TEVA 5 mg, comprimé effervescent
  
AFFECTIONS OU MALADIES:
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
oPoussées évolutives de maladies systémiques, notamment: lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
·DERMATOLOGIQUES
odermatoses bulleuses auto-immunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse,
oformes graves des angiomes du nourrisson,
ocertaines formes de lichen plan,
ocertaines urticaires aiguës,
oformes graves de dermatoses neutrophiliques.
·DIGESTIVES
opoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn,
ohépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose),
ohépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
·ENDOCRINIENNES
othyroïdite subaiguë de De Quervain sévère,
ocertaines hypercalcémies.
·HEMATOLOGIQUES
opurpuras thrombopéniques immunologiques sévères,
oanémies hémolytiques auto-immunes,
oen association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes,
oérythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
·INFECTIEUSES
opéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital,
opneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
·NEOPLASIQUES
otraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques,
opoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
·NEPHROLOGIQUES
osyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes,
osyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives,
ostade III et IV de la néphropathie lupique,
osarcoïdose granulomateuse intrarénale,
ovascularites avec atteinte rénale,
oglomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
·NEUROLOGIQUES
omyasthénie,
odème cérébral de cause tumorale,
opolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire,
ospasme infantile (syndrome de West)/syndrome de Lennox-Gastaut,
osclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
·OPHTALMOLOGIQUES
ouvéite antérieure et postérieure sévère,
oexophtalmies démateuses,
ocertaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
·ORL
ocertaines otites séreuses,
opolypose nasosinusienne,
ocertaines sinusites aiguës ou chroniques,
orhinites allergiques saisonnières en cure courte,
olaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
·RESPIRATOIRES
oasthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses,
oexacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave,
obronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif,
osarcoïdose évolutive,
ofibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
·RHUMATOLOGIQUES
opolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites,
opseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton,
orhumatisme articulaire aigu,
onévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oprophylaxie ou traitement du rejet de greffe,
oprophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
PRUNIER D'AFRIQUE MYLAN 50 mg, capsule molle
  
Traitement des troubles mictionnels modérés liés à l'hypertrophie bénigne de la prostate.
PREDNISOLONE ZENTIVA 20 mg, comprimé orodispersible
  
AFFECTIONS OU MALADIES
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
oPoussées évolutives de maladies systémiques, notamment : lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
·DERMATOLOGIQUES
odermatoses bulleuses autoimmunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse,
oformes graves des angiomes du nourrisson,
ocertaines formes de lichen plan,
ocertaines urticaires aiguës,
oformes graves de dermatoses neutrophiliques.
·DIGESTIVES
opoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn,
ohépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose),
ohépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
·ENDOCRINIENNES
othyroïdite subaiguë de De Quervain sévère,
ocertaines hypercalcémies.
·HEMATOLOGIQUES
opurpuras thrombopéniques immunologiques sévères,
oanémies hémolytiques auto-immunes,
oen association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes,
oérythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
·INFECTIEUSES
opéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital,
opneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
·NEOPLASIQUES
otraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques,
opoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
·NEPHROLOGIQUES
osyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes,
osyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives,
ostade III et IV de la néphropathie lupique,
osarcoïdose granulomateuse intrarénale,
ovascularites avec atteinte rénale,
oglomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
·NEUROLOGIQUES
omyasthénie,
odème cérébral de cause tumorale,
opolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire,
ospasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut,
osclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
·OPHTALMOLOGIQUES
ouvéite antérieure et postérieure sévère,
oexophtalmies démateuses,
ocertaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
·ORL
ocertaines otites séreuses,
opolypose nasosinusienne,
ocertaines sinusites aiguës ou chroniques,
orhinites allergiques saisonnières en cure courte,
olaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
·RESPIRATOIRES
oasthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses,
oexacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave,
obronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif,
osarcoïdose évolutive,
ofibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
·RHUMATOLOGIQUES
opolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites,
opseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton,
orhumatisme articulaire aigu,
onévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oprophylaxie ou traitement du rejet de greffe,
oprophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
PROSTINE E2 2 mg/3 g, gel vaginal
  
Induction du travail à terme ou à proximité du terme, quand les conditions cervicales sont favorables ou peu favorables à une induction standard du travail.
Dans cette indication, l'utilisation de la dinoprostone pour maturer le col avant l'induction standard, améliore le déroulement du déclenchement et du travail obstétrical.
PRAXILENE 200 mg, comprimé pelliculé
  
·Traitement symptomatique de la claudication intermittente des artériopathies chroniques oblitérantes des membres inférieurs (au stade 2).
PREDNISOLONE CRISTERS 20 mg, comprimé orodispersible
  
AFFECTIONS OU MALADIES :
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
opoussées évolutives de maladies systémiques, notamment : lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale
·DERMATOLOGIQUES
odermatoses bulleuses auto-immunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse
oformes graves des angiomes du nourrisson
ocertaines formes de lichen plan
ocertaines urticaires aiguës
oformes graves de dermatoses neutrophiliques
·DIGESTIVES
opoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn
ohépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose)
ohépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée
·ENDOCRINIENNES
othyroïdite subaiguë de De Quervain sévère
ocertaines hypercalcémies
·HÉMATOLOGIQUES
opurpuras thrombopéniques immunologiques sévères
oanémies hémolytiques auto-immunes
oen association avec diverses chimiothérapies dans le traitement dhémopathies malignes lymphoïdes
oérythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales
·INFECTIEUSES
opéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital
opneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère
·NÉOPLASIQUES
otraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques
opoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie)
·NEPHROLOGIQUES
osyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes
osyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives
ostade III et IV de la néphropathie lupique
osarcoïdose granulomateuse intrarénale
ovascularites avec atteinte rénale
oglomérulonéphrites extra-capillaires primitives
·NEUROLOGIQUES
omyasthénie
odème cérébral de cause tumorale
opolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire
ospasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut
osclérose en plaques en poussée, en relais dune corticothérapie intraveineuse
·OPHTALMOLOGIQUES
ouvéite antérieure et postérieure sévère
oexophtalmies démateuses
ocertaines neuropathies optiques, en relais dune corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée)
·ORL
ocertaines otites séreuses
opolypose nasosinusienne
ocertaines sinusites aiguës ou chroniques
orhinites allergiques saisonnières en cure courte
olaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez lenfant
·RESPIRATOIRES
oasthme persistant de préférence en cure courte en cas déchec du traitement par voie inhalée à fortes doses
oexacerbations dasthme, en particulier asthme aigu grave
obronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif
osarcoïdose évolutive
ofibroses pulmonaires interstitielles diffuses
·RHUMATOLOGIQUES
opolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites
opseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton
orhumatisme articulaire aigu
onévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oprophylaxie ou traitement du rejet de greffe
oprophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre lhôte
PREDNISONE ZENTIVA 1 mg, comprimé
  
AFFECTIONS OU MALADIES
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
oPoussées évolutives de maladies systémiques, notamment : lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
·DERMATOLOGIQUES
odermatoses bulleuses auto-immunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse,
oformes graves des angiomes du nourrisson,
ocertaines formes de lichen plan,
ocertaines urticaires aiguës,
oformes graves de dermatoses neutrophiliques.
·DIGESTIVES
opoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn,
ohépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose),
ohépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
·ENDOCRINIENNES
othyroïdite subaiguë de De Quervain sévère,
ocertaines hypercalcémies.
·HEMATOLOGIQUES
opurpuras thrombopéniques immunologiques sévères,
oanémies hémolytiques auto-immunes,
oen association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes,
oérythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
·INFECTIEUSES
opéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital,
opneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
·NEOPLASIQUES
otraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques,
opoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
·NEPHROLOGIQUES
osyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes,
osyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives,
ostade III et IV de la néphropathie lupique,
osarcoïdose granulomateuse intrarénale,
ovascularites avec atteinte rénale,
oglomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
·NEUROLOGIQUES
omyasthénie,
odème cérébral de cause tumorale,
opolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire,
ospasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut,
osclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
·OPHTALMOLOGIQUES
ouvéite antérieure et postérieure sévère,
oexophtalmies démateuses,
ocertaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
·ORL
ocertaines otites séreuses,
opolypose nasosinusienne,
ocertaines sinusites aiguës ou chroniques,
orhinites allergiques saisonnières en cure courte,
olaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
·RESPIRATOIRES
oasthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses,
oexacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave,
obronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif,
osarcoïdose évolutive,
ofibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
·RHUMATOLOGIQUES
opolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites,
opseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton,
orhumatisme articulaire aigu,
onévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oprophylaxie ou traitement du rejet de greffe,
oprophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
PRISMASOL 4 mmol/l POTASSIUM, solution pour hémofiltration et hémodialyse
  
Prismasol 4 mmol/l Potassium est utilisée dans le traitement de linsuffisance rénale comme solution de substitution pour lhémofiltration et lhémodiafiltration et comme solution de dialyse pour lhémodialyse continue et l'hémodiafiltration continue.
La solution Prismasol 4 mmol/l Potassium peut aussi être utilisée dans le cas dempoisonnement par des substances dialysables ou filtrables.
La solution Prismasol 4 mmol/l Potassium est particulièrement indiquée pour les patients normokaliémiques.
PREDNISONE MYLAN 5 mg, comprimé sécable
  
AFFECTIONS OU MALADIES
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
oPoussées évolutives de maladies systémiques, notamment: lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
·DERMATOLOGIQUES
oDermatoses bulleuses auto-immunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse.
oFormes graves des angiomes du nourrisson.
oCertaines formes de lichen plan.
oCertaines urticaires aiguës.
oFormes graves de dermatoses neutrophiliques.
·DIGESTIVES
oPoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn.
oHépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose).
oHépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
·ENDOCRINIENNES
oThyroïdite subaiguë de De Quervain sévère.
oCertaines hypercalcémies.
·HEMATOLOGIQUES
oPurpuras thrombopéniques immunologiques sévères.
oAnémies hémolytiques auto-immunes.
oEn association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes.
oErythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
·INFECTIEUSES
oPéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital.
oPneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
·NEOPLASIQUES
oTraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques.
oPoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
·NEPHROLOGIQUES
oSyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes.
oSyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives.
oStade III et IV de la néphropathie lupique.
oSarcoïdose granulomateuse intrarénale.
oVascularites avec atteinte rénale.
oGlomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
·NEUROLOGIQUES
oMyasthénie.
odème cérébral de cause tumorale.
oPolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire.
oSpasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut.
oSclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
·OPHTALMOLOGIQUES
oUvéite antérieure et postérieure sévère.
oExophtalmies démateuses.
oCertaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
·ORL
oCertaines otites séreuses.
oPolypose nasosinusienne.
oCertaines sinusites aiguës ou chroniques.
oRhinites allergiques saisonnières en cure courte.
oLaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
·RESPIRATOIRES
oAsthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses.
oExacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave.
oBronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif.
oSarcoïdose évolutive.
oFibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
·RHUMATOLOGIQUES
oPolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites.
oPseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton.
oRhumatisme articulaire aigu.
oNévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oProphylaxie ou traitement du rejet de greffe
oProphylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
PREDNISONE SANDOZ 5 mg, comprimé sécable
  
AFFECTIONS OU MALADIES :
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
oPoussées évolutives de maladies systémiques, notamment : lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
·DERMATOLOGIQUES
odermatoses bulleuses autoimmunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse ;
oformes graves des angiomes du nourrisson ;
ocertaines formes de lichen plan ;
ocertaines urticaires aiguës ;
oformes graves de dermatoses neutrophiliques.
·DIGESTIVES
opoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn ;
ohépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose) ;
ohépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
·ENDOCRINIENNES
othyroïdite subaiguë de De Quervain sévère ;
ocertaines hypercalcémies.
·HEMATOLOGIQUES
opurpuras thrombopéniques immunologiques sévères ;
oanémies hémolytiques auto-immunes ;
oen association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes ;
oérythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
·INFECTIEUSES
opéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital ;
opneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
·NEOPLASIQUES
otraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques ;
opoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
·NEPHROLOGIQUES
osyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes ;
osyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives ;
ostade III et IV de la néphropathie lupique ;
osarcoïdose granulomateuse intrarénale ;
ovascularites avec atteinte rénale ;
oglomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
·NEUROLOGIQUES
omyasthénie ;
odème cérébral de cause tumorale ;
opolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire ;
ospasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut ;
osclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
·OPHTALMOLOGIQUES
ouvéite antérieure et postérieure sévère ;
oexophtalmies démateuses ;
ocertaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée)
·ORL
ocertaines otites séreuses ;
opolypose nasosinusienne ;
ocertaines sinusites aiguës ou chroniques ;
orhinites allergiques saisonnières en cure courte ;
olaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
·RESPIRATOIRES
oasthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses ;
oexacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave ;
obronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif ;
osarcoïdose évolutive ;
ofibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
·RHUMATOLOGIQUES
opolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites ;
opseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton ;
orhumatisme articulaire aigu ;
onévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oprophylaxie ou traitement du rejet de greffe ;
oprophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
QUINOFREE 1,5 mg/0,5 ml, collyre en récipient unidose
  
Traitement antibactérien local des infections oculaires sévères (conjonctivites sévères, kératites et ulcères cornéens) dues à des germes sensibles à l'ofloxacine.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
PROPRANOLOL RATIOPHARM L P 160 mg, gélule à libération prolongée
  
·Hypertension artérielle
·Prophylaxie des crises d'angor d'effort
·Traitement au long cours après infarctus du myocarde
·Traitement de certains troubles du rythme : supraventriculaires (tachycardies, flutters et fibrillations auriculaires, tachycardies jonctionnelles) ou ventriculaires (extrasystolie ventriculaire, tachycardies ventriculaires)
·Manifestations cardio-vasculaires des hyperthyroïdies et intolérance aux traitements substitutifs des hypothyroïdies.
·Signes fonctionnels de la cardiomyopathie obstructive.
·Traitement de fond de la migraine
·Prévention des hémorragies digestives par rupture de varices sophagiennes (prévention primaire) et de leur récidive (prévention secondaire) chez les patients atteints de cirrhose : la prévention d'une première rupture de varices sophagiennes est limitée aux patients ayant une hypertension portale, chez lesquels l'examen endoscopique révèle des varices sophagiennes de tailles intermédiaires ou volumineuses (stade II ou III).
PRISMASOL 2 mmol/l POTASSIUM, solution pour hémofiltration et hémodialyse
  
Prismasol 2 mmol/l Potassium est utilisée dans le traitement de linsuffisance rénale comme solution de substitution pour lhémofiltration et lhémodiafiltration et comme solution de dialyse pour lhémodialyse continue et l'hémodiafiltration continue.
La solution Prismasol 2 mmol/l Potassium peut aussi être utilisée dans le cas dempoisonnement par des substances dialysables ou filtrables.
La solution Prismasol 2 mmol/l Potassium est indiquée pour les patients ayant une tendance à lhyperkaliémie.
PYOSTACINE 500 mg, comprimé pelliculé sécable
  
PYOSTACINE 500 mg comprimé pelliculé est indiqué chez ladulte et chez lenfant dans le traitement des infections suivantes (voir rubriques 4.2, 4.4 et 5.1) :
·Sinusites maxillaires aiguës (voir rubrique 4.4 « Infections ORL »),
·Exacerbations aiguës de bronchites chroniques,
·Pneumonies communautaires de gravité légère à modérée (voir rubrique 4.4),
·Infections de la peau et des tissus mous (voir rubrique 4.4).
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
PROGLICEM 100 mg, gélule
  
Chez le nourrisson et l'enfant
·les hypoglycémies par hyperinsulinisme persistant, en particulier ceux débutant chez le nourrisson,
·les hypoglycémies sensibles à la leucine,
·certaines hypoglycémies survenant au cours des glycogénoses.
Chez l'adulte et l'enfant
Les hypoglycémies par hyperinsulinisme d'origine tumorale pancréatique ou extra-pancréatique bénigne ou maligne.
PYRALVEX, gel buccal et gingival
  
Traitement local des lésions inflammatoires limitées à la muqueuse buccale et traitement local des aphtes.
PROSTINE VR, solution injectable
  
Maintien temporaire de la perméabilité du canal artériel jusqu'à l'intervention curative ou palliative chez les enfants porteurs d'une cardiopathie congénitale ducto-dépendante, notamment:
·Obstacles droits :
oSténose ou atrésie pulmonaire
oAtrésie tricuspide
oTétralogie de Fallot
oTransposition des gros vaisseaux
·Obstacles gauches :
oCoarctation de l'aorte
oInterruption de la crosse de l'aorte
oTransposition des gros vaisseaux avec septum inter-ventriculaire intact
PREDNISONE CRISTERS 5 mg, comprimé sécable
  
Affections ou maladies
Collagenoses-connectivites
·Poussées évolutives de maladies systémiques, notamment : lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale
Dermatologiques
·Dermatoses bulleuses auto-immunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse
·Formes graves des angiomes du nourrisson
·Certaines formes de lichen plan
·Certaines urticaires aiguës
·Formes graves de dermatoses neutrophiliques
Digestives
·Poussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn
·Hépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose)
·Hépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée
Endocriniennes
·Thyroïdite subaiguë de De Quervain sévère
·Certaines hypercalcémies
Hematologiques
·Purpuras thrombopéniques immunologiques sévères
·Anémies hémolytiques auto-immunes
·En association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes
·Erythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales
Infectieuses
·Péricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital
·Pneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère
Néoplasiques
·Traitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques
·Poussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie)
Néphrologiques
·Syndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes
·Syndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives
·Stade III et IV de la néphropathie lupique
·Sarcoïdose granulomateuse intrarénale
·Vascularites avec atteinte rénale
·Glomérulonéphrites extra-capillaires primitives
Neurologiques
·Myasthénie
·dème cérébral de cause tumorale
·Polyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire
·Spasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut
·Sclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse
Ophtalmologiques
·Uvéite antérieure et postérieure sévère
·Exophtalmies démateuses
·Certaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée)
ORL
·Certaines otites séreuses
·Polypose nasosinusienne
·Certaines sinusites aiguës ou chroniques
·Rhinites allergiques saisonnières en cure courte
·Laryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant
Respiratoires
·Asthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses
·Exacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave
·Bronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif
·Sarcoïdose évolutive
·Fibroses pulmonaires interstitielles diffuses
Rhumatologiques
·Polyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites
·Pseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton
·Rhumatisme articulaire aigu
·Névralgies cervico-brachiales sévères et rebelles
Transplantation d'organe et de cellules souches hématopoïétiques allogeniques
·Prophylaxie ou traitement du rejet de greffe
·Prophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte
PREDNISONE BIOGARAN 5 mg, comprimé sécable
  
AFFECTIONS OU MALADIES :
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
oPoussées évolutives de maladies systémiques, notamment: lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
·DERMATOLOGIQUES
oDermatoses bulleuses auto-immunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse ;
oformes graves des angiomes du nourrisson ;
ocertaines formes de lichen plan ;
ocertaines urticaires aiguës ;
oformes graves de dermatoses neutrophiliques.
·DIGESTIVES
oPoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn ;
ohépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose) ;
ohépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
·ENDOCRINIENNES
oThyroïdite subaiguë de De Quervain sévère ;
ocertaines hypercalcémies.
·HEMATOLOGIQUES
oPurpuras thrombopéniques immunologiques sévères ;
oanémies hémolytiques auto-immunes ;
oen association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes ;
oérythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
·INFECTIEUSES
oPéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital ;
opneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
·NEOPLASIQUES
oTraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques ;
opoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
·NEPHROLOGIQUES
oSyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes ;
osyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives ;
ostade III et IV de la néphropathie lupique ;
osarcoïdose granulomateuse intrarénale ;
ovascularites avec atteinte rénale ;
oglomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
·NEUROLOGIQUES
oMyasthénie ;
odème cérébral de cause tumorale ;
opolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire ;
ospasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut ;
osclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
·OPHTALMOLOGIQUES
oUvéite antérieure et postérieure sévère ;
oexophtalmies démateuses ;
ocertaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
·ORL
oCertaines otites séreuses ;
opolypose nasosinusienne ;
ocertaines sinusites aiguës ou chroniques ;
orhinites allergiques saisonnières en cure courte ;
olaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
·RESPIRATOIRES
oAsthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses ;
oexacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave ;
obronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif ;
osarcoïdose évolutive ;
ofibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
·RHUMATOLOGIQUES
oPolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites ;
opseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton ;
orhumatisme articulaire aigu ;
onévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oProphylaxie ou traitement du rejet de greffe ;
oprophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
PYOSTACINE 250 mg, comprimé pelliculé
  
PYOSTACINE 250 mg comprimé pelliculé est indiqué chez ladulte et chez lenfant dans le traitement des infections suivantes (voir rubriques 4.2, 4.4 et 5.1) :
·Sinusites maxillaires aiguës (voir rubrique 4.4 « Infections ORL »),
·Exacerbations aiguës de bronchites chroniques,
·Pneumonies communautaires de gravité légère à modérée (voir rubrique 4.4),
·Infections de la peau et des tissus mous (voir rubrique 4.4).
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
PREDNISOLONE TEVA 20 mg, comprimé orodispersible
  
AFFECTIONS OU MALADIES:
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
opoussées évolutives de maladies systémiques, notamment: lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
·DERMATOLOGIQUES
odermatoses bulleuses auto-immunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse,
oformes graves des angiomes du nourrisson,
ocertaines formes de lichen plan
ocertaines urticaires aiguës,
oformes graves de dermatoses neutrophiliques.
·DIGESTIVES
opoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn,
ohépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose),
ohépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
·ENDOCRINIENNES
othyroïdite subaiguë de De Quervain sévère,
ocertaines hypercalcémies.
·HEMATOLOGIQUES
opurpuras thrombopéniques immunologiques sévères,
oanémies hémolytiques auto-immunes,
oen association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes,
oérythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
·INFECTIEUSES
opéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital,
opneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
·NEOPLASIQUES
otraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques,
opoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
·NEPHROLOGIQUES
osyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes,
osyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives,
ostade III et IV de la néphropathie lupique,
osarcoïdose granulomateuse intrarénale,
ovascularites avec atteinte rénale,
oglomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
·NEUROLOGIQUES
omyasthénie,
odème cérébral de cause tumorale,
opolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire,
ospasme infantile (syndrome de West)/syndrome de Lennox-Gastaut,
osclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
·OPHTALMOLOGIQUES
ouvéite antérieure et postérieure sévère,
oexophtalmies démateuses,
ocertaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
·ORL
ocertaines otites séreuses,
opolypose nasosinusienne,
ocertaines sinusites aiguës ou chroniques,
orhinites allergiques saisonnières en cure courte
olaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
·RESPIRATOIRES
oasthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses,
oexacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave,
obronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif,
osarcoïdose évolutive,
ofibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
·RHUMATOLOGIQUES
opolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites,
opseudopolyarthrite rhizomélique et maladie de Horton,
orhumatisme articulaire aigu,
onévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oprophylaxie ou traitement du rejet de greffe,
oprophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
PROGRAF 5 mg/1 ml, solution à diluer pour perfusion
  
Prévention du rejet du greffon chez les transplantés hépatiques, rénaux ou cardiaques.
Traitement du rejet de lallogreffe résistant à un traitement par dautres médicaments immunosuppresseurs.
PYRALVEX, solution buccale et gingivale
  
Traitement local des lésions inflammatoires limitées à la muqueuse buccale et traitement local des aphtes.
PROPRANOLOL RATIOPHARM 40 mg, comprimé sécable
  
·Hypertension artérielle ;
·Prophylaxie des crises d'angor d'effort ;
·Traitement au long cours après infarctus du myocarde ;
·Traitement de certains troubles du rythme : supraventriculaires (tachycardies, flutters et fibrillations auriculaires, tachycardies jonctionnelles) ou ventriculaires (extrasystoles ventriculaires, tachycardies ventriculaires) ;
·Manifestations cardio-vasculaires des hyperthyroïdies et intolérance aux traitements substitutifs des hypothyroïdies ;
·Signes fonctionnels de la cardiomyopathie obstructive ;
·Traitement de fond de la migraine et des algies de la face ;
·Tremblements, en particulier essentiels ;
·Manifestations fonctionnelles cardiaques à type de tachycardie et de palpitations au cours des situations émotionnelles transitoires ;
·Prévention des hémorragies digestives par rupture des varices sophagiennes (prévention primaire) et de leur récidive (prévention secondaire) chez les patients atteints de cirrhose : la prévention d'une première rupture de varice sophagienne est limitée aux patients ayant une hypertension portale, chez lesquels l'examen endoscopique révèle des varices sophagiennes de tailles intermédiaires ou volumineuses (stade II ou III).
PREDNISONE ZENTIVA 20 mg, comprimé sécable
  
AFFECTIONS OU MALADIES
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
oPoussées évolutives de maladies systémiques, notamment : lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
·DERMATOLOGIQUES
odermatoses bulleuses autoimmunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse,
oformes graves des angiomes du nourrisson,
ocertaines formes de lichen plan,
ocertaines urticaires aiguës,
oformes graves de dermatoses neutrophiliques.
·DIGESTIVES
opoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn,
ohépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose),
ohépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
·ENDOCRINIENNES
othyroïdite subaiguë de De Quervain sévère,
ocertaines hypercalcémies.
·HEMATOLOGIQUES
opurpuras thrombopéniques immunologiques sévères,
oanémies hémolytiques auto-immunes,
oen association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes,
oérythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
·INFECTIEUSES
opéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital,
opneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
·NEOPLASIQUES
otraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques,
opoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
·NEPHROLOGIQUES
osyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes,
osyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives,
ostade III et IV de la néphropathie lupique,
osarcoïdose granulomateuse intrarénale,
ovascularites avec atteinte rénale,
oglomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
·NEUROLOGIQUES
omyasthénie,
odème cérébral de cause tumorale,
opolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire,
ospasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut,
osclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
·OPHTALMOLOGIQUES
ouvéite antérieure et postérieure sévère,
oexophtalmies démateuses,
ocertaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
·ORL
ocertaines otites séreuses,
opolypose nasosinusienne,
ocertaines sinusites aiguës ou chroniques,
orhinites allergiques saisonnières en cure courte,
olaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
·RESPIRATOIRES
oasthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses,
oexacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave,
obronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif,
osarcoïdose évolutive,
ofibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
·RHUMATOLOGIQUES
opolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites,
opseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton,
orhumatisme articulaire aigu,
onévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oprophylaxie ou traitement du rejet de greffe,
oprophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
PREDNISOLONE CRISTERS 20 mg, comprimé effervescent sécable
  
AFFECTIONS OU MALADIES
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
opoussées évolutives de maladies systémiques, notamment : lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
·DERMATOLOGIQUES
odermatoses bulleuses autoimmunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse,
oformes graves des angiomes du nourrisson,
ocertaines formes de lichen plan,
ocertaines urticaires aiguës,
oformes graves de dermatoses neutrophiliques.
·DIGESTIVES
opoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn,
ohépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose),
ohépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
·ENDOCRINIENNES
othyroïdite subaiguë de De Quervain sévère,
ocertaines hypercalcémies.
·HEMATOLOGIQUES
opurpuras thrombopéniques immunologiques sévères,
oanémies hémolytiques auto-immunes,
oen association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes,
oérythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
·INFECTIEUSES
opéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital,
opneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
·NEOPLASIQUES
otraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques,
opoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
·NEPHROLOGIQUES
osyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes,
osyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives,
ostade III et IV de la néphropathie lupique,
osarcoïdose granulomateuse intrarénale,
ovascularites avec atteinte rénale,
oglomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
·NEUROLOGIQUES
omyasthénie,
odème cérébral de cause tumorale,
opolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire,
ospasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut,
osclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
·OPHTALMOLOGIQUES
ouvéite antérieure et postérieure sévère,
oexophtalmies démateuses,
ocertaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
·ORL
ocertaines otites séreuses,
opolypose nasosinusienne,
ocertaines sinusites aiguës ou chroniques,
orhinites allergiques saisonnières en cure courte,
olaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
·RESPIRATOIRES
oasthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses,
oexacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave,
obronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif,
osarcoïdose évolutive,
ofibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
·RHUMATOLOGIQUES
opolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites,
opseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton,
orhumatisme articulaire aigu,
onévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oprophylaxie ou traitement du rejet de greffe,
oprophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
QVARSPRAY 100 microgrammes/dose, solution pour inhalation en flacon pressurisé
  
Traitement continu anti-inflammatoire de l'asthme persistant*.
*L'asthme persistant se définit par l'existence de symptômes diurnes plurihebdomadaires et/ou de symptômes nocturnes plus de 2 fois par mois.
PREPIDIL INTRACERVICAL, gel stérile intracervical
  
Les indications sont limitées à :
Induction de la maturation cervicale et dilatation du col à terme ou à proximité du terme, quand les conditions cervicales sont défavorables à une induction standard du travail.
Dans cette indication, l'utilisation de la dinoprostone pour maturer le col avant l'induction standard, améliore le déroulement du déclenchement et du travail obstétrical.
1  2  3  4  5