Médicaments - DIPROPIONATE DE BÉTAMÉTHASONE avec Medisite

Que contiennent vos médicaments ? Comment se soigner avec ? Quelles sont les contre-indications ? Pour tout savoir de vos médicaments (princeps et génériques), consulter notre dictionnaire.

Les principes actifs

  • Paracétamol
  • Ibuprofène
  • Codéine
  • Tramadol
  • Amoxicilline
  • Colécalciférol
  • Acide Acétylsalicylique
  • Lévothyroxine sodique
  • Phloroglucinol
  • Metformine
Afficher la recherche avancée

Filtrer par molécule :

Filtrer par mode d'administration :

Par NomPar FormePar LaboratoirePar Substance

5 Résultat(s)

DIPROSALIC, lotion
  
·Dermatoses corticosensibles à composante kératosique ou squameuse.
·Indications privilégiées où la corticothérapie locale est tenue pour le meilleur traitement :
olichénification.
·Indications où la corticothérapie est lun des traitements habituels :
opsoriasis,
olichen,
odermite séborrhéique à lexception du visage.
·DIPROSALIC est présenté sous deux formes :
ola forme pommade,
ola forme lotion plus particulièrement adaptée au traitement des affections du cuir chevelu, des régions pileuses et des plis.
DIPROSONE 0,05 POUR CENT, lotion
  
1. Indications privilégiées où la corticothérapie locale est tenue pour le meilleur traitement :
·eczéma de contact
·dermatite atopique
·lichénification
2. Indications où la corticothérapie locale est l'un des traitements habituels :
·dermite de stase
·psoriasis (à l'exclusion des plaques très étendues)
·lichen
·prurigo non parasitaire
·dyshidrose
·lichen scléro-atrophique génital
·granulome annulaire
·lupus érythémateux discoïde
·dermite séborrhéique à l'exception du visage
·traitement symptomatique du prurit du mycosis fongoïde
3. Indications de circonstance pour une durée brève :
·piqûres d'insectes et prurigo parasitaire après traitement étiologique.
La forme lotion est plus particulièrement destinée aux lésions des plis et des zones pilaires.
Remarque : Chaque dermatose doit être traitée par un corticoïde de niveau le mieux approprié en sachant qu'en fonction des résultats, on peut être conduit à lui substituer un produit d'une activité plus forte ou moins forte sur tout ou partie des lésions.
DIPROSTENE, suspension injectable en seringue pré-remplie
  
USAGE SYSTEMIQUE
Rhinite allergique saisonnière après échec des autres thérapeutiques (antihistaminique par voie générale, corticoïde intra-nasal, ou corticoïde per os en cure courte).
USAGE LOCAL
Ce sont celles de la corticothérapie locale, lorsque laffection justifie une forte concentration locale. Toute prescription dinjection locale doit faire la part du danger infectieux notamment du risque de favoriser une prolifération bactérienne.
Ce produit est indiqué dans les affections :
·dermatologiques : cicatrices chéloïdes
·ORL : irrigations intra-sinusiennes dans les sinusites subaiguës ou chroniques justifiant un drainage.
·rhumatologiques :
oinjections intra-articulaires : arthrites inflammatoires, arthrose en poussée
oinjections péri-articulaires : tendinites, bursites
oinjections des parties molles : talalgies, syndrome du canal carpien, maladie de Dupuytren
DIPROSONE 0,05 POUR CENT, pommade
  
1. Indications privilégiées où la corticothérapie locale est tenue pour le meilleur traitement :
·eczéma de contact
·dermatite atopique
·lichénification.
2. Indications où la corticothérapie locale est l'un des traitements habituels :
·dermite de stase
·psoriasis (à l'exclusion des plaques très étendues)
·lichen
·prurigo non parasitaire
·dyshidrose
·lichen scléro-atrophique génital
·granulome annulaire
·lupus érythémateux discoïde
·dermite séborrhéique à l'exception du visage
·traitement symptomatique du prurit du mycosis fongoïde.
3. Indications de circonstance pour une durée brève :
·piqûres d'insectes et prurigo parasitaire après traitement étiologique.
La forme pommade est plus particulièrement destinée aux lésions sèches ou squameuses.
Remarque : Chaque dermatose doit être traitée par un corticoïde de niveau le mieux approprié en sachant qu'en fonction des résultats, on peut être conduit à lui substituer un produit d'une activité plus forte ou moins forte sur tout ou partie des lésions.
DIPROSONE 0,05 POUR CENT, crème
  
1. Indications privilégiées où la corticothérapie locale est tenue pour le meilleur traitement :
eczéma de contact
dermatite atopique
lichénification
2. Indications où la corticothérapie locale est l'un des traitements habituels :
dermite de stase
psoriasis (à l'exclusion des plaques très étendues)
lichen
prurigo non parasitaire
dyshidrose
lichen scléro-atrophique génital
granulome annulaire
lupus érythémateux discoïde
dermite séborrhéique à l'exception du visage
traitement symptomatique du prurit du mycosis fongoïde
3. Indications de circonstance pour une durée brève :
piqûres d'insectes et prurigo parasitaire après traitement étiologique.
La forme crème est plus particulièrement destinée aux lésions aiguës, suintantes.
Remarque : chaque dermatose doit être traitée par un corticoïde de niveau le mieux approprié en sachant qu'en fonction des résultats, on peut être conduit à lui substituer un produit d'une activité plus forte ou moins forte sur tout ou partie des lésions.