Médicaments - Intraveineuse avec Medisite

Que contiennent vos médicaments ? Comment se soigner avec ? Quelles sont les contre-indications ? Pour tout savoir de vos médicaments (princeps et génériques), consulter notre dictionnaire.

Les principes actifs

  • Paracétamol
  • Ibuprofène
  • Codéine
  • Tramadol
  • Amoxicilline
  • Colécalciférol
  • Acide Acétylsalicylique
  • Lévothyroxine sodique
  • Phloroglucinol
  • Metformine
Afficher la recherche avancée

Filtrer par posologie :

Filtrer par mode d'administration :

Filtrer par forme pharmaceutique :

Par NomPar FormePar LaboratoirePar Substance

1477 Résultat(s)

ENTYVIO 300 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion
NOVOEIGHT 250 UI, poudre et solvant pour solution injectable
NOVOEIGHT 3000 UI, poudre et solvant pour solution injectable
YERVOY 5 mg/ml, solution à diluer pour perfusion
NOVOEIGHT 2000 UI, poudre et solvant pour solution injectable
NOVOEIGHT 500 UI, poudre et solvant pour solution injectable
NOVOEIGHT 1000 UI, poudre et solvant pour solution injectable
NOVOEIGHT 1500 UI, poudre et solvant pour solution injectable
PIXUVRI 29 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion
KADCYLA 160 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion
KADCYLA 100 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion
REPLAGAL 1 mg/ml, solution à diluer pour perfusion
RIMIFON 500 mg/5 ml, solution injectable
  
·Traitement curatif de la tuberculose active pulmonaire ou extra-pulmonaire.
·Traitement de la primo-infection tuberculeuse symptomatique.
·Exceptionnellement, traitement des infections à mycobactéries atypiques sensibles (sensibilité déterminée par la CMI). Ce traitement repose sur une association d'antibiotiques actifs.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
TYGACIL 50 mg, poudre pour solution pour perfusion
ZALTRAP 25 mg/ml, solution à diluer pour perfusion
YONDELIS 0,25 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion
XOFIGO 1000 kBq/mL, solution injectable
ZINFORO 600 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion
YONDELIS 1 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion
VECTIBIX 20 mg/ml, solution à diluer pour perfusion
PERJETA 420 mg, solution à diluer pour perfusion
NULOJIX 250 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion
TYSABRI 300 mg, solution à diluer pour perfusion
ATRIANCE 5 mg/ml, solution pour perfusion
ALDURAZYME 100 U/ml, solution à diluer pour perfusion
ADCETRIS 50 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion
BENLYSTA 400 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion
BENLYSTA 120 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion
CINRYZE 500 unités, poudre et solvant pour solution injectable
AMIKACINE B. BRAUN 5 mg/ml, solution pour perfusion
  
Traitement des infections sévères dues à des bactéries sensibles à l'amikacine (voir rubrique 5.1), lorsque des antibiotiques moins toxiques ne sont pas efficaces. Dans ces conditions, AMIKACINE B. BRAUN 5 mg/ml, solution pour perfusion pourra être utilisée en cas de:
·Infections respiratoires basses nosocomiales, y compris les pneumonies sévères.
·Infections intra-abdominales, y compris les péritonites,
·Infections urinaires compliquées et récurrentes.
·Infections de la peau et des tissus mous, y compris les infections liées aux brûlures.
·Traitement initial empirique d'un sepsis et de bactériémie documentée.
·Endocardite bactérienne.
·Infections intra-abdominales postopératoires.
AMIKACINE B. BRAUN 5 mg/ml, solution pour perfusion peut également être utilisée dans le traitement des patients présentant une bactériémie associée, ou soupçonnée d'être associée, à l'une des infections précitées.
AMIKACINE B. BRAUN 5 mg/ml, solution pour perfusion est généralement utilisée en association avec d'autres antibiotiques appropriés afin de couvrir le spectre bactérien rencontré dans l'infection concernée.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
AMIKACINE B. BRAUN 2,5 mg/ml, solution pour perfusion
  
Traitement des infections sévères dues à des bactéries sensibles à l'amikacine (voir rubrique 5.1), lorsque des antibiotiques moins toxiques ne sont pas efficaces. Dans ces conditions, AMIKACINE B. BRAUN 2,5 mg/ml, solution pour perfusion pourra être utilisée en cas de:
·Infections respiratoires basses nosocomiales, y compris les pneumonies sévères.
·Infections intra-abdominales, y compris les péritonites,
·Infections urinaires compliquées et récurrentes.
·Infections de la peau et des tissus mous, y compris les infections liées aux brûlures.
Traitement initial empirique d'un sepsis et de bactériémie documentée.
Endocardite bactérienne.
Infections intra-abdominales postopératoires.
AMIKACINE B. BRAUN 2,5 mg/ml, solution pour perfusion peut également être utilisée dans le traitement des patients présentant une bactériémie associée, ou soupçonnée d'être associée, à l'une des infections précitées.
AMIKACINE B. BRAUN 2,5 mg/ml, solution pour perfusion est généralement utilisée en association avec d'autres antibiotiques appropriés afin de couvrir le spectre bactérien rencontré dans l'infection concernée.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
AMIKACINE B. BRAUN 10 mg/ml, solution pour perfusion
  
Traitement des infections sévères dues à des bactéries sensibles à l'amikacine (voir rubrique 5.1), lorsque des antibiotiques moins toxiques ne sont pas efficaces. Dans ces conditions, AMIKACINE B. BRAUN 10 mg/ml, solution pour perfusion pourra être utilisée en cas de:
·Infections respiratoires basses nosocomiales, y compris les pneumonies sévères.
·Infections intra-abdominales, y compris les péritonites,
·Infections urinaires compliquées et récurrentes.
·Infections de la peau et des tissus mous, y compris les infections liées aux brûlures.
·Traitement initial empirique d'un sepsis et de bactériémie documentée.
·Endocardite bactérienne.
·Infections intra-abdominales postopératoires.
AMIKACINE B. BRAUN 10 mg/ml, solution pour perfusion peut également être utilisée dans le traitement des patients présentant une bactériémie associée, ou soupçonnée d'être associée, à l'une des infections précitées.
AMIKACINE B. BRAUN 10 mg/ml, solution pour perfusion est généralement utilisée en association avec d'autres antibiotiques appropriés afin de couvrir le spectre bactérien rencontré dans l'infection concernée.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
JEVTANA 60 mg, solution à diluer et solvant pour solution pour perfusion
NAGLAZYME 1 mg/ml, solution à diluer pour perfusion
EVOLTRA 1 mg/ml, solution à diluer pour perfusion
HALAVEN 0,44 mg/ml, solution injectable
ELAPRASE 2 mg/ml, solution à diluer pour perfusion
METRONIDAZOLE LAVOISIER 0,5 POUR CENT (500 mg/100 ml), solution injectable pour perfusion
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et antiparasitaire du métronidazole et de ses caractéristiques pharmacocinétiques. Elles sont limitées aux infections dues aux germes définis comme sensibles.
·traitement curatif des infections médicochirurgicales à germes anaérobies sensibles,
·prophylaxie des infections post-opératoires à germes anaérobies sensibles lors d'intervention chirurgicale digestive ou proctologique, en association à un antibiotique actif sur les germes aérobies.
·amibiases sévères de localisation intestinale ou hépatique.
Le métronidazole injectable doit être réservé aux malades pour lesquels la voie orale est inutilisable.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
SALBUTAMOL MYLAN 5 mg/5 ml, solution pour perfusion
  
UTILISATION EN PNEUMOLOGIE
·Voie intraveineuse en perfusion continue :
traitement de l'asthme aigu grave (état de mal asthmatique).
Remarque : l'asthme aigu grave nécessite une hospitalisation en unité de soins intensifs.
Une oxygénothérapie et une corticothérapie par voie systémique doivent être associées au traitement bronchodilatateur.
UTILISATION EN OBSTETRIQUE
Traitement à court terme du travail prématuré sans complication
Pour arrêter un travail prématuré entre 22 et 37 semaines daménorrhée chez les patientes sans contre‑indication médicale ou obstétricale à un traitement tocolytique.
Utilisation en urgence dans des situations obstétricales particulières.
SALBUMOL FORT 5 mg/5 ml, solution pour perfusion intraveineuse en ampoule
  
UTILISATION EN PNEUMOLOGIE
·Voie intraveineuse en perfusion continue: traitement de l'asthme aigu grave (état de mal asthmatique)
Remarque : l'asthme aigu grave nécessite une hospitalisation en unité de soins intensifs.
Une oxygénothérapie et une corticothérapie par voie systémique doivent être associées au traitement bronchodilatateur.
UTILISATION EN OBSTETRIQUE
Traitement à court terme du travail prématuré sans complication
Pour arrêter un travail prématuré entre 22 et 37 semaines daménorrhée chez les patientes sans contre‑indication médicale ou obstétricale à un traitement tocolytique.
Utilisation en urgence dans des situations obstétricales particulières
CEFTRIAXONE WINTHROP 250 mg, poudre pour solution injectable
  
En pratique hospitalière
· Infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftriaxone, y compris les méningites à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
· Maladie de Lyme disséminée lors de:
· la phase précoce avec méningite (stade secondaire),
· la phase tardive avec manifestations systémiques neurologiques et articulaires (stade tertiaire).
En pratique de ville
Les indications sont limitées:
· à la poursuite de traitements débutés à l'hôpital,
· aux infections respiratoires basses, dans les formes sévères, en particulier chez les sujets à risques (sujet âgé, alcoolique, immunodéprimé, tabagique et insuffisant respiratoire...), notamment:
· pour les pneumopathies bactériennes (pneumocoque, présumées à bacilles Gram négatif)
· pour les poussées aiguës de bronchite chronique, généralement en deuxième intention.
· aux infections urinaires sévères et/ou à germes résistants:
· pyélonéphrites aiguës,
· infections urinaires basses associées à un syndrome septique,
· poussées aiguës de prostatites chroniques.
Il est nécessaire que le diagnostic soit porté avec certitude et de s'assurer de l'absence de nécessité d'un traitement chirurgical.
· à l'antibiothérapie d'urgence avant hospitalisation en cas de suspicion clinique de purpura fulminans, c'est-à-dire devant un état fébrile associé à un purpura comportant au moins un élément nécrotique ou ecchymotique, et ce quel que soit l'état hémodynamique du patient.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTAZIDIME KABI 500 mg, poudre pour solution injectable (IV/IM)
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la ceftazidime. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftazidime y compris les méningites, notamment à Pseudomonas mais à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFUROXIME KABI 750 mg, poudre pour solution injectable
  
CEFUROXIME KABI 750 mg, poudre pour solution injectable est indiqué dans le traitement par voie parentérale des infections suivantes provoquées par des germes sensibles au céfuroxime:
·Infections respiratoires basses telles qu'exacerbations aiguës de bronchite chronique et pneumonies bactériennes;
·Infections urinaires hautes à germes sensibles documentés.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTAZIDIME SANDOZ 1 g, poudre pour solution injectable
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la ceftazidime. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftazidime y compris les méningites, notamment à Pseudomonas mais à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE MYLAN 1 g/10 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IV, SC)
  
Ce médicament est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez ladulte et lenfant, y compris le nouveau-né à terme (à partir de la naissance) :
·Méningite bactérienne
·Pneumonie communautaire
·Pneumonie nosocomiale
·Otite moyenne aiguë
·Infections intra-abdominales
·Infections urinaires compliquées (pyélonéphrite incluse)
·Infections des os et des articulations
·Infections compliquées de la peau et des tissus mous
·Gonorrhée
·Syphilis
·Endocardite bactérienne
Ce médicament peut être utilisé :
·Dans le traitement des poussées aiguës de bronchopneumopathie chronique obstructive chez ladulte.
·Dans le traitement de la maladie de Lyme disséminée (phase précoce et phase tardive ) chez ladulte et lenfant, y compris chez le nouveau-né à partir de lâge de 15 jours.
·En prophylaxie pré-opératoire des infections du site opératoire.
·Pour le traitement des patients neutropéniques fébriles dont lorigine.bactérienne est suspectée
·Dans le traitement des patients présentant une bactériémie associée ou suspectée dêtre associée à lune des infections listées ci-dessus.
Ce médicament doit être co-administré avec d'autres antibactériens en cas de suspicion dinfections impliquant des bactéries résistantes à la ceftriaxone (voir rubrique 4.4).
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CATAPRESSAN 0,15 mg/ml, solution injectable
  
Hypertension accompagnée d'une atteinte viscérale menaçant le pronostic vital à très court terme (urgence hypertensive) notamment lors de :
·HTA maligne (avec rétinopathie hypertensive stade III),
·encéphalopathie hypertensive,
·dissection aortique,
·décompensation ventriculaire gauche avec dème pulmonaire,
·certaines pré-éclampsies graves mettant en jeu le pronostic vital maternel, l'utilisation de la clonidine est réservée à la seconde intention dans cette indication.
CEFEPIME PANPHARMA 2 g, poudre pour solution injectable (IV)
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques du céfépime. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles comprennent les infections dues aux germes sensibles au céfépime :
·Chez l'adulte :
oinfections respiratoires basses communautaires et pneumonies sévères,
oinfections urinaires compliquées et non compliquées,
oépisodes fébriles chez les patients neutropéniques,
oinfections biliaires,
ole traitement des patients présentant une bactériémie associée, ou est suspectée d'être associé, à l'une des infections énumérées ci-dessus.
·Chez le nourrisson de plus de deux mois et l'enfant :
oépisodes fébriles au cours des neutropénies lorsque la durée prévisible de neutropénie est courte.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFUROXIME PANPHARMA 750 mg, poudre pour solution injectable (IM-IV)
  
Céfuroxime est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez ladulte et chez lenfant, y compris chez le nouveau-né (dès la naissance) (voir rubriques 4.4 et 5.1).
·Pneumonie communautaire acquise.
·Exacerbations aiguës de bronchite chronique.
·Infections compliquées des voies urinaires, y compris pyélonéphrite.
·Infections des tissus mous : cellulite, érysipèle et infections des plaies.
·Infections intra-abdominales (voir rubrique 4.4).
·Prévention des infections en chirurgie gastro-intestinale (y compris oesophagienne), orthopédique, cardiovasculaire et gynécologique (y compris césarienne).
Dans le traitement et la prévention d'infections avec présence très probable d'organismes anaérobies, la céfuroxime doit être administrée en association à dautres agents antibactériens appropriés.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFEPIME PANPHARMA 1 g, poudre pour solution injectable (IM/IV)
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques du céfépime. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles comprennent les infections dues aux germes sensibles au céfépime :
·Chez l'adulte :
oinfections respiratoires basses communautaires et pneumonies sévères,
oinfections urinaires compliquées et non compliquées,
oépisodes fébriles chez les patients neutropéniques,
oinfections biliaires,
ole traitement des patients présentant une bactériémie associée, ou est suspectée d'être associé, à l'une des infections énumérées ci-dessus.
·Chez le nourrisson de plus de deux mois et l'enfant :
oépisodes fébriles au cours des neutropénies lorsque la durée prévisible de neutropénie est courte.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTAZIDIME MYLAN ENFANTS ET NOURRISSONS 250 mg, poudre pour solution injectable (IM-IV)
  
CEFTAZIDIME MYLAN est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez ladulte, lenfant et le nourrisson, y compris chez le nouveau-né (dès la naissance).
·Pneumonie nosocomiale
·Infections broncho-pulmonaires dans la mucoviscidose
·Méningite bactérienne
·Otite moyenne suppurée chronique
·Otite externe maligne
·Infections urinaires compliquées
·Infections compliquées de la peau et des tissus mous
·Infections intra-abdominales compliquées
·Infections osseuses et articulaires
·Péritonite associée à la dialyse péritonéale chez les patients sous DPCA.
Traitement des patients présentant une bactériémie associée à lune des infections listées ci-dessus ou susceptible de lêtre.
La ceftazidime peut être utilisée dans la prise en charge des patients neutropéniques avec fièvre susceptible dêtre liée à une infection bactérienne.
La ceftazidime peut être utilisée en prophylaxie périopératoire des infections urinaires chez les patients subissant une résection transurétrale de la prostate (RTUP).
Le choix de la ceftazidime doit tenir compte de son spectre antibactérien, qui se limite principalement aux bactéries aérobies à Gram négatif (voir les rubriques 4.4 et 5.1).
La ceftazidime doit être co-administrée avec dautres agents antibactériens chaque fois que léventail possible des bactéries responsables ne relève pas de son spectre dactivité.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant lutilisation appropriée des antibactériens.
CEFROM 2 g/20 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IV)
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques du cefpirome.
Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections dues aux germes sensibles au cefpirome:
· infections respiratoires basses,
· infections urinaires compliquées hautes et basses,
· bactériémies - septicémies,
· fièvre chez le patient neutropénique.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFOTAXIME MYLAN 2 g, poudre pour solution injectable (IM-IV)
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques du céfotaxime. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées :
·aux infections sévères dues aux germes sensibles au céfotaxime, en particulier les septicémies, les endocardites et les méningites, à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes ;
·à la prophylaxie des résections endoscopiques de prostate.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant lutilisation appropriée des antibactériens.
CEFTAZIDIME AGUETTANT 1 g, poudre pour solution injectable (IM, IV)
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la ceftazidime. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftazidime y compris les méningites, notamment à Pseudomonas mais à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTAZIDIME TEVA 2 g, poudre pour solution injectable
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la ceftazidime. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftazidime y compris les méningites, notamment à Pseudomonas mais à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFAMANDOLE FLAVELAB 750 mg, poudre pour solution injectable (IM - IV)
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques du céfamandole. Elles tiennent compte à la fois, des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées:
·au traitement des infections dues aux germes sensibles au céfamandole à l'exclusion des méningites.
Prophylaxie des infections post-opératoires en:
·chirurgie cardiaque,
·chirurgie thoracique et vasculaire,
·chirurgie urologique (résection transurethrale de prostate, ponction et biopsie prostatiques, résection endoscopique de tumeur de vessie, traitements endoscopiques de la lithiase urinaire),
·chirurgie orthopédique.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFALOTINE PANPHARMA 4 g, poudre pour solution injectable
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la céfalotine. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu ce médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections dues aux germes définis ci-dessous comme sensibles notamment dans leurs manifestations:
·broncho-pulmonaires,
·O.R.L. et stomatologiques,
·septicémiques,
·endocardiques,
·génitales et urinaires,
·cutanées,
·séreuses,
·osseuses et articulaires.
En raison de la faible diffusion des céphalosporines dans le liquide céphalo-rachidien, la céfalotine n'est pas indiquée dans le traitement des méningites même à germes sensibles.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFUROXIME KABI 1500 mg, poudre pour solution pour perfusion
  
CEFUROXIME KABI 1500 mg, poudre pour solution pour perfusion est indiqué dans le traitement par voie parentérale des infections suivantes provoquées par des germes sensibles au céfuroxime:
Infections respiratoires basses telles qu'exacerbations aiguës de bronchite chronique et pneumonies bactériennes;
Infections urinaires hautes à germes sensibles documentés.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTAZIDIME MYLAN ENFANTS ET NOURRISSONS 500 mg, poudre pour solution injectable (IM-IV)
  
CEFTAZIDIME MYLAN est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez ladulte, lenfant et le nourrisson, y compris chez le nouveau-né (dès la naissance).
·Pneumonie nosocomiale
·Infections broncho-pulmonaires dans la mucoviscidose
·Méningite bactérienne
·Otite moyenne suppurée chronique
·Otite externe maligne
·Infections urinaires compliquées
·Infections compliquées de la peau et des tissus mous
·Infections intra-abdominales compliquées
·Infections osseuses et articulaires
·Péritonite associée à la dialyse péritonéale chez les patients sous DPCA.
Traitement des patients présentant une bactériémie associée à lune des infections listées ci-dessus ou susceptible de lêtre.
La ceftazidime peut être utilisée dans la prise en charge des patients neutropéniques avec fièvre susceptible dêtre liée à une infection bactérienne.
La ceftazidime peut être utilisée en prophylaxie périopératoire des infections urinaires chez les patients subissant une résection transurétrale de la prostate (RTUP).
Le choix de la ceftazidime doit tenir compte de son spectre antibactérien, qui se limite principalement aux bactéries aérobies à Gram négatif (voir les rubriques 4.4 et 5.1).
La ceftazidime doit être co-administrée avec dautres agents antibactériens chaque fois que léventail possible des bactéries responsables ne relève pas de son spectre dactivité.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant lutilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE TEVA 2 g, poudre pour solution injectable
  
En pratique hospitalière
· Infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftriaxone, y compris les méningites à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
· Maladie de Lyme disséminée lors de:
o la phase précoce avec méningite (stade secondaire),
o la phase tardive avec manifestations systémiques neurologiques et articulaires (stade tertiaire).
En pratique de ville
Les indications sont limitées:
· à la poursuite de traitements débutés à l'hôpital,
· aux infections respiratoires basses, dans les formes sévères, en particulier chez les sujets à risques (sujet âgé, alcoolique, immunodéprimé, tabagique et insuffisant respiratoire...), notamment:
o pour les pneumopathies bactériennes (pneumocoque, présumées à bacilles Gram négatif),
o pour les poussées aiguës de bronchite chronique, généralement en deuxième intention.
· aux infections urinaires sévères et/ou à germes résistants:
o pyélonéphrites aiguës,
o infections urinaires basses associées à un syndrome septique,
o poussées aiguës de prostatites chroniques.
Il est nécessaire que le diagnostic soit porté avec certitude et de s'assurer de l'absence de nécessité d'un traitement chirurgical.
· à l'antibiothérapie d'urgence avant hospitalisation en cas de suspicion clinique de purpura fulminans, c'est à dire devant un état fébrile associé à un purpura comportant au moins un élément nécrotique ou ecchymotique, et ce quel que soit l'état hémodynamique du patient.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE TEVA 1 g/10 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IV, SC)
  
En pratique hospitalière
· Infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftriaxone, y compris les méningites à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
· Maladie de Lyme disséminée lors de :
o la phase précoce avec méningite (stade secondaire),
o la phase tardive avec manifestations systémiques neurologiques et articulaires (stade tertiaire).
· Prophylaxie des infections post-opératoires pour les résections transuréthrales de prostate.
En pratique de ville
Les indications sont limitées :
· à la poursuite de traitements débutés à l'hôpital,
· aux infections respiratoires basses, dans les formes sévères, en particulier chez les sujets à risques (sujet âgé, alcoolique, immunodéprimé, tabagique et insuffisant respiratoire ...), notamment :
o pour les pneumopathies bactériennes (pneumocoque, présumées à bacilles Gram négatif),
o pour les poussées aiguës de bronchite chronique, généralement en deuxième intention.
· aux infections urinaires sévères et/ou à germes résistants :
o pyélonéphrites aiguës,
o infections urinaires basses associées à un syndrome septique,
o poussées aiguës de prostatites chroniques.
Il est nécessaire que le diagnostic soit porté avec certitude et de s'assurer de l'absence de nécessité d'un traitement chirurgical.
· à l'antibiothérapie d'urgence avant hospitalisation en cas de suspicion clinique de purpura fulminans, c'est-à-dire devant un état fébrile associé à un purpura comportant au moins un élément nécrotique ou ecchymotique, et ce quel que soit l'état hémodynamique du patient.
· Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE SANDOZ 1 g/10 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IV, SC)
  
En pratique hospitalière
·Infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftriaxone, y compris les méningites à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
·Maladie de Lyme disséminée lors de :
ola phase précoce avec méningite (stade secondaire),
ola phase tardive avec manifestations systémiques neurologiques et articulaires (stade tertiaire).
·Prophylaxie des infections post-opératoires pour les résections transuréthrales de prostate.
En pratique de ville
Les indications sont limitées :
·à la poursuite de traitements débutés à l'hôpital,
·aux infections respiratoires basses, dans les formes sévères, en particulier chez les sujets à risques (vieillard, alcoolique, immunodéprimé, tabagique et insuffisant respiratoire...), notamment :
opour les pneumopathies bactériennes (pneumocoque, présumées à bacilles Gram négatif),
opour les poussées aiguës de bronchite chronique, généralement en deuxième intention.
·aux infections urinaires sévères et/ou à germes résistants :
opyélonéphrites aiguës,
oinfections urinaires basses associées à un syndrome septique,
opoussées aiguës de prostatites chroniques.
Il est nécessaire que le diagnostic soit porté avec certitude et de s'assurer de l'absence de nécessité d'un traitement chirurgical.
·à l'antibiothérapie d'urgence avant hospitalisation en cas de suspicion clinique de purpura fulminans, c'est-à-dire devant un état fébrile associé à un purpura comportant au moins un élément nécrotique ou ecchymotique, et ce quel que soit l'état hémodynamique du patient.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFOTAXIME PANPHARMA 1 g, poudre pour solution injectable (IM-IV)
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques du céfotaxime.
Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées :
·aux infections sévères dues aux germes sensibles au céfotaxime, en particulier les septicémies, les endocardites et les méningites, à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
·à la prophylaxie des résections endoscopiques de prostate.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFAZOLINE MYLAN 1 g, poudre pour solution injectable (IM-IV)
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la céfazoline. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
·Elles sont limitées aux infections dues aux germes définis ci-dessus comme sensibles, notamment dans leurs manifestations :
obronchopulmonaires,
oORL et stomatologiques,
osepticémiques,
oendocarditiques,
ogénitales et urinaires,
ocutanées,
oséreuses,
oosseuses et articulaires.
En raison de la faible diffusion de la céfazoline dans le liquide céphalo-rachidien, cet antibiotique n'est pas indiqué dans le traitement des méningites même à germes sensibles.
·Prophylaxie des infections post-opératoires en
oneurochirurgie (crâniotomie, dérivation du LCR),
ochirurgie cardiaque,
ochirurgie thoracique non cardiaque,
ochirurgie vasculaire,
ochirurgie gastro-duodénale,
ochirurgie biliaire,
océsarienne,
ohystérectomie par voie abdominale et vaginale,
ochirurgie de la tête et du cou avec ouverture du tractus oropharyngé,
ochirurgie orthopédique avec pose de matériel.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTAZIDIME ACTAVIS 0,5 g, poudre pour solution injectable (IM, IV)
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la ceftazidime. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftazidime y compris les méningites, notamment à Pseudomonas mais à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTAZIDIME KABI 1 g, poudre pour solution injectable (IM/IV)
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la ceftazidime. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftazidime y compris les méningites, notamment à Pseudomonas mais à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE PANPHARMA 2 g, poudre pour solution pour perfusion
  
Céftriaxone est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez ladulte et lenfant, y compris le nouveau-né à terme (à partir de la naissance) :
·Méningite bactérienne
·Pneumonie communautaire
·Pneumonie nosocomiale
·Otite moyenne aiguë
·Infections intra-abdominales
·Infections urinaires compliquées (pyélonéphrite incluse)
·Infections des os et des articulations
·Infections compliquées de la peau et des tissus mous
·Gonorrhée
·Syphilis
·Endocardite bactérienne
Céftriaxone peut être utilisé :
·Dans le traitement des poussées aiguës de bronchopneumopathie chronique obstructive chez ladulte.
·Dans le traitement de la maladie de Lyme disséminée (phase précoce et phase tardive ) chez ladulte et lenfant, y compris chez le nouveau-né à partir de lâge de 15 jours.
·En prophylaxie pré-opératoire des infections du site opératoire.
·Pour le traitement des patients neutropéniques fébriles dont lorigine.bactérienne est suspectée.
·Dans le traitement des patients présentant une bactériémie associée ou suspectée dêtre associée à lune des infections listées ci-dessus.
·Céftriaxone doit être co-administré avec d'autres antibactériens en cas de suspicion dinfections impliquant des bactéries résistantes à la céftriaxone (voir rubrique 4.4).
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFUROXIME PANPHARMA 250 mg, poudre pour solution injectable (IM-IV)
  
Céfuroxime est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez ladulte et chez lenfant, y compris chez le nouveau-né (dès la naissance) (voir rubriques 4.4 et 5.1).
·Pneumonie communautaire acquise.
·Exacerbations aiguës de bronchite chronique.
·Infections compliquées des voies urinaires, y compris pyélonéphrite.
·Infections des tissus mous : cellulite, érysipèle et infections des plaies.
·Infections intra-abdominales (voir rubrique 4.4).
·Prévention des infections en chirurgie gastro-intestinale (y compris oesophagienne), orthopédique, cardiovasculaire et gynécologique (y compris césarienne).
Dans le traitement et la prévention d'infections avec présence très probable d'organismes anaérobies, la céfuroxime doit être administrée en association à dautres agents antibactériens appropriés.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE MYLAN 250 mg, poudre pour solution injectable
  
Ce médicament est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez ladulte et lenfant, y compris le nouveau-né à terme (à partir de la naissance) :
·Méningite bactérienne
·Pneumonie communautaire
·Pneumonie nosocomiale
·Otite moyenne aiguë
·Infections intra-abdominales
·Infections urinaires compliquées (pyélonéphrite incluse)
·Infections des os et des articulations
·Infections compliquées de la peau et des tissus mous
·Gonorrhée
·Syphilis
·Endocardite bactérienne
Ce médicament peut être utilisé :
·Dans le traitement des poussées aiguës de bronchopneumopathie chronique obstructive chez ladulte.
·Dans le traitement de la maladie de Lyme disséminée (phase précoce et phase tardive ) chez ladulte et lenfant, y compris chez le nouveau-né à partir de lâge de 15 jours.
·En prophylaxie pré-opératoire des infections du site opératoire.
·Pour le traitement des patients neutropéniques fébriles dont lorigine bactérienne est suspectée
·Dans le traitement des patients présentant une bactériémie associée ou suspectée dêtre associée à lune des infections listées ci-dessus.
Ce médicament doit être co-administré avec d'autres antibactériens en cas de suspicion dinfections impliquant des bactéries résistantes à la ceftriaxone (voir rubrique 4.4).
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFEPIME MYLAN 1 g, poudre pour solution injectable
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques du céfépime. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles comprennent les infections dues aux germes sensibles au céfépime :
·Chez l'adulte et lenfant > 40 kg :
oTraitement de patients souffrant de bactériémies en association ou potentiellement associées à lune des infections listées ci-dessous :
oinfections respiratoires basses communautaires et pneumonies sévères,
oinfections urinaires compliquées et non compliquées,
oépisodes fébriles chez les patients neutropéniques,
En traitement empirique des patients présentant une neutropénie fébrile : Céfépime en monothérapie est indiqué en traitement empirique des patients présentant une neutropénie fébrile. Chez les patients présentant un risque élevé dinfections sévères (par exemple : patients avec des antécédents de greffe récente de moelle osseuse, présentant une hypotension, avec une hémopathie maligne sous-jacente, ou avec une neutropénie sévère ou prolongée), une monothérapie antimicrobienne peut ne pas être appropriée. Les données démontrant une efficacité du céfépime en monothérapie sont insuffisantes chez ces patients. (voir rubrique 5.1. Propriétés pharmacodynamiques).
oinfections biliaires.
·Chez le nourrisson de plus de deux mois et l'enfant ≤ 40 kg
oépisodes fébriles au cours des neutropénies lorsque la durée prévisible de neutropénie est courte. Les données cliniques disponibles chez le nourrisson et l'enfant ne permettent pas de recommander l'utilisation du céfépime en monothérapie.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFOTAXIME WINTHROP 500 mg, poudre pour solution injectable (IV-IM)
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques du céfotaxime. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées:
· aux infections sévères dues aux germes sensibles au céfotaxime, en particulier les septicémies, les endocardites et les méningites, à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
· à la prophylaxie des résections endoscopiques de prostate.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE WINTHROP 1 g, poudre pour solution injectable
  
En pratique hospitalière
· Infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftriaxone, y compris les méningites à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
· Maladie de Lyme disséminée lors de:
o la phase précoce avec méningite (stade secondaire),
o la phase tardive avec manifestations systémiques neurologiques et articulaires (stade tertiaire).
· Prophylaxie des infections post-opératoires pour les résections transuréthrales de prostate.
En pratique de ville
Les indications sont limitées:
· à la poursuite de traitements débutés à l'hôpital,
· aux infections respiratoires basses, dans les formes sévères, en particulier chez les sujets à risques (sujet âgé, alcoolique, immunodéprimé, tabagique et insuffisant respiratoire...), notamment:
o pour les pneumopathies bactériennes (pneumocoque, présumées à bacilles Gram négatif),
o pour les poussées aiguës de bronchite chronique, généralement en deuxième intention.
· aux infections urinaires sévères et/ou à germes résistants:
o pyélonéphrites aiguës,
o infections urinaires basses associées à un syndrome septique,
o poussées aiguës de prostatites chroniques.
Il est nécessaire que le diagnostic soit porté avec certitude et de s'assurer de l'absence de nécessité d'un traitement chirurgical.
· à l'antibiothérapie d'urgence avant hospitalisation en cas de suspicion clinique de purpura fulminans, c'est-à-dire devant un état fébrile associé à un purpura comportant au moins un élément nécrotique ou ecchymotique, et ce quel que soit l'état hémodynamique du patient. Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CELESTENE 8 mg/2 ml, solution injectable
  
Les indications sont:
· celles de la corticothérapie générale per os, lorsque la voie parentérale est nécessaire en cas d'impossibilité de la voie orale (vomissements, aspiration gastrique, troubles de la conscience).
· les affections nécessitant un effet thérapeutique rapide:
o allergiques:
§ dème de Quincke sévère en complément des antihistaminiques,
§ choc anaphylactique en complément de l'adrénaline.
o infectieuses:
§ fièvre typhoïde sévère, en particulier avec confusion mentale, choc, coma,
§ laryngite striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
o neurologiques:
§ dème cérébral des tumeurs, de l'hématome sous-dural et dème cérébral lié à un abcès à toxoplasme.
o ORL:
§ dyspnée laryngée.
· prévention anténatale de la maladie des membranes hyalines: induction de la maturation ftale.
CHLORURE DE POTASSIUM B. BRAUN 10 % (0,10 g/ml), solution à diluer pour perfusion
  
·Traitement des hypokaliémies (voir rubrique 5.1)
·Correction des troubles hydro-électrolytiques
·Apport de potassium dans le cadre de la nutrition parentérale.
CEFTRIAXONE RATIOPHARM 1 g/10 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IV, SC)
  
CEFTRIAXONE TEVA SANTE est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez ladulte et lenfant, y compris le nouveau-né à terme (à partir de la naissance) :
·Méningite bactérienne ;
·Pneumonie communautaire ;
·Pneumonie nosocomiale ;
·Otite moyenne aiguë ;
·Infections intra-abdominales ;
·Infections urinaires compliquées (pyélonéphrite incluse) ;
·Infections des os et des articulations ;
·Infections compliquées de la peau et des tissus mous ;
·Gonorrhée ;
·Syphilis ;
·Endocardite bactérienne.
CEFTRIAXONE TEVA SANTE peut être utilisé :
·Dans le traitement des poussées aiguës de bronchopneumopathie chronique obstructive chez ladulte ;
·Dans le traitement de la maladie de Lyme disséminée (phase précoce et phase tardive ) chez ladulte et lenfant, y compris chez le nouveau-né à partir de lâge de 15 jours ;
·En prophylaxie pré-opératoire des infections du site opératoire ;
·Pour le traitement des patients neutropéniques fébriles dont lorigine bactérienne est suspectée ;
·Dans le traitement des patients présentant une bactériémie associée ou suspectée dêtre associée à lune des infections listées ci-dessus.
CEFTRIAXONE TEVA SANTE doit être co-administré avec d'autres antibactériens en cas de suspicion dinfections impliquant des bactéries résistantes à la ceftriaxone (voir rubrique 4.4).
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CHLORURE DE SODIUM PERFUFLAC 0,9 %, solution pour perfusion
  
Chlorure de sodium 0,9% Perfuflac, solution pour perfusion est indiquée pour:
·le traitement de la déshydratation extracellulaire isotonique;
·le traitement de la déplétion sodique;
·comme véhicule ou diluant de médicaments compatibles pour administration parentérale intraveineuse.
CEFAZOLINE PANPHARMA 2 g/10 ml, poudre et solution pour usage parentéral (IV)
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la céfazoline. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
·Elles sont limitées aux infections dues aux germes définis ci-dessus comme sensibles, notamment dans leurs manifestations :
obronchopulmonaires,
oORL et stomatologiques,
osepticémiques,
oendocarditiques,
ogénitales et urinaires,
ocutanées,
oséreuses,
oosseuses et articulaires.
En raison de la faible diffusion de la céfazoline dans le liquide céphalo-rachidien, cet antibiotique n'est pas indiqué dans le traitement des méningites même à germes sensibles.
·Prophylaxie des infections post-opératoires en :
oneurochirurgie (crâniotomie, dérivation du LCR),
ochirurgie cardiaque,
ochirurgie thoracique non cardiaque,
ochirurgie vasculaire,
ochirurgie gastro-duodénale,
ochirurgie biliaire,
océsarienne,
ohystérectomie par voie abdominale et vaginale,
ochirurgie de la tête et du cou avec ouverture du tractus oropharyngé,
ochirurgie orthopédique avec pose de matériel.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFOTAXIME MYLAN 500 mg, poudre pour solution injectable (IM-IV)
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques du céfotaxime. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées :
·aux infections sévères dues aux germes sensibles au céfotaxime, en particulier les septicémies, les endocardites et les méningites, à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes ;
·à la prophylaxie des résections endoscopiques de prostate.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant lutilisation appropriée des antibactériens.
CEFTAZIDIME ARROW 2 g, poudre pour solution injectable (IV)
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la ceftazidime. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftazidime y compris les méningites, notamment à Pseudomonas mais à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CERUBIDINE 20 mg, poudre pour solution pour perfusion
  
·Leucémies aiguës.
·Leucémies myéloïdes chroniques en transformation aiguë.
·Lymphomes hodgkiniens et non hodgkiniens.
Chez l'enfant, dans le cadre de polychimiothérapies :
·Leucémie Aiguë Lymphoïde.
·Leucémie Aiguë Myéloïde.
CEFTRIAXONE KABI 2 g, poudre pour solution pour perfusion
  
En pratique hospitalière
·Infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftriaxone, y compris les méningites à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
·Maladie de Lyme disséminée lors de:
ola phase précoce avec méningite (stade secondaire),
ola phase tardive avec manifestations systémiques neurologiques et articulaires (stade tertiaire).
En pratique de ville
Les indications sont limitées:
·à la poursuite de traitements débutés à l'hôpital,
·aux infections respiratoires basses, dans les formes sévères, en particulier chez les sujets à risques (sujet âgé, alcoolique, immunodéprimé, tabagique et insuffisant respiratoire...), notamment:
opour les pneumopathies bactériennes (pneumocoque, présumées à bacilles Gram négatif),
opour les poussées aiguës de bronchite chronique, généralement en deuxième intention.
·aux infections urinaires sévères et/ou à germes résistants:
opyélonéphrites aiguës,
oinfections urinaires basses associées à un syndrome septique,
opoussées aiguës de prostatites chroniques.
Il est nécessaire que le diagnostic soit porté avec certitude et de s'assurer de l'absence de nécessité d'un traitement chirurgical.
·à l'antibiothérapie d'urgence avant hospitalisation en cas de suspicion clinique de purpura fulminans, c'est à dire devant un état fébrile associé à un purpura comportant au moins un élément nécrotique ou ecchymotique, et ce quel que soit l'état hémodynamique du patient.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
1  2  3  4  5