Médicaments - PFIZER avec Medisite

Que contiennent vos médicaments ? Comment se soigner avec ? Quelles sont les contre-indications ? Pour tout savoir de vos médicaments (princeps et génériques), consulter notre dictionnaire.

Les principes actifs

  • Paracétamol
  • Ibuprofène
  • Codéine
  • Tramadol
  • Amoxicilline
  • Colécalciférol
  • Acide Acétylsalicylique
  • Lévothyroxine sodique
  • Phloroglucinol
  • Metformine
Afficher la recherche avancée

Filtrer par forme pharmaceutique :

Par NomPar FormePar LaboratoirePar Substance

202 Résultat(s)

MICROVAL, comprimé enrobé
  
Contraception orale.
INSPRA 50 mg, comprimé pelliculé
  
L'éplérénone est indiquée :
·en complément des traitements standards incluant les bétâ-bloquants, pour réduire le risque de morbi-mortalité cardiovasculaire chez des patients stables présentant une dysfonction ventriculaire gauche (FEVG ≤ 40%) et des signes cliniques d'insuffisance cardiaque après un infarctus du myocarde récent.
·en complément du traitement optimal standard, pour réduire le risque de morbi-mortalité cardiovasculaire chez les patients adultes atteints d'insuffisance cardiaque de la classe New York Heart Association (NYHA) stade II (chronique) avec dysfonctionnement systolique ventriculaire gauche (FEVG ≤ 30%) (voir rubrique 5.1).
LEDERFOLINE 15 mg, comprimé sécable
  
·Correction de l'hématotoxicité induite par un traitement par triméthoprime ou salazopyrine.
Remarque : lors d'un traitement par triméthoprime au long cours dans le cadre de la prophylaxie de la pneumonie à Pneumocystis Carinii, l'administration préventive d'acide folinique n'est pas recommandée.
·Prévention et correction de l'hématoxicité induite par un traitement par pyriméthamine au long cours ou à fortes doses.
·Prévention et correction des accidents toxiques provoqués par le trimétrexate dans le traitement de la pneumonie à Pneumocystis Carinii modérée à sévère chez les patients atteints du syndrome d'immunodéficience acquise
·Prévention et correction des accidents toxiques provoqués par méthotrexate dans le traitement des leucémies et des tumeurs malignes
LEDERFOLINE 25 mg, comprimé
  
Correction de l'hématotoxicité induite par un traitement par triméthoprime ou salazopyrine.
Remarque: lors d'un traitement par triméthoprime au long cours dans le cadre de la prophylaxie de la pneumonie à Pneumocystis Carinii, l'administration préventive d'acide folinique n'est pas recommandée.
·Prévention et correction de l'hématoxicité induite par un traitement par pyriméthamine au long cours ou à fortes doses.
·Prévention et correction des accidents toxiques provoqués par le trimétrexate dans le traitement de la pneumonie à Pneumocystis Carinii modérée à sévère chez les patients atteints du syndrome d'immunodéficience acquise.
·Prévention et correction des accidents toxiques provoqués par méthotrexate dans le traitement des leucémies et des tumeurs malignes.
LATANOPROST PFIZER 50 microgrammes/ml, collyre en solution
  
Réduction de la pression intraoculaire (PIO) élevée chez les patients atteints de glaucome à angle ouvert ou dhypertonie intraoculaire chez ladulte (y compris le sujet âgé).
Réduction de la (PIO) élevée chez les patients pédiatriques ayant une (PIO) élevée et souffrant de glaucome pédiatrique.
LEDERFOLINE 5 mg, comprimé
  
·Correction de l'hématotoxicité induite par un traitement par triméthoprime ou salazopyrine.
Remarque : lors d'un traitement par triméthoprime au long cours dans le cadre de la prophylaxie de la pneumonie à Pneumocystis Carinii, l'administration préventive d'acide folinique n'est pas recommandée.
·Prévention et correction de l'hématoxicité induite par un traitement par pyriméthamine au long cours ou à fortes doses.
·Prévention et correction des accidents toxiques provoqués par le trimétrexate dans le traitement de la pneumonie à Pneumocystis Carinii modérée à sévère chez les patients atteints du syndrome d'immunodéficience acquise.
·Prévention et correction des accidents toxiques provoqués par méthotrexate dans le traitement des leucémies et des tumeurs malignes.
GENOTONORM MINIQUICK 0,6 mg, poudre et solvant pour solution injectable
  
Chez l'enfant
Retard de croissance lié à un déficit somatotrope.
Retard de croissance lié à un syndrome de Turner.
Retard de croissance lié à une insuffisance rénale chronique.
Retard de croissance (taille actuelle < -2,5 DS et taille parentale ajustée < -1 DS) chez les enfants nés petits pour l'âge gestationnel avec un poids et/ou une taille de naissance < -2 DS, n'ayant pas rattrapé leur retard de croissance (vitesse de croissance < 0 DS au cours de la dernière année) à l'âge de 4 ans ou plus.
Syndrome de Prader-Willi (SPW), afin d'améliorer la croissance et la composition corporelle. Le diagnostic de SPW doit être confirmé par le test génétique approprié.
Chez l'adulte
Traitement substitutif chez les adultes présentant un déficit somatotrope sévère.
Déficit acquis à lâge adulte : Les patients qui présentent un déficit somatotrope sévère associé à des déficits hormonaux multiples résultant dune pathologie hypothalamique ou hypophysaire connue et ayant au moins un autre déficit hormonal hypophysaire, excepté la prolactine. Un test dynamique approprié sera pratiqué afin de diagnostiquer ou d'exclure un déficit en hormone de croissance.
Déficit acquis dans lenfance : Chez les patients qui présentent un déficit somatotrope acquis dans l'enfance dorigine congénitale, génétique, acquise ou idiopathique. La capacité de sécrétion en hormone de croissance doit être réévaluée chez les patients ayant un déficit acquis dans lenfance une fois leur croissance staturale achevée. Chez les patients présentant une forte probabilité de déficit somatotrope persistant, c'est-à-dire dorigine congénitale ou secondaire à une pathologie hypothalamo-hypophysaire ou un traumatisme hypothalamo-hypophysaire, un dosage d Insulin-like growth factor (IGF-I) < -2 DS, mesuré au moins quatre semaines après larrêt du traitement par hormone de croissance, doit être considéré comme une preuve suffisante dun déficit somatotrope sévère.
Tous les autres patients auront besoin dun dosage dIGF-I et dun test de stimulation à lhormone de croissance.
GABAPENTINE PFIZER 300 mg, gélule
  
Epilepsie
La gabapentine est indiquée en association dans le traitement des épilepsies partielles avec ou sans généralisation secondaire chez l'adulte et l'enfant à partir de 6 ans (voir rubrique 5.1).
La gabapentine est indiquée en monothérapie dans le traitement des épilepsies partielles avec ou sans généralisation secondaire chez l'adulte et l'adolescent à partir de 12 ans.
Traitement des Douleurs Neuropathiques Périphériques
La gabapentine est indiquée dans le traitement des douleurs neuropathiques périphériques telles que la neuropathie diabétique et la névralgie post-zostérienne chez l'adulte.
FRAGMINE 5 000 U.I. anti Xa/0,2 ml, solution injectable en seringue pré-remplie
  
Cette héparine est une héparine de bas poids moléculaire (HBPM).
Ses indications sont les suivantes :
·Traitement prophylactique de !a maladie thrombo-embolique veineuse (MTEV) en chirurgie, dans les situations à risque modéré ou élevé ainsi qu'en chirurgie oncologique.
·Traitement prophylactique des thromboses veineuses profondes (TVP) chez les patients alités pour une affection médicale aiguë :
oune insuffisance cardiaque de stade III ou IV de la classification NYHA,
oune insuffisance respiratoire aiguë,
oou un épisode d'infection aiguë ou d'affection rhumatologique aiguë, associé à au moins un autre facteur de risque thromboembolique veineux.
·Prévention de la coagulation du circuit de circulation extracorporelle au cours de l'hémodialyse (séance en général d'une durée ≤ 4 heures).
FRAGMINE 7 500 U.I. anti-Xa/0,3 ml, solution injectable en seringue pré-remplie
  
Cette héparine est une héparine de bas poids moléculaire (HBPM).
Traitement prolongé de la maladie thromboembolique veineuse (MTEV) symptomatique et prévention de ses récidives, chez les patients cancéreux.
GENOTONORM MINIQUICK 0,8 mg, poudre et solvant pour solution injectable
  
Chez l'enfant
Retard de croissance lié à un déficit somatotrope.
Retard de croissance lié à un syndrome de Turner.
Retard de croissance lié à une insuffisance rénale chronique.
Retard de croissance (taille actuelle < -2,5 DS et taille parentale ajustée < -1 DS) chez les enfants nés petits pour l'âge gestationnel avec un poids et/ou une taille de naissance < -2 DS, n'ayant pas rattrapé leur retard de croissance (vitesse de croissance < 0 DS au cours de la dernière année) à l'âge de 4 ans ou plus.
Syndrome de Prader-Willi (SPW), afin d'améliorer la croissance et la composition corporelle. Le diagnostic de SPW doit être confirmé par le test génétique approprié.
Chez l'adulte
Traitement substitutif chez les adultes présentant un déficit somatotrope sévère.
Déficit acquis à lâge adulte : Les patients qui présentent un déficit somatotrope sévère associé à des déficits hormonaux multiples résultant dune pathologie hypothalamique ou hypophysaire connue et ayant au moins un autre déficit hormonal hypophysaire, excepté la prolactine. Un test dynamique approprié sera pratiqué afin de diagnostiquer ou d'exclure un déficit en hormone de croissance.
Déficit acquis dans lenfance : Chez les patients qui présentent un déficit somatotrope acquis dans l'enfance dorigine congénitale, génétique, acquise ou idiopathique. La capacité de sécrétion en hormone de croissance doit être réévaluée chez les patients ayant un déficit acquis dans lenfance une fois leur croissance staturale achevée. Chez les patients présentant une forte probabilité de déficit somatotrope persistant, c'est-à-dire dorigine congénitale ou secondaire à une pathologie hypothalamo-hypophysaire ou un traumatisme hypothalamo-hypophysaire, un dosage dInsulin-like growth factor (IGF-I) < -2 DS, mesuré au moins quatre semaines après larrêt du traitement par hormone de croissance, doit être considéré comme une preuve suffisante dun déficit somatotrope sévère.
Tous les autres patients auront besoin dun dosage dIGF-I et dun test de stimulation à lhormone de croissance.
GELDENE 0,5 POUR CENT, gel pour application locale
  
·Traitement symptomatique des tendinites superficielles.
·Traitement symptomatique en traumatologie bénigne : entorses, contusions.
GENOTONORM MINIQUICK 1,6 mg, poudre et solvant pour solution injectable
  
Chez l'enfant
Retard de croissance lié à un déficit somatotrope.
Retard de croissance lié à un syndrome de Turner.
Retard de croissance lié à une insuffisance rénale chronique.
Retard de croissance (taille actuelle < -2,5 DS et taille parentale ajustée < -1 DS) chez les enfants nés petits pour l'âge gestationnel avec un poids et/ou une taille de naissance < -2 DS, n'ayant pas rattrapé leur retard de croissance (vitesse de croissance < 0 DS au cours de la dernière année) à l'âge de 4 ans ou plus.
Syndrome de Prader-Willi (SPW), afin d'améliorer la croissance et la composition corporelle. Le diagnostic de SPW doit être confirmé par le test génétique approprié.
Chez l'adulte
Traitement substitutif chez les adultes présentant un déficit somatotrope sévère.
Déficit acquis à lâge adulte : Les patients qui présentent un déficit somatotrope sévère associé à des déficits hormonaux multiples résultant dune pathologie hypothalamique ou hypophysaire connue et ayant au moins un autre déficit hormonal hypophysaire, excepté la prolactine. Un test dynamique approprié sera pratiqué afin de diagnostiquer ou d'exclure un déficit en hormone de croissance.
Déficit acquis dans lenfance : Chez les patients qui présentent un déficit somatotrope acquis dans l'enfance dorigine congénitale, génétique, acquise ou idiopathique. La capacité de sécrétion en hormone de croissance doit être réévaluée chez les patients ayant un déficit acquis dans lenfance une fois leur croissance staturale achevée. Chez les patients présentant une forte probabilité de déficit somatotrope persistant, c'est-à-dire dorigine congénitale ou secondaire à une pathologie hypothalamo-hypophysaire ou un traumatisme hypothalamo-hypophysaire, un dosage dInsulin-like growth factor (IGF-I) < -2 DS, mesuré au moins quatre semaines après larrêt du traitement par hormone de croissance, doit être considéré comme une preuve suffisante dun déficit somatotrope sévère.
Tous les autres patients auront besoin dun dosage dIGF-I et dun test de stimulation à lhormone de croissance.
GENOTONORM MINIQUICK 1,2 mg, poudre et solvant pour solution injectable
  
Chez l'enfant
Retard de croissance lié à un déficit somatotrope.
Retard de croissance lié à un syndrome de Turner.
Retard de croissance lié à une insuffisance rénale chronique.
Retard de croissance (taille actuelle < -2,5 DS et taille parentale ajustée < -1 DS) chez les enfants nés petits pour l'âge gestationnel avec un poids et/ou une taille de naissance < -2 DS, n'ayant pas rattrapé leur retard de croissance (vitesse de croissance < 0 DS au cours de la dernière année) à l'âge de 4 ans ou plus.
Syndrome de Prader-Willi (SPW), afin d'améliorer la croissance et la composition corporelle. Le diagnostic de SPW doit être confirmé par le test génétique approprié.
Chez l'adulte
Traitement substitutif chez les adultes présentant un déficit somatotrope sévère.
Déficit acquis à lâge adulte : Les patients qui présentent un déficit somatotrope sévère associé à des déficits hormonaux multiples résultant dune pathologie hypothalamique ou hypophysaire connue et ayant au moins un autre déficit hormonal hypophysaire, excepté la prolactine. Un test dynamique approprié sera pratiqué afin de diagnostiquer ou d'exclure un déficit en hormone de croissance.
Déficit acquis dans lenfance : Chez les patients qui présentent un déficit somatotrope acquis dans l'enfance dorigine congénitale, génétique, acquise ou idiopathique. La capacité de sécrétion en hormone de croissance doit être réévaluée chez les patients ayant un déficit acquis dans lenfance une fois leur croissance staturale achevée. Chez les patients présentant une forte probabilité de déficit somatotrope persistant, c'est-à-dire dorigine congénitale ou secondaire à une pathologie hypothalamo-hypophysaire ou un traumatisme hypothalamo-hypophysaire, un dosage dInsulin-like growth factor (IGF-I) < -2 DS, mesuré au moins quatre semaines après larrêt du traitement par hormone de croissance, doit être considéré comme une preuve suffisante dun déficit somatotrope sévère.
Tous les autres patients auront besoin dun dosage dIGF-I et dun test de stimulation à lhormone de croissance.
FRAGMINE 10 000 U.I. anti Xa/1 ml, solution injectable en seringue pré-remplie
  
Cette héparine est une héparine de bas poids moléculaire (HBPM).
Ses indications sont les suivantes:
·Traitement curatif des thromboses veineuses profondes (TVP) constituées ;
·Traitement de l'angor instable et de l'infarctus du myocarde sans onde Q à la phase aiguë, en association avec l'aspirine;
·Prévention de la coagulation du circuit de circulation extracorporelle au cours de l'hémodialyse (séance en général d'une durée ≤ 4 heures).
GABAPENTINE PFIZER 800 mg, comprimé pelliculé sécable
  
Epilepsie
La gabapentine est indiquée en association dans le traitement des épilepsies partielles avec ou sans généralisation secondaire chez l'adulte et l'enfant à partir de 6 ans (voir rubrique 5.1).
La gabapentine est indiquée en monothérapie dans le traitement des épilepsies partielles avec ou sans généralisation secondaire chez l'adulte et l'adolescent à partir de 12 ans.
Traitement des Douleurs Neuropathiques Périphériques
La gabapentine est indiquée dans le traitement des douleurs neuropathiques périphériques telles que la neuropathie diabétique et la névralgie post-zostérienne chez l'adulte.
GABAPENTINE PFIZER 100 mg, gélule
  
Epilepsie
La gabapentine est indiquée en association dans le traitement des épilepsies partielles avec ou sans généralisation secondaire chez l'adulte et l'enfant à partir de 6 ans (voir rubrique 5.1).
La gabapentine est indiquée en monothérapie dans le traitement des épilepsies partielles avec ou sans généralisation secondaire chez l'adulte et l'adolescent à partir de 12 ans.
Traitement des Douleurs Neuropathiques Périphériques
La gabapentine est indiquée dans le traitement des douleurs neuropathiques périphériques telles que la neuropathie diabétique et la névralgie post-zostérienne chez l'adulte.
FRAGMINE 2 500 U.I. anti Xa/0,2 ml, solution injectable en seringue pré-remplie
  
Cette héparine est une héparine de bas poids moléculaire (HBPM).
Ses indications sont les suivantes :
·traitement prophylactique de la maladie thrombo-embolique veineuse (MTEV) en chirurgie, dans les situations à risque modéré ou élevé ainsi qu'en chirurgie oncologique ;
·prévention de la coagulation du circuit de circulation extracorporelle au cours de l'hémodialyse (séance en général d'une durée ≤ 4 heures).
GENOTONORM MINIQUICK 2 mg, poudre et solvant pour solution injectable
  
Chez l'enfant
Retard de croissance lié à un déficit somatotrope.
Retard de croissance lié à un syndrome de Turner.
Retard de croissance lié à une insuffisance rénale chronique.
Retard de croissance (taille actuelle < -2,5 DS et taille parentale ajustée < -1 DS) chez les enfants nés petits pour l'âge gestationnel avec un poids et/ou une taille de naissance < -2 DS, n'ayant pas rattrapé leur retard de croissance (vitesse de croissance < 0 DS au cours de la dernière année) à l'âge de 4 ans ou plus.
Syndrome de Prader-Willi (SPW), afin d'améliorer la croissance et la composition corporelle. Le diagnostic de SPW doit être confirmé par le test génétique approprié.
Chez l'adulte
Traitement substitutif chez les adultes présentant un déficit somatotrope sévère.
Déficit acquis à lâge adulte : Les patients qui présentent un déficit somatotrope sévère associé à des déficits hormonaux multiples résultant dune pathologie hypothalamique ou hypophysaire connue et ayant au moins un autre déficit hormonal hypophysaire, excepté la prolactine. Un test dynamique approprié sera pratiqué afin de diagnostiquer ou d'exclure un déficit en hormone de croissance.
Déficit acquis dans lenfance : Chez les patients qui présentent un déficit somatotrope acquis dans l'enfance dorigine congénitale, génétique, acquise ou idiopathique. La capacité de sécrétion en hormone de croissance doit être réévaluée chez les patients ayant un déficit acquis dans lenfance une fois leur croissance staturale achevée. Chez les patients présentant une forte probabilité de déficit somatotrope persistant, c'est-à-dire dorigine congénitale ou secondaire à une pathologie hypothalamo-hypophysaire ou un traumatisme hypothalamo-hypophysaire, un dosage dInsulin-like growth factor (IGF-I) < -2 DS, mesuré au moins quatre semaines après larrêt du traitement par hormone de croissance, doit être considéré comme une preuve suffisante dun déficit somatotrope sévère.
Tous les autres patients auront besoin dun dosage dIGF-I et dun test de stimulation à lhormone de croissance.
GENOTONORM 5,3 mg, poudre et solvant pour solution injectable
  
Chez l'enfant
Retard de croissance lié à un déficit somatotrope.
Retard de croissance lié à un syndrome de Turner.
Retard de croissance lié à une insuffisance rénale chronique.
Retard de croissance (taille actuelle < -2,5 DS et taille parentale ajustée < -1 DS) chez les enfants nés petits pour l'âge gestationnel avec un poids et/ou une taille de naissance < -2 DS, n'ayant pas rattrapé leur retard de croissance (vitesse de croissance < 0 DS au cours de la dernière année) à l'âge de 4 ans ou plus.
Syndrome de Prader-Willi (SPW), afin d'améliorer la croissance et la composition corporelle. Le diagnostic de SPW doit être confirmé par le test génétique approprié.
Chez l'adulte
Traitement substitutif chez les adultes présentant un déficit somatotrope sévère.
Déficit acquis à lâge adulte : Les patients qui présentent un déficit somatotrope sévère associé à des déficits hormonaux multiples résultant dune pathologie hypothalamique ou hypophysaire connue et ayant au moins un autre déficit hormonal hypophysaire, excepté la prolactine. Un test dynamique approprié sera pratiqué afin de diagnostiquer ou d'exclure un déficit en hormone de croissance.
Déficit acquis dans lenfance : Chez les patients qui présentent un déficit somatotrope acquis dans l'enfance dorigine congénitale, génétique, acquise ou idiopathique. La capacité de sécrétion en hormone de croissance doit être réévaluée chez les patients ayant un déficit acquis dans lenfance une fois leur croissance staturale achevée. Chez les patients présentant une forte probabilité de déficit somatotrope persistant, c'est-à-dire dorigine congénitale ou secondaire à une pathologie hypothalamo-hypophysaire ou un traumatisme hypothalamo-hypophysaire, un dosage dInsulin-like growth factor (IGF-I) < -2DS, mesuré au moins quatre semaines après larrêt du traitement par hormone de croissance, doit être considéré comme une preuve suffisante dun déficit somatotrope sévère.
Tous les autres patients auront besoin dun dosage dIGF-I et dun test de stimulation à lhormone de croissance.
FLUCONAZOLE PFIZER 100 mg, gélule
  
FLUCONAZOLE PFIZER est indiqué dans les infections fongiques suivantes (voir rubrique 5.1).
FLUCONAZOLE PFIZER est indiqué chez l'adulte dans le traitement de :
·méningite à cryptocoques (voir rubrique 4.4),
·coccidioïdomycose (voir rubrique 4.4),
·candidoses invasives,
·candidoses des muqueuses, y compris les candidoses oropharyngées, sophagiennes, la candidurie et les candidoses cutanéo-muqueuses chroniques,
·candidoses buccales atrophiques chroniques (douleurs résultant du port d'une prothèse dentaire) lorsque l'hygiène dentaire ou un traitement local sont insuffisants,
·candidoses vaginales, aiguës ou récidivantes ; lorsquun traitement local nest pas possible,
·balanite candidosique lorsquun traitement local nest pas possible,
·dermatomycoses, y compris tinea pedis, tinea corporis, tinea cruris, tinea versicolor et les infections dermiques à Candida lorsquun traitement systémique est indiqué,
·Tinea unguinium (onychomycose) lorsque lutilisation dautres agents nest pas possible.
FLUCONAZOLE PFIZER est indiqué chez ladulte dans la prophylaxie de :
·récidive de la méningite à cryptocoques chez les patients présentant un risque élevé de rechute,
·récidive de la candidose oropharyngée ou oesophagienne chez les patients infectés par le VIH et qui présentent un risque élevé de rechute,
·afin de réduire l'incidence des récidives de candidose vaginale (4 épisodes ou plus par an),
·prophylaxie des infections à Candida chez les patients avec une neutropénie prolongée (comme les patients atteints de tumeurs hématologiques malignes traités par chimiothérapie ou les patients recevant une transplantation de cellules souches hématopoïétiques (voir rubrique 5.1)).
FLUCONAZOLE PFIZER est indiqué chez les nouveau-nés à terme, les nourrissons, les enfants et les adolescents, âgés de 0 à 17 ans :
FLUCONAZOLE PFIZER est utilisé pour le traitement des candidoses des muqueuses (oropharyngées, sophagiennes), des candidoses invasives, des méningites à cryptocoques et pour la prophylaxie des infections à Candida chez les patients immunodéprimés. FLUCONAZOLE PFIZER peut être utilisé comme traitement d'entretien pour prévenir les récidives de la méningite à cryptocoques chez les enfants présentant un risque élevé de rechute (voir rubrique 4.4).
Le traitement peut être instauré avant de connaître les résultats des cultures et des autres examens biologiques ; cependant, une fois ces résultats disponibles, le traitement anti-infectieux doit être ajusté en conséquence.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant lutilisation appropriée des antifongiques.
FELDENE 20 mg, gélule
  
Le piroxicam est indiqué dans le traitementsymptomatique de larthrose, la polyarthrite rhumatoïde ou la spondylarthrite ankylosante. En raison de son profil de tolérance (voir rubriques 4.2, 4.3 et 4.4), le piroxicam ne doit pas être utilisé en traitement de première intention lorsquun traitement par AINS est indiqué.
La décision de prescrire une spécialité contenant du piroxicam doit être basée sur lévaluation de lensemble des risques spécifiques à chaque patient (voir rubriques 4.3 et 4.4).
FLUCONAZOLE PFIZER 50 mg/5 ml, poudre pour suspension buvable
  
FLUCONAZOLE PFIZER est indiqué dans les infections fongiques suivantes (voir rubrique 5.1).
FLUCONAZOLE PFIZER est indiqué chez l'adulte dans le traitement de :
·méningite à cryptocoques (voir rubrique 4.4),
·coccidioïdomycose (voir rubrique 4.4),
·candidoses invasives,
·candidoses des muqueuses, y compris les candidoses oropharyngées, sophagiennes, la candidurie et les candidoses cutanéo-muqueuses chroniques,
·candidoses buccales atrophiques chroniques (douleurs résultant du port d'une prothèse dentaire) lorsque l'hygiène dentaire ou un traitement local sont insuffisants,
·candidoses vaginales, aiguës ou récidivantes ; lorsquun traitement local nest pas possible,
·balanite candidosique lorsquun traitement local nest pas possible,
·dermatomycoses, y compris tinea pedis, tinea corporis, tinea cruris, tinea versicolor et les infections dermiques à Candida lorsquun traitement systémique est indiqué,
·Tinea unguinium (onychomycose) lorsque lutilisation dautres agents nest pas possible.
FLUCONAZOLE PFIZER est indiqué chez ladulte dans la prophylaxie de :
·récidive de la méningite à cryptocoques chez les patients présentant un risque élevé de rechute,
·récidive de la candidose oropharyngée ou sophagienne chez les patients infectés par le VIH et qui présentent un risque élevé de rechute,
·afin de réduire l'incidence des récidives de candidose vaginale (4 épisodes ou plus par an),
·prophylaxie des infections à Candida chez les patients avec une neutropénie prolongée (comme les patients atteints de tumeurs hématologiques malignes traités par chimiothérapie ou les patients recevant une transplantation de cellules souches hématopoïétiques (voir rubrique 5.1)).
FLUCONAZOLE PFIZER est indiqué chez les nouveau-nés à terme, les nourrissons, les enfants et les adolescents, âgés de 0 à 17 ans :
FLUCONAZOLE PFIZER est utilisé pour le traitement des candidoses des muqueuses (oropharyngées, sophagiennes), des candidoses invasives, des méningites à cryptocoques et pour la prophylaxie des infections à Candida chez les patients immunodéprimés. FLUCONAZOLE PFIZER peut être utilisé comme traitement d'entretien pour prévenir les récidives de la méningite à cryptocoques chez les enfants présentant un risque élevé de rechute (voir rubrique 4.4).
Le traitement peut être instauré avant de connaître les résultats des cultures et des autres examens biologiques ; cependant, une fois ces résultats disponibles, le traitement anti-infectieux doit être ajusté en conséquence.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant lutilisation appropriée des antifongiques.
FLUCONAZOLE PFIZER 50 mg, gélule
  
FLUCONAZOLE PFIZER est indiqué dans les infections fongiques suivantes (voir rubrique 5.1).
FLUCONAZOLE PFIZER est indiqué chez l'adulte dans le traitement de :
·méningite à cryptocoques (voir rubrique 4.4),
·coccidioïdomycose (voir rubrique 4.4),
·candidoses invasives,
·candidoses des muqueuses, y compris les candidoses oropharyngées, sophagiennes, la candidurie et les candidoses cutanéo-muqueuses chroniques,
·candidoses buccales atrophiques chroniques (douleurs résultant du port d'une prothèse dentaire) lorsque l'hygiène dentaire ou un traitement local sont insuffisants,
·candidoses vaginales, aiguës ou récidivantes ; lorsquun traitement local nest pas possible,
·balanite candidosique lorsquun traitement local nest pas possible,
·dermatomycoses, y compris tinea pedis, tinea corporis, tinea cruris, tinea versicolor et les infections dermiques à Candida lorsquun traitement systémique est indiqué,
·Tinea unguinium (onychomycose) lorsque lutilisation dautres agents nest pas possible.
FLUCONAZOLE PFIZER est indiqué chez ladulte dans la prophylaxie de :
·récidive de la méningite à cryptocoques chez les patients présentant un risque élevé de rechute,
·récidive de la candidose oropharyngée ou oesophagienne chez les patients infectés par le VIH et qui présentent un risque élevé de rechute,
·afin de réduire l'incidence des récidives de candidose vaginale (4 épisodes ou plus par an),
·prophylaxie des infections à Candida chez les patients avec une neutropénie prolongée (comme les patients atteints de tumeurs hématologiques malignes traités par chimiothérapie ou les patients recevant une transplantation de cellules souches hématopoïétiques (voir rubrique 5.1)).
FLUCONAZOLE PFIZER est indiqué chez les nouveau-nés à terme, les nourrissons, les enfants et les adolescents, âgés de 0 à 17 ans :
FLUCONAZOLE PFIZER est utilisé pour le traitement des candidoses des muqueuses (oropharyngées, sophagiennes), des candidoses invasives, des méningites à cryptocoques et pour la prophylaxie des infections à Candida chez les patients immunodéprimés. FLUCONAZOLE PFIZER peut être utilisé comme traitement d'entretien pour prévenir les récidives de la méningite à cryptocoques chez les enfants présentant un risque élevé de rechute (voir rubrique 4.4).
Le traitement peut être instauré avant de connaître les résultats des cultures et des autres examens biologiques ; cependant, une fois ces résultats disponibles, le traitement anti-infectieux doit être ajusté en conséquence.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant lutilisation appropriée des antifongiques.
FARMORUBICINE 10 mg/5 ml, solution pour perfusion
  
Les indications thérapeutiques sont limitées à :
·carcinomes mammaires,
·cancers de l'ovaire,
·lymphomes malins non hodgkiniens, maladie de Hodgkin,
·cancers bronchique à petites cellules,
·sarcomes des parties molles,
·cancers de l'sophage, de l'estomac, du pancréas, cancers hépatocellulaires,
·cancers épidermoïdes de la sphère oto-rhino-laryngologique.
FARMORUBICINE 20 mg/10 ml, solution pour perfusion
  
Les indications thérapeutiques sont limitées à :
·carcinomes mammaires,
·cancers de l'ovaire,
·lymphomes malins non hodgkiniens, maladie de Hodgkin,
·cancers bronchiques à petites cellules,
·sarcomes des parties molles,
·cancers de l'sophage, de l'estomac, du pancréas, cancers hépatocellulaires,
·cancers épidermoïdes de la sphère oto-rhino-laryngologique.
FELDENE 20 mg, suppositoire
  
Le piroxicam est indiqué dans le traitementsymptomatique de larthrose, la polyarthrite rhumatoïde ou la spondylarthrite ankylosante. En raison de son profil de tolérance (voir rubriques 4.2, 4.3 et 4.4), le piroxicam ne doit pas être utilisé en traitement de première intention lorsquun traitement par AINS est indiqué.
La décision de prescrire une spécialité contenant du piroxicam doit être basée sur lévaluation de lensemble des risques spécifiques à chaque patient (voir rubriques 4.3 et 4.4).
GENOTONORM MINIQUICK 1,4 mg, poudre et solvant pour solution injectable
  
Chez l'enfant
Retard de croissance lié à un déficit somatotrope.
Retard de croissance lié à un syndrome de Turner.
Retard de croissance lié à une insuffisance rénale chronique.
Retard de croissance (taille actuelle < -2,5 DS et taille parentale ajustée < -1 DS) chez les enfants nés petits pour l'âge gestationnel avec un poids et/ou une taille de naissance < -2 DS, n'ayant pas rattrapé leur retard de croissance (vitesse de croissance < 0 DS au cours de la dernière année) à l'âge de 4 ans ou plus.
Syndrome de Prader-Willi (SPW), afin d'améliorer la croissance et la composition corporelle. Le diagnostic de SPW doit être confirmé par le test génétique approprié.
Chez l'adulte
Traitement substitutif chez les adultes présentant un déficit somatotrope sévère.
Déficit acquis à lâge adulte : Les patients qui présentent un déficit somatotrope sévère associé à des déficits hormonaux multiples résultant dune pathologie hypothalamique ou hypophysaire connue et ayant au moins un autre déficit hormonal hypophysaire, excepté la prolactine. Un test dynamique approprié sera pratiqué afin de diagnostiquer ou d'exclure un déficit en hormone de croissance.
Déficit acquis dans lenfance : Chez les patients qui présentent un déficit somatotrope acquis dans l'enfance dorigine congénitale, génétique, acquise ou idiopathique. La capacité de sécrétion en hormone de croissance doit être réévaluée chez les patients ayant un déficit acquis dans lenfance une fois leur croissance staturale achevée. Chez les patients présentant une forte probabilité de déficit somatotrope persistant, c'est-à-dire dorigine congénitale ou secondaire à une pathologie hypothalamo-hypophysaire ou un traumatisme hypothalamo-hypophysaire, un dosage dInsulin-like growth factor (IGF-I) < -2 DS, mesuré au moins quatre semaines après larrêt du traitement par hormone de croissance, doit être considéré comme une preuve suffisante dun déficit somatotrope sévère.
Tous les autres patients auront besoin dun dosage dIGF-I et dun test de stimulation à lhormone de croissance.
GABAPENTINE PFIZER 400 mg, gélule
  
Epilepsie
La gabapentine est indiquée en association dans le traitement des épilepsies partielles avec ou sans généralisation secondaire chez l'adulte et l'enfant à partir de 6 ans (voir rubrique 5.1).
La gabapentine est indiquée en monothérapie dans le traitement des épilepsies partielles avec ou sans généralisation secondaire chez l'adulte et l'adolescent à partir de 12 ans.
Traitement des Douleurs Neuropathiques Périphériques
La gabapentine est indiquée dans le traitement des douleurs neuropathiques périphériques telles que la neuropathie diabétique et la névralgie post-zostérienne chez l'adulte.
FRAGMINE 7 500 U.I. anti-Xa/0,75 ml, solution injectable en seringue préremplie
  
Cette héparine est une héparine de bas poids moléculaire (HBPM).
Ses indications sont les suivantes :
·Traitement curatif des thromboses veineuses profondes (TVP) constituées ;
·Traitement de l'angor instable et de l'infarctus du myocarde sans onde Q à la phase aiguë, en association avec l'aspirine ;
·Prévention de la coagulation du circuit de circulation extracorporelle au cours de l'hémodialyse (séance en général d'une durée ≤ 4 heures).
FRAGMINE 10 000 U.I. anti-Xa/0,4 ml, solution injectable en seringue pré-remplie
  
Cette héparine est une héparine de bas poids moléculaire (HBPM).
Traitement prolongé de la maladie thromboembolique veineuse (MTEV) symptomatique et prévention de ses récidives, chez les patients cancéreux.
GABAPENTINE PFIZER 600 mg, comprimé pelliculé sécable
  
Epilepsie
La gabapentine est indiquée en association dans le traitement des épilepsies partielles avec ou sans généralisation secondaire chez l'adulte et l'enfant à partir de 6 ans (voir rubrique 5.1).
La gabapentine est indiquée en monothérapie dans le traitement des épilepsies partielles avec ou sans généralisation secondaire chez l'adulte et l'adolescent à partir de 12 ans.
Traitement des Douleurs Neuropathiques Périphériques
La gabapentine est indiquée dans le traitement des douleurs neuropathiques périphériques telles que la neuropathie diabétique et la névralgie post-zostérienne chez l'adulte.
FRAGMINE 18 000 U.I. anti-Xa/0,72 ml, solution injectable en seringue pré-remplie
  
Cette héparine est une héparine de bas poids moléculaire (HBPM).
Traitement prolongé de la maladie thromboembolique veineuse (MTEV) symptomatique et prévention de ses récidives, chez les patients cancéreux.
GENOTONORM MINIQUICK 1 mg, poudre et solvant pour solution injectable
  
Chez l'enfant
Retard de croissance lié à un déficit somatotrope.
Retard de croissance lié à un syndrome de Turner.
Retard de croissance lié à une insuffisance rénale chronique.
Retard de croissance (taille actuelle < -2,5 DS et taille parentale ajustée < -1 DS) chez les enfants nés petits pour l'âge gestationnel avec un poids et/ou une taille de naissance < -2 DS, n'ayant pas rattrapé leur retard de croissance (vitesse de croissance < 0 DS au cours de la dernière année) à l'âge de 4 ans ou plus.
Syndrome de Prader-Willi (SPW), afin d'améliorer la croissance et la composition corporelle. Le diagnostic de SPW doit être confirmé par le test génétique approprié.
Chez l'adulte
Traitement substitutif chez les adultes présentant un déficit somatotrope sévère.
Déficit acquis à lâge adulte : Les patients qui présentent un déficit somatotrope sévère associé à des déficits hormonaux multiples résultant dune pathologie hypothalamique ou hypophysaire connue et ayant au moins un autre déficit hormonal hypophysaire, excepté la prolactine. Un test dynamique approprié sera pratiqué afin de diagnostiquer ou d'exclure un déficit en hormone de croissance.
Déficit acquis dans lenfance : Chez les patients qui présentent un déficit somatotrope acquis dans l'enfance dorigine congénitale, génétique, acquise ou idiopathique. La capacité de sécrétion en hormone de croissance doit être réévaluée chez les patients ayant un déficit acquis dans lenfance une fois leur croissance staturale achevée. Chez les patients présentant une forte probabilité de déficit somatotrope persistant, c'est-à-dire dorigine congénitale ou secondaire à une pathologie hypothalamo-hypophysaire ou un traumatisme hypothalamo-hypophysaire, un dosage dInsulin-like growth factor (IGF-I) < -2 DS, mesuré au moins quatre semaines après larrêt du traitement par hormone de croissance, doit être considéré comme une preuve suffisante dun déficit somatotrope sévère.
Tous les autres patients auront besoin dun dosage dIGF-I et dun test de stimulation à lhormone de croissance.
GENOTONORM 12 mg, poudre et solvant pour solution injectable
  
Chez l'enfant
Retard de croissance lié à un déficit somatotrope.
Retard de croissance lié à un syndrome de Turner.
Retard de croissance lié à une insuffisance rénale chronique.
Retard de croissance (taille actuelle < -2,5 DS et taille parentale ajustée < -1 DS) chez les enfants nés petits pour l'âge gestationnel avec un poids et/ou une taille de naissance < -2 DS, n'ayant pas rattrapé leur retard de croissance (vitesse de croissance < 0 DS au cours de la dernière année) à l'âge de 4 ans ou plus.
Syndrome de Prader-Willi (SPW), afin d'améliorer la croissance et la composition corporelle. Le diagnostic de SPW doit être confirmé par le test génétique approprié.
Chez l'adulte
Traitement substitutif chez les adultes présentant un déficit somatotrope sévère.
Déficit acquis à lâge adulte : Les patients qui présentent un déficit somatotrope sévère associé à des déficits hormonaux multiples résultant dune pathologie hypothalamique ou hypophysaire connue et ayant au moins un autre déficit hormonal hypophysaire, excepté la prolactine. Un test dynamique approprié sera pratiqué afin de diagnostiquer ou d'exclure un déficit en hormone de croissance.
Déficit acquis dans lenfance : Chez les patients qui présentent un déficit somatotrope acquis dans l'enfance dorigine congénitale, génétique, acquise ou idiopathique. La capacité de sécrétion en hormone de croissance doit être réévaluée chez les patients ayant un déficit acquis dans lenfance une fois leur croissance staturale achevée. Chez les patients présentant une forte probabilité de déficit somatotrope persistant, c'est-à-dire dorigine congénitale ou secondaire à une pathologie hypothalamo-hypophysaire ou un traumatisme hypothalamo-hypophysaire, un dosage dInsulin-like growth factor (IGF-I) < -2 DS, mesuré au moins quatre semaines après larrêt du traitement par hormone de croissance, doit être considéré comme une preuve suffisante dun déficit somatotrope sévère.
Tous les autres patients auront besoin dun dosage dIGF-I et dun test de stimulation à lhormone de croissance.
FRAGMINE 12 500 U.I. anti-Xa/0,5 ml, solution injectable en seringue pré-remplie
  
Cette héparine est une héparine de bas poids moléculaire (HBPM).
Traitement prolongé de la maladie thromboembolique veineuse (MTEV) symptomatique et prévention de ses récidives, chez les patients cancéreux.
FRAGMINE 15 000 U.I. anti-Xa/0,6 ml, solution injectable en seringue pré-remplie
  
Cette héparine est une héparine de bas poids moléculaire (HBPM).
Traitement prolongé de la maladie thromboembolique veineuse (MTEV) symptomatique et prévention de ses récidives, chez les patients cancéreux.
LIPUR 450 mg, comprimé pelliculé
  
LIPUR 450 mg, comprimé pelliculé est indiqué en complément dun régime alimentaire adapté et d'autres mesures non pharmacologiques (tels que exercice, perte de poids) dans les cas suivants :
·Traitement dune hypertriglycéridémie sévère associée ou non à un faible taux de HDL-cholestérol.
·Hyperlipidémie mixte lorsqu'une statine est contre-indiquée ou non tolérée.
·Hypercholestérolémie primaire lorsquune statine est contre-indiquée ou non tolérée.
Prévention primaire
·Réduction de la morbidité cardiovasculaire chez les hommes ayant un taux élevé de non-HDL cholestérol et étant à haut risque de survenue d'un premier évènement cardiovasculaire lorsqu'une statine est contre-indiquée ou non tolérée (voir rubrique 5.1).
LINCOCINE, solution injectable
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la lincomycine. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections sévères, dues aux germes définis ci-dessus comme sensibles dans leurs manifestations:
·O.R.L.,
·bronchopulmonaires,
·stomatologiques,
·cutanées,
·génitales,
·ostéoarticulaires,
·abdominales post-chirurgicales,
·septicémiques.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
LINCOCINE 500 mg, gélule
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la lincomycine. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections sévères, dues aux germes définis ci-dessus comme sensibles dans leurs manifestations:
·O.R.L.,
·bronchopulmonaires,
·stomatologiques,
·cutanées,
·génitales,
·ostéoarticulaires,
·abdominales post-chirurgicales,
·septicémiques.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
LONOTEN 5 mg, comprimé sécable
  
Les indications thérapeutiques sont limitées à :
·Hypertension artérielle sévère après échec dune thérapeutique antihypertensive associant au moins deux antihypertenseurs dont un diurétique.
PROSTINE E2 2 mg/3 g, gel vaginal
  
Induction du travail à terme ou à proximité du terme, quand les conditions cervicales sont favorables ou peu favorables à une induction standard du travail.
Dans cette indication, l'utilisation de la dinoprostone pour maturer le col avant l'induction standard, améliore le déroulement du déclenchement et du travail obstétrical.
PROSTINE VR, solution injectable
  
Maintien temporaire de la perméabilité du canal artériel jusqu'à l'intervention curative ou palliative chez les enfants porteurs d'une cardiopathie congénitale ducto-dépendante, notamment:
·Obstacles droits :
oSténose ou atrésie pulmonaire
oAtrésie tricuspide
oTétralogie de Fallot
oTransposition des gros vaisseaux
·Obstacles gauches :
oCoarctation de l'aorte
oInterruption de la crosse de l'aorte
oTransposition des gros vaisseaux avec septum inter-ventriculaire intact
PREPIDIL INTRACERVICAL, gel stérile intracervical
  
Les indications sont limitées à :
Induction de la maturation cervicale et dilatation du col à terme ou à proximité du terme, quand les conditions cervicales sont défavorables à une induction standard du travail.
Dans cette indication, l'utilisation de la dinoprostone pour maturer le col avant l'induction standard, améliore le déroulement du déclenchement et du travail obstétrical.
PROSTINE E2 1 mg/3 g, gel vaginal
  
Induction du travail à terme ou à proximité du terme, quand les conditions cervicales sont favorables ou peu favorables à une induction standard du travail.
Dans cette indication, l'utilisation de la dinoprostone pour maturer le col avant l'induction standard, améliore le déroulement du déclenchement et du travail obstétrical.
PRODILANTIN 75 mg/ml, solution à diluer pour perfusion/solution injectable
  
Prodilantin est indiqué chez ladulte et lenfant âgé de 5 ans et plus:
·pour le contrôle de l'état de mal épileptique de type tonico-clonique (grand mal) (voir rubrique 4.2).
·pour la prévention et le traitement des crises convulsives survenant après une intervention neurochirurgicale et/ou un traumatisme crânien.
·comme substitution à la phénytoïne orale lorsque ladministration orale est impossible et/ou contre-indiquée.
PACLITAXEL HOSPIRA 6 mg/ml, solution à diluer pour perfusion
  
Carcinome de l'ovaire
En traitement de première intention du cancer de l'ovaire chez les patientes présentant une maladie avancée ou résiduelle (> 1 cm) après laparotomie initiale, en association avec le cisplatine.
En traitement de deuxième intention du cancer de l'ovaire chez les patientes présentant un carcinome métastatique de l'ovaire après échec du traitement classique à base de sels de platine.
Carcinome du sein
En traitement adjuvant, PACLITAXEL HOSPIRA est indiqué dans le traitement du carcinome du sein avec envahissement ganglionnaire après un traitement par anthracycline et cyclophosphamide (traitement AC). Le traitement adjuvant par PACLITAXEL HOSPIRA doit être considéré comme une alternative à une prolongation du traitement par AC.
PACLITAXEL HOSPIRA est indiqué dans le traitement initial du cancer du sein localement avancé ou métastasique, soit en association avec une anthracycline, chez les patientes auxquelles un traitement par anthracycline convient, soit en association avec le trastuzumab, chez les patientes avec une surexpression du récepteur 2 du facteur de croissance de l'épiderme humain (HER2) classée 3+ par immunohistochimie et auxquelles une anthracycline ne convient pas (voir rubriques 4.4 et 5.1).
Administré seul, PACLITAXEL HOSPIRA est aussi indiqué dans le traitement des carcinomes métastasiques du sein pour les patientes en échec, ou non candidates, au traitement classique à base d'anthracycline.
Cancer bronchique non à petites cellules avancé (CBNPC)
PACLITAXEL HOSPIRA, en association avec le cisplatine, est indiqué dans le traitement du cancer bronchique non à petites cellules chez les patients qui ne sont pas candidats à une chirurgie potentiellement curative et/ou à une radiothérapie.
Des données limitées d'efficacité soutiennent cette indication, un résumé des études significatives est décrit dans la rubrique 5.1.
Sarcome de Kaposi lié au SIDA
PACLITAXEL HOSPIRA est indiqué dans le traitement des patients en stade avancé de sarcome de Kaposi lié au SIDA (SK) et après échec d'un traitement antérieur par des anthracyclines liposomales.
NEURONTIN 100 mg, gélule
  
Epilepsie
NEURONTIN est indiqué en association dans le traitement des épilepsies partielles avec ou sans généralisation secondaire chez l'adulte et l'enfant à partir de 6 ans (voir rubrique 5.1).
NEURONTIN est indiqué en monothérapie dans le traitement des épilepsies partielles avec ou sans généralisation secondaire chez l'adulte et l'adolescent à partir de 12 ans.
Traitement des Douleurs Neuropathiques Périphériques
NEURONTIN est indiqué dans le traitement des douleurs neuropathiques périphériques telles que la neuropathie diabétique et la névralgie post-zostérienne chez l'adulte.
NEISVAC, suspension injectable en seringue préremplie. Vaccin méningococcique polyosidique du groupe C (conjugué adsorbé)
  
NEISVAC est indiqué pour limmunisation active des enfants à partir de l'âge de 2 mois, des adolescents et des adultes pour la prévention des maladies invasives dues à Neisseria meningitidis dusérogroupe C.
Lutilisation de NEISVAC doit suivre les recommandations officielles.
PIROXICAM PFIZER 20 mg/1 ml, solution injectable en ampoule (IM)
  
Le piroxicam est indiqué dans le traitementsymptomatique de courte durée de la polyarthrite rhumatoïde ou la spondylarthrite ankylosante. En raison de son profil de tolérance (voir rubriques 4.2, 4.3 et 4.4), le piroxicam ne doit pas être utilisé en traitement de première intention lorsquun traitement par AINS est indiqué.
La décision de prescrire une spécialité contenant du piroxicam doit être basée sur lévaluation de lensemble des risques spécifiques à chaque patient (voir rubriques 4.3 et 4.4).
PONSTYL 250 mg, gélule
  
·Traitement symptomatique des douleurs d'intensité légère à modérée (céphalées, douleurs dentaires) ;
·Douleurs de l'appareil locomoteur ;
·Dysménorrhées après recherche étiologique ;
·Ménorragies fonctionnelles (restant inexpliquées après enquête étiologique systématique).
PIROXICAM PFIZER DISPERSIBLE 20 mg, comprimé dispersible sécable
  
Le piroxicam est indiqué dans le traitementsymptomatique de larthrose, la polyarthrite rhumatoïde ou la spondylarthrite ankylosante. En raison de son profil de tolérance (voir rubriques 4.2, 4.3 et 4.4), le piroxicam ne doit pas être utilisé en traitement de première intention lorsquun traitement par AINS est indiqué.
La décision de prescrire une spécialité contenant du piroxicam doit être basée sur lévaluation de lensemble des risques spécifiques à chaque patient (voir rubriques 4.3 et 4.4).
FLUCONAZOLE PFIZER 150 mg, gélule
  
FLUCONAZOLE PFIZER 150 mg, gélule est indiqué dans le traitement des infections fongiques suivantes chez ladulte (voir rubrique 5.1) :
·candidoses vaginales aiguës lorsquun traitement local nest pas possible,
·balanites candidosiques lorsquun traitement local nest pas possible.
Le traitement peut être instauré avant de connaître les résultats des cultures et des autres examens biologiques ; cependant, une fois ces résultats disponibles, le traitement anti-infectieux doit être ajusté en conséquence.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant lutilisation appropriée des antifongiques.
INSPRA 25 mg, comprimé pelliculé
  
L'éplérénone est indiquée :
·en complément des traitements standards incluant les bétâ-bloquants, pour réduire le risque de morbi-mortalité cardiovasculaire chez des patients stables présentant une dysfonction ventriculaire gauche (FEVG ≤ 40%) et des signes cliniques d'insuffisance cardiaque après un infarctus du myocarde récent.
·en complément du traitement optimal standard, pour réduire le risque de morbi-mortalité cardiovasculaire chez les patients adultes atteints d'insuffisance cardiaque de la classe New York Heart Association (NYHA) stade II (chronique) avec dysfonctionnement systolique ventriculaire gauche (FEVG ≤ 30%) (voir rubrique 5.1).
HARMONET, comprimé enrobé
  
Contraception hormonale orale.
La décision de prescrire HARMONET doit être prise en tenant compte des facteurs de risque de la patiente, notamment ses facteurs de risque de thrombo-embolie veineuse (TEV), ainsi que du risque de TEV associé à HARMONET en comparaison aux autres CHC (Contraceptifs Hormonaux Combinés) (voir rubriques 4.3 et 4.4).
NOVATREX 2,5 mg, comprimé
  
·Psoriasis de l'adulte :
opsoriasis en grandes plaques, étendu et résistant aux thérapeutiques classiques (puvathérapie, rétinoïdes),
oérythrodermie psoriasique,
opsoriasis pustuleux généralisé
Compte-tenu des incertitudes sur la tolérance à long terme, l'utilisation avant l'âge de 50 ans doit être soigneusement pesée.
·Polyarthrite rhumatoïde active.
NEURONTIN 400 mg, gélule
  
Epilepsie
NEURONTIN est indiqué en association dans le traitement des épilepsies partielles avec ou sans généralisation secondaire chez l'adulte et l'enfant à partir de 6 ans (voir rubrique 5.1).
NEURONTIN est indiqué en monothérapie dans le traitement des épilepsies partielles avec ou sans généralisation secondaire chez l'adulte et l'adolescent à partir de 12 ans.
Traitement des Douleurs Neuropathiques Périphériques
NEURONTIN est indiqué dans le traitement des douleurs neuropathiques périphériques telles que la neuropathie diabétique et la névralgie post-zostérienne chez l'adulte.
MINESSE 60 microgrammes/15 microgrammes, comprimé pelliculé
  
Contraception hormonale orale.
La décision de prescrire MINESSE doit être prise en tenant compte des facteurs de risque de la patiente, notamment ses facteurs de risque de thrombo-embolie veineuse (TEV), ainsi que du risque de TEV associé à MINESSE en comparaison aux autres CHC (Contraceptifs Hormonaux Combinés) (voir rubriques 4.3 et 4.4).
NEURONTIN 800 mg, comprimé pelliculé
  
Epilepsie
NEURONTIN est indiqué en association dans le traitement des épilepsies partielles avec ou sans généralisation secondaire chez l'adulte et l'enfant à partir de 6 ans (voir rubrique 5.1).
NEURONTIN est indiqué en monothérapie dans le traitement des épilepsies partielles avec ou sans généralisation secondaire chez l'adulte et l'adolescent à partir de 12 ans.
Traitement des Douleurs Neuropathiques Périphériques
NEURONTIN est indiqué dans le traitement des douleurs neuropathiques périphériques telles que la neuropathie diabétique et la névralgie post-zostérienne chez l'adulte.
NEURONTIN 300 mg, gélule
  
Epilepsie
NEURONTIN est indiqué en association dans le traitement des épilepsies partielles avec ou sans généralisation secondaire chez l'adulte et l'enfant à partir de 6 ans (voir rubrique 5.1).
NEURONTIN est indiqué en monothérapie dans le traitement des épilepsies partielles avec ou sans généralisation secondaire chez l'adulte et l'adolescent à partir de 12 ans.
Traitement des Douleurs Neuropathiques Périphériques
NEURONTIN est indiqué dans le traitement des douleurs neuropathiques périphériques telles que la neuropathie diabétique et la névralgie post-zostérienne chez l'adulte.
MINIDRIL, comprimé enrobé
  
Contraception hormonale orale.
La décision de prescrire MINIDRIL doit être prise en tenant compte des facteurs de risque de la patiente, notamment ses facteurs de risque de thrombo-embolie veineuse (TEV), ainsi que du risque de TEV associé à MINIDRIL en comparaison aux autres CHC (Contraceptifs Hormonaux Combinés) (voir rubriques 4.3 et 4.4).
MINULET, comprimé enrobé
  
Contraception hormonale orale.
La décision de prescrire MINULET doit être prise en tenant compte des facteurs de risque de la patiente, notamment ses facteurs de risque de thrombo-embolie veineuse (TEV), ainsi que du risque de TEV associé à MINULET en comparaison aux autres CHC (Contraceptifs Hormonaux Combinés) (voir rubriques 4.3 et 4.4).
MEDROL 4 mg, comprimé sécable
  
AFFECTIONS OU MALADIES :
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
oPoussées évolutives de maladies systémiques, notamment : lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
·DERMATOLOGIQUES
oDermatoses bulleuses autoimmunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse.
oFormes graves des angiomes du nourrisson.
oCertaines formes de lichen plan.
oCertaines urticaires aiguës.
oFormes graves de dermatoses neutrophiliques.
·DIGESTIVES
oPoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn.
oHépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose).
oHépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
·ENDOCRINIENNES
oThyroïdite subaiguë de De Quervain sévère.
oCertaines hypercalcémies.
·HEMATOLOGIQUES
oPurpuras thrombopéniques immunologiques sévères.
oAnémies hémolytiques auto-immunes.
oEn association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes.
oErythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
·INFECTIEUSES
oPéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital.
oPneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
·NEOPLASIQUES
oTraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques.
oPoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
·NEPHROLOGIQUES
oSyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes.
oSyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives.
oStades III et IV de la néphropathie lupique.
oSarcoïdose granulomateuse intrarénale.
oVascularites avec atteinte rénale.
oGlomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
·NEUROLOGIQUES
oMyasthénie.
odème cérébral de cause tumorale.
oPolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire.
oSpasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut.
oSclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
·OPHTALMOLOGIQUES
oUvéite antérieure et postérieure sévère.
oExophtalmies démateuses.
oCertaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
·ORL
oCertaines otites séreuses.
oPolypose nasosinusienne.
oCertaines sinusites aiguës ou chroniques.
oRhinites allergiques saisonnières en cure courte.
oLaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
·RESPIRATOIRES
oAsthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses.
oExacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave.
oBronchopneumopathies chroniques obstructives en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif.
oSarcoïdose évolutive.
oFibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
·RHUMATOLOGIQUES
oPolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites.
oPseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton.
oRhumatisme articulaire aigu.
oNévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES
·ALLOGENIQUES
oProphylaxie ou traitement du rejet de greffe.
oProphylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
MEDROL 16 mg, comprimé sécable
  
AFFECTIONS OU MALADIES :
COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
oPoussées évolutives de maladies systémiques, notamment : lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
DERMATOLOGIQUES
oDermatoses bulleuses autoimmunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse.
oFormes graves des angiomes du nourrisson.
oCertaines formes de lichen plan.
oCertaines urticaires aiguës.
oFormes graves de dermatoses neutrophiliques.
DIGESTIVES
oPoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn.
oHépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose)
oHépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
ENDOCRINIENNES
oThyroïdite subaiguë de De Quervain sévère.
oCertaines hypercalcémies.
HÉMATOLOGIQUES
oPurpuras thrombopéniques immunologiques sévères.
oAnémies hémolytiques auto-immunes.
oEn association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes.
oErythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
INFECTIEUSES
oPéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital.
oPneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
NÉOPLASIQUES
oTraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques.
oPoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
NEPHROLOGIQUES
oSyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes.
oSyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives.
oStades III et IV de la néphropathie lupique.
oSarcoïdose granulomateuse intrarénale.
oVascularites avec atteinte rénale.
oGlomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
NEUROLOGIQUES
oMyasthénie.
odème cérébral de cause tumorale.
oPolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire.
oSpasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut.
oSclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
OPHTALMOLOGIQUES
oUvéite antérieure et postérieure sévère.
oExophtalmies démateuses.
oCertaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
ORL
oCertaines otites séreuses.
oPolypose nasosinusienne.
oCertaines sinusites aiguës ou chroniques.
oRhinites allergiques saisonnières en cure courte.
oLaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous glottique) chez l'enfant.
RESPIRATOIRES
oAsthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses.
oExacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave.
oBronchopneumopathies chroniques, obstructives en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif.
oSarcoïdose évolutive.
oFibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
RHUMATOLOGIQUES
oPolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites.
oPseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton.
oRhumatisme articulaire aigu.
oNévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oProphylaxie ou traitement du rejet de greffe.
oProphylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
MEDROL 100 mg, comprimé
  
·Maladie de Horton, lupus, vascularites.
·Affections neurologiques :
odèmes cérébraux dans le cadre de tumeurs cérébrales, en pré-opératoires pendant 2 à 3 jours,
otoxoplasmose cérébrale en début de traitement,
olymphomes cérébraux en durée limitée en cas de réponse ou en traitement prolongé en l'absence de réponse.
·Affections néoplasiques.
NEURONTIN 600 mg, comprimé pelliculé
  
Epilepsie
NEURONTIN est indiqué en association dans le traitement des épilepsies partielles avec ou sans généralisation secondaire chez l'adulte et l'enfant à partir de 6 ans (voir rubrique 5.1).
NEURONTIN est indiqué en monothérapie dans le traitement des épilepsies partielles avec ou sans généralisation secondaire chez l'adulte et l'adolescent à partir de 12 ans.
Traitement des Douleurs Neuropathiques Périphériques
NEURONTIN est indiqué dans le traitement des douleurs neuropathiques périphériques telles que la neuropathie diabétique et la névralgie post-zostérienne chez l'adulte.
PIVALONE 1 POUR CENT, suspension nasale
  
Manifestations inflammatoires et allergiques du rhino-pharynx: rhinites allergiques, rhinites saisonnières, rhinites congestives aiguës et chroniques, rhinites vaso-motrices.
ALDACTONE 25 mg, comprimé sécable
  
Chez ladulte et lenfant
Traitement de l'hyperaldostéronisme primaire.
Hyperaldostéronisme réactionnel à un traitement diurétique efficace.
Hypertension artérielle essentielle.
Etats démateux pouvant s'accompagner d'un hyperaldostéronisme secondaire :
·dème et ascite de l'insuffisance cardiaque,
·syndrome néphrotique,
·ascite cirrhotique,
Thérapeutique adjuvante de la myasthénie : dans cette indication, la spironolactone est une médication permettant de maintenir le capital potassique et de diminuer les besoins exagérés de potassium.
Chez ladulte seulement
Traitement de linsuffisance cardiaque stade III ou IV selon la classification de la NYHA (fraction déjection systolique ≤ 35 %), en association avec un traitement comprenant un diurétique de lanse, un inhibiteur de lenzyme de conversion, et un digitalique dans la majorité des cas.
Le traitement par ALDACTONE 25 mg au long cours associé au traitement de fond ci-dessus a significativement amélioré la survie dans létude Rales (voir rubrique 5.1).
ALDACTAZINE, comprimé sécable
  
·Hypertension artérielle.
·dèmes dorigine rénale, cardiaque et hépatique.
ZYVOXID 600 mg, comprimé pelliculé
  
Pneumonies nosocomiales.
Pneumonies communautaires.
ZYVOXID est indiqué chez les adultes dans le traitement des pneumonies nosocomiales et communautaires lorsquelles sont documentées ou suspectées à bactéries à Gram positif sensibles. Afin de déterminer si ZYVOXID est un traitement approprié, il convient de tenir compte des résultats de lantibiogramme ou des données de prévalence de la résistance aux antibiotiques des bactéries à Gram positif (voir rubrique 5.1).
Le linézolide nest pas actif dans le traitement des infections dues à des germes à Gram négatif. Un traitement spécifique des germes à Gram négatif doit être initié de façon concomitante si un germe à Gram négatif est documenté ou suspecté.
Infections compliquées de la peau et des tissus mous (voir rubrique 4.4).
ZYVOXID est indiqué chez les adultes dans le traitement des infections compliquées de la peau et des tissus mous uniquement lorsque linfection a été microbiologiquement documentée à bactérie à Gram positif sensible.
Le linézolide nest pas actif dans le traitement des infections dues à des germes à Gram négatif. En cas dinfection bactérienne à Gram positif compliquée de la peau et des tissus mous associée à une infection à Gram négatif documentée ou suspectée, le linézolide ne doit être utilisé quen labsence dalternative thérapeutique (voir rubrique 4.4). Dans de telles circonstances, un traitement couvrant les germes à Gram négatif doit être initié de façon concomitante.
Un traitement par le linézolide devra être débuté uniquement en milieu hospitalier et après avis dun spécialiste tel quun microbiologiste ou un infectiologue.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant lutilisation appropriée des antibactériens.
ACUITEL 5 mg, comprimé enrobé sécable
  
·Hypertension artérielle.
·Insuffisance cardiaque congestive.
ACUILIX 20 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé sécable
  
Traitement de l'hypertension artérielle en cas d'échec thérapeutique d'une monothérapie par un inhibiteur de l'enzyme de conversion.
ADEPAL, comprimé enrobé
  
Contraception hormonale orale.
La décision de prescrire ADEPAL doit être prise en tenant compte des facteurs de risque de la patiente, notamment ses facteurs de risque de thrombo-embolie veineuse (TEV), ainsi que du risque de TEV associé à ADEPAL en comparaison aux autres CHC (Contraceptifs Hormonaux Combinés) (voir rubriques 4.3 et 4.4).
AMLODIPINE PFIZER 5 mg, gélule
  
Hypertension.
Angor chronique stable.
Angor vasospastique (syndrome de Prinzmetal).
CADUET 5 mg/10 mg, comprimé pelliculé
  
CADUET est indiqué dans la prévention des événements cardiovasculaires chez des patients hypertendus ayant 3 facteurs de risque cardiovasculaire associés, avec un cholestérol normal à modérément élevé sans maladie coronaire avérée, et, chez lesquels, selon les recommandations en vigueur, lutilisation concomitante damlodipine et dune faible dose datorvastatine est adaptée (voir rubrique 5.1).
CADUET doit être utilisé lorsque la réponse au régime et aux autres mesures non pharmacologiques est inadéquate.
ACUITEL 20 mg, comprimé enrobé sécable
  
·Hypertension artérielle.
·Insuffisance cardiaque congestive.
ADRIBLASTINE 200 mg/100 ml, solution injectable pour perfusion en flacon
  
·Carcinomes du sein.
·Sarcomes des os et des parties molles.
·Maladie de Hodgkin, lymphomes non hodgkiniens.
·Tumeurs solides de l'enfant.
·Cancers du poumon.
·Leucémies aiguës et chroniques.
·Cancers de la vessie, de lovaire, de l'estomac.
ALDACTONE 50 mg, comprimé sécable
  
Chez ladulte et lenfant
Traitement de l'hyperaldostéronisme primaire.
Hyperaldostéronisme réactionnel à un traitement diurétique efficace.
Hypertension artérielle essentielle.
Etats démateux pouvant s'accompagner d'un hyperaldostéronisme secondaire :
·dème et ascite de l'insuffisance cardiaque,
·ascite cirrhotique,
·syndrome néphrotique,
·dème cyclique idiopathique.
Thérapeutique adjuvante de la myasthénie : dans cette indication, la spironolactone est une médication permettant de maintenir le capital potassique et de diminuer les besoins exagérés de potassium.
ZITHROMAX 250 mg, comprimé pelliculé
  
Elles procèdent de lactivité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de lazithromycine. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu ce médicament et de sa place dans léventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections dues aux germes définis comme sensibles :
·angines documentées à streptocoque A bêta-hémolytique, en alternative au traitement par bêta-lactamines, particulièrement lorsque celui-ci ne peut être utilisé,
·surinfections des bronchites aiguës,
·exacerbations des bronchites chroniques,
·infections stomatologiques.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant lutilisation appropriée des antibactériens.
ALPRESS L.P. 2,5 mg, comprimé osmotique à libération prolongée
  
Hypertension artérielle.
1  2  3