Médicaments - Vincristine avec Medisite

Que contiennent vos médicaments ? Comment se soigner avec ? Quelles sont les contre-indications ? Pour tout savoir de vos médicaments (princeps et génériques), consulter notre dictionnaire.

Les principes actifs

  • Paracétamol
  • Ibuprofène
  • Codéine
  • Tramadol
  • Amoxicilline
  • Colécalciférol
  • Acide Acétylsalicylique
  • Lévothyroxine sodique
  • Phloroglucinol
  • Metformine
Afficher la recherche avancée

Filtrer par nom commercial :

Filtrer par mode d'administration :

Plus de critères

Par NomPar FormePar LaboratoirePar Substance

2 Résultat(s)

VINCRISTINE TEVA 1 mg/ml, solution injectable
  
VINCRISTINE TEVA 1 mg/ml, solution injectable est indiqué seul ou en association avec d'autres médicaments oncolytiques, pour le traitement :
·de la leucémie aiguë lymphoblastique,
·des lymphomes malins, y compris la maladie de Hodgkin et les lymphomes non Hodgkinien,
·du myélome multiple,
·des tumeurs solides, y compris le cancer du sein (métastatique) et le cancer du poumon à petites cellules,
·du sarcome d'Ewing, du rhabdomyosarcome embryonnaire, des tumeurs neuroectodermiques primitives (telles que médulloblastome et neuroblastome), de la tumeur de Wilms, et du rétinoblastome,
·du purpura thrombopénique idiopathique (PTI). Les patients atteints de PTI vrai résistant à la splénectomie et au traitement à court terme par adrénocorticoïdes sont susceptibles de répondre à la vincristine, mais celle-ci n'est pas recommandée en traitement de première intention du PTI. La posologie hebdomadaire recommandée de la vincristine administrée pendant 3 à 4 semaines a conduit à des rémissions permanentes chez certains patients. En l'absence de réponse après 3 à 6 doses, il est peu probable que des doses supplémentaires apportent un quelconque bénéfice.
VINCRISTINE HOSPIRA 2 mg/2 ml, solution injectable
  
Monochimiothérapie :
·leucémies aiguës lymphoblastiques (en association avec des corticoïdes),
·purpura thrombopénique idiopathique résistant aux traitements usuels. La vincristine ne doit jamais être utilisée comme traitement de première intention et en l'absence de réponse après 3 à 6 semaines, il est inutile de poursuivre le traitement.
Polychimiothérapies :
·leucémies aiguës lymphoblastiques,
·maladie de Hodgkin,
·lymphomes non Hodgkinien,
·cancer du poumon,
·cancer du sein,
·cancer du col utérin,
·myélome,
·rhabdomyosarcomes,
·neuroblastomes,
·néphroblastomes,
·tumeurs embryonnaires de l'enfant,
·sarcomes d'Ewing,
·ostéosarcomes.