Médicaments - Naprosyne avec Medisite

Que contiennent vos médicaments ? Comment se soigner avec ? Quelles sont les contre-indications ? Pour tout savoir de vos médicaments (princeps et génériques), consulter notre dictionnaire.

Les principes actifs

  • Paracétamol
  • Ibuprofène
  • Codéine
  • Tramadol
  • Amoxicilline
  • Colécalciférol
  • Acide Acétylsalicylique
  • Lévothyroxine sodique
  • Phloroglucinol
  • Metformine
Afficher la recherche avancée

Filtrer par mode d'administration :

Filtrer par forme pharmaceutique :

Plus de critères

Par NomPar FormePar LaboratoirePar Substance

4 Résultat(s)

NAPROSYNE 500 mg, suppositoire
  
Elles procèdent de l'activité anti-inflammatoire du naproxène, de l'importance des manifestations d'intolérance auxquelles le médicament donne lieu et de sa place dans l'éventail des produits anti-inflammatoires actuellement disponibles.
Elles sont limitées, chez l'adulte (à partir de 15 ans), au:
·traitement symptomatique au long cours:
odes rhumatismes inflammatoires chroniques, notamment polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante ou syndromes apparentés tels que le syndrome de Fiessinger Leroy-Reiter et rhumatisme psoriasique,
ode certaines arthroses invalidantes et douloureuses;
·traitement symptomatique de courte durée des poussées aiguës des:
orhumatismes abarticulaires tels que péri-arthrites scapulo-humérales, tendinites, bursites,
oarthroses,
olombalgies,
oradiculalgies,
oaffections aiguës post-traumatiques bénignes de l'appareil locomoteur;
·thérapeutique d'appoint d'affections non rhumatologiques. Dans les indications suivantes, les risques encourues, en particulier l'extension d'un processus spetique concomitant, sont ceux des AINS. Ils doivent être évalués par rapport au bénéfice antalgique attendu:
otraitement symptomatique de courte durée de la douleur au cours des manifestations inflammatoires dans les domaines ORL et stomatologie,
odysménorrhées après recherche étiologique.
NAPROSYNE 500 mg, comprimé
  
Elles procèdent de l'activité anti-inflammatoire du naproxène, de l'importance des manifestations d'intolérance auxquelles le médicament donne lieu et de sa place dans l'éventail des produits anti-inflammatoires actuellement disponibles.
Elles sont limitées, chez l'adulte (à partir de 15 ans), au :
·traitement symptomatique au long cours :
§des rhumatismes inflammatoires chroniques, notamment polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante ou syndromes apparentés tels que syndrome de Fiessinger Leroy- Reiter et rhumatisme psoriasique ;
§certaines arthroses invalidantes et douloureuses;
·traitement symptomatique de courte durée des poussées aiguës des :
§rhumatismes abarticulaires tels que péri-arthrites scapulo-humérales, tendinites, bursites,
§arthroses,
§lombalgies,
§radiculalgies,
§affections aiguës post-traumatiques bénignes de lappareil locomoteur ;
·dysménorrhées après recherche étiologique.
Il sagit dune thérapeutique dappoint daffections non rhumatologiques ; les risques encourus, en particulier lextension dun processus septique concomitant doivent être évalués par rapport au bénéfice attendu.
NAPROSYNE 1000 mg, comprimé
  
Elles procèdent de l'activité anti-inflammatoire du naproxène, de l'importance des manifestations d'intolérance auxquelles le médicament donne lieu et de sa place dans l'éventail des produits anti-inflammatoires actuellement disponibles.
Elles sont limitées, chez l'adulte (à partir de 15 ans), au traitement symptomatique de courte durée des poussées aiguës des :
·rhumatismes abarticulaires tels que périarthrites scapulo-humérales, tendinites, bursites,
·arthroses,
·lombalgies.
NAPROSYNE 250 mg, comprimé
  
Elles procèdent de l'activité anti-inflammatoire du naproxène, de l'importance des manifestations d'intolérance auxquelles le médicament donne lieu et de sa place dans l'éventail des produits anti-inflammatoires actuellement disponibles.
Elles sont limitées, chez l'adulte (à partir de 15 ans), au :
·traitement symptomatique au long cours :
odes rhumatismes inflammatoires chroniques, notamment polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante ou syndromes apparentés tels que syndrome de Fiessinger Leroy- Reiter et rhumatisme psoriasique ;
ocertaines arthroses invalidantes et douloureuses;
·traitement symptomatique de courte durée des poussées aiguës des :
orhumatismes abarticulaires tels que péri-arthrites scapulo-humérales, tendinites, bursites,
oarthroses,
olombalgies,
oradiculalgies,
oaffections aiguës post-traumatiques bénignes de lappareil locomoteur ;
·dysménorrhées après recherche étiologique.
Il sagit dune thérapeutique dappoint daffections non rhumatologiques ; les risques encourus, en particulier lextension dun processus septique concomitant doivent être évalués par rapport au bénéfice attendu.
Elles sont limitées chez lenfant à partir de 25 kg et capable de déglutir (soit environ à partir de 6 ans), à la polyarthrite chronique juvénile.