Médicaments - Decapeptyl avec Medisite

Que contiennent vos médicaments ? Comment se soigner avec ? Quelles sont les contre-indications ? Pour tout savoir de vos médicaments (princeps et génériques), consulter notre dictionnaire.

Les principes actifs

  • Paracétamol
  • Ibuprofène
  • Codéine
  • Tramadol
  • Amoxicilline
  • Colécalciférol
  • Acide Acétylsalicylique
  • Lévothyroxine sodique
  • Phloroglucinol
  • Metformine
Afficher la recherche avancée

Filtrer par nom commercial :

Filtrer par forme pharmaceutique :

Plus de critères

Par NomPar FormePar LaboratoirePar Substance

4 Résultat(s)

DECAPEPTYL LP 22,5 mg, poudre et solvant pour suspension injectable à libération prolongée
  
DECAPEPTYL LP 22,5 mg est indiqué dans le traitement du cancer de la prostate hormono-dépendant localement avancé ou métastatique.
DECAPEPTYL LP 22,5 mg est indiqué dans le traitement du cancer de la prostate hormono-dépendant localisé à haut risque ou localement avancé en association à la radiothérapie. Voir section 5.1.
DECAPEPTYL LP 22,5 mg est indiqué dans le traitement de la puberté précoce centrale (PPC) chez les enfants de 2 ans et plus avec un début de PPC avant 8 ans chez les filles et 10 ans chez les garçons.
DECAPEPTYL L.P. 11,25 mg, poudre et solvant pour suspension injectable (IM) forme à libération prolongée sur 3 mois
  
·Cancer de la prostate
Traitement du cancer de la prostate localement avancé ou métastatique.
Traitement du cancer de la prostate localisé à haut risque ou localement avancé, en association à la radiothérapie. Voir rubrique 5.1.
Un effet favorable du médicament est d'autant plus net et plus fréquent que le patient n'a pas reçu auparavant un autre traitement hormonal.
·Endométriose à localisation génitale et extragénitale (du stade I au stade IV)
La durée du traitement est limitée à 6 mois (voir rubrique 4.8). Il n'est pas souhaitable d'entreprendre une seconde cure par la triptoréline ou par un autre analogue de la GnRH.
·Puberté précoce centrale (avant 8 ans chez la fille, avant 10 ans chez le garçon).
DECAPEPTYL L.P. 3 mg, poudre et solvant pour suspension injectable (I.M.) forme à libération prolongée sur 28 jours
  
·Cancer de la prostate
Traitement du cancer de la prostate localement avancé ou métastatique.
Traitement du cancer de la prostate localisé à haut risque ou localement avancé, en association à la radiothérapie. Voir rubrique 5.1.
Un effet favorable du médicament est d'autant plus net et plus fréquent que le patient n'a pas reçu auparavant un autre traitement hormonal.
·Puberté précoce (avant 8 ans chez la fille, avant 10 ans chez le garçon).
·Endométriose à localisation génitale et extragénitale (du stade I au stade IV)
La durée du traitement est limitée à 6 mois (voir rubrique 4.8). Il n'est pas souhaitable d'entreprendre une seconde cure par la triptoréline ou par un autre analogue de la GnRH.
·Infécondité féminine
Traitement complémentaire, en association avec les gonadotrophines (hMG, FSH, hCG), au cours d'une induction de l'ovulation en vue d'une fécondation in vitro suivie d'un transfert d'embryon (FIVETE).
·Traitement pré-opératoire des fibromes utérins :
oassociés à une anémie (avec un taux dhémoglobine inférieur ou égal à 8 g/dl),
odans le cas où une réduction de la taille du fibrome est nécessaire pour faciliter ou modifier la technique opératoire : chirurgie endoscopique, chirurgie transvaginale.
La durée du traitement est limitée à 3 mois.
·Cancer du sein
Traitement adjuvant, en association avec le tamoxifène ou un inhibiteur de l'aromatase, du cancer du sein hormonosensible à un stade précoce chez des femmes à haut risque de récidive, confirmées comme non ménopausées à lissue dune chimiothérapie (voir rubriques 4.3, 4.4, 4.8 et 5.1).
DECAPEPTYL 0,1 mg, poudre et solvant pour solution injectable (S.C.)
  
Cancer de la prostate avec métastases (traitement d'attaque, avant utilisation de la forme à libération prolongée).
Un effet favorable du médicament est d'autant plus net et plus fréquent que le patient n'a pas reçu auparavant un autre traitement hormonal.
Infécondité féminine en traitement complémentaire, en association avec les gonadotrophines (hMG, FSH, hCG) au cours d'une induction de l'ovulation en vue d'une fécondation in vitro suivie d'un transfert d'embryons (FIVETE).