Médicaments - SANOFI AVENTIS avec Medisite

Que contiennent vos médicaments ? Comment se soigner avec ? Quelles sont les contre-indications ? Pour tout savoir de vos médicaments (princeps et génériques), consulter notre dictionnaire.

Les principes actifs

  • Paracétamol
  • Ibuprofène
  • Codéine
  • Tramadol
  • Amoxicilline
  • Colécalciférol
  • Acide Acétylsalicylique
  • Lévothyroxine sodique
  • Phloroglucinol
  • Metformine
Afficher la recherche avancée

Filtrer par forme pharmaceutique :

Par NomPar FormePar LaboratoirePar Substance

678 Résultat(s)

BRONCHOKOD ENFANTS 2 POUR CENT, sirop
  
Traitement des troubles de la sécrétion bronchique, notamment aux cours des affections bronchiques aiguës: bronchite aiguë et épisode aigu des broncho-pneumopathies chroniques.
TERCIAN 50 mg/5 ml, solution injectable en ampoule
  Traitement de courte durée des états d'agitation et d'agressivité au cours des états psychotiques aigus et chroniques (schizophrénies, délires chroniques non schizophréniques : délires paranoïaques, psychoses hallucinatoires chroniques).
ROPINIROLE ZENTIVA LP 4 mg, comprimé pelliculé à libération prolongée
  
·Maladie de Parkinson dans les conditions suivantes :
otraitement de première intention en monothérapie pour différer la mise à la dopathérapie,
oassociation à la lévodopa en cours d'évolution de la maladie lorsque l'effet de la dopathérapie s'épuise ou devient inconstant, et qu'apparaissent des fluctuations de l'effet thérapeutique (fluctuations de type "fin de dose" ou effets "on-off").
RILMENIDINE ZENTIVA 1 mg, comprimé
  
Hypertension artérielle.
RULID 50 mg, comprimé sécable pour suspension buvable
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la roxithromycine.
Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu ce médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections dues aux germes définis comme sensibles:
·Angines documentées à streptocoque A bêta-hémolytique, en alternative au traitement par bêta-lactamines, particulièrement lorsque celui-ci ne peut être utilisé.
·Sinusites aiguës. Compte tenu du profil microbiologique de ces infections, les macrolides sont indiqués lorsqu'un traitement par une bêta-lactamine est impossible.
·Surinfections des bronchites aiguës.
·Exacerbations des bronchites chroniques.
·Pneumopathies communautaires chez les sujets:
osans facteurs de risque,
osans signes de gravité clinique,
oen l'absence d'éléments cliniques évocateurs d'une étiologie pneumococcique.
En cas de suspicion de pneumopathie atypique, les macrolides sont indiqués quels que soient la gravité et le terrain.
·Infections cutanées bénignes: impétigo, impétiginisation des dermatoses, ecthyma, dermohypodermite infectieuse (en particulier, érysipèle), érythrasma.
·Infections génitales non gonococciques.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
SERTRALINE ZENTIVA 25 mg, gélule
  
La sertraline est indiquée dans le traitement de :
·Episodes dépressifs majeurs.
·Prévention des récidives dépisodes dépressifs majeurs.
·Trouble panique, avec ou sans agoraphobie.
·Troubles obsessionnels compulsifs (TOC) chez ladulte ainsi que chez les patients pédiatriques âgés de 6 à 17 ans.
·Trouble Anxiété Sociale.
·Etat de stress post-traumatique (ESPT).
ROXITHROMYCINE ZENTIVA 150 mg, comprimé pelliculé
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la roxithromycine. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu ce médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections dues aux germes définis comme sensibles:
·Angines documentées à streptocoque A bêta-hémolytique, en alternative au traitement par bêta-lactamines, particulièrement lorsque celui-ci ne peut être utilisé.
·Sinusites aiguës. Compte tenu du profil microbiologique de ces infections, les macrolides sont indiqués lorsqu'un traitement par une bêta-lactamine est impossible.
·Surinfections des bronchites aiguës.
·Exacerbations des bronchites chroniques.
·Pneumopathies communautaires chez des sujets:
osans facteurs de risque,
osans signes de gravité clinique,
oen l'absence d'éléments cliniques évocateurs d'une étiologie pneumococcique.
·En cas de suspicion de pneumopathie atypique, les macrolides sont indiqués quels que soient la gravité et le terrain.
·Infections cutanées bénignes: impétigo, impétiginisation des dermatoses, ecthyma, dermohypodermite infectieuse (en particulier, érysipèle), érythrasma.
·Infections génitales non gonococciques.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
RODOGYL, comprimé pelliculé
  
RODOGYL comprimé pelliculé est indiqué dans le traitement curatif dinfections odonto-stomatologiques tels que des abcès dentaires, chez ladulte et chez lenfant, après avoir évalué le rapport bénéfice-risque dun traitement par cette association fixe à base de spiramycine-métronidazole et lorsquun autre traitement antibiotique ne peut pas être utilisé (voir rubriques 4.2, 4.4 et 5.1).
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
RISPERIDONE ZENTIVA 2 mg, comprimé pelliculé sécable
  
RISPERIDONE ZENTIVA est indiqué dans le traitement de la schizophrénie.
RISPERIDONE ZENTIVA est indiqué dans le traitement des épisodes maniaques modérés à sévères associés aux troubles bipolaires.
RISPERIDONE ZENTIVA est indiqué dans le traitement de courte durée (jusqu'à 6 semaines) de l'agressivité persistante chez les patients présentant une démence d'Alzheimer modérée à sévère ne répondant pas aux approches non-pharmacologiques et lorsqu'il existe un risque de préjudice pour le patient lui-même ou les autres.
RISPERIDONE ZENTIVA est indiqué dans le traitement symptomatique de courte durée (jusqu'à 6 semaines) de l'agressivité persistante dans le trouble des conduites chez les enfants à partir de 5 ans et les adolescents présentant un fonctionnement intellectuel inférieur à la moyenne ou un retard mental diagnostiqués conformément aux critères du DSM-IV, chez lesquels la sévérité des comportements agressifs ou d'autres comportements perturbateurs nécessitent un traitement pharmacologique. Le traitement pharmacologique doit faire partie intégrante d'un programme de traitement plus large, incluant des mesures psychosociales et éducatives. Il est recommandé que la rispéridone soit prescrite par un spécialiste en neurologie de l'enfant et en psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent ou un médecin très familier du traitement du trouble des conduites de l'enfant et de l'adolescent.
RIBAVIRINE ZENTIVA 400 mg, comprimé pelliculé
  
RIBAVIRINE ZENTIVA est indiqué dans le traitement de l'hépatite chronique C et doit être utilisé uniquement en association avec l'interféron alfa-2a. RIBAVIRINE ZENTIVA ne doit pas être utilisé en monothérapie.
L'association de RIBAVIRINE ZENTIVA à l'interféron alfa-2a est indiquée chez des adultes ayant un ARN-VHC sérique positif, y compris chez les patients avec cirrhose compensée (voir rubrique 4.4).
RIBAVIRINE ZENTIVA en association à linterféron alfa-2a, est indiqué chez les patients naïfs et les patients ayant préalablement répondu à linterféron alfa, puis ensuite rechuté après larrêt du traitement.
Se reporter au Résumé des Caractéristiques du Produit (RCP) de l'interféron alfa-2a pour connaître les informations relatives à ce produit..
RISPERIDONE ZENTIVA 4 mg, comprimé pelliculé sécable
  
RISPERIDONE ZENTIVA est indiqué dans le traitement de la schizophrénie.
RISPERIDONE ZENTIVA est indiqué dans le traitement des épisodes maniaques modérés à sévères associés aux troubles bipolaires.
RISPERIDONE ZENTIVA est indiqué dans le traitement de courte durée (jusqu'à 6 semaines) de l'agressivité persistante chez les patients présentant une démence d'Alzheimer modérée à sévère ne répondant pas aux approches non-pharmacologiques et lorsqu'il existe un risque de préjudice pour le patient lui-même ou les autres.
RISPERIDONE ZENTIVA est indiqué dans le traitement symptomatique de courte durée (jusqu'à 6 semaines) de l'agressivité persistante dans le trouble des conduites chez les enfants à partir de 5 ans et les adolescents présentant un fonctionnement intellectuel inférieur à la moyenne ou un retard mental diagnostiqués conformément aux critères du DSM-IV, chez lesquels la sévérité des comportements agressifs ou d'autres comportements perturbateurs nécessitent un traitement pharmacologique. Le traitement pharmacologique doit faire partie intégrante d'un programme de traitement plus large, incluant des mesures psychosociales et éducatives. Il est recommandé que la rispéridone soit prescrite par un spécialiste en neurologie de l'enfant et en psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent ou un médecin très familier du traitement du trouble des conduites de l'enfant et de l'adolescent.
SECTRAL LP 500 mg, comprimé pelliculé à libération prolongée
  
·Prophylaxie des crises d'angor stable.
SIMVASTATINE ZENTIVA 40 mg, comprimé pelliculé sécable
  
Hypercholestérolémies
Traitement des hypercholestérolémies primaires ou des dyslipidémies mixtes, en complément du régime, lorsque la réponse au régime et aux autres traitements non pharmacologiques (par exemple, exercice physique, perte de poids) s'avère insuffisante.
Traitement des hypercholestérolémies familiales homozygotes (HFHo) en complément du régime et des autres traitements hypolipidémiants (par exemple aphérèse des LDL) ou si de tels traitements sont inappropriés.
Prévention cardiovasculaire
Réduction de la mortalité et de la morbidité cardiovasculaires chez les patients ayant une pathologie cardiovasculaire avérée d'origine athéroscléreuse ou un diabète, avec cholestérol normal ou élevé en complément de l'effet de la correction des autres facteurs de risque et des autres traitements cardioprotecteurs (voir rubrique 5.1).
SOLUPRED 20 mg, comprimé orodispersible
  
AFFECTIONS OU MALADIES
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
oPoussées évolutives de maladies systémiques, notamment : lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
·DERMATOLOGIQUES
odermatoses bulleuses autoimmunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse,
oformes graves des angiomes du nourrisson,
ocertaines formes de lichen plan,
ocertaines urticaires aiguës,
oformes graves de dermatoses neutrophiliques.
·DIGESTIVES
opoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn,
ohépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose),
ohépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
·ENDOCRINIENNES
othyroïdite subaiguë de De Quervain sévère,
ocertaines hypercalcémies.
·HEMATOLOGIQUES
opurpuras thrombopéniques immunologiques sévères,
oanémies hémolytiques auto-immunes,
oen association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes,
oérythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
·INFECTIEUSES
opéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital,
opneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
·NEOPLASIQUES
otraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques,
opoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
·NEPHROLOGIQUES
osyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes,
osyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives,
ostade III et IV de la néphropathie lupique,
osarcoïdose granulomateuse intrarénale,
ovascularites avec atteinte rénale,
oglomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
·NEUROLOGIQUES
omyasthénie,
odème cérébral de cause tumorale,
opolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire,
ospasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut,
osclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
·OPHTALMOLOGIQUES
ouvéite antérieure et postérieure sévère,
oexophtalmies démateuses,
ocertaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
·ORL
ocertaines otites séreuses,
opolypose nasosinusienne,
ocertaines sinusites aiguës ou chroniques,
orhinites allergiques saisonnières en cure courte,
olaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
·RESPIRATOIRES
oasthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses,
oexacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave,
obronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif,
osarcoïdose évolutive,
ofibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
·RHUMATOLOGIQUES
opolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites,
opseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton,
orhumatisme articulaire aigu,
onévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oprophylaxie ou traitement du rejet de greffe,
oprophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
SOLUPRED 5 mg, comprimé orodispersible
  
AFFECTIONS OU MALADIES
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
oPoussées évolutives de maladies systémiques, notamment : lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
·DERMATOLOGIQUES
odermatoses bulleuses autoimmunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse,
oformes graves des angiomes du nourrisson,
ocertaines formes de lichen plan,
ocertaines urticaires aiguës,
oformes graves de dermatoses neutrophiliques.
·DIGESTIVES
opoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn,
ohépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose),
ohépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
·ENDOCRINIENNES
othyroïdite subaiguë de De Quervain sévère,
ocertaines hypercalcémies.
·HEMATOLOGIQUES
opurpuras thrombopéniques immunologiques sévères,
oanémies hémolytiques auto-immunes,
oen association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes,
oérythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
·INFECTIEUSES
opéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital,
opneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
·NEOPLASIQUES
otraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques,
opoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
·NEPHROLOGIQUES
osyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes,
osyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives,
ostade III et IV de la néphropathie lupique,
osarcoïdose granulomateuse intrarénale,
ovascularites avec atteinte rénale,
oglomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
·NEUROLOGIQUES
omyasthénie,
odème cérébral de cause tumorale,
opolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire,
ospasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut,
osclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
·OPHTALMOLOGIQUES
ouvéite antérieure et postérieure sévère,
oexophtalmies démateuses,
ocertaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
·ORL
ocertaines otites séreuses,
opolypose nasosinusienne,
ocertaines sinusites aiguës ou chroniques,
orhinites allergiques saisonnières en cure courte,
olaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
·RESPIRATOIRES
oasthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses,
oexacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave,
obronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif,
osarcoïdose évolutive,
ofibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
·RHUMATOLOGIQUES
opolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites,
opseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton,
orhumatisme articulaire aigu,
onévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oprophylaxie ou traitement du rejet de greffe,
oprophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
ROVAMYCINE 1,5 MILLIONS D'UNITES INTERNATIONALES, lyophilisat pour usage parentéral
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la spiramycine. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections dues aux germes définis comme sensibles, notamment dans les manifestations bronchopulmonaires aigües :
·Pneumopathies aigües,
·Surinfections des bronchopneumopathies chroniques,
·Asthme infecté.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant lutilisation appropriée des antibactériens.
RHINATHIOL EXPECTORANT CARBOCISTEINE 2 % ENFANTS, sirop
  
Traitementdestroublesdelasécrétionbronchique,notammentaucoursdesaffectionsbronchiques aiguës : bronchite aiguë etépisode aigudes bronchopneumopathies chroniques.
RYTHMODAN 250 mg A LIBERATION PROLONGEE, comprimé enrobé
  
·Traitement et prévention des récidives des troubles du rythme ventriculaires documentés, symptomatiques et invalidants, en l'absence confirmée d'altération de la fonction ventriculaire gauche et/ou de coronaropathie avérée. Il convient d'initier le traitement avec des posologies faibles et de pratiquer des contrôles ECG.
·Prévention des récidives des tachycardies supraventriculaires documentées lorsque la nécessité d'un traitement est établie et en l'absence d'altération de la fonction ventriculaire gauche.
·Prévention des chocs cardiaques électriques chez certains patients porteurs de défibrillateurs implantables.
SABRIL 500 mg, comprimé pelliculé
  
En association avec un autre traitement antiépileptique, traitement des épilepsies partielles résistantes, avec ou sans généralisation secondaire, lorsque toutes les autres associations thérapeutiques appropriées se sont révélées insuffisantes ou mal tolérées.
Traitement en monothérapie des spasmes infantiles (syndrome de West).
ROVAMYCINE 3 MILLIONS U I, comprimé pelliculé
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la spiramycine. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections dues aux germes définis comme sensibles:
·Angines documentées à streptocoque A bêta-hémolytique, en alternative au traitement par bêta-lactamines, particulièrement lorsque celui-ci ne peut être utilisé.
·Sinusites aiguës. Compte-tenu du profil microbiologique de ces infections, les macrolides sont indiqués lorsqu'un traitement par une bêta-lactamine est impossible.
·Surinfections des bronchites aiguës.
·Exacerbations des bronchites chroniques.
·Pneumopathies communautaires chez des sujets:
osans facteurs de risque,
osans signes de gravité clinique,
oen l'absence d'éléments cliniques évocateurs d'une étiologie pneumococcique.
En cas de suspicion de pneumopathie atypique, les macrolides sont indiqués quels que soient la gravité et le terrain.
·Infections cutanées bénignes: impétigo, impétiginisation des dermatoses, ecthyma, dermohypodermite infectieuse (en particulier, érysipèle), érythrasma.
·Infections stomatologiques.
·Infections génitales non gonococciques.
·Chimioprophylaxie des rechutes du RAA en cas d'allergie aux bêta-lactamines.
·Toxoplasmose de la femme enceinte.
·Prophylaxie des méningites à méningocoque en cas de contre-indication à la rifampicine:
ole but est d'éradiquer le germe (Neisseria meningitidis) du nasopharynx,
ola spiramycine n'est pas un traitement de la méningite à méningocoque,
oelle est préconisée en prophylaxie chez :
§le malade après son traitement curatif et avant sa réintégration en collectivité,
§les sujets ayant été exposés aux sécrétions oropharyngées dans les dix jours précédant son hospitalisation.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
RIFINAH 300 mg/150 mg, comprimé enrobé
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la rifampicine. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu ce médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées au traitement de la TUBERCULOSE sous toutes ses formes, notamment la tuberculose pulmonaire.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
SABRIL 500 mg, granulés pour solution buvable en sachet-dose
  
En association avec un autre traitement antiépileptique, traitement des épilepsies partielles résistantes, avec ou sans généralisation secondaire, lorsque toutes les autres associations thérapeutiques appropriées se sont révélées insuffisantes ou mal tolérées.
Traitement en monothérapie des spasmes infantiles (syndrome de West).
SOLUTRICINE MAUX DE GORGE TETRACAÏNE 0,2 mg, comprimé à sucer
  
Ce médicament est indiqué, chez l'adulte et l'enfant de plus de 6 ans en cas de mal de gorge peu intense et sans fièvre, d'aphtes, de petites plaies de la bouche.
SOLUPRED 20 mg, comprimé effervescent
  
AFFECTIONS OU MALADIES
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
oPoussées évolutives de maladies systémiques, notamment : lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
·DERMATOLOGIQUES
odermatoses bulleuses autoimmunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse,
oformes graves des angiomes du nourrisson,
ocertaines formes de lichen plan,
ocertaines urticaires aiguës,
oformes graves de dermatoses neutrophiliques.
·DIGESTIVES
opoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn,
ohépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose),
ohépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
·ENDOCRINIENNES
othyroïdite subaiguë de De Quervain sévère,
ocertaines hypercalcémies.
·HEMATOLOGIQUES
opurpuras thrombopéniques immunologiques sévères,
oanémies hémolytiques auto-immunes,
oen association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes,
oérythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
·INFECTIEUSES
opéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital,
opneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
·NEOPLASIQUES
otraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques,
opoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
·NEPHROLOGIQUES
osyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes,
osyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives,
ostade III et IV de la néphropathie lupique,
osarcoïdose granulomateuse intrarénale,
ovascularites avec atteinte rénale,
oglomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
·NEUROLOGIQUES
omyasthénie,
odème cérébral de cause tumorale,
opolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire,
ospasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut,
osclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
·OPHTALMOLOGIQUES
ouvéite antérieure et postérieure sévère,
oexophtalmies démateuses,
ocertaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
·ORL
ocertaines otites séreuses,
opolypose nasosinusienne,
ocertaines sinusites aiguës ou chroniques,
orhinites allergiques saisonnières en cure courte,
olaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
·RESPIRATOIRES
oasthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses,
oexacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave,
obronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif,
osarcoïdose évolutive,
ofibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
·RHUMATOLOGIQUES
opolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites,
opseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton,
orhumatisme articulaire aigu,
onévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oprophylaxie ou traitement du rejet de greffe,
oprophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
ROPINIROLE ZENTIVA LP 8 mg, comprimé pelliculé à libération prolongée
  
·Maladie de Parkinson dans les conditions suivantes :
otraitement de première intention en monothérapie pour différer la mise à la dopathérapie,
oassociation à la lévodopa en cours d'évolution de la maladie lorsque l'effet de la dopathérapie s'épuise ou devient inconstant, et qu'apparaissent des fluctuations de l'effet thérapeutique (fluctuations de type "fin de dose" ou effets "on-off").
SOLIAN 100 mg/ml, solution buvable
  
Traitement de la schizophrénie
RHINATHIOL EXPECTORANT CARBOCISTEINE 5 % ADULTES, sirop
  
Ce médicament est indiqué chez l'adulte (plus de 15 ans) en cas d'affection respiratoire récente avec difficulté d'expectoration (difficulté à rejeter en crachant les sécrétions bronchiques).
RYTHMODAN 100 mg, gélule
  
·Traitement et prévention des récidives des troubles du rythme ventriculaires documentés, symptomatiques et invalidants, en l'absence confirmée d'altération de la fonction ventriculaire gauche et/ou de coronaropathie avérée. Il convient d'initier le traitement avec des posologies faibles et de pratiquer des contrôles ECG.
·Prévention des récidives des tachycardies supraventriculaires documentées lorsque la nécessité d'un traitement est établie et en l'absence d'altération de la fonction ventriculaire gauche.
·Prévention des chocs cardiaques électriques chez certains patients porteurs de défibrillateurs implantables.
RISPERIDONE ZENTIVA 1 mg/ml, solution buvable
  
RISPERIDONE ZENTIVA est indiqué dans le traitement de la schizophrénie.
RISPERIDONE ZENTIVA est indiqué dans le traitement des épisodes maniaques modérés à sévères associés aux troubles bipolaires.
RISPERIDONE ZENTIVA est indiqué dans le traitement de courte durée (jusqu'à 6 semaines) de l'agressivité persistante chez les patients présentant une démence d'Alzheimer modérée à sévère ne répondant pas aux approches non-pharmacologiques et lorsqu'il existe un risque de préjudice pour le patient lui-même ou les autres.
RISPERIDONE ZENTIVA est indiqué dans le traitement symptomatique de courte durée (jusqu'à 6 semaines) de l'agressivité persistante dans le trouble des conduites chez les enfants à partir de 5 ans et les adolescents présentant un fonctionnement intellectuel inférieur à la moyenne ou un retard mental diagnostiqués conformément aux critères du DSM-IV, chez lesquels la sévérité des comportements agressifs ou d'autres comportements perturbateurs nécessitent un traitement pharmacologique. Le traitement pharmacologique doit faire partie intégrante d'un programme de traitement plus large, incluant des mesures psychosociales et éducatives. Il est recommandé que la rispéridone soit prescrite par un spécialiste en neurologie de l'enfant et en psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent ou un médecin très familier du traitement du trouble des conduites de l'enfant et de l'adolescent.
RHINATHIOL EXPECTORANT CARBOCISTEINE 5 % ADULTES SANS SUCRE, sirop édulcoré à la saccharine sodique
  
Ce médicament est indiqué chez ladulte et ladolescent de plus de 15 ans en cas daffection respiratoire récente avec difficulté dexpectoration (difficulté à rejeter en crachant les sécrétions bronchiques).
RIFADINE IV 600 mg, poudre et solvant pour solution pour perfusion
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la rifampicine. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu ce médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées à :
·Tuberculose et autres infections à mycobactéries sensibles, particulièrement chez les malades en situation critique atteints de formes sévères de la maladie ou pour lesquels la voie orale est impossible ou inadaptée (troubles de la conscience ou troubles digestifs gênant l'absorption du produit par voie orale).
·Infections graves dues aux germes suivants, soit après échec de la thérapeutique habituelle utilisée contre les germes en cause, soit du fait de sa résistance aux autres antibiotiques :
ostaphylocoques (aureus, epidermidis, souches polyrésistantes),
oentérocoques (faecalis, faecium),
obacilles Gram négatif dont la sensibilité à la rifampicine a été vérifiée.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
RIFADINE 2 POUR CENT, suspension buvable
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la rifampicine. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu ce médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées à :
1. TUBERCULOSE sous toutes ses formes
a) Traitement en polythérapie :
·tuberculose pulmonaire de 1ère atteinte ou rechute.
·tuberculoses extra-pulmonaires: méningite tuberculeuse, tuberculose uro-génitale, ostéo-articulaire, ganglionnaire, des séreuses, digestives, hépato-splénique, cutanée, etc...
b) Chimioprophylaxie en bi ou mono-thérapie :
·virages isolés des réactions cutanées tuberculiniques,
·sujets à réactions tuberculiniques négatives, en contact avec des tuberculeux bacillaires,
·patients immuno-déprimés en présence d'un contact avec des tuberculeux bacillaires ou susceptibles d'un réveil tuberculeux.
2. Autres infections à mycobactéries sensibles
3. LEPRE dans le cadre de la polythérapie
4. BRUCELLOSE
5. INFECTIONS GRAVES, traitées en milieu hospitalier à germes Gram + (staphylocoques, entérocoques) ou à germes Gram - sensibles.
6. PROPHYLAXIE DES MENINGITES A MENINGOCOQUE :
·le but est d'éradiquer le germe (Neisseria meningitidis) du nasopharynx,
·la rifampicine n'est pas un traitement de la méningite à méningocoque,
·elle est préconisée en prophylaxie chez deux types de personnes :
ole malade après son traitement curatif et avant sa réintégration en collectivité,
oles sujets ayant été exposés aux sécrétions oropharyngées du malade dans les dix jours précédant son hospitalisation.
·La décision de traiter l'ensemble des membres d'une collectivité, en particulier les enfants, doit tenir compte des risques « d'exposition ». Cette prescription doit être rigoureuse afin de limiter les effets secondaires de la rifampicine et la possibilité d'apparition de souche résistante (1 à 10 % dans certaines études après traitement prophylactique).
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
SOLIAN 200 mg, comprimé sécable
  
Traitement de la schizophrénie.
SERTRALINE ZENTIVA 50 mg, gélule
  
La sertraline est indiquée dans le traitement de :
·Episodes dépressifs majeurs.
·Prévention des récidives dépisodes dépressifs majeurs.
·Trouble panique, avec ou sans agoraphobie.
·Troubles obsessionnels compulsifs (TOC) chez ladulte ainsi que chez les patients pédiatriques âgés de 6 à 17 ans.
·Trouble Anxiété Sociale.
·Etat de stress post-traumatique (ESPT).
SULPIRIDE ZENTIVA 50 mg, gélule
  
·Traitement symptomatique de courte durée de l'anxiété de l'adulte en cas d'échec des thérapeutiques habituelles.
·Troubles graves du comportement (agitation, automutilations, stéréotypies) chez l'enfant de plus de 6 ans notamment dans le cadre des syndromes autistiques.
SPIRONOLACTONE ZENTIVA 25 mg, comprimé pelliculé sécable
  
Chez ladulte et l'enfant
·Traitement de l'hyperaldostéronisme primaire.
·Hyperaldostéronisme réactionnel à un traitement diurétique efficace.
·Hypertension artérielle essentielle.
·Etats démateux pouvant s'accompagner d'un hyperaldostéronisme secondaire :
odème et ascite de l'insuffisance cardiaque,
osyndrome néphrotique,
oascite cirrhotique.
·Thérapeutique adjuvante de la myasthénie: dans cette indication, la spironolactone est une médication permettant de maintenir le capital potassique et de diminuer les besoins exagérés de potassium.
Chez l'adulte seulement
Traitement de l'insuffisance cardiaque stade III ou IV selon la classification de la NYHA (fraction d'éjection systolique ≤ 35%), en association avec un traitement comprenant un diurétique de l'anse, un inhibiteur de l'enzyme de conversion, et un digitalique dans la majorité des cas.
Le traitement par SPIRONOLACTONE ZENTIVA 25 mg au long cours associé au traitement de fond ci-dessus a significativement amélioré la survie dans l'étude Rales (voir rubrique 5.1).
SUPREFACT 1 mg/ml, solution injectable par voie sous-cutanée
  
·Traitement du cancer de la prostate avec métastases. Un effet favorable du médicament est susceptible d'être observé principalement chez les patients qui n'ont pas reçu de traitement hormonal antérieur.
·Préparation à l'induction de l'ovulation pour la fécondation in vitro (FIVETE)
TARGOCID 200 mg, lyophilisat et solution pour usage parentéral
  
Targocid est indiqué chez les adultes et les enfants dès la naissance pour le traitement parentéral des infections suivantes (voir rubriques 4.2, 4.4 et 5.1) :
·Infections compliquées de la peau et des tissus mous,
·Infections ostéoarticulaires,
·Pneumonies nosocomiales,
·Pneumonies communautaires,
·Infections urinaires compliquées,
·Endocardite infectieuse,
·Péritonite associée à une dialyse péritonéale continue ambulatoire (DPCA),
·Bactériémie survenant en association à lune des indications mentionnées ci-dessus.
Targocid est également indiqué comme alternative thérapeutique orale dans le traitement des diarrhées et colites associées à une infection à Clostridium difficile.
Dans certains cas, la teicoplanine doit être administrée en association à dautres antibactériens.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant lutilisation appropriée des antibactériens.
TELMISARTAN ZENTIVA 80 mg, comprimé
  
Hypertension
Traitement de lhypertension artérielle essentielle chez ladulte.
Prévention cardiovasculaire
Réduction de la morbidité cardiovasculaire chez les adultes présentant :
i) une maladie cardiovasculaire athérothrombotique connue (antécédents de coronaropathie, daccident vasculaire cérébral, ou dartériopathie périphérique) ou
ii) un diabète de type 2 avec une atteinte dorgane cible documentée.
TELMISARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE ZENTIVA 80 mg/25 mg, comprimé
  
Traitement de lhypertension artérielle essentielle.
Lassociation à doses fixes TELMISARTAN HYDROCHLOROTHIAZIDE ZENTIVA (80 mg de telmisartan / 25 mg dhydrochlorothiazide) est indiquée chez les adultes dont la pression artérielle nest pas suffisamment contrôlée sous TELMISARTAN HYDROCHLOROTHIAZIDE ZENTIVA 80 mg/12,5 mg (80 mg de telmisartan / 12,5 mg dhydrochlorothiazide) ou chez des adultes antérieurement stabilisés par le telmisartan et lhydrochlorothiazide administrés séparément.
TERALITHE 250 mg, comprimé sécable
  
·Prévention des rechutes des troubles bipolaires et des états schizo-affectifs intermittents.
·Traitement curatif des états d'excitation maniaque ou hypomaniaque.
VALPROATE DE SODIUM ZENTIVA 200 mg/ml, solution buvable
  
Chez l'adulte : soit en monothérapie, soit en association à un autre traitement antiépileptique:
·Traitement des épilepsies généralisées: crises cloniques, toniques, tonico-cloniques, absences, crises myocloniques, atoniques, et syndrome de Lennox-Gastaut.
·Traitement des épilepsies partielles: crises partielles avec ou sans généralisation secondaire.
Chez l'enfant : soit en monothérapie, soit en association à un autre traitement antiépileptique:
·Traitement des épilepsies généralisées: crises cloniques, toniques, tonico-cloniques, absences, crises myocloniques, atoniques, et syndrome de Lennox-Gastaut.
·Traitement des épilepsies partielles: crises partielles avec ou sans généralisation secondaire.
Chez l'enfant :
·Prévention de la récidive de crises après une ou plusieurs convulsions fébriles, présentant les critères de convulsions fébriles compliquées, en absence d'efficacité d'une prophylaxie intermittente par benzodiazépines.
TRANXENE 50 mg/2,5 ml, lyophilisat et solution pour usage parentéral
  
·Urgences neuro-psychiatriques:
ocrise d'angoisse paroxystique,
ocrise d'agitation,
oprévention et/ou traitement du delirium tremens et des autres manifestations du sevrage alcoolique:
§prévention du delirium tremens ainsi que prévention et/ou traitement des autres manifestations du sevrage alcoolique seulement lorsque la voie orale est impossible,
§traitement du delirium tremens, en unité de soins intensifs ou de réanimation ou dans les structures disposant de tous les moyens de réanimation.
·Prémédication à certaines explorations fonctionnelles.
·Tétanos, en unité de soins intensifs ou de réanimation ou dans les structures disposant de tous les moyens de réanimation.
URBANYL 10 mg, comprimé sécable
  
En association à un autre traitement antiépileptique, chez l'adulte et chez l'enfant de plus de 6 ans :
·traitement des épilepsies généralisées : crises cloniques, toniques, tonico-cloniques, absences, crises myocloniques, atoniques, spasmes infantiles et syndrome de Lennox-Gastaut,
·traitement des épilepsies partielles : crises partielles avec ou sans généralisation secondaire.
Chez l'adulte :
·Traitement symptomatique des manifestations anxieuses sévères et/ou invalidantes chez l'adulte.
·Prévention et traitement du delirium tremens et des autres manifestations du sevrage alcoolique.
TRANXENE 5 mg, gélule
  
·Traitement symptomatique des manifestations anxieuses sévères et/ou invalidantes,
·Prévention et traitement du delirium tremens et des autres manifestations du sevrage alcoolique.
TRIMEBUTINE ZENTIVA 100 mg, comprimé
  
Traitement symptomatique des douleurs, des troubles du transit et de l'inconfort intestinal liés aux troubles fonctionnels intestinaux.
URBANYL 5 mg, gélule
  
·Traitement symptomatique des manifestations anxieuses sévères et/ou invalidantes chez l'adulte.
·Prévention et traitement du delirium tremens et des autres manifestations du sevrage alcoolique.
TRANXENE 10 mg, gélule
  
·Traitement symptomatique des manifestations anxieuses sévères et/ou invalidantes,
·Prévention et traitement du delirium tremens et des autres manifestations du sevrage alcoolique.
TRANXENE 20 mg, gélule
  
·Traitement symptomatique des manifestations anxieuses sévères et/ou invalidantes,
·Prévention et traitement du delirium tremens et des autres manifestations du sevrage alcoolique.
TRIATEC 10 mg, comprimé sécable
  
·Traitement de lhypertension.
·Prévention cardiovasculaire : réduction de la morbidité et la mortalité cardiovasculaires chez les patients présentant :
oune maladie cardiovasculaire athérothrombotique manifeste (antécédents de maladie coronaire ou daccident vasculaire cérébral, ou artériopathie périphérique) ou
oun diabète avec au moins un facteur de risque cardiovasculaire (voir rubrique 5.1).
·Traitement de la néphropathie.
oNéphropathie glomérulaire diabétique débutante, telle que définie par la présence dune microalbuminurie.
oNéphropathie glomérulaire diabétique manifeste, telle que définie par une macroprotéinurie chez les patients présentant au moins un facteur de risque cardiovasculaire (voir rubrique 5.1).
oNéphropathie glomérulaire non-diabétique manifeste, telle que définie par une macroprotéinurie ≥ 3 g/jour (voir rubrique 5.1).
·Traitement de linsuffisance cardiaque symptomatique.
·Prévention secondaire à la suite dun infarctus aigu du myocarde: réduction de la mortalité à la phase aiguë de linfarctus du myocarde chez les patients ayant des signes cliniques dinsuffisance cardiaque, en débutant > 48 heures après linfarctus.
TILAVIST 2 POUR CENT, collyre
  
Conjonctivites allergiques.
TILDIEM 60 mg, comprimé
  
Traitement préventif des crises d'angine de poitrine, notamment dans l'angor d'effort, l'angor spontané dont l'angor de Prinzmétal.
TAVANIC 5 mg/ml, solution pour perfusion
  
TAVANIC 5 mg/ml solution pour perfusion est indiqué chez les adultes dans le traitement des infections suivantes (voir rubriques 4.4 et 5.1) :
·Pyélonéphrite aiguë et infections compliquées des voies urinaires (voir rubrique 4.4).
·Prostatites chroniques bactériennes.
·Maladie du charbon : prophylaxie post-exposition et traitement curatif (voir rubrique 4.4).
Pour les infections mentionnées ci-dessous, TAVANIC 5 mg/ml solution pour perfusion doit être utilisé uniquement lorsque les autres antibiotiques habituellement recommandés pour le traitement de ces infections, sont jugés inappropriés.
·Pneumonies communautaires.
·Infections compliquées de la peau et des tissus mous.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant lutilisation appropriée des antibactériens.
TELMISARTAN ZENTIVA 40 mg, comprimé
  
Hypertension
Traitement de lhypertension artérielle essentielle chez ladulte.
Prévention cardiovasculaire
Réduction de la morbidité cardiovasculaire chez les adultes présentant :
i) une maladie cardiovasculaire athérothrombotique connue (antécédents de coronaropathie, daccident vasculaire cérébral, ou dartériopathie périphérique) ou
ii) un diabète de type 2 avec une atteinte dorgane cible documentée.
TIAPRIDAL 5 mg/goutte, solution buvable en gouttes
  
Chez l'adulte:
·Traitement de courte durée (moins de 4 semaines) des états d'agitation et d'agressivité, notamment en cas de symptômes psychotiques associés ;
·Chorée sévère dans la maladie de Huntington.
Chez l'adulte et l'enfant de plus de 17 kg :
·Forme sévère de la maladie des tics de Gilles de la Tourette lorsque le traitement non pharmacologique nest pas suffisant.
VALPROATE DE SODIUM ZENTIVA 500 mg, comprimé gastro-résistant
  
Chez l'adulte : soit en monothérapie, soit en association à un autre traitement antiépileptique :
·Traitement des épilepsies généralisées: crises cloniques, toniques, tonico-cloniques, absences, crises myocloniques, atoniques, et syndrome de Lennox-Gastaut.
·Traitement des épilepsies partielles: crises partielles avec ou sans généralisation secondaire.
Chez l'enfant : soit en monothérapie, soit en association à un autre traitement antiépileptique :
·Traitement des épilepsies généralisées: crises cloniques, toniques, tonico-cloniques, absences, crises myocloniques, atoniques, et syndrome de Lennox-Gastaut.
·Traitement des épilepsies partielles: crises partielles avec ou sans généralisation secondaire.
Chez l'enfant :
·Prévention de la récidive de crises après une ou plusieurs convulsions fébriles, présentant les critères de convulsions fébriles compliquées, en absence d'efficacité d'une prophylaxie intermittente par benzodiazépines.
TOPALGIC 100 mg/2 ml, solution injectable en ampoule
  
·Traitement des douleurs modérées à intenses de l'adulte, notamment douleurs post-chirurgicales.
TARGOCID 100 mg, lyophilisat et solution pour usage parentéral
  
Targocid est indiqué chez les adultes et les enfants dès la naissance pour le traitement parentéral des infections suivantes (voir rubriques 4.2, 4.4 et 5.1) :
·Infections compliquées de la peau et des tissus mous,
·Infections ostéoarticulaires,
·Pneumonies nosocomiales,
·Pneumonies communautaires,
·Infections urinaires compliquées,
·Endocardite infectieuse,
·Péritonite associée à une dialyse péritonéale continue ambulatoire (DPCA),
·Bactériémie survenant en association à lune des indications mentionnées ci-dessus.
Targocid est également indiqué comme alternative thérapeutique orale dans le traitement des diarrhées et colites associées à une infection à Clostridium difficile.
Dans certains cas, la teicoplanine doit être administrée en association à dautres antibactériens.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant lutilisation appropriée des antibactériens.
TIAPRIDAL 100 mg/2 ml, solution injectable
  
Traitement de courte durée (moins de 4 semaines) des états d'agitation et d'agressivité, notamment en cas de symptômes psychotiques associés.
TOPREC 1 mg/ml ENFANTS ET NOURRISSONS, sirop
  
Traitement symptomatique des affections fébriles chez le nourrisson à partir de 6 mois et l'enfant jusqu'à 11 ans.
SIMVASTATINE ZENTIVA 20 mg, comprimé pelliculé sécable
  
Hypercholestérolémies
Traitement des hypercholestérolémies primaires ou des dyslipidémies mixtes, en complément du régime, lorsque la réponse au régime et aux autres traitements non pharmacologiques (par exemple, exercice physique, perte de poids) s'avère insuffisante.
Traitement des hypercholestérolémies familiales homozygotes (HFHo) en complément du régime et des autres traitements hypolipidémiants (par exemple aphérèse des LDL) ou si de tels traitements sont inappropriés.
Prévention cardiovasculaire
Réduction de la mortalité et de la morbidité cardiovasculaires chez les patients ayant une pathologie cardiovasculaire avérée d'origine athéroscléreuse ou un diabète, avec cholestérol normal ou élevé en complément de l'effet de la correction des autres facteurs de risque et des autres traitements cardioprotecteurs (voir rubrique 5.1).
SOLIAN 100 mg, comprimé sécable
  
Traitement de la schizophrénie.
SECTRAL 40 mg/ml, solution buvable en flacon
  
Hypertension artérielle.
SOLIAN 200 mg/4 ml, solution injectable
  
Traitement de la schizophrénie
SECTRAL 200 mg, comprimé pelliculé
  
·Hypertension artérielle
·Prophylaxie des crises d'angor d'effort
·Traitement au long cours après infarctus du myocarde (l'acébutolol diminue le risque de récidive d'infarctus du myocarde et la mortalité, particulièrement la mort subite).
·Traitement de certains troubles du rythme : supraventriculaires (tachycardie, flutter et fibrillation auriculaires, tachycardie jonctionnelle) ou ventriculaires (extrasystolie ventriculaire, tachycardie ventriculaire).
SIMVASTATINE ZENTIVA 10 mg, comprimé pelliculé sécable
  
Hypercholestérolémies
Traitement des hypercholestérolémies primaires ou des dyslipidémies mixtes, en complément du régime, lorsque la réponse au régime et aux autres traitements non pharmacologiques (par exemple, exercice physique, perte de poids) s'avère insuffisante.
Traitement des hypercholestérolémies familiales homozygotes (HFHo) en complément du régime et des autres traitements hypolipidémiants (par exemple aphérèse des LDL) ou si de tels traitements sont inappropriés.
Prévention cardiovasculaire
Réduction de la mortalité et de la morbidité cardiovasculaires chez les patients ayant une pathologie cardiovasculaire avérée d'origine athéroscléreuse ou un diabète, avec cholestérol normal ou élevé en complément de l'effet de la correction des autres facteurs de risque et des autres traitements cardioprotecteurs (voir rubrique 5.1).
TICLID 250 mg, comprimé pelliculé
  
·Prévention des complications thrombotiques artérielles (accident vasculaire cérébral, infarctus du myocarde, mort de cause vasculaire) après un premier accident ischémique cérébral lié à l'athérosclérose. Une étude clinique a mis en évidence une efficacité quelque peu supérieure de la ticlopidine par rapport à l'aspirine (voir rubrique 5.1) dans la prévention secondaire de ces complications thrombotiques, efficacité qu'il convient de mettre en balance avec les effets indésirables de la ticlopidine (voir rubrique 4.8).
·Prévention des accidents ischémiques majeurs, en particulier coronariens, chez les patients souffrant d'une artérite chronique oblitérante des membres inférieurs au stade de claudication intermittente authentifiée.
·Prévention des thromboses itératives des abords artério-veineux en hémodialyse chronique.
·Prévention de la thrombose subaiguë sur endoprothèse coronaire (stent).
TOPLEXIL 0,33 mg/ml SANS SUCRE, solution buvable édulcorée à l'acésulfame potassique
  
Traitement symptomatique des toux non productives gênantes en particulier à prédominance nocturne.
TOPREC 25 mg, comprimé
  
Elles sont limitées, chez l'adulte (plus de 15 ans), au traitement symptomatique des affections douloureuses d'intensité légère à modérée et/ou fébriles.
TOPALGIC L.P. 100 mg, comprimé à libération prolongée
  
Traitement des douleurs modérées à sévères.
TELMISARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE ZENTIVA 40 mg/12,5 mg, comprimé
  
Traitement de lhypertension artérielle essentielle.
Lassociation à doses fixes TELMISARTAN HYDROCHLOROTHIAZIDE ZENTIVA (40 mg de telmisartan / 12,5 mg dhydrochlorothiazide) est indiquée chez les adultes dont la pression artérielle nest pas suffisamment contrôlée par le telmisartan en monothérapie.
TERBINAFINE ZENTIVA 250 mg, comprimé sécable
  
·Onychomycoses,
·Dermatophyties cutanées (notamment dermatophytie de la peau glabre, kératodermie palmo-plantaire, intertrigo interdigito-plantaire),
·Candidoses cutanées, lorsque ces 2 dernières infections ne peuvent être traitées localement du fait de l'étendue des lésions ou de la résistance aux traitements antifongiques habituels.
La terbinafine administrée per os est inefficace dans le Pityriasis versicolor (aussi connu comme le Tinea versicolor) et les candidoses vaginales.
TOPALGIC L.P. 150 mg, comprimé à libération prolongée
  
Traitement des douleurs modérées à sévères.
TOPALGIC 50 mg, gélule
  
Traitement des douleurs modérées à intenses de l'adulte.
TOPALGIC 100 mg/ml, solution buvable
  
·Traitement des douleurs modérées à intenses.
TELFAST 180 mg, comprimé pelliculé
  
Traitement symptomatique du prurit au cours de lurticaire chronique chez ladulte et lenfant de plus de 12 ans.
SORBITOL DELALANDE 5 G, poudre pour solution buvable en sachet-dose
  
·Traitement de la constipation occasionnelle de l'adulte.
·Traitement d'appoint des troubles dyspeptiques (digestion difficile, ballonnements) de l'adulte.
SOLUPRED 5 mg, comprimé effervescent
  
AFFECTIONS OU MALADIES
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
oPoussées évolutives de maladies systémiques, notamment : lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
·DERMATOLOGIQUES
odermatoses bulleuses autoimmunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse,
oformes graves des angiomes du nourrisson,
ocertaines formes de lichen plan,
ocertaines urticaires aiguës,
oformes graves de dermatoses neutrophiliques.
·DIGESTIVES
opoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn,
ohépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose),
ohépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
·ENDOCRINIENNES
othyroïdite subaiguë de De Quervain sévère,
ocertaines hypercalcémies.
·HEMATOLOGIQUES
opurpuras thrombopéniques immunologiques sévères,
oanémies hémolytiques auto-immunes,
oen association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes,
oérythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
·INFECTIEUSES
opéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital,
opneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
·NEOPLASIQUES
otraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques,
opoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
·NEPHROLOGIQUES
osyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes,
osyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives,
ostade III et IV de la néphropathie lupique,
osarcoïdose granulomateuse intrarénale,
ovascularites avec atteinte rénale,
oglomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
·NEUROLOGIQUES
omyasthénie,
odème cérébral de cause tumorale,
opolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire,
ospasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut,
osclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
·OPHTALMOLOGIQUES
ouvéite antérieure et postérieure sévère,
oexophtalmies démateuses,
ocertaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
·ORL
ocertaines otites séreuses,
opolypose nasosinusienne,
ocertaines sinusites aiguës ou chroniques,
orhinites allergiques saisonnières en cure courte,
olaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
·RESPIRATOIRES
oasthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses,
oexacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave,
obronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif,
osarcoïdose évolutive,
ofibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
·RHUMATOLOGIQUES
opolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites,
opseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton,
orhumatisme articulaire aigu,
onévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oprophylaxie ou traitement du rejet de greffe,
oprophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
TOPLEXIL 0,33 mg/ml, sirop
  
Traitement symptomatique des toux non productives gênantes en particulier à prédominance nocturne.
TELFAST 120 mg, comprimé pelliculé
  
Traitement symptomatique de la rhinite allergique saisonnière chez l'adulte et l'enfant de plus de 12 ans.
1  2  3  4  5