Médicaments - EFFIK avec Medisite

Que contiennent vos médicaments ? Comment se soigner avec ? Quelles sont les contre-indications ? Pour tout savoir de vos médicaments (princeps et génériques), consulter notre dictionnaire.

Les principes actifs

  • Paracétamol
  • Ibuprofène
  • Codéine
  • Tramadol
  • Amoxicilline
  • Colécalciférol
  • Acide Acétylsalicylique
  • Lévothyroxine sodique
  • Phloroglucinol
  • Metformine
Afficher la recherche avancée
Par NomPar FormePar LaboratoirePar Substance

17 Résultat(s)

TERLOMEXIN 200 mg, capsule molle vaginale
  
·Candidoses génitales (vulvo-vaginite, cervicite) surinfectées ou non par des bactéries Gram+.
TRIAFEMI, comprimé
  
Contraception orale chez la femme ayant une acné légère à modérée; ce traitement contraceptif ne dispense pas d'un traitement spécifique de l'acné si celui-ci est nécessaire.
La décision de prescrire TRIAFEMI doit être prise en tenant compte des facteurs de risque de la patiente, notamment ses facteurs de risque de thrombo-embolie veineuse (TEV), ainsi que du risque de TEV associé à TRIAFEMI en comparaison aux autres CHC (Contraceptifs Hormonaux Combinés) (voir rubriques 4.3 et 4.4).
ETHINYLOESTRADIOL EFFIK 50 microgrammes, comprimé sécable
  
·Préparation cervicale à certains examens complémentaires gynécologiques (colposcopie, hystéroscopie...)
·Amélioration de la glaire cervicale dans le cadre d'un traitement d'hypofertilité.
LOMEXIN 2 POUR CENT, crème
  
1.Candidose
Les Candidoses rencontrées en clinique humaine sont habituellement dues à Candida albicans. Cependant, la mise en évidence d'un Candida sur la peau ne peut constituer en soi une indication.
·Traitement :
ointertrigos en particulier génitaux-cruraux, anaux et périanaux,
operlèche.
Dans certains cas, il est recommandé de traiter simultanément le tube digestif.
·Traitement d'appoint des onyxis et périonyxis.
2.Dermatophyties
·Traitement:
odermatophyties de la peau glabre,
ointertrigos génitaux et cruraux,
ointertrigos des orteils
3.Pityriasis versicolor
LOMEXIN 600 mg, capsule molle vaginale
  
Candidoses génitales (vulvo-vaginite, cervicite) surinfectées ou non par des bactéries Gram+.
NATECAL VITAMINE D3, 600 mg/400 UI, comprimé orodispersible
  
Correction des carences vitamino-calciques chez les personnes âgées.
Apport supplémentaire de calcium et VITAMINE D3 comme appoint au traitement spécifique de lostéoporose chez des patients présentant un risque élevé de carence combinée en calcium et VITAMINE D ou chez lesquels cette carence a été diagnostiquée.
BEAGYNE 150 mg, gélule
  
BEAGYNE 150 mg, gélule est indiqué dans le traitement des infections fongiques suivantes chez ladulte (voir rubrique 5.1).
BEAGYNE est indiqué chez ladulte dans le traitement de :
·Candidoses vaginales aiguës ou récidivantes ; lorsquun traitement local nest pas possible.
·La balanite candidosique lorsquun traitement local nest pas possible.
BEAGYNE est indiqué chez ladulte dans la prophylaxie de :
·Récidive de candidose vaginale (4 épisodes ou plus par an).
Le traitement peut être instauré avant de connaître les résultats des cultures et des autres examens biologiques ; cependant, une fois ces résultats disponibles, le traitement anti-infectieux doit être ajusté en conséquence.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant lutilisation appropriée des antifongiques.
CARLIN 75 microgrammes/20 microgrammes, comprimé enrobé
  
Contraception orale.
La décision de prescrire CARLIN doit être prise en tenant compte des facteurs de risque de la patiente, notamment ses facteurs de risque de thrombo-embolie veineuse (TEV), ainsi que du risque de TEV associé à CARLIN en comparaison aux autres CHC (Contraceptifs Hormonaux Combinés) (voir rubriques 4.3 et 4.4).
CARLIN 75 microgrammes/30 microgrammes, comprimé enrobé
  
Contraception hormonale orale.
La décision de prescrire CARLIN doit être prise en tenant compte des facteurs de risque de la patiente, notamment ses facteurs de risque de thrombo-embolie veineuse (TEV), ainsi que du risque de TEV associé à CARLIN en comparaison aux autres CHC (Contraceptifs Hormonaux Combinés) (voir rubriques 4.3 et 4.4).
DESOPOP 75 microgrammes, comprimé pelliculé
  
Contraception orale.
DESOBEL 150 microgrammes/30 microgrammes, comprimé
  
Contraception orale.
La décision de prescrire DESOBEL doit être prise en tenant compte des facteurs de risque de la patiente, notamment ses facteurs de risque de thrombo-embolie veineuse (TEV), ainsi que du risque de TEV associé à DESOBEL en comparaison aux autres CHC (Contraceptifs Hormonaux Combinés) (voir rubriques 4.3 et 4.4).
DESOBEL 150 microgrammes/20 microgrammes, comprimé
  
Contraception orale.
La décision de prescrire DESOBEL doit etre prise en tenant compte des facteurs de risque de la patiente, notamment ses facteurs de risque de thrombo-embolie veineuse (TEV), ainsi que du risque de TEV associé à DESOBEL en comparaison aux autres CHC (Contraceptifs Hormonaux Combinés) (voir rubrique 4.3 et 4.4)
DROSPIBEL 0,03 mg/3 mg, comprimé pelliculé
  
Contraception orale.
La décision de prescrire DROSPIBEL doit être prise en tenant compte des facteurs de risque de la patiente, notamment ses facteurs de risque de thrombo-embolie veineuse (TEV), ainsi que du risque de TEV associé à DROSPIBEL en comparaison aux autres CHC (Contraceptifs Hormonaux Combinés) (voir rubriques 4.3 et 4.4).
EFFIPREV, comprimé
  
Contraception orale.
La décision de prescrire FEMI doit être prise en tenant compte des facteurs de risque de la patiente, notamment ses facteurs de risque de thrombo-embolie veineuse (TEV), ainsi que du risque de TEV associé à FEMI en comparaison aux autres CHC (Contraceptifs Hormonaux Combinés) (voir rubriques 4.3 et 4.4).
DROSPIBEL 0,02 mg/3 mg, comprimé pelliculé
  
Contraception orale.
La décision de prescrire DROSPIBEL doit être prise en tenant compte des facteurs de risque de la patiente, notamment ses facteurs de risque de thrombo-embolie veineuse (TEV), ainsi que du risque de TEV associé à DROSPIBEL en comparaison aux autres CHC (Contraceptifs Hormonaux Combinés) (voir rubriques 4.3 et 4.4).
ESTIMA 200 mg, capsule molle ou capsule molle vaginale
  
Voie orale
Troubles liés à une insuffisance en progestérone en particulier :
·syndrome prémenstruel,
·irrégularités menstruelles par dysovulation ou anovulation,
·mastopathies bénignes,
·préménopause,
·traitement substitutif de la ménopause (en complément dun traitement estrogénique).
Voie vaginale
·substitution en progestérone au cours des déficits complets des femmes ovarioprives (dons dovocytes),
·supplémentation de la phase lutéale au cours des cycles de fécondation in vitro (FIV),
·supplémentation de la phase lutéale au cours de cycles spontanés ou induits, en cas dhypofertilité ou de stérilité primaire ou secondaire notamment par dysovulation,
·en cas de menace davortement ou de prévention davortement à répétition par insuffisance lutéale, jusquà la 12ème semaine de grossesse.
Dans toutes les autres indications de la progestérone, la voie vaginale représente une alternative à la voie orale en cas :
·deffets secondaires dus à la progestérone (somnolence après absorption par voie orale).
ESTIMA 100 mg, capsule molle orale ou vaginale
  
Voie orale
Troubles liés à une insuffisance en progestérone en particulier :
·syndrome prémenstruel,
·irrégularités menstruelles par dysovulation ou anovulation,
·mastopathies bénignes,
·préménopause,
·traitement substitutif de la ménopause (en complément dun traitement estrogénique).
Voie vaginale
·substitution en progestérone au cours des insuffisances ovariennes ou déficits complets des femmes ovarioprives (dons dovocytes),
·supplémentation de la phase lutéale au cours des cycles de fécondation in vitro (FIV),
·supplémentation de la phase lutéale au cours de cycles spontanés ou induits, en cas dhypofertilité ou de stérilité primaire ou secondaire notamment par dysovulation,
·en cas de menace davortement ou de prévention davortement à répétition par insuffisance lutéale, jusquà la 12ème semaine de grossesse.
Dans toutes les autres indications de la progestérone, la voie vaginale représente une alternative à la voie orale en cas :
·deffets secondaires dus à la progestérone (somnolence après absorption par voie orale).