Médicaments - BIOGARAN, Prednisone avec Medisite

Que contiennent vos médicaments ? Comment se soigner avec ? Quelles sont les contre-indications ? Pour tout savoir de vos médicaments (princeps et génériques), consulter notre dictionnaire.

Afficher la recherche avancée

Filtrer par nom commercial :

Filtrer par mode d'administration :

Par NomPar FormePar LaboratoirePar Substance

2 Résultat(s)

PREDNISONE BIOGARAN 20 mg, comprimé sécable
  
AFFECTIONS OU MALADIES :
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
oPoussées évolutives de maladies systémiques, notamment : lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
·DERMATOLOGIQUES
oDermatoses bulleuses auto-immunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse ;
oformes graves des angiomes du nourrisson ;
ocertaines formes de lichen plan ;
ocertaines urticaires aiguës ;
oformes graves de dermatoses neutrophiliques.
·DIGESTIVES
oPoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn ;
ohépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose) ;
ohépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
·ENDOCRINIENNES
oThyroïdite subaiguë de De Quervain sévère ;
ocertaines hypercalcémies.
·HEMATOLOGIQUES
oPurpuras thrombopéniques immunologiques sévères ;
oanémies hémolytiques auto-immunes ;
oen association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes ;
oérythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
·INFECTIEUSES
oPéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital ;
opneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
·NEOPLASIQUES
oTraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques ;
opoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
·NEPHROLOGIQUES
oSyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes ;
osyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives ;
ostade III et IV de la néphropathie lupique ;
osarcoïdose granulomateuse intrarénale ;
ovascularites avec atteinte rénale ;
oglomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
·NEUROLOGIQUES
oMyasthénie ;
odème cérébral de cause tumorale ;
opolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire ;
ospasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut ;
osclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
·OPHTALMOLOGIQUES
oUvéite antérieure et postérieure sévère ;
oexophtalmies démateuses ;
ocertaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
·ORL
oCertaines otites séreuses ;
opolypose nasosinusienne ;
ocertaines sinusites aiguës ou chroniques ;
orhinites allergiques saisonnières en cure courte ;
olaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
·RESPIRATOIRES
oAsthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses ;
oexacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave ;
obronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif ;
osarcoïdose évolutive ;
ofibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
·RHUMATOLOGIQUES
oPolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites ;
opseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton ;
orhumatisme articulaire aigu ;
onévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oProphylaxie ou traitement du rejet de greffe ;
oprophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
PREDNISONE BIOGARAN 5 mg, comprimé sécable
  
AFFECTIONS OU MALADIES :
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
oPoussées évolutives de maladies systémiques, notamment: lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
·DERMATOLOGIQUES
oDermatoses bulleuses auto-immunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse ;
oformes graves des angiomes du nourrisson ;
ocertaines formes de lichen plan ;
ocertaines urticaires aiguës ;
oformes graves de dermatoses neutrophiliques.
·DIGESTIVES
oPoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn ;
ohépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose) ;
ohépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
·ENDOCRINIENNES
oThyroïdite subaiguë de De Quervain sévère ;
ocertaines hypercalcémies.
·HEMATOLOGIQUES
oPurpuras thrombopéniques immunologiques sévères ;
oanémies hémolytiques auto-immunes ;
oen association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes ;
oérythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
·INFECTIEUSES
oPéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital ;
opneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
·NEOPLASIQUES
oTraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques ;
opoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
·NEPHROLOGIQUES
oSyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes ;
osyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives ;
ostade III et IV de la néphropathie lupique ;
osarcoïdose granulomateuse intrarénale ;
ovascularites avec atteinte rénale ;
oglomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
·NEUROLOGIQUES
oMyasthénie ;
odème cérébral de cause tumorale ;
opolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire ;
ospasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut ;
osclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
·OPHTALMOLOGIQUES
oUvéite antérieure et postérieure sévère ;
oexophtalmies démateuses ;
ocertaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
·ORL
oCertaines otites séreuses ;
opolypose nasosinusienne ;
ocertaines sinusites aiguës ou chroniques ;
orhinites allergiques saisonnières en cure courte ;
olaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
·RESPIRATOIRES
oAsthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses ;
oexacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave ;
obronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif ;
osarcoïdose évolutive ;
ofibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
·RHUMATOLOGIQUES
oPolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites ;
opseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton ;
orhumatisme articulaire aigu ;
onévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oProphylaxie ou traitement du rejet de greffe ;
oprophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.