Médicaments - Conduite avec Medisite

Que contiennent vos médicaments ? Comment se soigner avec ? Quelles sont les contre-indications ? Pour tout savoir de vos médicaments (princeps et génériques), consulter notre dictionnaire.

Les principes actifs

  • Paracétamol
  • Ibuprofène
  • Codéine
  • Tramadol
  • Amoxicilline
  • Colécalciférol
  • Acide Acétylsalicylique
  • Lévothyroxine sodique
  • Phloroglucinol
  • Metformine
Afficher la recherche avancée

Filtrer par posologie :

Filtrer par mode d'administration :

Filtrer par forme pharmaceutique :

Par NomPar FormePar LaboratoirePar Substance

2723 Résultat(s)

PREDNISOLONE RANBAXY 20 mg, comprimé orodispersible
  
AFFECTIONS OU MALADIES:
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
oPoussées évolutives de maladies systémiques, notamment: lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale
·DERMATOLOGIQUES
odermatoses bulleuses autoimmunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse
oformes graves des angiomes du nourrisson
ocertaines formes de lichen plan
ocertaines urticaires aiguës
oformes graves de dermatoses neutrophiliques
·DIGESTIVES
opoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn
ohépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose)
ohépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée
·ENDOCRINIENNES
othyroïdite subaiguë de De Quervain sévère
ocertaines hypercalcémies
·HEMATOLOGIQUES
opurpuras thrombopéniques immunologiques sévères
oanémies hémolytiques auto-immunes
oen association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes
oérythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales
·INFECTIEUSES
opéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital
opneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère
·NEOPLASIQUES
otraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques
opoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie)
·NEPHROLOGIQUES
osyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes
osyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives
ostade III et IV de la néphropathie lupique
osarcoïdose granulomateuse intrarénale
ovascularites avec atteinte rénale
oglomérulonéphrites extra-capillaires primitives
·NEUROLOGIQUES
omyasthénie
odème cérébral de cause tumorale
opolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire
ospasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut
osclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse
·OPHTALMOLOGIQUES
ouvéite antérieure et postérieure sévère
oexophtalmies démateuses
ocertaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée)
·ORL
ocertaines otites séreuses
opolypose nasosinusienne
ocertaines sinusites aiguës ou chroniques
orhinites allergiques saisonnières en cure courte
olaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant
·RESPIRATOIRES
oasthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses
oexacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave
obronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif
osarcoïdose évolutive
ofibroses pulmonaires interstitielles diffuses
·RHUMATOLOGIQUES
opolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites
opseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton
orhumatisme articulaire aigu
onévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oprophylaxie ou traitement du rejet de greffe
oprophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte
RIMIFON 500 mg/5 ml, solution injectable
  
·Traitement curatif de la tuberculose active pulmonaire ou extra-pulmonaire.
·Traitement de la primo-infection tuberculeuse symptomatique.
·Exceptionnellement, traitement des infections à mycobactéries atypiques sensibles (sensibilité déterminée par la CMI). Ce traitement repose sur une association d'antibiotiques actifs.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
URISPAS, comprimé pelliculé
  
Impériosité urinaire chez la femme avec ou sans fuite, exclusivement en cas de vessie instable, à l'exclusion des incontinences d'effort.
RIMIFON 50 mg, comprimé
  
·Traitement curatif de la tuberculose active pulmonaire ou extra-pulmonaire.
·Traitement de la primo-infection tuberculeuse symptomatique.
·Chimioprophylaxie:
oprimo-infection tuberculeuse asymptomatique caractérisée par le virage des réactions cutanées tuberculiniques,
opersonnes à risque de réactivation d'une tuberculose (enfant, sujet originaire d'un pays de forte endémie tuberculeuse, sujet traité par corticoïde ou immunosuppresseur, ou présentant un autre type d'immuno-dépression, personne vivant en situation de précarité)
ocontage avec un tuberculeux bacillifère ou infection tuberculeuse latente diagnostiquée par une forte réaction cutanée à la tuberculine,
oantécédent de tuberculose traitée à l'époque pré-chimiothérapeutique.
·Exceptionnellement, traitement des infections à mycobactéries atypiques sensibles (sensibilité déterminée par la C.M.I.). Ce traitement repose sur une association d'antibiotiques actifs.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
RIMIFON 150 mg, comprimé
  
·Traitement curatif de la tuberculose active pulmonaire ou extra-pulmonaire.
·Traitement de la primo-infection tuberculeuse symptomatique.
·Chimioprophylaxie:
oprimo-infection tuberculeuse asymptomatique caractérisée par le virage des réactions cutanées tuberculiniques,
opersonnes à risque de réactivation d'une tuberculose (enfant, sujet originaire d'un pays de forte endémie tuberculeuse, sujet traité par corticoïde ou immunosuppresseur, ou présentant un autre type d'immuno-dépression, personne vivant en situation de précarité),
ocontage avec un tuberculeux bacillifère ou infection tuberculeuse latente diagnostiquée par une forte réaction cutanée à la tuberculine,
oantécédent de tuberculose traitée à l'époque pré-chimiothérapeutique.
·Exceptionnellement, traitement des infections à mycobactéries atypiques sensibles (sensibilité déterminée par la C.M.I.). Ce traitement repose sur une association d'antibiotiques actifs.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
BRONCHOKOD ENFANTS 2 POUR CENT, sirop
  
Traitement des troubles de la sécrétion bronchique, notamment aux cours des affections bronchiques aiguës: bronchite aiguë et épisode aigu des broncho-pneumopathies chroniques.
LACTULOSE SANDOZ 10 g, solution buvable en sachet-dose
  
·Traitement symptomatique de la constipation.
·Encéphalopathie hépatique.
HARPADOL ARKOGELULES, gélule
  
Médicament à base de plantes.
Traditionnellement utilisé dans le traitement symptomatique des manifestations articulaires douloureuses mineures.
SALBUTAMOL MYLAN 5 mg/5 ml, solution pour perfusion
  
UTILISATION EN PNEUMOLOGIE
·Voie intraveineuse en perfusion continue :
traitement de l'asthme aigu grave (état de mal asthmatique).
Remarque : l'asthme aigu grave nécessite une hospitalisation en unité de soins intensifs.
Une oxygénothérapie et une corticothérapie par voie systémique doivent être associées au traitement bronchodilatateur.
UTILISATION EN OBSTETRIQUE
Traitement à court terme du travail prématuré sans complication
Pour arrêter un travail prématuré entre 22 et 37 semaines daménorrhée chez les patientes sans contre‑indication médicale ou obstétricale à un traitement tocolytique.
Utilisation en urgence dans des situations obstétricales particulières.
SALBUMOL FORT 5 mg/5 ml, solution pour perfusion intraveineuse en ampoule
  
UTILISATION EN PNEUMOLOGIE
·Voie intraveineuse en perfusion continue: traitement de l'asthme aigu grave (état de mal asthmatique)
Remarque : l'asthme aigu grave nécessite une hospitalisation en unité de soins intensifs.
Une oxygénothérapie et une corticothérapie par voie systémique doivent être associées au traitement bronchodilatateur.
UTILISATION EN OBSTETRIQUE
Traitement à court terme du travail prématuré sans complication
Pour arrêter un travail prématuré entre 22 et 37 semaines daménorrhée chez les patientes sans contre‑indication médicale ou obstétricale à un traitement tocolytique.
Utilisation en urgence dans des situations obstétricales particulières
HOMEOPTIC, collyre en récipient unidose
  
Médicament homéopathique traditionnellement utilisé chez ladulte et lenfant à partir dun an, en cas dirritation ou de gêne oculaire dorigines diverses (effort visuel soutenu, bain de mer ou de piscine, fatigue oculaire, atmosphère enfumée, etc).
CICADERMA, pommade
  Médicament homéopathique traditionnellement utilisé dans les plaies, les brûlures superficielles de faible étendue et les piqûres dinsectes.
BECLOJET 250 microgrammes/dose, solution pour inhalation en flacon pressurisé
  ·Traitement continu anti-inflammatoire de l'asthme persistant*.*L'asthme persistant se définit par l'existence de symptômes diurnes plurihebdomadaires et/ou de symptômes nocturnes plus de 2 fois par mois.Dans l'asthme persistant léger de l'enfant, en l'absence de données définitives sur les conséquences sur la croissance et le métabolisme osseux de l'administration d'un corticoïde par voie inhalée, il est souhaitable de débuter un traitement continu de fond par une cromone avant de passer, en cas d'échec, à un traitement corticoïde inhalé.
MICROVAL, comprimé enrobé
  
Contraception orale.
POLY-KARAYA, granulé
  
Traitementsymptomatique descolopathies non organiques :diarrhée,constipation,météorisme.
DIACEREINE CRISTERS 50 mg, gélule
  
Traitement symptomatique à effet différé de l'arthrose de la hanche et du genou.
Le traitement avec la diacéréine est déconseillé chez les patients atteints de coxarthrose à destruction rapide, car ils sont susceptibles de présenter une réponse plus faible à ce médicament.
RINOCLENIL 100 microgrammes/dose, suspension pour pulvérisation nasale
  
Rhinites allergiques perannuelles ou saisonnières.
Rhinites inflammatoires chroniques à éosinophiles.
SALBUTAMOL MYLAN 2,5mg/2,5ml, solution pour inhalation par nébuliseur en récipient unidose
  
·Traitement symptomatique des asthmes aigus graves de ladulte, de ladolescent, de lenfant et du nourrisson.
·Traitement des poussées aiguës des bronchopneumopathies chroniques obstructives de ladulte.
Remarque : lasthme aigu grave nécessite une hospitalisation en unité de soins intensifs.
Une oxygénothérapie et une corticothérapie par voie systémique doivent être envisagées en association au traitement bronchodilatateur.
ROWASA 500 mg, comprimé enrobé gastro-résistant
  
Rectocolite hémorragique : traitement d'attaque des poussées légères à modérées.
Maladie de Crohn : prévention des poussées aiguës pour les formes fréquemment récidivantes.
SOTALOL EG 160 mg, comprimé sécable
  
Prévention des récidives des :
·Tachycardies ventriculaires menaçant le pronostic vital : le traitement doit être instauré en milieu hospitalier sous monitorage ;
·Tachycardies ventriculaires documentées symptomatiques et invalidantes en l'absence d'insuffisance cardiaque non contrôlée ;
·Tachycardies supra-ventriculaires documentées en l'absence d'insuffisance cardiaque non contrôlée lorsque la nécessité d'un traitement est établie.
SARGENOR A LA VITAMINE C, solution buvable en ampoule
  
Ce médicament est indiqué dans les états de fatigue passagers de l'adulte (à partir de 15 ans).
SORBITOL HYPERTONIQUE BIOSEDRA 10 POUR CENT, solution pour perfusion
  
Apport calorique glucidique.
Réhydratation lorsqu'il existe une perte d'eau supérieure à la perte en chlorure de sodium et autres osmoles.
Prévention des déshydratations intra et extracellulaires.
Prophylaxie et traitement de la cétose dans les dénutritions, les diarrhées ou les vomissements.
Véhicule pour apport thérapeutique en période pré-opératoire, per-opératoire et post-opératoire immédiate.
SEGLOR 5 mg, gélule
  
· Traitement de fond de la migraine.
· Proposé dans le traitement de l'hypotension orthostatique.
SODIUM BICARBONATE RENAUDIN 4,2 POUR CENT (0,84 g/20 ml), solution injectable en ampoule
  
Correction des acidoses métaboliques.
SEPTIVON 1,5 %, solution pour application cutanée
  
SEPTIVON 1.5 %, solution pour application cutanée est indiqué pour le nettoyage et traitement d'appoint des affections de la peau primitivement bactériennes ou susceptibles de se surinfecter.
Remarque
Les agents à visée antiseptique ne sont pas stérilisants : ils réduisent temporairement le nombre des micro-organismes.
SOLUTION INJECTABLE DE GLUCOSE A 30 POUR CENT BIOSEDRA, solution injectable pour perfusion en flacon
  
Apport calorique glucidique (1200 Kcal/l).
Alimentation parentérale
Traitement d'urgence des hypoglycémies aiguës.
SARGENOR A LA VITAMINE C SANS SUCRE, comprimé à croquer édulcoré à la saccharine sodique et au cyclamate de sodium
  
Ce médicament est indiqué dans les états de fatigue passagers de l'adulte (à partir de 15 ans).
SOTALOL TEVA 80 mg, comprimé sécable
  
Prévention des récidives des :
·tachycardies ventriculaires menaçant le pronostic vital : le traitement doit être instauré en milieu hospitalier sous monitorage ;
·tachycardies ventriculaires documentées symptomatiques et invalidantes en l'absence d'insuffisance cardiaque non contrôlée ;
·tachycardies supra-ventriculaires documentées en l'absence d'insuffisance cardiaque non contrôlée lorsque la nécessité d'un traitement est établie.
SEDERMYL 0,75 POUR CENT, crème
  
Traitement symptomatique local du prurit, en particulier piqûres d'insectes.
SOTALOL MYLAN 80 mg, comprimé sécable
  
Prévention des récidives des :
·tachycardies ventriculaires menaçant le pronostic vital: le traitement doit être instauré en milieu hospitalier sous monitorage;
·tachycardies ventriculaires documentées symptomatiques et invalidantes en l'absence d'insuffisance cardiaque non contrôlée;
·tachycardies supra-ventriculaires documentées en l'absence d'insuffisance cardiaque non contrôlée lorsque la nécessité d'un traitement est établie.
ROCKLES, solution pour usage dentaire
  
Antisepsie des canaux radiculaires avant obturation.
RIFADINE 300 mg, gélule
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la rifampicine.
Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu ce médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées à :
1. TUBERCULOSE sous toutes ses formes :
a) Traitement en polythérapie :
·tuberculose pulmonaire de 1ère atteinte ou rechute,
·tuberculoses extra-pulmonaires: méningite tuberculeuse, tuberculose uro-génitale, ostéo-articulaire, ganglionnaire, des séreuses, digestives, hépato-splénique, cutanée, etc...
b) Chimioprophylaxie en bi ou mono-thérapie :
·virages isolés des réactions cutanées tuberculiniques,
·sujets à réactions tuberculiniques négatives, en contact avec des tuberculeux bacillaires,
·patients immuno-déprimés en présence d'un contact avec des tuberculeux bacillaires ou susceptibles d'un réveil tuberculeux.
2. Autres infections à mycobactéries sensibles.
3. LEPRE dans le cadre de la polythérapie.
4. BRUCELLOSE
5. INFECTIONS GRAVES, traitées en milieu hospitalier à germes Gram + (staphylocoques, entérocoques) ou à germes Gram - sensibles.
6. PROPHYLAXIE DES MENINGITES A MENINGOCOQUE :
·le but est d'éradiquer le germe (Neisseria meningitidis) du nasopharynx,
·la rifampicine n'est pas un traitement de la méningite à méningocoque,
·elle est préconisée en prophylaxie chez deux types de personnes :
ole malade après son traitement curatif et avant sa réintégration en collectivité,
oles sujets ayant été exposés aux sécrétions oropharyngées du malade dans les dix jours précédant son hospitalisation.
·la décision de traiter l'ensemble des membres d'une collectivité, en particulier les enfants, doit tenir compte des risques « d'exposition ». Cette prescription doit être rigoureuse afin de limiter les effets secondaires de la rifampicine et la possibilité d'apparition de souche résistante (1 à 10% dans certaines études après traitement prophylactique).
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
ROVAMYCINE 1 500 000 UI, comprimé pelliculé
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la spiramycine. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections dues aux germes définis comme sensibles:
·Angines documentées à streptocoque A bêta-hémolytique, en alternative au traitement par bêta-lactamines, particulièrement lorsque celui-ci ne peut être utilisé.
·Sinusites aiguës. Compte-tenu du profil microbiologique de ces infections, les macrolides sont indiqués lorsqu'un traitement par une bêta-lactamine est impossible.
·Surinfections des bronchites aiguës.
·Exacerbations des bronchites chroniques.
·Pneumopathies communautaires chez des sujets:
osans facteurs de risque,
osans signes de gravité clinique,
oen l'absence d'éléments cliniques évocateurs d'une étiologie pneumococcique.
En cas de suspicion de pneumopathie atypique, les macrolides sont indiqués quels que soient la gravité et le terrain.
·Infections cutanées bénignes: impétigo, impétiginisation des dermatoses, ecthyma, dermohypodermite infectieuse (en particulier, érysipèle), érythrasma.
·Infections stomatologiques.
·Infections génitales non gonococciques.
·Chimioprophylaxie des rechutes du RAA en cas d'allergie aux bêta-lactamines.
·Toxoplasmose de la femme enceinte.
·Prophylaxie des méningites à méningocoque en cas de contre-indication à la rifampicine:
ole but est d'éradiquer le germe (Neisseria meningitidis) du nasopharynx,
ola spiramycine n'est pas un traitement de la méningite à méningocoque,
oelle est préconisée en prophylaxie chez:
§le malade après son traitement curatif et avant sa réintégration en collectivité,
§les sujets ayant été exposés aux sécrétions oropharyngées dans les dix jours précédant son hospitalisation.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
RINGER B. BRAUN MELSUNGEN, solution pour perfusion
  
Cette spécialité est indiquée dans les cas suivants:
·états de déshydratation à prédominance extracellulaire, quelle qu'en soit la cause (vomissements, diarrhée, fistules...).
·Hypovolémie quelle qu'en soit la cause: état de choc hémorragique, brûlures, pertes hydro-électrolytiques périopératoires
SOLMUCOL 200 mg, granulés pour solution buvable en sachet-dose
  
Traitement des troubles de la sécrétion bronchique, notamment au cours des affections bronchiques aiguës: bronchite aiguë et épisode aigu des bronchopneumopathies chroniques.
SODIUM CHLORURE A 0,9 POUR CENT AGUETTANT, solution injectable (IM, IV, SC) isotonique en ampoule
  
·Rééquilibration ionique par apport de chlorure et de sodium.
·Déshydratations extra-cellulaires.
·Véhicule pour apport thérapeutique intra-veineux.
SOLISPASM 80 mg, comprimé orodispersible
  
·Traitement symptomatique des douleurs liées aux troubles fonctionnels du tube digestif et des voies biliaires.
·Traitement des manifestations spasmodiques et douloureuses aiguës des voies urinaires: coliques néphrétiques.
·Traitement symptomatique des manifestations spasmodiques douloureuses en gynécologie.
·Traitement adjuvant des contractions au cours de la grossesse en association au repos.
SENSIVISION AU PLANTAIN, collyre en récipient unidose
  
Médicament de phytothérapie.
Traditionnellement utilisé en cas d'irritation ou de gêne oculaire due à des causes diverses (atmosphère enfumée, effort visuel soutenu, bains de mer ou de piscine, etc.).
SENSIVISION AU PLANTAIN, collyre en récipient unidose est indiqué chez ladulte.
RADIOSELECTAN URINAIRE 30 POUR CENT (146 mg d'iode/ml), solution injectable
  
Ce médicament est à usage diagnostique uniquement.
Produit de contraste destiné à être utilisé pour :
·explorations radiologiques : urographie intraveineuse,urètrocystographie rétrograde ou cystographie suspubienne.
RANITIDINE ARROW 75 mg, comprimé effervescent
  
Adultes et enfants de plus de 15 kg
Traitement du reflux gastro-sophagien, y compris les sophagites par reflux et le soulagement des symptômes liés au reflux gastro-sophagien.
RANITIDINE ZENTIVA 300 mg, comprimé effervescent
  
Adultes
·En association à une bithérapie antibiotique, éradication de Helicobacter pylori en cas de maladie ulcéreuse gastro-duodénale (après preuve endoscopique de la lésion et de l'infection),
·Ulcère gastrique ou duodénal évolutif,
·sophagite par reflux gastro-sophagien,
·Syndrome de Zollinger-Ellison.
Enfants (3 à 18 ans)
·Traitement à court terme des ulcères gastriques ou duodénaux,
·Traitement du reflux gastro-sophagien, y compris les sophagites par reflux et le soulagement des symptômes liés au reflux gastro-sophagien.
RECTOQUOTANE, crème rectale
  
Traitement symptomatique des manifestations douloureuses et prurigineuses anales en particulier dans la crise hémorroïdaire.
RANITIDINE BIOGARAN 150 mg, comprimé effervescent
  
Adultes
·Ulcère gastrique ou duodénal évolutif.
·Oesophagite par reflux gastro-oesophagien.
·Traitement d'entretien de l'ulcère duodénal.
·Syndrome de Zollinger-Ellison.
Enfants (3 à 18 ans)
·Traitement à court terme des ulcères gastriques ou duodénaux.
·Traitement du reflux gastro-sophagien, y compris les sophagites par reflux et le soulagement des symptômes liés au reflux gastro-sophagien.
RENNIE MENTHE GLACIALE SANS SUCRE, comprimé à croquer édulcoré à la saccharine sodique
  
Ce médicament est indiqué chez ladulte et lenfant de plus de 15 ans dans les brûlures destomac et les remontées acides.
RENNIE ORANGE, comprimé à croquer
  
Ce médicament est indiqué chez ladulte (à partir de 15 ans) dans les brûlures destomac et les remontées acides.
REOPRO 2 mg/ml, solution injectable ou pour perfusion
  
REOPRO est indiqué chez les adultes, en complément de l'administration d'héparine et d'acide acétylsalicylique dans :
Intervention coronarienne percutanée
Prévention des complications cardiaques ischémiques chez les patients qui font l'objet d'une intervention coronarienne percutanée (angioplastie à ballonnet, athérectomie et pose d'un stent) (voir rubrique 5.1).
Angor instable
Réduction à court terme (1 mois) du risque d'infarctus du myocarde chez les patients souffrant d'angor instable réfractaire au traitement médical conventionnel, chez lesquels une intervention coronarienne percutanée est programmée.
SOTALOL CRISTERS 80 mg, comprimé sécable
  
Prévention des récidives des :
·tachycardies ventriculaires menaçant le pronostic vital : le traitement doit être instauré en milieu hospitalier sous monitorage ;
·tachycardies ventriculaires documentées symptomatiques et invalidantes en l'absence d'insuffisance cardiaque non contrôlée ;
·tachycardies supra-ventriculaires documentées en l'absence d'insuffisance cardiaque non contrôlée lorsque la nécessité d'un traitement est établie.
SOLUTRICINE MAUX DE GORGE BICLOTYMOL MENTHE 20 mg, pastille
  
Traitement local d'appoint antibactérien des affections limitées de la muqueuse buccale et de l'oropharynx.
Devant les signes généraux d'infection bactérienne, une antibiothérapie par voie générale doit être envisagée.
SOTALOL SANDOZ 160 mg, comprimé sécable
  
Prévention des récidives des :
·Tachycardies ventriculaires menaçant le pronostic vital: le traitement doit être instauré en milieu hospitalier sous monitorage,
·Tachycardies ventriculaires documentées symptomatiques et invalidantes en l'absence d'insuffisance cardiaque non contrôlée,
·Tachycardies supra-ventriculaires documentées en l'absence d'insuffisance cardiaque non contrôlée lorsque la nécessité d'un traitement est établie.
SOLUPRED 20 mg, comprimé orodispersible
  
AFFECTIONS OU MALADIES
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
oPoussées évolutives de maladies systémiques, notamment : lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
·DERMATOLOGIQUES
odermatoses bulleuses autoimmunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse,
oformes graves des angiomes du nourrisson,
ocertaines formes de lichen plan,
ocertaines urticaires aiguës,
oformes graves de dermatoses neutrophiliques.
·DIGESTIVES
opoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn,
ohépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose),
ohépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
·ENDOCRINIENNES
othyroïdite subaiguë de De Quervain sévère,
ocertaines hypercalcémies.
·HEMATOLOGIQUES
opurpuras thrombopéniques immunologiques sévères,
oanémies hémolytiques auto-immunes,
oen association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes,
oérythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
·INFECTIEUSES
opéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital,
opneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
·NEOPLASIQUES
otraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques,
opoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
·NEPHROLOGIQUES
osyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes,
osyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives,
ostade III et IV de la néphropathie lupique,
osarcoïdose granulomateuse intrarénale,
ovascularites avec atteinte rénale,
oglomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
·NEUROLOGIQUES
omyasthénie,
odème cérébral de cause tumorale,
opolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire,
ospasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut,
osclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
·OPHTALMOLOGIQUES
ouvéite antérieure et postérieure sévère,
oexophtalmies démateuses,
ocertaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
·ORL
ocertaines otites séreuses,
opolypose nasosinusienne,
ocertaines sinusites aiguës ou chroniques,
orhinites allergiques saisonnières en cure courte,
olaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
·RESPIRATOIRES
oasthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses,
oexacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave,
obronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif,
osarcoïdose évolutive,
ofibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
·RHUMATOLOGIQUES
opolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites,
opseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton,
orhumatisme articulaire aigu,
onévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oprophylaxie ou traitement du rejet de greffe,
oprophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
SARGENOR SANS SUCRE 1 g, comprimé effervescent édulcoré à la saccharine sodique
  
Traitement symptomatique de lasthénie fonctionnelle.
SEPTIVONCARE ANTISEPTIQUE CHLORHEXIDINE 0,05%, solution pour application cutanée en flacon pressurisé
  
Antisepsie des petites plaies et brûlures superficielles et peu étendues.
Remarque: les agents à visée antiseptique ne sont pas stérilisants: ils réduisent temporairement sur la peau et les muqueuses le nombre de micro-organismes.
SOLUPRED 5 mg, comprimé orodispersible
  
AFFECTIONS OU MALADIES
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
oPoussées évolutives de maladies systémiques, notamment : lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
·DERMATOLOGIQUES
odermatoses bulleuses autoimmunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse,
oformes graves des angiomes du nourrisson,
ocertaines formes de lichen plan,
ocertaines urticaires aiguës,
oformes graves de dermatoses neutrophiliques.
·DIGESTIVES
opoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn,
ohépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose),
ohépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
·ENDOCRINIENNES
othyroïdite subaiguë de De Quervain sévère,
ocertaines hypercalcémies.
·HEMATOLOGIQUES
opurpuras thrombopéniques immunologiques sévères,
oanémies hémolytiques auto-immunes,
oen association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes,
oérythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
·INFECTIEUSES
opéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital,
opneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
·NEOPLASIQUES
otraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques,
opoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
·NEPHROLOGIQUES
osyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes,
osyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives,
ostade III et IV de la néphropathie lupique,
osarcoïdose granulomateuse intrarénale,
ovascularites avec atteinte rénale,
oglomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
·NEUROLOGIQUES
omyasthénie,
odème cérébral de cause tumorale,
opolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire,
ospasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut,
osclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
·OPHTALMOLOGIQUES
ouvéite antérieure et postérieure sévère,
oexophtalmies démateuses,
ocertaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
·ORL
ocertaines otites séreuses,
opolypose nasosinusienne,
ocertaines sinusites aiguës ou chroniques,
orhinites allergiques saisonnières en cure courte,
olaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
·RESPIRATOIRES
oasthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses,
oexacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave,
obronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif,
osarcoïdose évolutive,
ofibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
·RHUMATOLOGIQUES
opolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites,
opseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton,
orhumatisme articulaire aigu,
onévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oprophylaxie ou traitement du rejet de greffe,
oprophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
RHINATHIOL EXPECTORANT CARBOCISTEINE 2 % ENFANTS SANS SUCRE, sirop édulcoré à la saccharine sodique et au maltitol liquide
  
Traitement des troubles de la sécrétion bronchique, notamment au cours des affections bronchiques aiguës : bronchite aiguë et épisode aigu des bronchopneumopathies chroniques.
SACOLENE PEDIATRIQUE 500 mg, granulés pour suspension buvable en sachet-dose
  
En complément de la réhydratation, traitement symptomatique d'appoint de la diarrhée.
L'importance de la réhydratation par soluté de réhydratation orale ou par voie intraveineuse doit être adaptée en fonction de l'intensité de la diarrhée, de l'âge et des particularités du patient (maladies associées,...,).
ROVAMYCINE 1,5 MILLIONS D'UNITES INTERNATIONALES, lyophilisat pour usage parentéral
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la spiramycine. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections dues aux germes définis comme sensibles, notamment dans les manifestations bronchopulmonaires aigües :
·Pneumopathies aigües,
·Surinfections des bronchopneumopathies chroniques,
·Asthme infecté.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant lutilisation appropriée des antibactériens.
RHINATHIOL EXPECTORANT CARBOCISTEINE 2 % ENFANTS, sirop
  
Traitementdestroublesdelasécrétionbronchique,notammentaucoursdesaffectionsbronchiques aiguës : bronchite aiguë etépisode aigudes bronchopneumopathies chroniques.
ROWASA 500 mg, suppositoire
  
Localisations rectales ou rectosigmoïdiennes basses (jusquà 20 cm de la marge anale) des poussées légères ou modérées de rectocolite hémorragique.
ROSICED 0,75 POUR CENT, gel pour application locale
  
Traitement local de la rosacée.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
RINGER LACTATE FRESENIUS, solution pour perfusion
  
Etats de déshydratation à prédominance extracellulaire quelle quen soit la cause (vomissements, diarrhée, fistules).
Hypovolémie quelle quen soit la cause : état de choc hémorragique, brûlures, pertes hydro-électrolytiques périopératoires.
Acidose métabolique modérée.
SALBUTAMOL ARROW 5 mg/2,5 ml, solution pour inhalation par nébuliseur en récipient unidose
  
·Traitement symptomatique des asthmes aigus graves de ladulte, de ladolescent, de lenfant et du nourrisson.
·Traitement des poussées aiguës des bronchopneumopathies chroniques obstructives de ladulte.
Remarque : lasthme aigu grave nécessite une hospitalisation en unité de soins intensifs. Une oxygénothérapie et une corticothérapie par voie systémique doivent être envisagées en association au traitement bronchodilatateur.
ROVAMYCINE 3 MILLIONS U I, comprimé pelliculé
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la spiramycine. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections dues aux germes définis comme sensibles:
·Angines documentées à streptocoque A bêta-hémolytique, en alternative au traitement par bêta-lactamines, particulièrement lorsque celui-ci ne peut être utilisé.
·Sinusites aiguës. Compte-tenu du profil microbiologique de ces infections, les macrolides sont indiqués lorsqu'un traitement par une bêta-lactamine est impossible.
·Surinfections des bronchites aiguës.
·Exacerbations des bronchites chroniques.
·Pneumopathies communautaires chez des sujets:
osans facteurs de risque,
osans signes de gravité clinique,
oen l'absence d'éléments cliniques évocateurs d'une étiologie pneumococcique.
En cas de suspicion de pneumopathie atypique, les macrolides sont indiqués quels que soient la gravité et le terrain.
·Infections cutanées bénignes: impétigo, impétiginisation des dermatoses, ecthyma, dermohypodermite infectieuse (en particulier, érysipèle), érythrasma.
·Infections stomatologiques.
·Infections génitales non gonococciques.
·Chimioprophylaxie des rechutes du RAA en cas d'allergie aux bêta-lactamines.
·Toxoplasmose de la femme enceinte.
·Prophylaxie des méningites à méningocoque en cas de contre-indication à la rifampicine:
ole but est d'éradiquer le germe (Neisseria meningitidis) du nasopharynx,
ola spiramycine n'est pas un traitement de la méningite à méningocoque,
oelle est préconisée en prophylaxie chez :
§le malade après son traitement curatif et avant sa réintégration en collectivité,
§les sujets ayant été exposés aux sécrétions oropharyngées dans les dix jours précédant son hospitalisation.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
RINGER LACTATE FRESENIUS KABI FRANCE, solution pour perfusion
  
·Déshydratation à prédominance extracellulaire quelle qu'en soit la cause (vomissement, diarrhée, fistules...).
·Hypovolémie quelle qu'en soit la cause: chocs hémorragiques, brûlures, pertes hydroélectrolytiques périopératoires.
·Acidose métabolique en dehors de l'acidose lactique.
RINGER MACOPHARMA, solution pour perfusion
  
Etats de déshydratation extracellulaire, quelle qu'en soit la cause (vomissements, diarrhées, fistules...).
Hypovolémie quelle qu'en soit la cause (choc hémorragique, brûlures, pertes hydro-électrolytiques périopératoires...).
RHINAMIDE, solution pour pulvérisation nasale
  
Traitement local de courte durée des états congestifs aigus au cours des rhinites et des sinusites de l'adulte et des adolescents de plus de 15 ans.
RHINOMAXIL 100 microgrammes/dose, suspension pour pulvérisation nasale
  
Rhinites allergiques perannuelles ou saisonnières.
Rhinites inflammatoires chroniques à éosinophiles.
RINGER LACTATE PHARMACIE CENTRALE DES ARMEES, solution pour perfusion
  
Ce médicament est préconisé dans les cas suivants:
·déshydratations à prédominance extracellulaire, quelle qu'en soit la cause (vomissements, diarrhée, fistules...).
·hypovolémie quelle qu'en soit la cause: état de choc hémorragique, brûlures, pertes hydro-électrolytiques périopératoires.
·Acidose métabolique (à l'exception de l'acidose lactique).
RINGER LACTATE B. BRAUN, solution pour perfusion en poche
  
Déshydratations à prédominance extracellulaire, quelle quen soit la cause (vomissement, diarrhée, fistules)
Hypovolémie quelle quen soit la cause : choc hémorragique, brûlures, pertes hydroélectrolytiques périopératoires
Acidose métabolique
SALBUMOL 0,5 mg/1 ml, solution injectable
  
Traitement à court terme du travail prématuré sans complication
Pour arrêter un travail prématuré entre 22 et 37 semaines daménorrhée chez les patientes sans contre-indication médicale ou obstétricale à un traitement tocolytique.
Utilisation en urgence dans des situations obstétricales particulières
RIFINAH 300 mg/150 mg, comprimé enrobé
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la rifampicine. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu ce médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées au traitement de la TUBERCULOSE sous toutes ses formes, notamment la tuberculose pulmonaire.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
RISORDAN 10 mg/10 ml, solution injectable (IV, intracoronaire) en ampoule
  
Voie intraveineuse
·Insuffisance ventriculaire gauche, en particulier à la phase aiguë de l'infarctus du myocarde.
·dème aigu du poumon cardiogénique.
·Angor instable (angor spontané, angor réfractaire, syndrome de menace).
Voie intracoronaire
·Levée d'un spasme artériel coronaire ou d'une vasoconstriction spontanée ou induite soit par un test pharmacologique, soit par une manipulation instrumentale, pratiquée dans un but diagnostique ou thérapeutique.
·Recherche d'une vasodilatation coronaire maximale en cours de coronarographie, en préparation notamment à une angioplastie coronaire.
SOLUTION INJECTABLE D'OLIGO-ELEMENTS AGUETTANT ENFANTS ET NOURRISSONS, solution injectable pour perfusion en flacon
  
Traitement des carences d'apport en oligo-éléments lors de la nutrition parentérale prolongée chez l'enfant et le nourrisson.
SARGEMAG, granulés effervescents en sachet-dose
  
Ce médicament contient du magnésium.
L'association d'un certain nombre des symptômes suivants peut évoquer un déficit en magnésium:
·Nervosité, irritabilité, anxiété légère, fatigue passagère, troubles mineurs du sommeil.
·Manifestations d'anxiété, telles que spasmes digestifs ou palpitations (cur sain).
·Crampes musculaires, fourmillements.
L'apport de magnésium peut améliorer ces symptômes.
En l'absence d'amélioration de ces symptômes au bout d'un mois de traitement, il n'est pas utile de le poursuivre et le traitement sera réévalué.
SARGENOR SANS SUCRE 1 g, comprimé à croquer édulcoré à la saccharine sodique et au cyclamate de sodium
  
Traitement d'appoint de l'asthénie fonctionnelle.
SOTALOL RANBAXY 160 mg, comprimé sécable
  
Prévention des récidives des:
·tachycardies ventriculaires menaçant le pronostic vital: le traitement doit être instauré en milieu hospitalier sous monitorage;
·tachycardies ventriculaires documentées symptomatiques et invalidantes en l'absence d'insuffisance cardiaque non contrôlée;
·tachycardies supra-ventriculaires documentées en l'absence d'insuffisance cardiaque non contrôlée lorsque la nécessité d'un traitement est établie.
SARGENOR A LA VITAMINE C, comprimé effervescent
  
Ce médicament est indiqué dans les états de fatigue passagers de ladulte (à partir de 15 ans).
SOMNIDORON, solution buvable en gouttes
  
Médicament homéopathique traditionnellement utilisé dans le traitement des troubles mineurs du sommeil, notamment en cas de difficultés d'endormissement.
SOLUTRICINE MAUX DE GORGE TETRACAÏNE 0,2 mg, comprimé à sucer
  
Ce médicament est indiqué, chez l'adulte et l'enfant de plus de 6 ans en cas de mal de gorge peu intense et sans fièvre, d'aphtes, de petites plaies de la bouche.
SOLUPRED 20 mg, comprimé effervescent
  
AFFECTIONS OU MALADIES
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
oPoussées évolutives de maladies systémiques, notamment : lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
·DERMATOLOGIQUES
odermatoses bulleuses autoimmunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse,
oformes graves des angiomes du nourrisson,
ocertaines formes de lichen plan,
ocertaines urticaires aiguës,
oformes graves de dermatoses neutrophiliques.
·DIGESTIVES
opoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn,
ohépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose),
ohépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
·ENDOCRINIENNES
othyroïdite subaiguë de De Quervain sévère,
ocertaines hypercalcémies.
·HEMATOLOGIQUES
opurpuras thrombopéniques immunologiques sévères,
oanémies hémolytiques auto-immunes,
oen association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes,
oérythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
·INFECTIEUSES
opéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital,
opneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
·NEOPLASIQUES
otraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques,
opoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
·NEPHROLOGIQUES
osyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes,
osyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives,
ostade III et IV de la néphropathie lupique,
osarcoïdose granulomateuse intrarénale,
ovascularites avec atteinte rénale,
oglomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
·NEUROLOGIQUES
omyasthénie,
odème cérébral de cause tumorale,
opolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire,
ospasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut,
osclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
·OPHTALMOLOGIQUES
ouvéite antérieure et postérieure sévère,
oexophtalmies démateuses,
ocertaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
·ORL
ocertaines otites séreuses,
opolypose nasosinusienne,
ocertaines sinusites aiguës ou chroniques,
orhinites allergiques saisonnières en cure courte,
olaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
·RESPIRATOIRES
oasthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses,
oexacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave,
obronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif,
osarcoïdose évolutive,
ofibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
·RHUMATOLOGIQUES
opolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites,
opseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton,
orhumatisme articulaire aigu,
onévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oprophylaxie ou traitement du rejet de greffe,
oprophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
RIFATER, comprimé enrobé
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la rifampicine. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu ce médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées au traitement de toutes les formes de tuberculose, notamment la tuberculose pulmonaire.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
1  2  3  4  5