Médicaments - Sous-cutanée avec Medisite

Que contiennent vos médicaments ? Comment se soigner avec ? Quelles sont les contre-indications ? Pour tout savoir de vos médicaments (princeps et génériques), consulter notre dictionnaire.

Les principes actifs

  • Paracétamol
  • Ibuprofène
  • Codéine
  • Tramadol
  • Amoxicilline
  • Colécalciférol
  • Acide Acétylsalicylique
  • Lévothyroxine sodique
  • Phloroglucinol
  • Metformine
Afficher la recherche avancée

Filtrer par posologie :

Par NomPar FormePar LaboratoirePar Substance

318 Résultat(s)

DYSPORT 300 UNITES SPEYWOOD, poudre pour solution injectable
  
Adultes
·Blépharospasme,
·Spasme hémifacial,
·Torticolis spasmodique,
·Traitement symptomatique local de la spasticité (hyperactivité musculaire) des membres supérieurs et/ou inférieurs.
Enfants à partir de 2 ans
·Traitement symptomatique local de la spasticité des membres supérieurs et/ou inférieurs.
Ce traitement médicamenteux doit être inclus dans une prise en charge globale multidisciplinaire (associant neurologue, pédiatre, médecin de médecine physique et de réadaptation, chirurgien orthopédiste).
NB : DYSPORT 300 UNITES SPEYWOOD DOIT ETRE ADMINISTRE PAR DES MEDECINS AYANT DEJA UNE BONNE EXPERIENCE DE LUTILISATION DE LA TOXINE DANS CES INDICATIONS.
ELIGARD 45 mg, poudre et solvant pour solution injectable
  
ELIGARD 45 mg est indiqué pour le traitement du cancer de la prostate hormono-dépendant à un stade avancé et en association avec la radiothérapie dans le traitement du cancer de la prostate localisé à haut risque et localement avancé hormono-dépendant.
DYSPORT 500 UNITES SPEYWOOD, poudre pour solution injectable
  
Adultes
·Blépharospasme,
·Spasme hémifacial,
·Torticolis spasmodique,
·Traitement symptomatique local de la spasticité (hyperactivité musculaire) des membres supérieurs et/ou inférieurs.
Enfants à partir de 2 ans
·Traitement symptomatique local de la spasticité des membres supérieurs et/ou inférieurs.
Ce traitement médicamenteux doit être inclus dans une prise en charge globale multidisciplinaire (associant neurologue, pédiatre, médecin de médecine physique et de réadaptation, chirurgien orthopédiste).
NB : DYSPORT 500 UNITES SPEYWOOD DOIT ETRE ADMINISTRE PAR DES MEDECINS AYANT DEJA UNE BONNE EXPERIENCE DE LUTILISATION DE LA TOXINE DANS CES INDICATIONS.
ELIGARD 7,5 mg, poudre et solvant pour solution injectable
  
ELIGARD 7,5 mg est indiqué pour le traitement du cancer de la prostate hormono-dépendant à un stade avancé et en association avec la radiothérapie dans le traitement du cancer de la prostate localisé à haut risque et localement avancé hormono-dépendant.
ENANTONE LP 30 mg, poudre et solvant pour suspension injectable (SC) à libération prolongée en seringue-pré-remplie
  
Traitement du cancer de la prostate localement avancé et avancé requérant une suppression androgénique, en relais dune autre formulation à libération prolongée de lagoniste de la GnRH.
Traitement concomitant et adjuvant à la radiothérapie externe dans le cancer de la prostate localement avancé (stade T3-T4 de la classification TNM ou stade C de la classification AUA).
EPREX 4000 UI/ml, solution injectable en seringue préremplie
  
EPREX est indiqué dans le traitement de lanémie symptomatique associée à une insuffisance rénale chronique (IRC) :
·chez les adultes et les enfants âgés de 1 à 18 ans hémodialysés et chez les patients adultes en dialyse péritonéale,
·chez les adultes insuffisants rénaux non encore dialysés pour le traitement de l'anémie sévère d'origine rénale accompagnée de symptômes cliniques chez les patients.
EPREX est indiqué chez les adultes traités par chimiothérapie pour des tumeurs solides, un lymphome malin ou un myélome multiple, et à risque de transfusion en raison de leur état général (par exemple, état cardiovasculaire, anémie pré‑existante au début de la chimiothérapie) pour le traitement de l'anémie et la réduction des besoins transfusionnels.
EPREX est indiqué chez les adultes participant à un programme de transfusions autologues différées pour augmenter les dons de sang autologue. Le traitement doit être uniquement administré aux patients présentant une anémie modérée (concentration dhémoglobine comprise entre 10 et 13 g/dL , sans carence martiale) sil nexiste pas ou peu de méthodes dépargne du sang lorsquune intervention chirurgicale majeure programmée nécessite de grandes quantités de sang (4 unités de sang ou plus chez les femmes et 5 unités de sang ou plus chez les hommes).
EPREX est indiqué chez les adultes, sans carence martiale, devant avoir une intervention chirurgicale orthopédique majeure programmée, ayant un risque présumé important de complications transfusionnelles pour réduire l'exposition aux transfusions de sang homologue. L'utilisation devra être réservée aux patients ayant une anémie modérée (par exemple, concentration dhémoglobine comprise entre 10 et 13 g/dL) qui n'ont pas accès à un programme de transfusions autologues différées et chez lesquels on sattend à des pertes de sang modérées (900 à 1800 mL).
EPREX est indiqué pour le traitement de lanémie symptomatique (concentration dhémoglobine ≤ 10 g/dL) chez les adultes atteints de syndromes myélodysplasiques (SMD) primitifs de risque faible ou intermédiaire 1, présentant un taux sérique dérythropoïétine faible (< 200 mU/mL).
CYTARABINE ACCORD 100 mg/ml, solution injectable ou pour perfusion
  
Pour linduction de la rémission dans la leucémie myéloïde aiguë de ladulte et pour dautres leucémies aiguës de ladulte et de lenfant.
DESFERAL 100 mg/ml, poudre et solvant pour solution injectable
  
·Hémochromatose primitive non curable par saignées.
·Hémosidérose secondaire.
·Intoxications martiales aiguës.
·Intoxication aluminique chez l'insuffisant rénal dialysé.
·Indications diagnostiques - Test au Desféral :
odépistage des surcharges ferriques par dosage de la sidérurie,
odiagnostic d'hémochromatose, orientation du traitement et dépistage des formes latentes dans les familles de sujets hémochromatosiques,
odiagnostic de l'intoxication aluminique, en particulier lorsque l'aluminémie est comprise entre 1 et 3 micromoles/L (27 à 81 microgrammes/L).
DIHYDROERGOTAMINE AMDIPHARM 1 mg/ml, solution injectable en ampoule
  
Traitement de la crise migraineuse.
CYTARABINE KABI 100 mg/ml, solution injectable ou pour perfusion
  
Traitement dinduction de la rémission des leucémies aiguës myéloblastiques de ladulte et traitement dautres types de leucémies aiguës de ladulte et lenfant.
DECAPEPTYL L.P. 11,25 mg, poudre et solvant pour suspension injectable (IM) forme à libération prolongée sur 3 mois
  
·Cancer de la prostate
Traitement du cancer de la prostate localement avancé ou métastatique.
Traitement du cancer de la prostate localisé à haut risque ou localement avancé, en association à la radiothérapie. Voir rubrique 5.1.
Un effet favorable du médicament est d'autant plus net et plus fréquent que le patient n'a pas reçu auparavant un autre traitement hormonal.
·Endométriose à localisation génitale et extragénitale (du stade I au stade IV)
La durée du traitement est limitée à 6 mois (voir rubrique 4.8). Il n'est pas souhaitable d'entreprendre une seconde cure par la triptoréline ou par un autre analogue de la GnRH.
·Puberté précoce centrale (avant 8 ans chez la fille, avant 10 ans chez le garçon).
CYTARABINE EG 20 mg/ml, solution injectable
  
·leucémies aiguës myéloblastiques de l'adulte et de l'enfant ;
·leucémies aiguës lymphoblastiques et localisation méningée de la maladie ;
·transformation aiguë des leucémies myéloïdes chroniques et des myélodysplasies.
CYTARABINE EBEWE 20 mg/ml, solution injectable
  
·Leucémies aiguës myéloblastiques de l'adulte et de l'enfant.
·Leucémies aiguës lymphoblastiques et localisation méningée de la maladie.
·Transformation aiguë des leucémies myéloïdes chroniques et des myélodysplasies.
DECAPEPTYL 0,1 mg, poudre et solvant pour solution injectable (S.C.)
  
Cancer de la prostate avec métastases (traitement d'attaque, avant utilisation de la forme à libération prolongée).
Un effet favorable du médicament est d'autant plus net et plus fréquent que le patient n'a pas reçu auparavant un autre traitement hormonal.
Infécondité féminine en traitement complémentaire, en association avec les gonadotrophines (hMG, FSH, hCG) au cours d'une induction de l'ovulation en vue d'une fécondation in vitro suivie d'un transfert d'embryons (FIVETE).
ENGERIX B 10 microgrammes/0,5 ml, suspension injectable en seringue préremplie. Vaccin de l'hépatite B (ADNr), (adsorbé) (VHB)
  
ENGERIX B 10 microgrammes/0,5 ml est indiqué pour l'immunisation active contre l'infection provoquée par le virus de l'hépatite B (VHB) causée par tous les sous-types connus chez les sujets non immunisés. Les populations devant être immunisées sont déterminées sur la base des recommandations officielles.
La survenue dune hépatite D devrait être prévenue du fait de limmunisation par ENGERIX B, lhépatite D (provoquée par le virus delta) napparaissant pas en labsence dinfection par le virus de lhépatite B.
EPREX 40 000 UI/ml, solution injectable en seringue préremplie
  
EPREX est indiqué dans le traitement de lanémie symptomatique associée à une insuffisance rénale chronique (IRC) :
·chez les adultes et les enfants âgés de 1 à 18 ans hémodialysés et chez les patients adultes en dialyse péritonéale,
·chez les adultes insuffisants rénaux non encore dialysés pour le traitement de l'anémie sévère d'origine rénale accompagnée de symptômes cliniques chez les patients.
EPREX est indiqué chez les adultes traités par chimiothérapie pour des tumeurs solides, un lymphome malin ou un myélome multiple, et à risque de transfusion en raison de leur état général (par exemple, état cardiovasculaire, anémie pré‑existante au début de la chimiothérapie) pour le traitement de l'anémie et la réduction des besoins transfusionnels.
EPREX est indiqué chez les adultes participant à un programme de transfusions autologues différées pour augmenter les dons de sang autologue. Le traitement doit être uniquement administré aux patients présentant une anémie modérée (concentration dhémoglobine comprise entre 10 et 13 g/dL , sans carence martiale) sil nexiste pas ou peu de méthodes dépargne du sang lorsquune intervention chirurgicale majeure programmée nécessite de grandes quantités de sang (4 unités de sang ou plus chez les femmes et 5 unités de sang ou plus chez les hommes).
EPREX est indiqué chez les adultes, sans carence martiale, devant avoir une intervention chirurgicale orthopédique majeure programmée, ayant un risque présumé important de complications transfusionnelles pour réduire l'exposition aux transfusions de sang homologue. L'utilisation devra être réservée aux patients ayant une anémie modérée (par exemple, concentration dhémoglobine comprise entre 10 et 13 g/dL) qui n'ont pas accès à un programme de transfusions autologues différées et chez lesquels on sattend à des pertes de sang modérées (900 à 1800 mL).
EPREX est indiqué pour le traitement de lanémie symptomatique (concentration dhémoglobine ≤ 10 g/dL) chez les adultes atteints de syndromes myélodysplasiques (SMD) primitifs de risque faible ou intermédiaire 1, présentant un taux sérique dérythropoïétine faible (< 200 mU/mL).
CYTARABINE SANDOZ 100 mg/ml, solution injectable
  
·Leucémies aiguës myéloblastiques de l'adulte et de l'enfant.
·Leucémies aiguës lymphoblastiques et localisation méningée de la maladie.
·Transformation aiguë des leucémies myéloïdes chroniques et des myélodysplasies.
EPREX 10000 UI/ml, solution injectable en seringue préremplie
  
EPREX est indiqué dans le traitement de lanémie symptomatique associée à une insuffisance rénale chronique (IRC) :
·chez les adultes et les enfants âgés de 1 à 18 ans hémodialysés et chez les patients adultes en dialyse péritonéale,
·chez les adultes insuffisants rénaux non encore dialysés pour le traitement de l'anémie sévère d'origine rénale accompagnée de symptômes cliniques chez les patients.
EPREX est indiqué chez les adultes traités par chimiothérapie pour des tumeurs solides, un lymphome malin ou un myélome multiple, et à risque de transfusion en raison de leur état général (par exemple, état cardiovasculaire, anémie pré‑existante au début de la chimiothérapie) pour le traitement de l'anémie et la réduction des besoins transfusionnels.
EPREX est indiqué chez les adultes participant à un programme de transfusions autologues différées pour augmenter les dons de sang autologue. Le traitement doit être uniquement administré aux patients présentant une anémie modérée (concentration dhémoglobine comprise entre 10 et 13 g/dL , sans carence martiale) sil nexiste pas ou peu de méthodes dépargne du sang lorsquune intervention chirurgicale majeure programmée nécessite de grandes quantités de sang (4 unités de sang ou plus chez les femmes et 5 unités de sang ou plus chez les hommes).
EPREX est indiqué chez les adultes, sans carence martiale, devant avoir une intervention chirurgicale orthopédique majeure programmée, ayant un risque présumé important de complications transfusionnelles pour réduire l'exposition aux transfusions de sang homologue. L'utilisation devra être réservée aux patients ayant une anémie modérée (par exemple, concentration dhémoglobine comprise entre 10 et 13 g/dL) qui n'ont pas accès à un programme de transfusions autologues différées et chez lesquels on sattend à des pertes de sang modérées (900 à 1800 mL).
EPREX est indiqué pour le traitement de lanémie symptomatique (concentration dhémoglobine ≤ 10 g/dL) chez les adultes atteints de syndromes myélodysplasiques (SMD) primitifs de risque faible ou intermédiaire 1, présentant un taux sérique dérythropoïétine faible (< 200 mU/mL).
ENANTONE L.P. 3,75 mg, poudre et solvant pour suspension injectable (S.C. ou I.M.) à libération prolongée
  
·Cancer de la prostate :
oTraitement du cancer de la prostate localement avancé ou métastatique.
oTraitement concomitant et adjuvant à la radiothérapie externe dans le cancer de la prostate localement avancé (stade T3-T4 de la classification TNM ou stade C de la classification AUA)
·Traitement de la puberté précoce centrale (avant 9 ans chez la fille, avant 10 ans chez le garçon).
·Traitement de l'endométriose à localisation génitale et extragénitale (du stade I au stade IV). L'expérience clinique relative au traitement de l'endométriose est limitée aux femmes âgées de 18 ans et plus.
Durée du traitement : voir rubrique 4.2.
·Traitement du cancer du sein métastatique hormono-dépendant de la femme pré-ménopausée quand une suppression de la fonction ovarienne est nécessaire.
·Traitement préopératoire des fibromes utérins :
oassociés à une anémie (avec un taux d'hémoglobine inférieur ou égal à 8 g/dl),
odans le cas où une réduction de la taille du fibrome est nécessaire pour faciliter ou modifier la technique opératoire : chirurgie endoscopique, chirurgie transvaginale.
La durée du traitement est limitée à 3 mois.
ENGERIX B 20 microgrammes/1 ml, suspension injectable en seringue préremplie. Vaccin de l'hépatite B (ADNr), (adsorbé) (VHB)
  
ENGERIX B 20 microgrammes/1 ml est indiqué pour l'immunisation active contre l'infection provoquée par le virus de l'hépatite B (VHB) causée par tous les sous-types connus chez les sujets non immunisés de 16 ans et plus. Les populations devant être immunisées sont déterminées sur la base des recommandations officielles.
La survenue dune hépatite D devrait être prévenue du fait de limmunisation par ENGERIX B, lhépatite D (provoquée par le virus delta) napparaissant pas en labsence dinfection par le virus de lhépatite B.
ENCEPUR 1,5 microgrammes/0,5 ml, suspension injectable en seringue préremplie. Vaccin de l'encéphalite à tiques (inactivé, adsorbé)
  
ENCEPUR est indiqué pour l'immunisation active (prophylactique) contre l'encéphalite à tiques chez les adultes et les enfants à partir de 12 ans.
ENCEPUR doit être administré selon les recommandations officielles définissant les besoins et le calendrier de vaccination contre lencéphalite à tiques.
FOSTIMONKIT 225 UI, poudre et solvant pour solution injectable
  
Stérilité chez la femme :
·Anovulation (y compris le syndrome des ovaires polykystiques, SOPK) chez les femmes qui n'ont pas répondu au traitement par citrate de clomifène.
·Hyperstimulation ovarienne contrôlée pour induire le développement de follicules multiples dans le cadre des techniques d'assistance médicale à la procréation (AMP) telles que la fécondation in vitro (FIV), le transfert intratubaire de gamètes (GIFT) et le transfert intratubaire de zygotes (ZIFT).
FRAXODI 15 200 UI Axa/0,8 ml, solution injectable (S.C.) en seringue pré-remplie
  
Cette héparine est une héparine de bas poids moléculaire (HBPM).
Son indication est la suivante:
·traitement curatif des thromboses veineuses profondes constituées.
FRAGMINE 7 500 U.I. anti-Xa/0,3 ml, solution injectable en seringue pré-remplie
  
Cette héparine est une héparine de bas poids moléculaire (HBPM).
Traitement prolongé de la maladie thromboembolique veineuse (MTEV) symptomatique et prévention de ses récidives, chez les patients cancéreux.
FRAGMINE 10 000 U.I. anti Xa/1 ml, solution injectable en seringue pré-remplie
  
Cette héparine est une héparine de bas poids moléculaire (HBPM).
Ses indications sont les suivantes:
·Traitement curatif des thromboses veineuses profondes (TVP) constituées ;
·Traitement de l'angor instable et de l'infarctus du myocarde sans onde Q à la phase aiguë, en association avec l'aspirine;
·Prévention de la coagulation du circuit de circulation extracorporelle au cours de l'hémodialyse (séance en général d'une durée ≤ 4 heures).
HAVRIX 1440 U/1 ml ADULTES, suspension injectable en seringue pré-remplie. vaccin inactivé de l'hépatite A adsorbé
  
Ce vaccin est indiqué pour limmunisation active contre linfection provoquée par le virus de lhépatite A chez les adultes de plus de 15 ans.
Le vaccin ne protège pas contre linfection provoquée par les virus de lhépatite B, de lhépatite C, de lhépatite E ou par dautres agents pathogènes connus du foie.
La vaccination contre l'hépatite virale A est recommandée pour les sujets qui présentent un risque d'exposition au virus de l'hépatite A.
Les personnes devant bénéficier de la vaccination sont déterminées en fonction des recommandations officielles.
FRAXIPARINE 3 800 U.I. Axa/0,4 ml, solution injectable (SC) en seringue pré-remplie
  
Cette héparine est une héparine de bas poids moléculaire (HBPM).
Ses indications sont les suivantes :
·prophylaxie des troubles thrombo-emboliques, notamment :
ochez les patients atteints dune affection médicale aiguë (telle que insuffisance cardiaque aiguë, insuffisance respiratoire, infections sévères ou maladies rhumatismales) et dont la mobilité est réduite, à risque thromboembolique veineux augmenté ;
omaladie thrombo-embolique veineuse en chirurgie, dans les situations à risque modéré ou élevé.
·prévention de la coagulation du circuit de circulation extracorporelle au cours de lhémodialyse (séance en général d'une durée ≤ 4 heures) ;
·traitement curatif des thromboses veineuses profondes constituées ;
·traitement de langor instable et de linfarctus du myocarde sans onde Q à la phase aiguë, en association avec laspirine.
GLUCAGEN KIT 1 mg/ml, poudre et solvant pour solution injectable en seringue préremplie
  
Indication thérapeutique
GLUCAGEN KIT est indiqué dans le traitement des hypoglycémies sévères qui peuvent survenir chez les enfants et les adultes diabétiques insulinotraités.
Indication diagnostique
GLUCAGEN KIT est indiqué dans linhibition de la motilité dans les explorations du tractus gastro-intestinal chez les adultes.
GONAPEPTYL 3,75 mg, poudre et solvant pour suspension injectable à libération prolongée en seringues pré-remplies
  
Hommes
Traitement du cancer de la prostate hormono-dépendant localement avancé ou métastatique.
Femmes
Réduction préopératoire de la taille du fibrome pour diminuer les hémorragies et la douleur en cas de fibromes utérins symptomatiques.
Endométriose symptomatique confirmée par une laparoscopie, pour laquelle une suppression de lhormonogenèse ovarienne est indiquée dans la mesure où un traitement chirurgical nest pas indiqué en première intention.
Enfants
Traitement de la puberté précoce centrale avérée (avant 9 ans pour les filles, avant 10 ans pour les garçons).
GLUCAGEN 1 mg/ml, poudre et solvant pour solution injectable
  
Indication thérapeutique
GLUCAGEN est indiqué dans le traitement des hypoglycémies sévères qui peuvent survenir chez les enfants et les adultes diabétiques insulinotraités.
Indication diagnostique
GLUCAGEN est indiqué dans linhibition de la motilité dans les explorations du tractus gastro-intestinal chez les adultes.
GRANOCYTE 13 Millions UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable/perfusion en seringue pré-remplie
  
GRANOCYTE est indiqué chez les adultes, les adolescents et les enfants de plus de 2 ans dans :
1) La réduction de la durée des neutropénies chez les patients (avec néoplasie non myéloïde) recevant une thérapie myélosuppressive suivie de greffe de moelle osseuse et présentant un risque accru de neutropénies sévères et prolongées.
2) La réduction de la durée des neutropénies sévères et des complications associées chez les patients au cours des chimiothérapies établies, connues pour être associées à une incidence significative de neutropénies fébriles.
3) La mobilisation des cellules souches hématopoïétiques dans le sang périphérique (PBPCs : Peripheral Blood Progenitor Cells), chez les patients et chez les donneurs sains.
HAVRIX NOURRISSONS ET ENFANTS 720 U/0,5 ml, suspension injectable en seringue préremplie. vaccin inactivé de l'hépatite A adsorbé
  
Ce vaccin est indiqué pour limmunisation active contre linfection provoquée par le virus de lhépatite A chez les enfants à partir de lâge de 1 an.
Le vaccin ne protège pas contre linfection provoquée par les virus de lhépatite B, de lhépatite C, de lhépatite E ou par dautres agents pathogènes connus du foie.
La vaccination contre lhépatite virale A est recommandée pour les sujets qui présentent un risque dexposition au virus de lhépatite A.
Les personnes devant bénéficier de la vaccination sont déterminées en fonction des recommandations officielles.
FRAGMINE 7 500 U.I. anti-Xa/0,75 ml, solution injectable en seringue préremplie
  
Cette héparine est une héparine de bas poids moléculaire (HBPM).
Ses indications sont les suivantes :
·Traitement curatif des thromboses veineuses profondes (TVP) constituées ;
·Traitement de l'angor instable et de l'infarctus du myocarde sans onde Q à la phase aiguë, en association avec l'aspirine ;
·Prévention de la coagulation du circuit de circulation extracorporelle au cours de l'hémodialyse (séance en général d'une durée ≤ 4 heures).
FRAGMINE 18 000 U.I. anti-Xa/0,72 ml, solution injectable en seringue pré-remplie
  
Cette héparine est une héparine de bas poids moléculaire (HBPM).
Traitement prolongé de la maladie thromboembolique veineuse (MTEV) symptomatique et prévention de ses récidives, chez les patients cancéreux.
FRAXIPARINE 5 700 U.I. Axa/0,6 ml, solution injectable (S.C.) en seringue pré-remplie
  
Cette héparine est une héparine de bas poids moléculaire (HBPM).
Ses indications sont les suivantes :
·prophylaxie des troubles thrombo-emboliques, notamment :
ochez les patients atteints dune affection médicale aiguë (telle que insuffisance cardiaque aiguë, insuffisance respiratoire, infections sévères ou maladies rhumatismales) et dont la mobilité est réduite, à risque thromboembolique veineux augmenté ;
omaladie thrombo-embolique veineuse en chirurgie, dans les situations à risque modéré ou élevé.
·prévention de la coagulation du circuit de circulation extracorporelle au cours de lhémodialyse (séance en général d'une durée ≤ 4 heures) ;
·traitement curatif des thromboses veineuses profondes constituées ;
·traitement de langor instable et de linfarctus du myocarde sans onde Q à la phase aiguë, en association avec laspirine.
GENOTONORM 12 mg, poudre et solvant pour solution injectable
  
Chez l'enfant
Retard de croissance lié à un déficit somatotrope.
Retard de croissance lié à un syndrome de Turner.
Retard de croissance lié à une insuffisance rénale chronique.
Retard de croissance (taille actuelle < -2,5 DS et taille parentale ajustée < -1 DS) chez les enfants nés petits pour l'âge gestationnel avec un poids et/ou une taille de naissance < -2 DS, n'ayant pas rattrapé leur retard de croissance (vitesse de croissance < 0 DS au cours de la dernière année) à l'âge de 4 ans ou plus.
Syndrome de Prader-Willi (SPW), afin d'améliorer la croissance et la composition corporelle. Le diagnostic de SPW doit être confirmé par le test génétique approprié.
Chez l'adulte
Traitement substitutif chez les adultes présentant un déficit somatotrope sévère.
Déficit acquis à lâge adulte : Les patients qui présentent un déficit somatotrope sévère associé à des déficits hormonaux multiples résultant dune pathologie hypothalamique ou hypophysaire connue et ayant au moins un autre déficit hormonal hypophysaire, excepté la prolactine. Un test dynamique approprié sera pratiqué afin de diagnostiquer ou d'exclure un déficit en hormone de croissance.
Déficit acquis dans lenfance : Chez les patients qui présentent un déficit somatotrope acquis dans l'enfance dorigine congénitale, génétique, acquise ou idiopathique. La capacité de sécrétion en hormone de croissance doit être réévaluée chez les patients ayant un déficit acquis dans lenfance une fois leur croissance staturale achevée. Chez les patients présentant une forte probabilité de déficit somatotrope persistant, c'est-à-dire dorigine congénitale ou secondaire à une pathologie hypothalamo-hypophysaire ou un traumatisme hypothalamo-hypophysaire, un dosage dInsulin-like growth factor (IGF-I) < -2 DS, mesuré au moins quatre semaines après larrêt du traitement par hormone de croissance, doit être considéré comme une preuve suffisante dun déficit somatotrope sévère.
Tous les autres patients auront besoin dun dosage dIGF-I et dun test de stimulation à lhormone de croissance.
GENOTONORM MINIQUICK 1 mg, poudre et solvant pour solution injectable
  
Chez l'enfant
Retard de croissance lié à un déficit somatotrope.
Retard de croissance lié à un syndrome de Turner.
Retard de croissance lié à une insuffisance rénale chronique.
Retard de croissance (taille actuelle < -2,5 DS et taille parentale ajustée < -1 DS) chez les enfants nés petits pour l'âge gestationnel avec un poids et/ou une taille de naissance < -2 DS, n'ayant pas rattrapé leur retard de croissance (vitesse de croissance < 0 DS au cours de la dernière année) à l'âge de 4 ans ou plus.
Syndrome de Prader-Willi (SPW), afin d'améliorer la croissance et la composition corporelle. Le diagnostic de SPW doit être confirmé par le test génétique approprié.
Chez l'adulte
Traitement substitutif chez les adultes présentant un déficit somatotrope sévère.
Déficit acquis à lâge adulte : Les patients qui présentent un déficit somatotrope sévère associé à des déficits hormonaux multiples résultant dune pathologie hypothalamique ou hypophysaire connue et ayant au moins un autre déficit hormonal hypophysaire, excepté la prolactine. Un test dynamique approprié sera pratiqué afin de diagnostiquer ou d'exclure un déficit en hormone de croissance.
Déficit acquis dans lenfance : Chez les patients qui présentent un déficit somatotrope acquis dans l'enfance dorigine congénitale, génétique, acquise ou idiopathique. La capacité de sécrétion en hormone de croissance doit être réévaluée chez les patients ayant un déficit acquis dans lenfance une fois leur croissance staturale achevée. Chez les patients présentant une forte probabilité de déficit somatotrope persistant, c'est-à-dire dorigine congénitale ou secondaire à une pathologie hypothalamo-hypophysaire ou un traumatisme hypothalamo-hypophysaire, un dosage dInsulin-like growth factor (IGF-I) < -2 DS, mesuré au moins quatre semaines après larrêt du traitement par hormone de croissance, doit être considéré comme une preuve suffisante dun déficit somatotrope sévère.
Tous les autres patients auront besoin dun dosage dIGF-I et dun test de stimulation à lhormone de croissance.
FRAGMINE 12 500 U.I. anti-Xa/0,5 ml, solution injectable en seringue pré-remplie
  
Cette héparine est une héparine de bas poids moléculaire (HBPM).
Traitement prolongé de la maladie thromboembolique veineuse (MTEV) symptomatique et prévention de ses récidives, chez les patients cancéreux.
FRAGMINE 15 000 U.I. anti-Xa/0,6 ml, solution injectable en seringue pré-remplie
  
Cette héparine est une héparine de bas poids moléculaire (HBPM).
Traitement prolongé de la maladie thromboembolique veineuse (MTEV) symptomatique et prévention de ses récidives, chez les patients cancéreux.
GRANOCYTE 34 Millions UI/ml, poudre et solvant pour solution injectable/perfusion en seringue préremplie
  
GRANOCYTE est indiqué chez les adultes, les adolescents et les enfants de plus de 2 ans dans :
1) La réduction de la durée des neutropénies chez les patients (avec néoplasie non myéloïde) recevant une thérapie myélosuppressive suivie de greffe de moelle osseuse et présentant un risque accru de neutropénies sévères et prolongées.
2) La réduction de la durée des neutropénies sévères et des complications associées chez les patients au cours des chimiothérapies établies, connues pour être associées à une incidence significative de neutropénies fébriles.
3) La mobilisation des cellules souches hématopoïétiques dans le sang périphérique (PBPCs : Peripheral Blood Progenitor Cells), chez les patients et chez les donneurs sains.
CEFTRIAXONE ACTAVIS 1 g/10 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IV, SC)
  
En pratique hospitalière
· Infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftriaxone, y compris les méningites à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
· Maladie de Lyme disséminée lors de :
o la phase précoce avec méningite (stade secondaire),
o la phase tardive avec manifestations systémiques neurologiques et articulaires (stade tertiaire).
· Prophylaxie des infections post-opératoires pour les résections transuréthrales de prostate.
En pratique de ville
Les indications sont limitées :
· à la poursuite de traitements débutés à l'hôpital,
· aux infections respiratoires basses, dans les formes sévères, en particulier chez les sujets à risques (vieillard, alcoolique, immunodéprimé, tabagique et insuffisant respiratoire ...), notamment :
o pour les pneumopathies bactériennes (pneumocoque, présumées à bacilles Gram négatif),
o pour les poussées aiguës de bronchite chronique, généralement en deuxième intention.
· aux infections urinaires sévères et/ou à germes résistants :
o pyélonéphrites aiguës,
o infections urinaires basses associées à un syndrome septique,
o poussées aiguës de prostatites chroniques.
Il est nécessaire que le diagnostic soit porté avec certitude et de s'assurer de l'absence de nécessité d'un traitement chirurgical.
· à l'antibiothérapie d'urgence avant hospitalisation en cas de suspicion clinique de purpura fulminans, c'est-à-dire devant un état fébrile associé à un purpura comportant au moins un élément nécrotique ou ecchymotique, et ce quel que soit l'état hémodynamique du patient.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE G GAM 500 mg/5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IV, SC)
  
En pratique hospitalière
· Infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftriaxone, y compris les méningites à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
· Maladie de Lyme disséminée lors de :
o la phase précoce avec méningite (stade secondaire),
o la phase tardive avec manifestations systémiques neurologiques et articulaires (stade tertiaire).
En pratique de ville
Les indications sont limitées :
· à la poursuite de traitements débutés à l'hôpital,
· aux infections respiratoires basses, dans les formes sévères, en particulier chez les sujets à risques (sujet âgé, alcoolique, immunodéprimé, tabagique et insuffisant respiratoire ...), notamment :
o pour les pneumopathies bactériennes (pneumocoque, présumées à bacilles Gram négatif),
o pour les poussées aiguës de bronchite chronique, généralement en deuxième intention.
· aux infections urinaires sévères et/ou à germes résistants :
o pyélonéphrites aiguës,
o infections urinaires basses associées à un syndrome septique,
o poussées aiguës de prostatites chroniques.
Il est nécessaire que le diagnostic soit porté avec certitude et de s'assurer de l'absence de nécessité d'un traitement chirurgical.
· à l'antibiothérapie d'urgence avant hospitalisation en cas de suspicion clinique de purpura fulminans, c'est-à-dire devant un état fébrile associé à un purpura comportant au moins un élément nécrotique ou ecchymotique, et ce quel que soit l'état hémodynamique du patient.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE ARROW 500 mg/5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IV, SC)
  
CEFTRIAXONE ARROW 500 mg/5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IV) est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez ladulte et lenfant, y compris le nouveau-né à terme (à partir de la naissance) :
·Méningite bactérienne
·Pneumonie communautaire
·Pneumonie nosocomiale
·Otite moyenne aiguë
·Infections intra-abdominales
·Infections urinaires compliquées (pyélonéphrite incluse)
·Infections des os et des articulations
·Infections compliquées de la peau et des tissus mous
·Gonorrhée
·Syphilis
·Endocardite bactérienne
CEFTRIAXONE ARROW 500 mg/5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IV) peut être utilisé :
·Dans le traitement des poussées aiguës de bronchopneumopathie chronique obstructive chez ladulte.
·Dans le traitement de la maladie de Lyme disséminée (phase précoce et phase tardive ) chez ladulte et lenfant, y compris chez le nouveau-né à partir de lâge de 15 jours.
·En prophylaxie préopératoire des infections du site opératoire.
·Pour le traitement des patients neutropéniques fébriles dont lorigine bactérienne est suspectée
·Dans le traitement des patients présentant une bactériémie associée ou suspectée dêtre associée à lune des infections listées ci-dessus.
CEFTRIAXONE ARROW 500 mg/5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IV) doit être co-administré avec d'autres antibactériens en cas de suspicion dinfections impliquant des bactéries résistantes à la ceftriaxone (voir rubrique 4.4).
CEFTRIAXONE SANDOZ 1 g/3,5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM,SC)
  
En pratique hospitalière
· Infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftriaxone, y compris les méningites à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
· Maladie de Lyme disséminée lors de:
o la phase précoce avec méningite (stade secondaire),
o la phase tardive avec manifestations systémiques neurologiques et articulaires (stade tertiaire).
· Prophylaxie des infections post-opératoires pour les résections transuréthrales de prostate.
En pratique de ville
Les indications sont limitées:
· à la poursuite de traitements débutés à l'hôpital,
· aux infections respiratoires basses, dans les formes sévères, en particulier chez les sujets à risques (sujet âgé, alcoolique, immunodéprimé, tabagique et insuffisant respiratoire...), notamment:
o pour les pneumopathies bactériennes (pneumocoque, présumées à bacilles Gram négatif),
o pour les poussées aiguës de bronchite chronique, généralement en deuxième intention.
· aux infections urinaires sévères et/ou à germes résistants:
o pyélonéphrites aiguës,
o infections urinaires basses associées à un syndrome septique,
o poussées aiguës de prostatites chroniques.
Il est nécessaire que le diagnostic soit porté avec certitude et de s'assurer de l'absence de nécessité d'un traitement chirurgical.
· à certaines otites moyennes aiguës de l'enfant et du nourrisson, en cas d'échec ou d'impossibilité d'assurer un traitement adapté par voie orale, c'est-à-dire: a) en cas d'échec d'un traitement conventionnel probabiliste préalable de 72 heures, défini par la persistance, la réapparition ou l'aggravation de la symptomatologie ou encore l'apparition d'une otorrhée; cette situation nécessite une documentation bactériologique par paracentèse ou prélèvement de l'otorrhée. ou b) exceptionnellement, chez le nourrisson de moins de 30 mois, le traitement de l'otite moyenne aiguë par la ceftriaxone est envisageable en première intention en alternative aux traitements oraux, en cas d'impossibilité d'assurer un traitement adapté par voie orale, tout particulièrement en cas d'otite moyenne aiguë suspectée d'être due au pneumocoque dans les régions à forte prévalence de résistance du pneumocoque à la pénicilline.
· à l'antibiothérapie d'urgence avant hospitalisation en cas de suspicion clinique de purpura fulminans, c'est-à-dire devant un état fébrile associé à un purpura comportant au moins un élément nécrotique ou ecchymotique, et ce quel que soit l'état hémodynamique du patient.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE AGUETTANT 1 g, poudre pour solution injectable
  
En pratique hospitalière
· Infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftriaxone, y compris les méningites à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
· Maladie de Lyme disséminée lors de:
o la phase précoce avec méningite (stade secondaire),
o la phase tardive avec manifestations systémiques neurologiques et articulaires (stade tertiaire).
· Prophylaxie des infections post-opératoires pour les résections transuréthrales de prostate.
En pratique de ville
Les indications sont limitées:
· à la poursuite de traitements débutés à l'hôpital,
· aux infections respiratoires basses, dans les formes sévères, en particulier chez les sujets à risques (sujet âgé, alcoolique, immunodéprimé, tabagique et insuffisant respiratoire...), notamment:
o pour les pneumopathies bactériennes (pneumocoque, présumées à bacilles Gram négatif),
o pour les poussées aiguës de bronchite chronique, généralement en deuxième intention.
· aux infections urinaires sévères et/ou à germes résistants:
o pyélonéphrites aiguës,
o infections urinaires basses associées à un syndrome septique,
o poussées aiguës de prostatites chroniques.
Il est nécessaire que le diagnostic soit porté avec certitude et de s'assurer de l'absence de nécessité d'un traitement chirurgical.
· à l'antibiothérapie d'urgence avant hospitalisation en cas de suspicion clinique de purpura fulminans, c'est-à-dire devant un état fébrile associé à un purpura comportant au moins un élément nécrotique ou ecchymotique, et ce quel que soit l'état hémodynamique du patient.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE QUALIMED 1 g/10 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IV)
  
En pratique hospitalière
· Infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftriaxone, y compris les méningites à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
· Maladie de Lyme disséminée lors de:
o la phase précoce avec méningite (stade secondaire),
o la phase tardive avec manifestations systémiques neurologiques et articulaires (stade tertiaire).
· Prophylaxie des infections post-opératoires pour les résections transuréthrales de prostate.
En pratique de ville
Les indications sont limitées:
· à la poursuite de traitements débutés à l'hôpital,
· aux infections respiratoires basses, dans les formes sévères, en particulier chez les sujets à risques (vieillard, alcoolique, immunodéprimé, tabagique et insuffisant respiratoire...), notamment:
o pour les pneumopathies bactériennes (pneumocoque, présumées à bacilles Gram négatif),
o pour les poussées aiguës de bronchite chronique, généralement en deuxième intention.
· aux infections urinaires sévères et/ou à germes résistants:
o pyélonéphrites aiguës,
o infections urinaires basses associées à un syndrome septique,
o poussées aiguës de prostatites chroniques.
Il est nécessaire que le diagnostic soit porté avec certitude et de s'assurer de l'absence de nécessité d'un traitement chirurgical.
· à l'antibiothérapie d'urgence avant hospitalisation en cas de suspicion clinique de purpura fulminans, c'est-à-dire devant un état fébrile associé à un purpura comportant au moins un élément nécrotique ou ecchymotique, et ce quel que soit l'état hémodynamique du patient.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE AGUETTANT 1 g/3,5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM)
  
En pratique hospitalière
· Infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftriaxone, y compris les méningites à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
· Maladie de Lyme disséminée lors de:
o la phase précoce avec méningite (stade secondaire),
o la phase tardive avec manifestations systémiques neurologiques et articulaires (stade tertiaire).
· Prophylaxie des infections post-opératoires pour les résections transuréthrales de prostate.
En pratique de ville
Les indications sont limitées:
· à la poursuite de traitements débutés à l'hôpital,
· aux infections respiratoires basses, dans les formes sévères, en particulier chez les sujets à risques (sujet âgé, alcoolique, immunodéprimé, tabagique et insuffisant respiratoire...), notamment:
o pour les pneumopathies bactériennes (pneumocoque, présumées à bacilles Gram négatif),
o pour les poussées aiguës de bronchite chronique, généralement en deuxième intention.
· aux infections urinaires sévères et/ou à germes résistants:
o pyélonéphrites aiguës,
o infections urinaires basses associées à un syndrome septique,
o poussées aiguës de prostatites chroniques.
Il est nécessaire que le diagnostic soit porté avec certitude et de s'assurer de l'absence de nécessité d'un traitement chirurgical.
· à certaines otites moyennes aiguës de l'enfant et du nourrisson, en cas d'échec ou d'impossibilité d'assurer un traitement adapté par voie orale, c'est-à-dire: a) en cas d'échec d'un traitement conventionnel probabiliste préalable de 72 heures, défini par la persistance, la réapparition ou l'aggravation de la symptomatologie ou encore l'apparition d'une otorrhée; cette situation nécessite une documentation bactériologique par paracentèse ou prélèvement de l'otorrhée. b) exceptionnellement, chez le nourrisson de moins de 30 mois, le traitement de l'otite moyenne aiguë par la ceftriaxone est envisageable en première intention en alternative aux traitements oraux, en cas d'impossibilité d'assurer un traitement adapté par voie orale, tout particulièrement en cas d'otite moyenne aiguë suspectée d'être dûe au pneumocoque dans les régions à forte prévalence de résistance du pneumocoque à la pénicilline.
· à l'antibiothérapie d'urgence avant hospitalisation en cas de suspicion clinique de purpura fulminans, c'est-à-dire devant un état fébrile associé à un purpura comportant au moins un élément nécrotique ou ecchymotique, et ce quel que soit l'état hémodynamique du patient.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE QUALIMED 500 mg/5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IV)
  
En pratique hospitalière
· Infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftriaxone, y compris les méningites à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
· Maladie de Lyme disséminée lors de:
o la phase précoce avec méningite (stade secondaire),
o la phase tardive avec manifestations systémiques neurologiques et articulaires (stade tertiaire).
En pratique de ville
Les indications sont limitées:
· à la poursuite de traitements débutés à l'hôpital,
· aux infections respiratoires basses, dans les formes sévères, en particulier chez les sujets à risques (sujet âgé, alcoolique, immunodéprimé, tabagique et insuffisant respiratoire...), notamment:
o pour les pneumopathies bactériennes (pneumocoque, présumées à bacilles Gram négatif),
o pour les poussées aiguës de bronchite chronique, généralement en deuxième intention.
· aux infections urinaires sévères et/ou à germes résistants:
o pyélonéphrites aiguës,
o infections urinaires basses associées à un syndrome septique,
o poussées aiguës de prostatites chroniques.
Il est nécessaire que le diagnostic soit porté avec certitude et de s'assurer de l'absence de nécessité d'un traitement chirurgical.
· à l'antibiothérapie d'urgence avant hospitalisation en cas de suspicion clinique de purpura fulminans, c'est-à-dire devant un état fébrile associé à un purpura comportant au moins un élément nécrotique ou ecchymotique, et ce quel que soit l'état hémodynamique du patient.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE RATIOPHARM 1 g/3,5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM, SC)
  
CEFTRIAXONE TEVA SANTE est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez ladulte et lenfant, y compris le nouveau-né à terme (à partir de la naissance) :
·Méningite bactérienne
·Pneumonie communautaire
·Pneumonie nosocomiale
·Otite moyenne aiguë
·Infections intra-abdominales
·Infections urinaires compliquées (pyélonéphrite incluse)
·Infections des os et des articulations
·Infections compliquées de la peau et des tissus mous
·Gonorrhée
·Syphilis
·Endocardite bactérienne
CEFTRIAXONE TEVA SANTE peut être utilisé :
·Dans le traitement des poussées aiguës de bronchopneumopathie chronique obstructive chez ladulte.
·Dans le traitement de la maladie de Lyme disséminée (phase précoce et phase tardive ) chez ladulte et lenfant, y compris chez le nouveau-né à partir de lâge de 15 jours.
·En prophylaxie pré-opératoire des infections du site opératoire.
·Pour le traitement des patients neutropéniques fébriles dont lorigine bactérienne est suspectée.
·Dans le traitement des patients présentant une bactériémie associée ou suspectée dêtre associée à lune des infections listées ci-dessus.
CEFTRIAXONE TEVA SANTE doit être co-administré avec d'autres antibactériens en cas de suspicion dinfections impliquant des bactéries résistantes à la ceftriaxone (voir rubrique 4.4).
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE WINTHROP 500 mg, poudre pour solution injectable
  
En pratique hospitalière
· Infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftriaxone, y compris les méningites à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
· Maladie de Lyme disséminée lors de:
o la phase précoce avec méningite (stade secondaire),
o la phase tardive avec manifestations systémiques neurologiques et articulaires (stade tertiaire).
En pratique de ville
Les indications sont limitées:
· à la poursuite de traitements débutés à l'hôpital,
· aux infections respiratoires basses, dans les formes sévères, en particulier chez les sujets à risques (sujet âgé, alcoolique, immunodéprimé, tabagique et insuffisant respiratoire...), notamment:
· pour les pneumopathies bactériennes (pneumocoque, présumées à bacilles Gram négatif)
· pour les poussées aiguës de bronchite chronique, généralement en deuxième intention.
· aux infections urinaires sévères et/ou à germes résistants:
· pyélonéphrites aiguës,
· infections urinaires basses associées à un syndrome septique,
· poussées aiguës de prostatites chroniques.
Il est nécessaire que le diagnostic soit porté avec certitude et de s'assurer de l'absence de nécessité d'un traitement chirurgical.
· à l'antibiothérapie d'urgence avant hospitalisation en cas de suspicion clinique de purpura fulminans, c'est-à-dire devant un état fébrile associé à un purpura comportant au moins un élément nécrotique ou ecchymotique, et ce quel que soit l'état hémodynamique du patient.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
BLEOMYCINE TEVA 15000 UI, poudre pour solution injectable
  
L'administration de bléomycine se fait pratiquement toujours en association avec d'autres cytostatiques et/ou une radiothérapie.
La bléomycine est indiquée dans le traitement de :
· Les carcinomes à cellules squameuses de la tête et du cou, des organes génitaux externes et du col de l'utérus.
· La maladie de Hodgkin.
· Les lymphomes non hodgkiniens de malignité élevée et intermédiaire chez l'adulte.
· Les carcinomes testiculaires (tumeurs séminomateuses et non séminomateuses).
· Le traitement intra-pleural de l'épanchement pleural malin.
BRICANYL 0,5 mg/1 ml, solution injectable en ampoule
  
UTILISATION EN PNEUMOLOGIE
Voie sous-cutanée : Traitement symptomatique de l'asthme aigu de ladulte et de lenfant de plus de 2 ans par voie sous-cutanée.
Voie intraveineuse en perfusion continue : Traitement de l'asthme aigu grave chez ladulte (état de mal asthmatique).
Remarque : l'asthme aigu grave nécessite une hospitalisation en unité de soins intensifs.
Une oxygénothérapie et une corticothérapie par voie systémique doivent être associées au traitement bronchodilatateur.
UTILISATION EN OBSTETRIQUE
Traitement à court terme du travail prématuré sans complication
Pour arrêter un travail prématuré entre 22 et 37 semaines daménorrhée chez les patientes sans contre-indication médicale ou obstétricale à un traitement tocolytique.
CEFTRIAXONE PANPHARMA 1 g, poudre pour solution injectable
  
Céftriaxone est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez ladulte et lenfant, y compris le nouveau-né à terme (à partir de la naissance) :
·Méningite bactérienne
·Pneumonie communautaire
·Pneumonie nosocomiale
·Otite moyenne aiguë
·Infections intra-abdominales
·Infections urinaires compliquées (pyélonéphrite incluse)
·Infections des os et des articulations
·Infections compliquées de la peau et des tissus mous
·Gonorrhée
·Syphilis
·Endocardite bactérienne
Céftriaxone peut être utilisé :
·Dans le traitement des poussées aiguës de bronchopneumopathie chronique obstructive chez ladulte.
·Dans le traitement de la maladie de Lyme disséminée (phase précoce et phase tardive ) chez ladulte et lenfant, y compris chez le nouveau-né à partir de lâge de 15 jours.
·En prophylaxie pré-opératoire des infections du site opératoire.
·Pour le traitement des patients neutropéniques fébriles dont lorigine.bactérienne est suspectée.
·Dans le traitement des patients présentant une bactériémie associée ou suspectée dêtre associée à lune des infections listées ci-dessus.
·Céftriaxone doit être co-administré avec d'autres antibactériens en cas de suspicion dinfections impliquant des bactéries résistantes à la céftriaxone (voir rubrique 4.4).
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE AGUETTANT 2 g, poudre pour solution pour perfusion
  
En pratique hospitalière
· Infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftriaxone, y compris les méningites à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
· Maladie de Lyme disséminée lors de:
o la phase précoce avec méningite (stade secondaire),
o la phase tardive avec manifestations systémiques neurologiques et articulaires (stade tertiaire).
En pratique de ville
Les indications sont limitées:
· à la poursuite de traitements débutés à l'hôpital,
· aux infections respiratoires basses, dans les formes sévères, en particulier chez les sujets à risques (sujet âgé, alcoolique, immunodéprimé, tabagique et insuffisant respiratoire ...), notamment:
o pour les pneumopathies bactériennes (pneumocoque, présumées à bacilles Gram négatif),
o pour les poussées aiguës de bronchite chronique, généralement en deuxième intention.
· aux infections urinaires sévères et/ou à germes résistants:
o pyélonéphrites aiguës,
o infections urinaires basses associées à un syndrome septique,
o poussées aiguës de prostatites chroniques.
Il est nécessaire que le diagnostic soit porté avec certitude et de s'assurer de l'absence de nécessité d'un traitement chirurgical.
· à l'antibiothérapie d'urgence avant hospitalisation en cas de suspicion clinique de purpura fulminans, c'est à dire devant un état fébrile associé à un purpura comportant au moins un élément nécrotique ou ecchymotique, et ce quel que soit l'état hémodynamique du patient.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE TEVA 1 g/3,5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM, SC)
  
En pratique hospitalière
· Infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftriaxone, y compris les méningites à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
· Maladie de Lyme disséminée lors de:
o la phase précoce avec méningite (stade secondaire),
o la phase tardive avec manifestations systémiques neurologiques et articulaires (stade tertiaire).
· Prophylaxie des infections post-opératoires pour les résections transuréthrales de prostate.
En pratique de ville
Les indications sont limitées:
· à la poursuite de traitements débutés à l'hôpital,
· aux infections respiratoires basses, dans les formes sévères, en particulier chez les sujets à risques (sujet âgé, alcoolique, immunodéprimé, tabagique et insuffisant respiratoire...), notamment:
o pour les pneumopathies bactériennes (pneumocoque, présumées à bacilles Gram négatif),
o pour les poussées aiguës de bronchite chronique, généralement en deuxième intention.
· aux infections urinaires sévères et/ou à germes résistants:
o pyélonéphrites aiguës,
o infections urinaires basses associées à un syndrome septique,
o poussées aiguës de prostatites chroniques.
Il est nécessaire que le diagnostic soit porté avec certitude et de s'assurer de l'absence de nécessité d'un traitement chirurgical.
· à certaines otites moyennes aiguës de l'enfant et du nourrisson, en cas d'échec ou d'impossibilité d'assurer un traitement adapté par voie orale, c'est-à-dire:
a) en cas d'échec d'un traitement conventionnel probabiliste préalable de 72 heures, défini par la persistance, la réapparition ou l'aggravation de la symptomatologie ou encore l'apparition d'une otorrhée; cette situation nécessite une documentation bactériologique par paracentèse ou prélèvement de l'otorrhée. ou b) exceptionnellement, chez le nourrisson de moins de 30 mois, le traitement de l'otite moyenne aiguë par la ceftriaxone est envisageable en première intention en alternative aux traitements oraux, en cas d'impossibilité d'assurer un traitement adapté par voie orale, tout particulièrement en cas d'otite moyenne aiguë suspectée d'être due au pneumocoque dans les régions à forte prévalence de résistance du pneumocoque à la pénicilline.
· à l'antibiothérapie d'urgence avant hospitalisation en cas de suspicion clinique de purpura fulminans, c'est-à-dire devant un état fébrile associé à un purpura comportant au moins un élément nécrotique ou ecchymotique, et ce quel que soit l'état hémodynamique du patient.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE EVOLUGEN 1 g/3,5 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM, SC)
  
CEFTRIAXONE EVOLUGEN est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez ladulte et lenfant, y compris le nouveau-né à terme (à partir de la naissance) :
·Méningite bactérienne
·Pneumonie communautaire
·Pneumonie nosocomiale
·Otite moyenne aiguë
·Infections intra-abdominales
·Infections urinaires compliquées (pyélonéphrite incluse)
·Infections des os et des articulations
·Infections compliquées de la peau et des tissus mous
·Gonorrhée
·Syphilis
·Endocardite bactérienne
CEFTRIAXONE EVOLUGEN peut être utilisé :
·Dans le traitement des poussées aiguës de bronchopneumopathie chronique obstructive chez ladulte.
·Dans le traitement de la maladie de Lyme disséminée (phase précoce et phase tardive ) chez ladulte et lenfant, y compris chez le nouveau-né à partir de lâge de 15 jours.
·En prophylaxie pré-opératoire des infections du site opératoire.
·Pour le traitement des patients neutropéniques fébriles dont lorigine bactérienne est suspectée.
·Dans le traitement des patients présentant une bactériémie associée ou suspectée dêtre associée à lune des infections listées ci-dessus.
CEFTRIAXONE EVOLUGEN doit être co-administré avec d'autres antibactériens en cas de suspicion dinfections impliquant des bactéries résistantes à la ceftriaxone (voir rubrique 4.4).
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CALSYN 50 UI/0,5 ml, solution injectable
  
·Prévention de la perte osseuse aiguë liée à une immobilisation soudaine, notamment chez les patients avec des fractures ostéoporotiques récentes.
·Traitement de la maladie de Paget, uniquement chez des patients pour lesquels les traitements alternatifs ont été inefficaces ou ne peuvent être utilisés, par exemple des patients ayant une insuffisance rénale sévère.
·Traitement de lhypercalcémie d'origine maligne.
CALCIPARINE SOUS CUTANEE 12 500 UI/0,5 ml, solution injectable
  
Cette héparine est une héparine classique, dite non fractionnée. Ses indications sont les suivantes :
·Traitement :
oDes thromboses veineuses profondes constituées et de l'embolie pulmonaire, à la phase aiguë,
oDe l'infarctus du myocarde avec ou sans onde Q et de l'angor instable, à la phase aiguë,
oDes embolies artérielles extracérébrales.
·Prévention des accidents thromboemboliques veineux :
oEn milieu chirurgical,
oChez les patients alités, présentant une affection médicale aiguë (notamment en post-infarctus, en cas d'insuffisance cardiaque, après un accident vasculaire cérébral ischémique avec paralysie des membres inférieurs). L'utilisation est dans ce cas réservée à l'insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine de l'ordre de moins de 30 ml/min selon l'estimation de la formule de Cockroft) comme alternative possible à la prescription d'une héparine de bas poids moléculaire.
CALSYN 100 UI/1 ml, solution injectable
  
·Prévention de la perte osseuse aiguë liée à une immobilisation soudaine, notamment chez les patients avec des fractures ostéoporotiques récentes.
·Traitement de la maladie de Paget, uniquement chez des patients pour lesquels les traitements alternatifs ont été inefficaces ou ne peuvent être utilisés, par exemple des patients ayant une insuffisance rénale sévère.
·Traitement de lhypercalcémie d'origine maligne.
CALCITONINE PHARMY II 100 U.I./1 ml, solution injectable
  
La calcitonine est indiquée dans :
·La prévention de la perte osseuse aiguë liée à une immobilisation soudaine, notamment chez les patients avec des fractures ostéoporotiques récentes.
·Le traitement de la Maladie de Paget, uniquement chez des patients pour lesquels les traitements alternatifs ont été inefficaces ou ne peuvent être utilisés, par exemple patients ayant une insuffisance rénale sévère.
·Le traitement de lhypercalcémie d'origine maligne.
CADENS 100 U.I./1 ml, solution injectable
  
La calcitonine est indiquée dans:
·Prévention de la perte osseuse aiguë liée à une immobilisation soudaine, notamment chez les patients avec des fractures ostéoporotiques récentes.
·Maladie de Paget.
·Hypercalcémie d'origine maligne.
CEFTRIAXONE MYLAN 1 g, poudre pour solution injectable
  
Ce médicament est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez ladulte et lenfant, y compris le nouveau-né à terme (à partir de la naissance) :
·Méningite bactérienne
·Pneumonie communautaire
·Pneumonie nosocomiale
·Otite moyenne aiguë
·Infections intra-abdominales
·Infections urinaires compliquées (pyélonéphrite incluse)
·Infections des os et des articulations
·Infections compliquées de la peau et des tissus mous
·Gonorrhée
·Syphilis
·Endocardite bactérienne
Ce médicament peut être utilisé :
·Dans le traitement des poussées aiguës de bronchopneumopathie chronique obstructive chez ladulte.
·Dans le traitement de la maladie de Lyme disséminée (phase précoce et phase tardive ) chez ladulte et lenfant, y compris chez le nouveau-né à partir de lâge de 15 jours.
·En prophylaxie pré-opératoire des infections du site opératoire.
·Pour le traitement des patients neutropéniques fébriles dont lorigine bactérienne est suspectée
·Dans le traitement des patients présentant une bactériémie associée ou suspectée dêtre associée à lune des infections listées ci-dessus.
Ce médicament doit être co-administré avec d'autres antibactériens en cas de suspicion dinfections impliquant des bactéries résistantes à la ceftriaxone (voir rubrique 4.4).
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE QUALIMED 500 mg/2 ml, poudre et solvant pour solution injectable (IM)
  
En pratique hospitalière
· Infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftriaxone, y compris les méningites à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
· Maladie de Lyme disséminée lors de:
o la phase précoce avec méningite (stade secondaire),
o la phase tardive avec manifestations systémiques neurologiques et articulaires (stade tertiaire).
En pratique de ville
Les indications sont limitées:
· A la poursuite de traitements débutés à l'hôpital,
· aux infections respiratoires basses, dans les formes sévères, en particulier chez les sujets à risques (sujet âgé, alcoolique, immunodéprimé, tabagique et insuffisant respiratoire...), notamment:
o pour les pneumopathies bactériennes (pneumocoque, présumées à bacilles Gram négatif),
o pour les poussées aiguës de bronchite chronique, généralement en deuxième intention.
· Aux infections urinaires sévères et/ou à germes résistants:
o pyélonéphrites aiguës,
o infections urinaires basses associées à un syndrome septique,
o poussées aiguës de prostatites chroniques.
Il est nécessaire que le diagnostic soit porté avec certitude et de s'assurer de l'absence de nécessité d'un traitement chirurgical.
· A certaines otites moyennes aiguës de l'enfant et du nourrisson, en cas d'échec ou d'impossibilité d'assurer un traitement adapté par voie orale, c'est-à-dire: a) En cas d'échec d'un traitement conventionnel probabiliste préalable de 72 heures, défini par la persistance, la réapparition ou l'aggravation de la symptomatologie ou encore l'apparition d'une otorrhée; cette situation nécessite une documentation bactériologique par paracentèse ou prélèvement de l'otorrhée. Ou b) Exceptionnellement, chez le nourrisson de moins de 30 mois, le traitement de l'otite moyenne aiguë par la ceftriaxone est envisageable en première intention en alternative aux traitements oraux, en cas d'impossibilité d'assurer un traitement adapté par voie orale, tout particulièrement en cas d'otite moyenne aiguë suspectée d'être due au pneumocoque dans les régions à forte prévalence de résistance du pneumocoque à la pénicilline.
· A l'antibiothérapie d'urgence avant hospitalisation en cas de suspicion clinique de purpura fulminans, c'est-à-dire devant un état fébrile associé à un purpura comportant au moins un élément nécrotique ou ecchymotique, et ce quel que soit l'état hémodynamique du patient.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CEFTRIAXONE KABI 1 g, poudre pour solution injectable (IV)
  
En pratique hospitalière
·Infections sévères dues aux germes sensibles à la ceftriaxone, y compris les méningites à l'exclusion de celles à Listeria monocytogenes.
·Maladie de Lyme disséminée lors de:
ola phase précoce avec méningite (stade secondaire),
ola phase tardive avec manifestations systémiques neurologiques et articulaires (stade tertiaire).
·Prophylaxie des infections post-opératoires pour les résections transuréthrales de prostate.
En pratique de ville
Les indications sont limitées:
·à la poursuite de traitements débutés à l'hôpital,
·aux infections respiratoires basses, dans les formes sévères, en particulier chez les sujets à risques (vieillard, alcoolique, immunodéprimé, tabagique et insuffisant respiratoire...), notamment:
opour les pneumopathies bactériennes (pneumocoque, présumées à bacilles Gram négatif),
opour les poussées aiguës de bronchite chronique, généralement en deuxième intention.
·aux infections urinaires sévères et/ou à germes résistants:
opyélonéphrites aiguës,
oinfections urinaires basses associées à un syndrome septique,
opoussées aiguës de prostatites chroniques.
Il est nécessaire que le diagnostic soit porté avec certitude et de s'assurer de l'absence de nécessité d'un traitement chirurgical.
·à l'antibiothérapie d'urgence avant hospitalisation en cas de suspicion clinique de purpura fulminans, c'est-à-dire devant un état fébrile associé à un purpura comportant au moins un élément nécrotique ou ecchymotique, et ce quel que soit l'état hémodynamique du patient.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
METHOTREXATE TEVA 2,5 POUR CENT (500 mg/20 ml), solution injectable
  
·Choriocarcinomes placentaires.
·Adénocarcinomes mammaire et ovarien: traitement adjuvant ou après rechute.
·Carcinomes des voies aérodigestives supérieures.
·Carcinomes vésicaux.
·Carcinomes bronchiques à petites cellules.
·Leucémies aiguës lymphoblastiques: traitement d'entretien.
A haute dose essentiellement
·Leucémies aiguës lymphoblastiques de l'enfant (traitement de consolidation et prophylaxie de l'atteinte du système nerveux central).
·Lymphomes malins non hodgkiniens.
·Ostéosarcomes.
MINIRIN 4 microgrammes/ml, solution injectable
  
·Traitement du diabète insipide d'origine centrale pitresso-sensible.
·Etude du pouvoir de concentration du rein.
·Traitement correcteur et préventif des accidents hémorragiques observés dans les affections suivantes :
ohémophilie A modérée et atténuée (taux de facteur VIII supérieur à 5 %) ;
omaladie de Willebrand en dehors des formes sévères ou de type IIB ;
oallongement inexpliqué du temps de saignement en particulier au cours de l'insuffisance rénale chronique ;
ocomplications des traitements anti-agrégants plaquettaires.
METHOTREXATE BELLON 25 mg, solution injectable
  
Oncologie
· Choriocarcinomes placentaires,
· Adénocarcinomes mammaire et ovarien: traitement adjuvant ou après rechute,
· Carcinomes des voies aérodigestives supérieures,
· Carcinomes vésicaux,
· Carcinomes bronchiques à petites cellules,
· Prévention et traitement des localisations méningées tumorales,
· Leucémies aiguës lymphoblastiques: traitement d'entretien.
A haute dose essentiellement:
· Leucémies aiguës lymphoblastiques de l'enfant (traitement de consolidation et prophylaxie de l'atteinte du système nerveux central),
· Lymphomes malins non hodgkiniens,
· Ostéosarcomes.
Rhumatologie
· Formes sévères, actives de polyarthrite rhumatoïde de l'adulte,
· Formes polyarticulaires de l'arthropathie idiopathique juvénile sévère et active, lorsque la réponse au traitement par AINS est jugée insatisfaisante.
Dermatologie
· Psoriasis vulgaire sévère et généralisé particulièrement le psoriasis en plaques et le rhumatisme psoriasique de l'adulte, ne répondant pas aux traitements conventionnels.
METOJECT 10 mg/ml, solution injectable en seringue pré-remplie
  
METOJECT est indiqué dans le traitement:
· de la polyarthrite rhumatoïde active et sévère de l'adulte,
· des formes polyarticulaires actives et sévères de l'arthrite idiopathique juvénile en cas de réponse inadéquate aux anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS),
· du psoriasis vulgaire sévère et généralisé de l'adulte (particulièrement en plaques), en cas de non réponse aux traitements conventionnels et du rhumatisme psoriasique de l'adulte en cas de non réponse aux traitements conventionnels.
METHOTREXATE BELLON 50 mg/2 ml, solution injectable
  
Choriocarcinomes placentaires.
Adénocarcinomes mammaire et ovarien: traitement adjuvant ou après rechute.
Carcinomes des voies aérodigestives supérieures.
Carcinomes vésicaux.
Carcinomes bronchiques à petites cellules.
Prévention et traitement des localisations méningées tumorales.
Leucémies aiguës lymphoblastiques: traitement d'entretien.
A haute dose essentiellement:
Leucémies aiguës lymphoblastiques de l'enfant (traitement de consolidation et prophylaxie de l'atteinte du système nerveux central).
Lymphomes malins non hodgkiniens.
Ostéosarcomes.
MEPIVACAINE B. BRAUN 10 mg/ml, solution injectable
  
Anesthésie loco-régionale:
·anesthésie par infiltration
·anesthésie de la conduction nerveuse:
oblocs périphériques, plexiques, sympathiques, paravertébraux,
oanesthésie péridurale : lombaire ou thoracique, anesthésie caudale.
En raison de leur faible concentration, les solutions de chlorhydrate de mépivacaïne à 10 mg/ml (1 pour cent) ne sont pas indiquées pour la chirurgie dentaire.
MENOPUR 75 UI, poudre et solvant pour solution injectable
  
Menopur est indiqué dans le traitement de linfertilité dans les situations cliniques suivantes :
Chez la femme:
·Anovulation, y compris le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), chez les femmes qui n'ont pas répondu au traitement par le citrate de clomifène.
·Stimulation du développement folliculaire chez les femmes présentant un hypogonadisme hypogonadotrope ;
·Stimulation ovarienne contrôlée pour induire le développement de follicules multiples dans le cadre des programmes dAssistance Médicale à la Procréation (AMP) ;
Chez l'homme:
En association avec l'hCG, traitement de la stérilité par déficience de la spermatogenèse, en particulier en cas d'hypogonadisme hypogonadotrope.
METHOTREXATE MYLAN 25 mg/ml, solution injecable
  
·Choriocarcinomes placentaires.
·Adénocarcinomes mammaires et ovariens: traitement adjuvant ou après rechute.
·Carcinomes des voies aérodigestives supérieures.
·Carcinomes vésicaux.
·Carcinomes de bronches à petites cellules.
·Leucémies aiguës lymphoblastiques: traitement d'entretien.
A haute dose essentiellement
·Leucémies aiguës lymphoblastiques de l'enfant (traitement de consolidation et prophylaxie de l'atteinte du système nerveux central).
·Lymphomes malins non hodgkiniens.
·Ostéosarcomes.
MORPHINE (CHLORHYDRATE) RENAUDIN 1 mg/ml, solution injectable
  
Douleurs intenses et/ou rebelles aux antalgiques de niveau plus faible.
METHOTREXATE TEVA 10 POUR CENT (5 g/50 ml), solution injectable
  
·Choriocarcinomes placentaires.
·Adénocarcinomes mammaire et ovarien : traitement adjuvant ou après rechute.
·Carcinomes des voies aérodigestives supérieures.
·Carcinomes vésicaux.
·Carcinomes bronchiques à petites cellules.
·Leucémies aiguës lymphoblastiques : traitement d'entretien.
A haute dose essentiellement :
·Leucémies aiguës lymphoblastiques de l'enfant (traitement de consolidation et prophylaxie de l'atteinte du système nerveux central).
·Lymphomes malins non hodgkiniens.
·Ostéosarcomes.
METHOTREXATE BIODIM 5mg/2mL, solution injectable
  
Oncologie
·Choriocarcinome placentaire.
·Adénocarcinomes mammaires et ovariens: traitement adjuvant ou après rechute.
·Carcinomes de bronches à petites cellules.
·Carcinomes de voies aérodigestives supérieures.
·Carcinomes vésicaux.
·Prévention et traitement des localisations méningées tumorales.
·Leucémies aiguës lymphoblastiques : traitement d'entretien.
A haute dose essentiellement :
·Leucémies aiguës lymphoblastiques de l'enfant (traitement de consolidation et prophylaxie de l'atteinte du système nerveux central).
·Lymphomes malins non hodgkiniens.
·Ostéosarcomes.
RHUMATOLOGIE
·Formes sévères, actives de polyarthrite rhumatoïde de l'adulte,
·Formes polyarticulaires sévères et actives de l'arthrite idiopathique juvénile, lorsque la réponse au traitement par AINS est jugée insatisfaisante.
·Rhumatisme psoriasique de l'adulte en cas de non réponse aux traitements conventionnels.
DermaTOLOGIE
·Traitement du psoriasis vulgaire sévère et généralisé de l'adulte (particulièrement en plaques), en cas de non réponse aux traitements conventionnels.
MORPHINE (CHLORHYDRATE) RENAUDIN 40 mg/ml, solution injectable
  
Douleurs intenses et/ou rebelles aux antalgiques de niveau plus faible, devant être traitées par une administration continue de morphine à l'aide de dispositifs médicaux programmables.
MORPHINE (SULFATE) RENAUDIN 15 mg/ml, solution injectable
  
Douleurs intenses et/ou rebelles aux antalgiques de niveau plus faible.
MORPHINE (CHLORHYDRATE) COOPER 10 mg/ml, solution injectable
  
Douleurs intenses et/ou rebelles aux antalgiques de niveau plus faible.
METHOTREXATE TEVA 10 POUR CENT (1 g/10 ml), solution injectable
  
·Choriocarcinomes placentaires.
·Adénocarcinomes mammaire et ovarien: traitement adjuvant ou après rechute.
·Carcinomes des voies aérodigestives supérieures.
·Carcinomes vésicaux.
·Carcinomes bronchiques à petites cellules.
·Leucémies aiguës lymphoblastiques: traitement d'entretien.
A haute dose essentiellement :
·Leucémies aiguës lymphoblastiques de l'enfant (traitement de consolidation et prophylaxie de l'atteinte du système nerveux central).
·Lymphomes malins non hodgkiniens.
·Ostéosarcomes.
METOJECT 15 mg/0,3 ml, solution injectable en seringue préremplie
  
METOJECT est indiqué dans le traitement :
·de la polyarthrite rhumatoïde active et sévère chez ladulte,
·des formes polyarticulaires de larthrite juvénile idiopathique active sévère, en cas de réponse inadéquate aux anti‑inflammatoires non stéroïdiens (AINS),
·des formes sévères et invalidantes de psoriasis récalcitrant, en cas de réponse inadéquate à dautres types de traitements tels que la photothérapie, la puvathérapie ou les rétinoïdes, et des formes sévères du rhumatisme psoriasique chez ladulte.
1  2  3  4