Médicaments - Conduite, TEVA SANTE avec Medisite

Que contiennent vos médicaments ? Comment se soigner avec ? Quelles sont les contre-indications ? Pour tout savoir de vos médicaments (princeps et génériques), consulter notre dictionnaire.

Les principes actifs

  • Paracétamol
  • Ibuprofène
  • Codéine
  • Tramadol
  • Amoxicilline
  • Colécalciférol
  • Acide Acétylsalicylique
  • Lévothyroxine sodique
  • Phloroglucinol
  • Metformine
Afficher la recherche avancée

Filtrer par posologie :

Par NomPar FormePar LaboratoirePar Substance

104 Résultat(s)

PREDNISOLONE TEVA 5 mg, comprimé effervescent
  
AFFECTIONS OU MALADIES:
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
oPoussées évolutives de maladies systémiques, notamment: lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
·DERMATOLOGIQUES
odermatoses bulleuses auto-immunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse,
oformes graves des angiomes du nourrisson,
ocertaines formes de lichen plan,
ocertaines urticaires aiguës,
oformes graves de dermatoses neutrophiliques.
·DIGESTIVES
opoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn,
ohépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose),
ohépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
·ENDOCRINIENNES
othyroïdite subaiguë de De Quervain sévère,
ocertaines hypercalcémies.
·HEMATOLOGIQUES
opurpuras thrombopéniques immunologiques sévères,
oanémies hémolytiques auto-immunes,
oen association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes,
oérythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
·INFECTIEUSES
opéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital,
opneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
·NEOPLASIQUES
otraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques,
opoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
·NEPHROLOGIQUES
osyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes,
osyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives,
ostade III et IV de la néphropathie lupique,
osarcoïdose granulomateuse intrarénale,
ovascularites avec atteinte rénale,
oglomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
·NEUROLOGIQUES
omyasthénie,
odème cérébral de cause tumorale,
opolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire,
ospasme infantile (syndrome de West)/syndrome de Lennox-Gastaut,
osclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
·OPHTALMOLOGIQUES
ouvéite antérieure et postérieure sévère,
oexophtalmies démateuses,
ocertaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
·ORL
ocertaines otites séreuses,
opolypose nasosinusienne,
ocertaines sinusites aiguës ou chroniques,
orhinites allergiques saisonnières en cure courte,
olaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
·RESPIRATOIRES
oasthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses,
oexacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave,
obronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif,
osarcoïdose évolutive,
ofibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
·RHUMATOLOGIQUES
opolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites,
opseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton,
orhumatisme articulaire aigu,
onévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oprophylaxie ou traitement du rejet de greffe,
oprophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
PROPRANOLOL RATIOPHARM L P 160 mg, gélule à libération prolongée
  
·Hypertension artérielle
·Prophylaxie des crises d'angor d'effort
·Traitement au long cours après infarctus du myocarde
·Traitement de certains troubles du rythme : supraventriculaires (tachycardies, flutters et fibrillations auriculaires, tachycardies jonctionnelles) ou ventriculaires (extrasystolie ventriculaire, tachycardies ventriculaires)
·Manifestations cardio-vasculaires des hyperthyroïdies et intolérance aux traitements substitutifs des hypothyroïdies.
·Signes fonctionnels de la cardiomyopathie obstructive.
·Traitement de fond de la migraine
·Prévention des hémorragies digestives par rupture de varices sophagiennes (prévention primaire) et de leur récidive (prévention secondaire) chez les patients atteints de cirrhose : la prévention d'une première rupture de varices sophagiennes est limitée aux patients ayant une hypertension portale, chez lesquels l'examen endoscopique révèle des varices sophagiennes de tailles intermédiaires ou volumineuses (stade II ou III).
PREDNISOLONE TEVA 20 mg, comprimé orodispersible
  
AFFECTIONS OU MALADIES:
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
opoussées évolutives de maladies systémiques, notamment: lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
·DERMATOLOGIQUES
odermatoses bulleuses auto-immunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse,
oformes graves des angiomes du nourrisson,
ocertaines formes de lichen plan
ocertaines urticaires aiguës,
oformes graves de dermatoses neutrophiliques.
·DIGESTIVES
opoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn,
ohépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose),
ohépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
·ENDOCRINIENNES
othyroïdite subaiguë de De Quervain sévère,
ocertaines hypercalcémies.
·HEMATOLOGIQUES
opurpuras thrombopéniques immunologiques sévères,
oanémies hémolytiques auto-immunes,
oen association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes,
oérythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
·INFECTIEUSES
opéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital,
opneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
·NEOPLASIQUES
otraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques,
opoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
·NEPHROLOGIQUES
osyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes,
osyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives,
ostade III et IV de la néphropathie lupique,
osarcoïdose granulomateuse intrarénale,
ovascularites avec atteinte rénale,
oglomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
·NEUROLOGIQUES
omyasthénie,
odème cérébral de cause tumorale,
opolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire,
ospasme infantile (syndrome de West)/syndrome de Lennox-Gastaut,
osclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
·OPHTALMOLOGIQUES
ouvéite antérieure et postérieure sévère,
oexophtalmies démateuses,
ocertaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
·ORL
ocertaines otites séreuses,
opolypose nasosinusienne,
ocertaines sinusites aiguës ou chroniques,
orhinites allergiques saisonnières en cure courte
olaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
·RESPIRATOIRES
oasthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses,
oexacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave,
obronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif,
osarcoïdose évolutive,
ofibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
·RHUMATOLOGIQUES
opolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites,
opseudopolyarthrite rhizomélique et maladie de Horton,
orhumatisme articulaire aigu,
onévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oprophylaxie ou traitement du rejet de greffe,
oprophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
PROPRANOLOL RATIOPHARM 40 mg, comprimé sécable
  
·Hypertension artérielle ;
·Prophylaxie des crises d'angor d'effort ;
·Traitement au long cours après infarctus du myocarde ;
·Traitement de certains troubles du rythme : supraventriculaires (tachycardies, flutters et fibrillations auriculaires, tachycardies jonctionnelles) ou ventriculaires (extrasystoles ventriculaires, tachycardies ventriculaires) ;
·Manifestations cardio-vasculaires des hyperthyroïdies et intolérance aux traitements substitutifs des hypothyroïdies ;
·Signes fonctionnels de la cardiomyopathie obstructive ;
·Traitement de fond de la migraine et des algies de la face ;
·Tremblements, en particulier essentiels ;
·Manifestations fonctionnelles cardiaques à type de tachycardie et de palpitations au cours des situations émotionnelles transitoires ;
·Prévention des hémorragies digestives par rupture des varices sophagiennes (prévention primaire) et de leur récidive (prévention secondaire) chez les patients atteints de cirrhose : la prévention d'une première rupture de varice sophagienne est limitée aux patients ayant une hypertension portale, chez lesquels l'examen endoscopique révèle des varices sophagiennes de tailles intermédiaires ou volumineuses (stade II ou III).
QVARSPRAY 100 microgrammes/dose, solution pour inhalation en flacon pressurisé
  
Traitement continu anti-inflammatoire de l'asthme persistant*.
*L'asthme persistant se définit par l'existence de symptômes diurnes plurihebdomadaires et/ou de symptômes nocturnes plus de 2 fois par mois.
PROPRANOLOL RATIOPHARM L P 80 mg, gélule à libération prolongée
  
·Hypertension artérielle.
·Prophylaxie des crises d'angor d'effort.
·Traitement au long cours après infarctus du myocarde.
·Réduction ou prévention des troubles du rythme sympathico-dépendants : tachycardies sinusales ou jonctionnelles, tachycardies des fibrillations et flutters auriculaires, certaines tachycardies d'origine ventriculaire.
·Manifestations cardio-vasculaires des hyperthyroïdies et intolérance aux traitements substitutifs des hypothyroïdies.
·Signes fonctionnels de la cardiomyopathie obstructive.
QVAR AUTOHALER 100 microgrammes/dose, solution pour inhalation en flacon pressurisé
  
Traitement continu anti-inflammatoire de l'asthme persistant*.
*L'asthme persistant se définit par l'existence de symptômes diurnes plurihebdomadaires et/ou de symptômes nocturnes plus de 2 fois par mois.
Remarque : cette spécialité est particulièrement adaptée aux sujets chez qui il a été mis en évidence une mauvaise synchronisation main/poumon nécessaire pour une utilisation correcte des aérosols-doseurs classiques sans chambre d'inhalation.
OROCAL 500 mg, comprimé
  
·Carences calciques en période de croissance, de grossesse, d'allaitement.
·Traitement d'appoint des ostéoporoses (séniles, post-ménopausiques, sous corticothérapie, d'immobilisation lors de la reprise de la mobilité (voir rubrique 4.3)).
PARACETAMOL TEVA 500 mg, gélule
  
Traitement symptomatique des douleurs d'intensité légère à modérée et/ou des états fébriles.
PARALYOC 500 mg, lyophilisat oral
  
Traitement symptomatique des douleurs dintensité légère à modérée et/ou des états fébriles.
PARALYOC 250 mg, lyophilisat oral
  
Traitement symptomatique des douleurs dintensité légère à modérée et/ou des états fébriles.
PARACETAMOL TEVA CONSEIL 500 mg, comprimé
  
Traitement symptomatique des douleurs d'intensité légère à modérée et/ou des états fébriles.
OROMAG, comprimé à sucer
  
Carences magnésiennes avérées, isolées ou associées.
PARACETAMOL TEVA 1 g, comprimé
  
Traitement symptomatique des douleurs dintensité légère à modérée et/ou des états fébriles.
PARACETAMOL TEVA 500 mg, comprimé
  
Traitement symptomatique des douleurs dintensité légère à modérée et/ou des états fébriles.
PIPERACILLINE/TAZOBACTAM TEVA SANTE 4 g/500 mg, poudre pour solution pour perfusion
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques du produit.
Elles sont limitées aux infections dues aux germes reconnus sensibles, notamment dans leurs manifestations:
·respiratoires basses,
·urinaires à l'exclusion des prostatites,
·intra-abdominales et biliaires,
·cutanées,
·épisodes fébriles chez les patients neutropéniques.
Il n'existe pas de documentation d'efficacité de pipéracilline/tazobactam pour certaines infections, telles que les prostatites, méningites ou ostéo-arthrites posant des problèmes spécifiques de diffusion de l'antibiotique et de l'inhibiteur.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
PIPERACILLINE/TAZOBACTAM TEVA SANTE 2 g/250 mg, poudre pour solution pour perfusion
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques du produit.
Elles sont limitées aux infections dues aux germes reconnus sensibles, notamment dans leurs manifestations:
·respiratoires basses,
·urinaires à l'exclusion des prostatites,
·intra-abdominales et biliaires,
·cutanées,
·épisodes fébriles chez les patients neutropéniques.
Il n'existe pas de documentation d'efficacité de pipéracilline/tazobactam pour certaines infections, telles que les prostatites, méningites ou ostéo-arthrites posant des problèmes spécifiques de diffusion de l'antibiotique et de l'inhibiteur.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
NAFTIDROFURYL TEVA 200 mg, comprimé pelliculé
  
Traitement symptomatique de la claudication intermittente des artériopathies chroniques oblitérantes des membres inférieurs (au stade 2).
MOLSIDOMINE TEVA 4 mg, comprimé sécable
  
Angor sévère, rebelle aux posologies usuelles de la molsidomine
METHOTREXATE TEVA 2,5 POUR CENT (50 mg/2 ml), solution injectable
  
·Choriocarcinomes placentaires.
·Adénocarcinomes mammaire et ovarien : traitement adjuvant ou après rechute.
·Carcinomes des voies aérodigestives supérieures.
·Carcinomes vésicaux.
·Carcinomes bronchiques à petites cellules.
·Prévention et traitement des localisations méningées tumorales.
·Leucémies aiguës lymphoblastiques : traitement d'entretien.
A haute dose essentiellement
·Leucémies aiguës lymphoblastiques de l'enfant (traitement de consolidation et prophylaxie de l'atteinte du système nerveux central).
·Lymphomes malins non hodgkiniens.
·Ostéosarcomes.
MOLSIDOMINE TEVA 2 mg, comprimé sécable
  
Traitement préventif de la crise angineuse sous toutes ses formes.
METHOTREXATE TEVA 10 POUR CENT (5 g/50 ml), solution injectable
  
·Choriocarcinomes placentaires.
·Adénocarcinomes mammaire et ovarien : traitement adjuvant ou après rechute.
·Carcinomes des voies aérodigestives supérieures.
·Carcinomes vésicaux.
·Carcinomes bronchiques à petites cellules.
·Leucémies aiguës lymphoblastiques : traitement d'entretien.
A haute dose essentiellement :
·Leucémies aiguës lymphoblastiques de l'enfant (traitement de consolidation et prophylaxie de l'atteinte du système nerveux central).
·Lymphomes malins non hodgkiniens.
·Ostéosarcomes.
MINOXIDIL TEVA CONSEIL 5 %, solution pour application cutanée
  
Ce médicament est indiqué en cas de chute de cheveux modérée (alopécie androgénétique) chez le sujet de sexe masculin.
METHOTREXATE TEVA 10 POUR CENT (1 g/10 ml), solution injectable
  
·Choriocarcinomes placentaires.
·Adénocarcinomes mammaire et ovarien: traitement adjuvant ou après rechute.
·Carcinomes des voies aérodigestives supérieures.
·Carcinomes vésicaux.
·Carcinomes bronchiques à petites cellules.
·Leucémies aiguës lymphoblastiques: traitement d'entretien.
A haute dose essentiellement :
·Leucémies aiguës lymphoblastiques de l'enfant (traitement de consolidation et prophylaxie de l'atteinte du système nerveux central).
·Lymphomes malins non hodgkiniens.
·Ostéosarcomes.
PREDNISOLONE TEVA 20 mg, comprimé effervescent sécable
  
AFFECTIONS OU MALADIES
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
opoussées évolutives de maladies systémiques, notamment: lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
·DERMATOLOGIQUES
odermatoses bulleuses auto-immunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse,
oformes graves des angiomes du nourrisson,
ocertaines formes de lichen plan,
ocertaines urticaires aiguës,
oformes graves de dermatoses neutrophiliques.
·DIGESTIVES
opoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn,
ohépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose),
ohépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
·ENDOCRINIENNES
othyroïdite subaiguë de De Quervain sévère,
ocertaines hypercalcémies.
·HEMATOLOGIQUES
opurpuras thrombopéniques immunologiques sévères,
oanémies hémolytiques auto-immunes,
oen association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes,
oérythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
·INFECTIEUSES
opéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital,
opneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
·NEOPLASIQUES
otraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques,
opoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
·NEPHROLOGIQUES
osyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes
osyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives
ostade III et IV de la néphropathie lupique
osarcoïdose granulomateuse intrarénale
ovascularites avec atteinte rénale
oglomérulonéphrites extra-capillaires primitives
·NEUROLOGIQUES
omyasthénie,
odème cérébral de cause tumorale,
opolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire,
ospasme infantile (syndrome de West)/syndrome de Lennox-Gastaut,
osclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
·OPHTALMOLOGIQUES
ouvéite antérieure et postérieure sévère,
oexophtalmies démateuses,
ocertaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
·ORL
ocertaines otites séreuses,
opolypose nasosinusienne,
ocertaines sinusites aiguës ou chroniques,
orhinites allergiques saisonnières en cure courte,
olaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
·RESPIRATOIRES
oasthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses,
oexacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave,
obronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif,
osarcoïdose évolutive,
ofibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
·RHUMATOLOGIQUES
opolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites,
opseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton,
orhumatisme articulaire aigu,
onévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oprophylaxie ou traitement du rejet de greffe,
oprophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
RANITIDINE TEVA 150 mg, comprimé pelliculé
  
Adultes
Ulcère gastrique ou duodénal évolutif
sophagite par reflux gastro-sophagien
Traitement d'entretien de l'ulcère duodénal
Syndrome de Zollinger-Ellison
Enfants (3 à 18 ans)
Traitement à court terme des ulcères gastriques ou duodénaux,
Traitement du reflux gastro-sophagien, y compris les sophagites par reflux et le soulagement des symptômes liés au reflux gastro-sophagien.
ACIDE URSODESOXYCHOLIQUE TEVA 250 mg, comprimé pelliculé
  
Cholestase
·Cirrhose biliaire primitive.
·Cholangite sclérosante primitive.
·Cholestase chronique de la mucoviscidose.
·Cholestase intrahépatique familiale progressive de type III.
·Cholestase gravidique symptomatique.
·Troubles hépatobiliaires associés à la mucoviscidose chez lenfant âgé de 6 ans à 18 ans.
Lithiase
·Lithiase biliaire du syndrome LPAC (Low phospholipid Associated Cholethiasis).
·Lithiase biliaire cholestérolique symptomatique : au sein d'une vésicule non scléro-atrophique, à paroi normale, symptomatique, chez les patients présentant une contre-indication à la chirurgie.
ADAPALENE TEVA 0,1 POUR CENT, crème
  
Acné de sévérité moyenne, particulièrement indiqué dans l'acné rétentionnelle.
BUDESONIDE ISOMED 1 mg/2 ml, suspension pour inhalation par nébuliseur en récipient unidose
  
Traitement continu anti-inflammatoire de l'asthme persistant sévère* de l'enfant.
*L'asthme persistant sévère se définit par l'existence de symptômes permanents, de crises fréquentes, de symptômes d'asthme nocturne fréquents, une activité physique limitée par les symptômes d'asthme, un DEP ou un VEMS inférieur à 60 % des valeurs prédites, une variabilité du DEP* supérieure à 30 %.
La variabilité du DEP s'évalue:
·(DEP du soir - DEP du matin)
·sur la journée 1/2 (DEP du soir + DEP du matin)
·ou sur la semaine
NB: l'administration de budésonide à l'aide d'un nébuliseur (appareil pour nébulisation) doit être réservée à l'enfant et en particulier au nourrisson en cas d'inaptitude à utiliser les autres modes d'administration tels que le Turbuhaler ou le flacon pressurisé avec chambre d'inhalation et masque adapté.
CARBOCISTEINE TEVA CONSEIL 2 POUR CENT ENFANTS, sirop
  
Traitement des troubles de la sécrétion bronchique, notamment au cours des affections bronchiques aiguës : bronchite aiguë et épisode aigu des bronchopneumopathies chroniques.
CARBOCISTEINE TEVA CONSEIL 5 % ADULTES SANS SUCRE, solution buvable édulcorée à la saccharine sodique
  
Ce médicament est indiqué chez l'adulte et ladolescent de plus de 15 ans en cas d'affection respiratoire récente avec difficulté d'expectoration (difficulté à rejeter en crachant les sécrétions bronchiques).
AMOXICILLINE/ACIDE CLAVULANIQUE TEVA SANTE 100 mg/12,50 mg par ml NOURRISSONS, poudre pour suspension buvable en flacon (Rapport amoxicilline/acide clavulanique: 8/1)
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de ce médicament. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles il a donné lieu et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections dues aux germes reconnus sensibles, notamment à certaines situations où les espèces bactériennes responsables de l'infection peuvent être multiples et/ou résistantes aux antibiotiques actuellement disponibles.
Ce dosage est indiqué chez le nourrisson de moins de 30 mois dans:
·otites moyennes aiguës,
·infections respiratoires basses,
·infections urinaires.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
AMOXICILLINE/ACIDE CLAVULANIQUE TEVA SANTE 1 g/125 mg ADULTES, poudre pour suspension buvable en sachet-dose (Rapport amoxicilline/acide clavulanique: 8/1)
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de ce médicament. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles il a donné lieu et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections dues aux germes reconnus sensibles, notamment à certaines situations où les espèces bactériennes responsables de l'infection peuvent être multiples et/ou résistantes aux antibiotiques actuellement disponibles.
Sur ces bases, ce médicament présente un intérêt tout particulier dans les indications suivantes:
·otites moyennes aiguës de l'adulte,
·sinusites maxillaires aiguës et autres formes de sinusites,
·surinfections de bronchites aiguës du patient à risque, notamment éthylique chronique, tabagique, âgé de plus de 65 ans, en cas de risque évolutif ou en seconde intention,
·exacerbations de bronchopneumopathies chroniques,
·pneumopathies aiguës du patient à risque, notamment éthylique chronique, tabagique, âgé de plus de 65 ans ou présentant des troubles de la déglutition,
·cystites aiguës récidivantes, cystites non compliquées de la femme et pyélonéphrites aiguës non compliquées dues à des germes sensibles,
·infections gynécologiques hautes, en association à un autre antibiotique actif sur les Chlamydiae (voir rubrique 4.4 Précautions d'emploi),
·parodontites,
·infections stomatologiques sévères: abcès, phlegmons, cellulites,
·traitement de relais de la voie injectable.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
ACETYLLEUCINE TEVA 500 mg, comprimé
  
Traitement symptomatique de la crise vertigineuse.
ACICLOVIR TEVA CONSEIL 5 %, crème
  
Traitement des poussées d'herpès labial localisé (appelé aussi « boutons de fièvre »).
ACICLOVIR TEVA 5 %, crème
  
Traitement de la primo infection génitale à virus Herpes simplex et des récurrences ultérieures éventuelles.
En raison de son mode d'action, l'aciclovir n'éradique pas les virus latents. Après traitement, le malade restera donc exposé à la même fréquence de récidives qu'auparavant.
AMOXICILLINE/ACIDE CLAVULANIQUE TEVA SANTE 500 mg/62,5 mg ADULTES, comprimé pelliculé (Rapport amoxicilline/acide clavulanique: 8/1)
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de ce médicament. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles il a donné lieu et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections dues aux germes reconnus sensibles, notamment à certaines situations où les espèces bactériennes responsables de l'infection peuvent être multiples et/ou résistantes aux antibiotiques actuellement disponibles.
Sur ces bases, ce médicament présente un intérêt tout particulier dans les indications suivantes:
·otites moyennes aiguës de l'adulte,
·sinusites maxillaires aiguës et autres formes de sinusites,
·surinfections de bronchites aiguës du patient à risque, notamment éthylique chronique, tabagique, âgé de plus de 65 ans, en cas de risque évolutif ou en seconde intention,
·exacerbations de bronchopneumopathies chroniques,
·pneumopathies aiguës du patient à risque, notamment éthylique chronique, tabagique, âgé de plus de 65 ans ou présentant des troubles de la déglutition,
·cystites aiguës récidivantes, cystites non compliquées de la femme et pyélonéphrites aiguës non compliquées dues à des germes sensibles,
·infections gynécologiques hautes, en association à un autre antibiotique actif sur les Chlamydiae (voir rubrique 4.4 Précautions d'emploi),
·parodontites,
·infections stomatologiques sévères: abcès, phlegmons, cellulites,
·traitement de relais de la voie injectable.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
AMBROXOL TEVA CONSEIL 30 mg, comprimé
  
Traitement des troubles de la sécrétion bronchique de ladulte, notamment au cours des affections bronchiques aiguës et des épisodes aigus des bronchopneumopathies chroniques.
AMIODARONE TEVA 200 mg, comprimé sécable
  
Préventions des récidives des :
·tachycardies ventriculaires menaçant le pronostic vital : le traitement doit être instauré en milieu hospitalier sous monitorage ;
·tachycardies ventriculaires documentées symptomatiques et invalidantes ;
·tachycardies supraventriculaires documentées lorsque la nécessité d'un traitement est établie en cas de résistance ou de contre-indication aux autres thérapeutiques ;
·fibrillations ventriculaires.
Traitement des tachycardies supraventiculaires :
Ralentissement ou réduction de la fibrillation auriculaire ou du flutter auriculaire.
L'amiodarone peut être utilisée en présence d'une maladie coronarienne et/ou d'une altération de la fonction ventriculaire gauche (voir rubrique 5.1).
AMOROLFINE TEVA 5%, vernis à ongles médicamenteux
  
Traitement de première intention des onychomycoses sans atteinte matricielle.
AMILORIDE HYDROCHLOROTHIAZIDE TEVA 5 mg/50 mg, comprimé
  
·dèmes d'origine cardiaque.
·Hypertension artérielle en cas d'échec thérapeutique d'une monothérapie par 12,5 mg d'hydrochlorothiazide.
·Ascite et dèmes des cirrhotiques.
AMOXICILLINE/ACIDE CLAVULANIQUE TEVA SANTE 100 mg/12,50 mg par ml ENFANTS, poudre pour suspension buvable en flacon (Rapport amoxicilline/acide clavulanique: 8/1)
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de ce médicament. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles il a donné lieu et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux infections dues aux germes reconnus sensibles, notamment à certaines situations où les espèces bactériennes responsables de l'infection peuvent être multiples et/ou résistantes aux antibiotiques actuellement disponibles.
Sur ces bases, ce médicament présente un intérêt tout particulier dans les indications suivantes:
·otites moyennes aiguës du jeune enfant, otites récidivantes,
·sinusites,
·infections respiratoires basses de l'enfant de 30 mois à 5 ans,
·surinfections de bronchopneumopathies chroniques,
·infections urinaires récidivantes ou compliquées à l'exclusion des prostatites,
·infections stomatologiques sévères: abcès, phlegmons, cellulites, parodontites.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
TRANSULOSE1,75 g/2,15 g/1,07 g pour 5 g, pâte orale en sachet
  
Traitement symptomatique de la constipation chez ladulte.
TRANSULOSE 3,50 g/4,29 g/2,14 g pour 10 g, pâte orale en sachet
  
Traitement symptomatique de la constipation chez ladulte.
VERAPAMIL RATIOPHARM 120 mg, comprimé pelliculé
  
·Traitement de l'angor sous toutes ses formes;
·Traitement et prévention des tachycardies paroxystiques supraventriculaires;
·Hypertension artérielle;
·Prévention secondaire de l'infarctus du myocarde en cas de contre-indication ou d'intolérance à un traitement par bêta-bloquant et en l'absence d'insuffisance cardiaque.
VICKS EXPECTORANT AMBROXOL 30 mg, comprimé sécable
  
Traitement des troubles de la sécrétion bronchique de l'adulte, notamment au cours des affections bronchiques aiguës et des épisodes aigus des bronchopneumopathies chroniques.
BECLOMETASONE TEVA 250 microgrammes/dose, solution pour inhalation en flacon pressurisé
  
Traitement continu anti-inflammatoire de l'asthme persistant.*
*L'asthme persistant se définit par l'existence de symptômes diurnes pluri‑hebdomadaires et/ou de symptômes nocturnes plus de 2 fois par mois.
Dans l'asthme persistant léger de l'enfant, en l'absence de données définitives sur les conséquences sur la croissance et le métabolisme osseux de l'administration d'un corticoïde par voie inhalée, il est souhaitable de débuter un traitement continu de fond par une cromone avant de passer, en cas d'échec, à un traitement corticoïde inhalé.
BECLOMETASONE TEVA 50 microgrammes/dose, solution pour inhalation en flacon pressurisé
  
Traitement continu anti-inflammatoire de l'asthme persistant.*
*L'asthme persistant se définit par l'existence de symptômes diurnes pluri‑hebdomadaires et/ou de symptômes nocturnes plus de 2 fois par mois.
Dans l'asthme persistant léger de l'enfant, en l'absence de données définitives sur les conséquences sur la croissance et le métabolisme osseux de l'administration d'un corticoïde par voie inhalée, il est souhaitable de débuter un traitement continu de fond par une cromone avant de passer, en cas d'échec, à un traitement corticoïde inhalé.
TRIMEBUTINE TEVA 100 mg, comprimé
  
Traitement symptomatique des douleurs, des troubles du transit et de l'inconfort intestinal liés aux troubles fonctionnels intestinaux.
TRIMEBUTINE RATIOPHARM 200 mg, comprimé pelliculé
  
Traitement symptomatique des douleurs, des troubles du transit et de l'inconfort intestinal liés aux troubles fonctionnels intestinaux.
TRANSULOSE, gelée orale en pot
  
Traitement symptomatique de la constipation chez ladulte.
CARBOCISTEINE RATIOPHARM CONSEIL 2 POUR CENT ENFANTS, sirop
  
Traitement des troubles de la sécrétion bronchique, notamment au cours des affections bronchiques aiguës: bronchite aiguë et épisode aigu des bronchopneumopathies chroniques.
CARBOCISTEINE TEVA CONSEIL 5 POUR CENT ADULTES, sirop
  
Ce médicament est indiqué chez ladulte en cas daffection respiratoire récente avec difficulté dexpectoration (difficulté à rejeter en crachant les sécrétions bronchiques)
PREDNISONE TEVA 20 mg, comprimé sécable
  
AFFECTIONS OU MALADIES:
I -COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
·Poussées évolutives de maladies systémiques, notamment: lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
II -DERMATOLOGIQUES
·Dermatoses bulleuses auto-immunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse.
·Formes graves des angiomes du nourrisson.
·Certaines formes de lichen plan.
·Certaines urticaires aiguës.
·Formes graves de dermatoses neutrophiliques.
III - DIGESTIVES
·Poussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn.
·Hépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose).
·Hépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
IV - ENDOCRINIENNES
·Thyroïdite subaiguë de De Quervain sévère.
·Certaines hypercalcémies.
V -HEMATOLOGIQUES
·Purpuras thrombopéniques immunologiques sévères.
·Anémies hémolytiques auto-immunes.
·En association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes.
·Erythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
VI - INFECTIEUSES
·Péricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital.
·Pneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
VII - NEOPLASIQUES
·Traitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques.
·Poussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
VIII - NEPHROLOGIQUES
·Syndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes.
·Syndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives.
·Stade III et IV de la néphropathie lupique.
·Sarcoïdose granulomateuse intrarénale.
·Vascularites avec atteinte rénale.
·Glomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
IX - NEUROLOGIQUES
·Myasthénie.
·dème cérébral de cause tumorale.
·Polyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire.
·Spasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut.
·Sclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
X - OPHTALMOLOGIQUES
·Uvéite antérieure et postérieure sévère.
·Exophtalmies démateuses.
·Certaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
XI -ORL
·Certaines otites séreuses.
·Polypose nasosinusienne.
·Certaines sinusites aiguës ou chroniques.
·Rhinites allergiques saisonnières en cure courte.
·Laryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
XII - RESPIRATOIRES
·Asthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses.
·Exacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave.
·Bronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif.
·Sarcoïdose évolutive.
·Fibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
XIII - RHUMATOLOGIQUES
·Polyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites.
·Pseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton.
·Rhumatisme articulaire aigu.
·Névralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
XIV-TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
·Prophylaxie ou traitement du rejet de greffe.
·Prophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
PREDNISONE TEVA 5 mg, comprimé sécable
  
AFFECTIONS OU MALADIES:
I -COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
·Poussées évolutives de maladies systémiques, notamment: lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
II -DERMATOLOGIQUES
·Dermatoses bulleuses auto-immunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse.
·Formes graves des angiomes du nourrisson.
·Certaines formes de lichen plan.
·Certaines urticaires aiguës.
·Formes graves de dermatoses neutrophiliques.
III - DIGESTIVES
·Poussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn.
·Hépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose).
·Hépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
IV - ENDOCRINIENNES
·Thyroïdite subaiguë de De Quervain sévère.
·Certaines hypercalcémies.
V -HEMATOLOGIQUES
·Purpuras thrombopéniques immunologiques sévères.
·Anémies hémolytiques auto-immunes.
·En association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes.
·Erythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
VI - INFECTIEUSES
·Péricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital.
·Pneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
VII - NEOPLASIQUES
·Traitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques.
·Poussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
VIII - NEPHROLOGIQUES
·Syndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes.
·Syndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives.
·Stade III et IV de la néphropathie lupique.
·Sarcoïdose granulomateuse intrarénale.
·Vascularites avec atteinte rénale.
·Glomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
IX - NEUROLOGIQUES
·Myasthénie.
·dème cérébral de cause tumorale.
·Polyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire.
·Spasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut.
·Sclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
X - OPHTALMOLOGIQUES
·Uvéite antérieure et postérieure sévère.
·Exophtalmies démateuses.
·Certaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
XI -ORL
·Certaines otites séreuses.
·Polypose nasosinusienne.
·Certaines sinusites aiguës ou chroniques.
·Rhinites allergiques saisonnières en cure courte.
·Laryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
XII - RESPIRATOIRES
·Asthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses.
·Exacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave.
·Bronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif.
·Sarcoïdose évolutive.
·Fibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
XIII - RHUMATOLOGIQUES
·Polyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites.
·Pseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton.
·Rhumatisme articulaire aigu.
·Névralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
XIV-TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
·Prophylaxie ou traitement du rejet de greffe.
·Prophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
RANITIDINE TEVA 75 mg, comprimé effervescent
  
Adultes et enfants de plus de 15 kg
Traitement du reflux gastro-sophagien, y compris les sophagites par reflux et le soulagement des symptômes liés au reflux gastro-sophagien.
RANITIDINE TEVA 150 mg, comprimé effervescent
  
Adultes
Ulcère gastrique ou duodénal évolutif
sophagite par reflux gastro-sophagien
Traitement d'entretien de l'ulcère duodénal
Syndrome de Zollinger-Ellison
Enfants (3 à 18 ans)
Traitement à court terme des ulcères gastriques ou duodénaux,
Traitement du reflux gastro-oesophagien, y compris les sophagites par reflux et le soulagement des symptômes liés au reflux gastro-sophagien.
RANITIDINE TEVA 300 mg, comprimé pelliculé
  
Adultes
En association à une bithérapie antibiotique, éradication de Helicobacter pylori en cas de maladie ulcéreuse gastro-duodénale (après preuve endoscopique de la lésion et de l'infection).
Ulcère gastrique ou duodénal évolutif;
sophagite par reflux gastro-sophagien;
Syndrome de Zollinger-Ellison.
Enfants (3 à 18 ans)
Traitement à court terme des ulcères gastriques ou duodénaux,
Traitement du reflux gastro-oesophagien, y compris les sophagites par reflux et le soulagement des symptômes liés au reflux gastro-sophagien.
CEFIXIME TEVA 200 mg, comprimé pelliculé
  
Elles sont réservées à l'adulte et sont limitées aux infections dues aux germes définis comme sensibles, lorsque ces infections permettent une antibiothérapie orale et notamment:
·Surinfections bactériennes des bronchites aiguës et exacerbations des bronchites chroniques,
·Pneumopathie d'allure bactérienne,
·Sinusites et otites aiguës,
·Pyélonéphrites aiguës sans uropathie,
·Infections urinaires basses compliquées ou non à l'exception des prostatites,
·Urétrite gonococcique masculine.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
VERAPAMIL TEVA L. P. 240 mg, gélule à liberation prolongée
  
·Hypertension artérielle.
·Traitement de l'angor stable.
VERAPAMIL RATIOPHARM 40 mg, comprimé pelliculé
  
·Traitement de l'angor sous toutes ses formes.
·Traitement et prévention des tachycardies paroxystiques supraventriculaires.
SPIRONOLACTONE ALTIZIDE TEVA 25 mg/15 mg, comprimé pelliculé sécable
  
·Hypertension artérielle.
·dèmes d'origine rénale, cardiaque et hépatique.
CHLORHEXIDINE/CHLOROBUTANOL TEVA 0,5 ml/0,5 g pour 100 ml, solution pour bain de bouche en flacon
  
Traitement local d'appoint des affections de la cavité buccale et lors de soins post-opératoires en odonto-stomatologie.
CHLORMADINONE TEVA 10 mg, comprimé
  
·Troubles gynécologiques liés à une insuffisance en progestérone et notamment ceux observés en période préménopausique (irrégularités menstruelles, syndrome prémenstruel, mastodynie...).
·Hémorragies fonctionnelles et ménorragies des fibromes.
·Endométriose.
·Cycle artificiel en association avec un estrogène.
·Dysménorrhée.
CHLORMADINONE TEVA 5 mg, comprimé
  
·Troubles gynécologiques liés à une insuffisance en progestérone et notamment ceux observés en période préménopausique (irrégularités menstruelles, syndrome prémenstruel, mastodynie...).
·Hémorragies fonctionnelles et ménorragies des fibromes.
·Endométriose.
·Cycle artificiel en association avec un estrogène.
·Dysménorrhée.
DIOSMINE TEVA CONSEIL 300 mg, comprimé pelliculé
  
·Amélioration des symptômes en rapport avec l'insuffisance veinolymphatique: jambes lourdes, douleurs, impatiences du primodécubitus.
·Traitement d'appoint des troubles fonctionnels de la fragilité capillaire.
·Traitement des signes fonctionnels liés à la crise hémorroïdaire.
CICLOPIROX RATIOPHARM 8 %, vernis à ongles médicamenteux
  
·Traitement de première intention des onychomycoses sans atteinte matricielle
DICLOFENAC RATIOPHARM CONSEIL 1 %, gel
  
Ce médicament est indiqué comme traitement local de courte durée chez l'adulte et l'enfant à partir de 15 ans, en cas de traumatologie bénigne, entorses, contusions.
CHLORHEXIDINE/CHLOROBUTANOL RATIOPHARM 0,5 ml/0,5 g pour 100 ml, solution pour bain de bouche en flacon
  
Traitement local d'appoint des affections de la cavité buccale et lors de soins post-opératoires en odonto-stomatologie.
CIPROFIBRATE TEVA 100 mg, gélule
  
Hypercholestérolémies (type II a) et hypertriglycéridémies endogènes de l'adulte, isolées (type IV) ou associées (types II b et III):
·lorsqu'un régime adapté et assidu s'est avéré insuffisant,
·d'autant plus que la cholestérolémie après régime reste élevée et/ou qu'il existe des facteurs de risques associés.
La poursuite du régime est toujours indispensable.
A l'heure actuelle, on ne dispose pas d'essai contrôlé à long terme démontrant l'efficacité du ciprofibrate dans la prévention primaire ou secondaire des complications de l'athérosclérose.
DICLOFENAC TEVA 1 %, gel
  
Chez ladulte (à partir de 15 ans) :
·Traitement local de courte durée en cas de traumatisme bénin : entorse (foulure), contusion ;
·Traitement local dappoint des douleurs dorigine musculaire et tendino-ligamentaire ;
·Traitement symptomatique des poussées douloureuses de larthrose, après au moins un avis médical.
DICLOFENAC TEVA CLASSICS 1 %, gel
  
Chez ladulte (à partir de 15 ans) :
·Traitement local de courte durée en cas de traumatisme bénin: entorse (foulure), contusion ;
·Traitement local dappoint des douleurs dorigine musculaire et tendino-ligamentaire ;
·Traitement symptomatique des poussées douloureuses de larthrose, après au moins un avis médical.
CICLOPIROX OLAMINE TEVA 1 %, crème
  
Dermatoses surinfectées ou non par des bactéries :
·dermatophytoses à trichophyton,
·épidermophyton, microsporum en dehors des teignes,
·candidoses cutanées,
·pityriasis versicolor,
Onychomycoses à dermatophytes.
Dermatite séborrhéique légère à modérée du visage.
CHLORHEXIDINE/CHLOROBUTANOL PHR LAB 0,5 ml/0,5 g pour 100 ml, solution pour bain de bouche en flacon
  
Traitement local d'appoint des affections de la cavité buccale et lors de soins post-opératoires en odonto-stomatologie.
COTRIMOXAZOLE RATIOPHARM 800 mg/160 mg, comprimé
  
Elles procèdent de l'activité antibactérienne et antiparasitaire du produit, des caractéristiques pharmacocinétiques du sulfaméthoxazole et du triméthoprime, du risque d'effets indésirables (hématologiques et cutanés en particulier) et doivent tenir compte, dans un pays donné, de l'évolution de la sensibilité des germes vis-à-vis du produit et des autres antibiotiques disponibles. Selon les indications et les germes en cause, il convient d'utiliser en première intention l'antibiotique présentant le meilleur rapport bénéfice/risque.
Elles sont limitées aux infections de l'adulte dues aux germes sensibles (voir rubriques 4.2, 4.3, 4.4, 4.8 et 5.1).
Tout particulièrement :
·Traitement curatif :
odes infections à Pneumocystis jirovecii ;
odes infections uro-génitales de l'homme, notamment les prostatites ;
·Prévention des infections à Pneumocystis jirovecii, chez l'immunodéprimé, et notamment :
ochez les patients infectés par le VIH et à risque de pneumocystose. Dans ces cas, l'incidence de la toxoplasmose cérébrale semble également diminuée au cours d'études menées chez les patients qui reçoivent l'association triméthoprime-sulfaméthoxazole et le tolèrent pendant de longues périodes ;
oen cas de greffe de mlle osseuse ou de transplantation d'organe.
D'autre part :
En tenant compte du rapport bénéfice/risque par rapport à d'autres produits, de l'épidémiologie et des résistances bactériennes observées dans ces pathologies.
Traitement :
·des infections urinaires hautes et basses de la femme ; notamment traitement monodose de la cystite aiguë non compliquée de la femme de moins de 65 ans (voir rubrique 4.4) ;
·des otites et sinusites, mais uniquement après documentation bactériologique (voir rubrique 4.4) ;
·de certaines infections broncho-pulmonaires ;
·des infections digestives, et de la fièvre typhoïde.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
COPAXONE 20 mg/ml, solution injectable en seringue préremplie
  
L'acétate de glatiramère est indiqué pour réduire la fréquence des poussées chez les patients ambulatoires (c'est-à-dire qui peuvent marcher seuls) atteints de sclérose en plaques évoluant par poussées de type récurrente/rémittente caractérisée dans les études cliniques par au moins 2 poussées récurrentes de troubles neurologiques au cours des 2 années précédentes. Il n'a pas été démontré d'effet bénéfique de l'acétate de glatiramère sur la progression du handicap.
L'acétate de glatiramère n'est pas indiqué dans le traitement des formes progressives d'emblée ou secondairement progressives de sclérose en plaques.
Ce médicament est indiqué chez les patients ayant présenté un seul événement démyélinisant et qui sont considérés à haut risque de développer une sclérose en plaques cliniquement définie (voir rubrique 5.1).
DIOSMINE TEVA CONSEIL 600 mg, comprimé pelliculé
  
·Amélioration des symptômes en rapport avec l'insuffisance veinolymphatique: jambes lourdes, douleurs, impatiences du primo-decubitus,
·traitement d'appoint des troubles fonctionnels de la fragilité capillaire,
·traitement des signes fonctionnels liés à la crise hémorroïdaire.
FLUOROURACILE TEVA 5000 mg/100 ml, solution à diluer pour perfusion
  
·Adénocarcinomes digestifs évolués.
·Cancers colorectaux après résection en situation adjuvante.
·Adénocarcinomes mammaires après traitement locorégional ou lors des rechutes.
·Adénocarcinomes ovariens.
·Carcinomes épidermoïdes des voies aérodigestives supérieures et sophagiennes.
FLUTAMIDE TEVA 250 mg, comprimé
  
Cancer de la prostate avec métastases.
FINASTERIDE ISOMED 5 mg, comprimé pelliculé
  
·Traitement des symptômes modérés à sévères de l'hypertrophie bénigne de la prostate (HBP).
·Réduction du risque de rétention aiguë d'urine (RAU) et de chirurgie chez les patients ayant des symptômes modérés à sévères de l'HBP.
Pour les informations sur les effets du traitement et les populations étudiées au cours des essais cliniques, voir rubrique 5.1.
1  2