Médicaments - PFIZER, Solumedrol, MÉTHYLPREDNISOLONE avec Medisite

Que contiennent vos médicaments ? Comment se soigner avec ? Quelles sont les contre-indications ? Pour tout savoir de vos médicaments (princeps et génériques), consulter notre dictionnaire.

Les principes actifs

  • Paracétamol
  • Ibuprofène
  • Codéine
  • Tramadol
  • Amoxicilline
  • Colécalciférol
  • Acide Acétylsalicylique
  • Lévothyroxine sodique
  • Phloroglucinol
  • Metformine
Afficher la recherche avancée

Filtrer par nom commercial :

Filtrer par forme pharmaceutique :

Plus de critères

Par NomPar FormePar LaboratoirePar Substance

5 Résultat(s)

SOLUMEDROL 120 mg/2 ml, lyophilisat et solution pour usage parentéral
  
Les indications sont :
·celles de la corticothérapie générale per os lorsque la voie parentérale est nécessaire en cas d'impossibilité de la voie orale (vomissements, aspiration gastrique, troubles de la conscience) ;
·les affections nécessitant un effet thérapeutique rapide:
oAllergiques :
§dème de Quincke sévère en complément des antihistaminiques,
§choc anaphylactique en complément de l'adrénaline.
oInfectieuses :
§fièvre typhoïde sévère, en particulier avec confusion mentale, choc, coma,
§laryngite striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
oNeurologiques :
§dème cérébral (tumeurs, abcès à toxoplasme)
oORL :
§dyspnée laryngée.
SOLUMEDROL 500 mg, poudre pour solution injectable
  
Les indications sont celles de la corticothérapie générale, lorsque des posologies élevées sont nécessaires en particulier :
·manifestations extra-rénales de certaines maladies systémiques telles que lupus érythémateux disséminé, en cas d'échec de la corticothérapie à dose conventionnelle,
·traitement d'attaque de certaines glomérulopathies associées ou non à une maladie systémique : en cas d'échec d'un traitement usuel,
·certaines vascularites nécrosantes en association éventuelle aux échanges plasmatiques,
·transplantation d'organe et de cellules souches hématopoïétiques allogéniques :
otraitement du rejet de greffe,
otraitement de la réaction du greffon contre l'hôte,
·les manifestations aiguës de la polyarthrite rhumatoïde en cas d'échec du traitement usuel, et de la corticothérapie à dose conventionnelle,
·certains purpuras thrombopéniques immunologiques très sévères,
·sclérose en plaques en poussée.
SOLUMEDROL 20 mg/2 ml, lyophilisat et solution pour usage parentéral
  
Les indications sont :
·celles de la corticothérapie générale per os lorsque la voie parentérale est nécessaire en cas d'impossibilité de la voie orale (vomissements, aspiration gastrique, troubles de la conscience);
·les affections nécessitant un effet thérapeutique rapide:
oAllergiques:
§dème de Quincke sévère en complément des antihistaminiques,
§choc anaphylactique en complément de l'adrénaline.
oInfectieuses :
§fièvre typhoïde sévère, en particulier avec confusion mentale, choc, coma,
§laryngite striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
oNeurologiques:
§dème cérébral (tumeurs, abcès à toxoplasme)
oORL:
§dyspnée laryngée.
SOLUMEDROL 1 g, poudre et solvant pour solution injectable
  
Les indications sont celles de la corticothérapie générale, lorsque des posologies élevées sont nécessaires en particulier :
·manifestations extra-rénales de certaines maladies systémiques telles que lupus érythémateux disséminé, en cas d'échec de la corticothérapie à dose conventionnelle,
·traitement d'attaque de certaines glomérulopathies associées ou non à une maladie systémique: en cas d'échec d'un traitement usuel,
·certaines vascularites nécrosantes en association éventuelle aux échanges plasmatiques,
·transplantation d'organe et de cellules souches hématopoïétiques allogéniques:
otraitement du rejet de greffe,
otraitement de la réaction du greffon contre l'hôte,
·les manifestations aiguës de la polyarthrite rhumatoïde en cas d'échec du traitement usuel, et de la corticothérapie à dose conventionnelle,
·certains purpuras thrombopéniques immunologiques très sévères,
·sclérose en plaques en poussée.
SOLUMEDROL 40 mg/2 ml, lyophilisat et solution pour usage parentéral
  
Les indications sont :
·Celles de la corticothérapie générale per os lorsque la voie parentérale est nécessaire en cas d'impossibilité de la voie orale (vomissements, aspiration gastrique, troubles de la conscience).
·Les affections nécessitant un effet thérapeutique rapide:
oAllergiques :
§dème de Quincke sévère en complément des antihistaminiques,
§choc anaphylactique en complément de l'adrénaline.
oInfectieuses :
§fièvre typhoïde sévère, en particulier avec confusion mentale, choc, coma,
§laryngite striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
oNeurologiques :
§dème cérébral (tumeurs, abcès à toxoplasme).
oORL :
§dyspnée laryngée.