Médicaments - EG LABO avec Medisite

Que contiennent vos médicaments ? Comment se soigner avec ? Quelles sont les contre-indications ? Pour tout savoir de vos médicaments (princeps et génériques), consulter notre dictionnaire.

Les principes actifs

  • Paracétamol
  • Ibuprofène
  • Codéine
  • Tramadol
  • Amoxicilline
  • Colécalciférol
  • Acide Acétylsalicylique
  • Lévothyroxine sodique
  • Phloroglucinol
  • Metformine
Afficher la recherche avancée

Filtrer par forme pharmaceutique :

Par NomPar FormePar LaboratoirePar Substance

365 Résultat(s)

NAPROXENE SODIQUE EG 550 mg, comprimé pelliculé sécable
  
Elles procèdent de l'activité anti-inflammatoire du naproxène, de l'importance des manifestations d'intolérance auxquelles le médicament donne lieu et de sa place dans l'éventail des produits anti-inflammatoires actuellement disponibles.
Elles sont limitées, chez l'adulte et l'enfant à partir de 15 ans, au:
·traitement symptomatique au long cours:
odes rhumatismes inflammatoires chroniques, notamment polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante ou syndromes apparentés tels que le syndrome de Fiessinger Leroy-Reiter et rhumatisme psoriasique ;
ode certaines arthroses invalidantes et douloureuses;
·traitement symptomatique de courte durée des poussées aiguës des:
orhumatismes abarticulaires tels que péri-arthrites scapulo-humérales, tendinites, bursites ;
oarthroses ;
olombalgies ;
oradiculalgies ;
oaffections aiguës post-traumatiques bénignes de l'appareil locomoteur;
·traitement symptomatique de courte durée de la douleur au cours des manifestations inflammatoires en stomatologie. Dans cette indication, les risques encourus, en particulier l'extension d'un processus septique concomitant, sont ceux des AINS. Ils doivent être évalués par rapport au bénéfice antalgique attendu ;
·dysménorrhées après recherche étiologique.
RILMENIDINE EG 1 mg, comprimé
  
Hypertension artérielle.
RILUZOLE EG 50 mg, comprimé pelliculé
  
RILUZOLE EG est indiqué pour prolonger la durée de vie ou pour retarder le recours à la ventilation mécanique assistée chez les patients atteints de sclérose latérale amyotrophique (SLA).
Les essais cliniques ont montré que le riluzole augmentait la survie des patients atteints de SLA (voir rubrique 5.1). La définition de la survie était: patient vivant, non intubé pour ventilation mécanique assistée et non trachéotomisé.
Aucune action thérapeutique du riluzole sur la fonction motrice, la fonction respiratoire, les fasciculations, la force musculaire et les symptômes moteurs n'a été mise en évidence. Le riluzole n'a pas montré d'effet bénéfique aux stades avancés de la SLA.
L'efficacité et la sécurité d'emploi du riluzole n'ont été étudiées que dans la SLA. Par conséquent, le riluzole ne doit pas être utilisé chez les patients atteints d'une autre forme de maladie du motoneurone.
RISPERIDONE EG 2 mg, comprimé pelliculé sécable
  
RISPERIDONE EG est indiqué dans le traitement de la schizophrénie.
RISPERIDONE EG est indiqué dans le traitement des épisodes maniaques modérés à sévères associés aux troubles bipolaires.
RISPERIDONE EG est indiqué dans le traitement de courte durée (jusqu'à 6 semaines) de l'agressivité persistante chez les patients présentant une démence d'Alzheimer modérée à sévère ne répondant pas aux approches non-pharmacologiques et lorsqu'il existe un risque de préjudice pour le patient lui-même ou les autres.
RISPERIDONE EG est indiqué dans le traitement symptomatique de courte durée (jusqu'à 6 semaines) de l'agressivité persistante dans le trouble des conduites chez les enfants à partir de 5 ans et les adolescents présentant un fonctionnement intellectuel inférieur à la moyenne ou un retard mental diagnostiqués conformément aux critères du DSM-IV, chez lesquels la sévérité des comportements agressifs ou d'autres comportements perturbateurs nécessitent un traitement pharmacologique. Le traitement pharmacologique doit faire partie intégrante d'un programme de traitement plus large, incluant des mesures psychosociales et éducatives. Il est recommandé que la rispéridone soit prescrite par un spécialiste en neurologie de l'enfant et en psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent ou un médecin très familier du traitement du trouble des conduites de l'enfant et de l'adolescent.
ROPINIROLE EG LP 4 mg, comprimé pelliculé à libération prolongé
  
·Maladie de Parkinson dans les conditions suivantes :
otraitement de première intention en monothérapie pour différer la mise à la dopathérapie,
oassociation à la lévodopa en cours d'évolution de la maladie lorsque l'effet de la dopathérapie s'épuise ou devient inconstant, et qu'apparaissent des fluctuations de l'effet thérapeutique (fluctuations de type "fin de dose" ou effets "on-off").
ROPINIROLE EG 0,25 mg, comprimé pelliculé
  
ROPINIROLE EG est indiqué dans :
·Le traitement de la maladie de Parkinson dans les conditions suivantes :
otraitement de première intention en monothérapie, pour retarder lintroduction de la lévodopa ;
oen association à la lévodopa en cours d'évolution de la maladie lorsque l'effet de la dopathérapie s'épuise ou devient inconstant, et qu'apparaissent des fluctuations de l'effet thérapeutique (fluctuations de type "fin de dose" ou effets "on-off").
·Le traitement symptomatique du syndrome des jambes sans repos (SJSR) idiopathique modéré à sévère (voir rubrique 5.1).
RISEDRONATE EG 5 mg, comprimé pelliculé
  
Traitement de l'ostéoporose post-ménopausique pour réduire le risque de fractures vertébrales.
Traitement de l'ostéoporose post-ménopausique avérée pour réduire le risque de fractures de hanche.
Prévention de l'ostéoporose chez les femmes ménopausées à risque élevé d'ostéoporose (voir rubrique 5.1).
Maintien ou augmentation de la masse osseuse chez les femmes ménopausées prenant des corticoïdes par voie systémique au long cours (plus de 3 mois) à des doses ≥ 7,5 mg/jour de prednisone ou d'équivalent prednisone.
RANITIDINE EG 150 mg, comprimé effervescent
  
Adultes
Ulcère gastrique ou duodénal évolutif
sophagite par reflux gastro-sophagien
Traitement d'entretien de l'ulcère duodénal
Syndrome de Zollinger-Ellison
Enfants (3 à 18 ans)
Traitement à court terme des ulcères gastriques ou duodénaux,
Traitement du reflux gastro-oesophagien, y compris les sophagites par reflux et le soulagement des symptômes liés au reflux gastro-sophagien.
RANITIDINE EG 300 mg, comprimé effervescent
  
Adultes
·En association à une bithérapie antibiotique, éradication de Helicobacter pylori en cas de maladie ulcéreuse gastro-duodénale (après preuve endoscopique de la lésion et de l'infection).
·Ulcère gastrique ou duodénal évolutif.
·sophagite par reflux gastro-sophagien.
·Syndrome de Zollinger-Ellison.
Enfants (3 à 18 ans)
·Traitement à court terme des ulcères gastriques ou duodénaux,
·Traitement du reflux gastro-sophagien, y compris les sophagites par reflux et le soulagement des symptômes liés au reflux gastro-sophagien.
REPAGLINIDE EG 1 mg, comprimé
  
Le répaglinide est indiqué dans le traitement du diabète de type 2 (Diabète Non Insulino-dépendant (DNID)), lorsque l'hyperglycémie ne peut plus être contrôlée de façon satisfaisante par le régime alimentaire, l'exercice physique et la perte de poids. Le répaglinide est aussi indiqué en association avec la metformine chez les diabétiques de type 2 qui ne sont pas équilibrés de façon satisfaisante par la metformine seule.
Le traitement doit être débuté conjointement à la poursuite du régime alimentaire et de l'exercice physique afin de diminuer la glycémie en relation avec les repas.
RIZATRIPTAN EG 10 mg, comprimé
  
Traitement de la phase céphalalgique des crises de migraine avec ou sans aura.
RIZATRIPTAN EG ne doit pas être utilisé à titre prophylactique.
ROPINIROLE EG 0,5 mg, comprimé pelliculé
  
ROPINIROLE EG est indiqué dans :
·Le traitement de la maladie de Parkinson dans les conditions suivantes :
otraitement de première intention en monothérapie, pour retarder lintroduction de la lévodopa ;
oen association à la lévodopa en cours d'évolution de la maladie lorsque l'effet de la dopathérapie s'épuise ou devient inconstant, et qu'apparaissent des fluctuations de l'effet thérapeutique (fluctuations de type "fin de dose" ou effets "on-off").
·Le traitement symptomatique du syndrome des jambes sans repos (SJSR) idiopathique modéré à sévère (voir rubrique 5.1).
PIROXICAM EG 20 mg, gélule
  
Le piroxicam est indiqué dans le traitement symptomatique de l'arthrose, la polyarthrite rhumatoïde ou la spondylarthrite ankylosante. En raison de son profil de tolérance (voir rubriques 4.2, 4.3 et 4.4), le piroxicam ne doit pas être utilisé en traitement de première intention lorsqu'un traitement par AINS est indiqué.
La décision de prescrire une spécialité contenant du piroxicam doit être basée sur l'évaluation de l'ensemble des risques spécifiques à chaque patient (voir rubriques 4.3 et 4.4).
PREDNISOLONE EG 20 mg, comprimé orodispersible
  
AFFECTIONS OU MALADIES:
·COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
opoussées évolutives de maladies systémiques, notamment: lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
·DERMATOLOGIQUES
odermatoses bulleuses autoimmunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse ;
oformes graves des angiomes du nourrisson ;
ocertaines formes de lichen plan ;
ocertaines urticaires aiguës ;
oformes graves de dermatoses neutrophiliques.
·DIGESTIVES
opoussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn ;
ohépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose) ;
ohépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
·ENDOCRINIENNES
othyroïdite subaiguë de De Quervain sévère ;
ocertaines hypercalcémies.
·HEMATOLOGIQUES
opurpuras thrombopéniques immunologiques sévères ;
oanémies hémolytiques auto-immunes ;
oen association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes ; lymphoïdes ;
oérythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
·INFECTIEUSES
opéricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital ;
opneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
·NEOPLASIQUES
otraitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques ;
opoussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
·NEPHROLOGIQUES
osyndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes ;
osyndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives ;
ostade III et IV de la néphropathie lupique ;
osarcoïdose granulomateuse intrarénale ;
ovascularites avec atteinte rénale ;
oglomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
·NEUROLOGIQUES
omyasthénie ;
odème cérébral de cause tumorale ;
opolyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire ;
ospasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox -Gastaut ;
osclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
·OPHTALMOLOGIQUES
ouvéite antérieure et postérieure sévère ;
oexophtalmies démateuses ;
ocertaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
·ORL
ocertaines otites séreuses ;
opolypose nasosinusienne ;
ocertaines sinusites aiguës ou chroniques ;
orhinites allergiques saisonnières en cure courte ;
olaryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
·RESPIRATOIRES
oasthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses ;
oexacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave ;
obronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif ;
osarcoïdose évolutive ;
ofibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
·RHUMATOLOGIQUES
opolyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites ;
opseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton ;
orhumatisme articulaire aigu ;
onévralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
·TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
oprophylaxie ou traitement du rejet de greffe ;
oprophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
RAMIPRIL EG 2,5 mg, comprimé sécable
  
·traitement de l'hypertension ;
·prévention cardiovasculaire:réduction de la morbidité et de la mortalité cardiovasculaires chez les patients présentant:
oune maladie cardiovasculaire athérothrombotique manifeste (antécédents de maladie coronaire ou d'accident vasculaire cérébral, ou artériopathie périphérique) ou ;
oun diabète avec au moins un facteur de risque cardiovasculaire (voir rubrique 5.1) ;
·traitement de la néphropathie :
onéphropathie glomérulaire diabétique débutante, telle que définie par la présence d'une microalbuminurie ;
onéphropathie glomérulaire diabétique manifeste, telle que définie par une macroprotéinurie chez les patients présentant au moins un facteur de risque cardiovasculaire (voir rubrique 5.1) ;
onéphropathie glomérulaire non-diabétique manifeste, telle que définie par une macroprotéinurie ≥ 3 g/jour (voir rubrique 5.1) ;
·traitement de l'insuffisance cardiaque symptomatique ;
·prévention secondaire à la suite d'un infarctus aigu du myocarde:réduction de la mortalité à la phase aiguë de l'infarctus du myocarde chez les patients ayant des signes cliniques d'insuffisance cardiaque, en débutant > 48 heures après l'infarctus.
RAMIPRIL EG 5 mg, comprimé sécable
  
·traitement de l'hypertension ;
·prévention cardiovasculaire:réduction de la morbidité et de la mortalité cardiovasculaires chez les patients présentant:
oune maladie cardiovasculaire athérothrombotique manifeste (antécédents de maladie coronaire ou d'accident vasculaire cérébral, ou artériopathie périphérique) ou ;
oun diabète avec au moins un facteur de risque cardiovasculaire (voir rubrique 5.1).
·traitement de la néphropathie:
onéphropathie glomérulaire diabétique débutante, telle que définie par la présence d'une microalbuminurie ;
onéphropathie glomérulaire diabétique manifeste, telle que définie par une macroprotéinurie chez les patients présentant au moins un facteur de risque cardiovasculaire (voir rubrique 5.1) ;
onéphropathie glomérulaire non-diabétique manifeste, telle que définie par une macroprotéinurie ≥ 3 g/jour (voir rubrique 5.1).
·traitement de l'insuffisance cardiaque symptomatique ;
·prévention secondaire à la suite d'un infarctus aigu du myocarde:réduction de la mortalité à la phase aiguë de l'infarctus du myocarde chez les patients ayant des signes cliniques d'insuffisance cardiaque, en débutant > 48 heures après l'infarctus.
RANITIDINE EG 150 mg, comprimé pelliculé sécable
  
·Ulcère duodénal
·Ulcère gastrique bénin
·Syndrome de Zollinger-Ellison.
·Prévention des récidives d'ulcères gastriques et duodénaux bénins
·sophagite de reflux
RANITIDINE EG 150/300 mg n'est pas indiqué dans le traitement des affections gastro-intestinales mineures, telles que le syndrome de l'intestin irritable.
Enfants âgés de 3 à 18 ans
·Traitement à court terme des ulcères peptiques
·Traitement du reflux gastro-sophagien, notamment lsophagite de reflux, et soulagement symptomatique du reflux gastro-sophagien pathologique.
REPAGLINIDE EG 2 mg, comprimé
  
Le répaglinide est indiqué dans le traitement du diabète de type 2 (Diabète Non Insulino-dépendant (DNID)), lorsque l'hyperglycémie ne peut plus être contrôlée de façon satisfaisante par le régime alimentaire, l'exercice physique et la perte de poids. Le répaglinide est aussi indiqué en association avec la metformine chez les diabétiques de type 2 qui ne sont pas équilibrés de façon satisfaisante par la metformine seule.
Le traitement doit être débuté conjointement à la poursuite du régime alimentaire et de l'exercice physique afin de diminuer la glycémie en relation avec les repas.
RAMIPRIL EG 1,25 mg, comprimé
  
·traitement de l'hypertension ;
·prévention cardiovasculaire:réduction de la morbidité et de la mortalité cardiovasculaires chez les patients présentant:
oune maladie cardiovasculaire athérothrombotique manifeste (antécédents de maladie coronaire ou d'accident vasculaire cérébral, ou artériopathie périphérique) ;
oun diabète avec au moins un facteur de risque cardiovasculaire (voir rubrique 5.1) ;
·traitement de la néphropathie:
onéphropathie glomérulaire diabétique débutante, telle que définie par la présence d'une microalbuminurie ;
onéphropathie glomérulaire diabétique manifeste, telle que définie par une macroprotéinurie chez les patients présentant au moins un facteur de risque cardiovasculaire (voir rubrique 5.1) ;
onéphropathie glomérulaire non-diabétique manifeste, telle que définie par une macroprotéinurie ≥ 3 g/jour (voir rubrique 5.1) ;
·traitement de l'insuffisance cardiaque symptomatique ;
·prévention secondaire à la suite d'un infarctus aigu du myocarde: réduction de la mortalité à la phase aiguë de l'infarctus du myocarde chez les patients ayant des signes cliniques d'insuffisance cardiaque, en débutant > 48 heures après l'infarctus.
REPAGLINIDE EG 0,5 mg, comprimé
  
Le répaglinide est indiqué dans le traitement du diabète de type 2 (Diabète Non Insulino-dépendant (DNID)), lorsque l'hyperglycémie ne peut plus être contrôlée de façon satisfaisante par le régime alimentaire, l'exercice physique et la perte de poids. Le répaglinide est aussi indiqué en association avec la metformine chez les diabétiques de type 2 qui ne sont pas équilibrés de façon satisfaisante par la metformine seule.
Le traitement doit être débuté conjointement à la poursuite du régime alimentaire et de l'exercice physique afin de diminuer la glycémie en relation avec les repas.
RAMIPRIL EG 10 mg, comprimé sécable
  
·traitement de l'hypertension ;
·prévention cardiovasculaire:réduction de la morbidité et de la mortalité cardiovasculaires chez les patients présentant:
oune maladie cardiovasculaire athérothrombotique manifeste (antécédents de maladie coronaire ou d'accident vasculaire cérébral, ou artériopathie périphérique) ou ;
oun diabète avec au moins un facteur de risque cardiovasculaire (voir rubrique 5.1).
·traitement de la néphropathie:
onéphropathie glomérulaire diabétique débutante, telle que définie par la présence d'une microalbuminurie ;
onéphropathie glomérulaire diabétique manifeste, telle que définie par une macroprotéinurie chez les patients présentant au moins un facteur de risque cardiovasculaire (voir rubrique 5.1) ;
onéphropathie glomérulaire non-diabétique manifeste, telle que définie par une macroprotéinurie ≥ 3 g/jour (voir rubrique 5.1).
·traitement de l'insuffisance cardiaque symptomatique ;
·prévention secondaire à la suite d'un infarctus aigu du myocarde ;réduction de la mortalité à la phase aiguë de l'infarctus du myocarde chez les patients ayant des signes cliniques d'insuffisance cardiaque, en débutant > 48 heures après l'infarctus.
RISPERIDONE EG 1 mg/ml, solution buvable
  
RISPERIDONE EG est indiqué dans le traitement de la schizophrénie.
RISPERIDONE EG est indiqué dans le traitement des épisodes maniaques modérés à sévères associés aux troubles bipolaires.
RISPERIDONE EG est indiqué dans le traitement de courte durée (jusqu'à 6 semaines) de l'agressivité persistante chez les patients présentant une démence d'Alzheimer modérée à sévère ne répondant pas aux approches non-pharmacologiques et lorsqu'il existe un risque de préjudice pour le patient lui-même ou les autres.
RISPERIDONE EG est indiqué dans le traitement symptomatique de courte durée (jusqu'à 6 semaines) de l'agressivité persistante dans le trouble des conduites chez les enfants à partir de 5 ans et les adolescents présentant un fonctionnement intellectuel inférieur à la moyenne ou un retard mental diagnostiqués conformément aux critères du DSM-IV, chez lesquels la sévérité des comportements agressifs ou d'autres comportements perturbateurs nécessitent un traitement pharmacologique. Le traitement pharmacologique doit faire partie intégrante d'un programme de traitement plus large, incluant des mesures psychosociales et éducatives. Il est recommandé que la rispéridone soit prescrite par un spécialiste en neurologie de l'enfant et en psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent ou un médecin très familier du traitement du trouble des conduites de l'enfant et de l'adolescent.
RIZATRIPTAN EG 10 mg, comprimé orodispersible
  
Traitement de la phase céphalalgique des crises de migraine avec ou sans aura.
RIZATIPTAN EG ne doit pas être utilisé à titre prophylactique.
RISPERIDONE EG 0,5 mg, comprimé orodispersible
  
RISPERIDONE EG est indiqué dans le traitement de la schizophrénie.
RISPERIDONE EG est indiqué dans le traitement des épisodes maniaques modérés à sévères associés aux troubles bipolaires.
RISPERIDONE EG est indiqué dans le traitement de courte durée (jusqu'à 6 semaines) de l'agressivité persistante chez les patients présentant une démence d'Alzheimer modérée à sévère ne répondant pas aux approches non-pharmacologiques et lorsqu'il existe un risque de préjudice pour le patient lui-même ou les autres.
RISPERIDONE EG est indiqué dans le traitement symptomatique de courte durée (jusqu'à 6 semaines) de l'agressivité persistante dans le trouble des conduites chez les enfants à partir de 5 ans et les adolescents présentant un fonctionnement intellectuel inférieur à la moyenne ou un retard mental diagnostiqués conformément aux critères du DSM-IV, chez lesquels la sévérité des comportements agressifs ou d'autres comportements perturbateurs nécessitent un traitement pharmacologique. Le traitement pharmacologique doit faire partie intégrante d'un programme de traitement plus large, incluant des mesures psychosociales et éducatives. Il est recommandé que la rispéridone soit prescrite par un spécialiste en neurologie de l'enfant et en psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent ou un médecin très familier du traitement du trouble des conduites de l'enfant et de l'adolescent.
RIVASTIGMINE EG 6 mg, gélule
  
·Traitement symptomatique des formes légères à modérément sévères de la maladie dAlzheimer.
·Traitement symptomatique des formes légères à modérément sévères dune démence chez les patients atteints de maladie de Parkinson idiopathique.
PROPRANOLOL EG 40 mg, comprimé
  
·hypertension artérielle;
·prophylaxie des crises d'angor d'effort;
·traitement au long cours après infarctus du myocarde;
·traitement de certains troubles du rythme: supraventriculaires (tachycardies, flutters et fibrillations auriculaires, tachycardies jonctionnelles) ou ventriculaires (extrasystoles ventriculaires, tachycardies ventriculaires);
·manifestations cardio-vasculaires des hyperthyroïdies et intolérance aux traitements substitutifs des hypothyroïdies;
·signes fonctionnels de la cardiomyopathie obstructive;
·traitement de fond de la migraine et des algies de la face;
·tremblements, en particulier essentiels;
·manifestations fonctionnelles cardiaques à type de tachycardie et de palpitations au cours des situations émotionnelles transitoires;
·prévention des hémorragies digestives par rupture de varices sophagiennes (prévention primaire) et de leur récidive (prévention secondaire) chez les patients atteints de cirrhose: la prévention d'une première rupture de varice sophagienne est limitée aux patients ayant une hypertension portale, chez lesquels l'examen endoscopique révèle des varices sophagiennes de tailles intermédiaire ou volumineuse (stade II ou III).
QUINAPRIL HYDROCHLOROTHIAZIDE EG 20 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé sécable
  
Traitement de l'hypertension artérielle en cas d'échec thérapeutique d'une monothérapie par un inhibiteur de l'enzyme de conversion.
QUINAPRIL EG 20 mg, comprimé pelliculé sécable
  
·hypertension artérielle ;
·insuffisance cardiaque congestive.
PREDNISONE EG 20 mg, comprimé sécable
  
AFFECTIONS OU MALADIES:
I -COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
·poussées évolutives de maladies systémiques, notamment: lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
II -DERMATOLOGIQUES
·dermatoses bulleuses auto-immunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse ;
·formes graves des angiomes du nourrisson ;
·certaines formes de lichen plan ;
·certaines urticaires aiguës ;
·formes graves de dermatoses neutrophiliques.
III - DIGESTIVES
·poussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn ;
·hépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose) ;
·hépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
IV - ENDOCRINIENNES
·thyroïdite subaiguë de De Quervain sévère ;
·certaines hypercalcémies.
V -HEMATOLOGIQUES
·purpuras thrombopéniques immunologiques sévères ;
·anémies hémolytiques auto-immunes ;
·en association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes ;
·érythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
VI - INFECTIEUSES
·péricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital ;
·pneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
VII - NEOPLASIQUES
·traitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques ;
·poussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
VIII - NEPHROLOGIQUES
·syndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes ;
·syndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives ;
·stade III et IV de la néphropathie lupique ;
·sarcoïdose granulomateuse intrarénale ;
·vascularites avec atteinte rénale ;
·glomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
IX - NEUROLOGIQUES
·myasthénie ;
·dème cérébral de cause tumorale ;
·polyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire ;
·spasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut ;
·sclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
X - OPHTALMOLOGIQUES
·uvéite antérieure et postérieure sévère ;
·exophtalmies démateuses ;
·certaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
XI -ORL
·certaines otites séreuses ;
·polypose nasosinusienne ;
·certaines sinusites aiguës ou chroniques ;
·rhinites allergiques saisonnières en cure courte ;
·laryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
XII - RESPIRATOIRES
·asthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses ;
·exacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave ;
·bronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif ;
·sarcoïdose évolutive ;
·fibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
XIII - RHUMATOLOGIQUES
·polyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites ;
·pseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton ;
·rhumatisme articulaire aigu ;
·névralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
XIV-TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
·prophylaxie ou traitement du rejet de greffe ;
·prophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
PRAVASTATINE EG 40 mg, comprimé pelliculé
  
Hypercholestérolémie
Traitement des hypercholestérolémies primaires ou des dyslipidémies mixtes, en complément d'un régime, quand la réponse au régime et aux autres traitements non pharmacologiques (par exemple, exercice, perte de poids) est insuffisante.
Prévention primaire
Réduction de la mortalité et de la morbidité cardiovasculaires chez les patients présentant une hypercholestérolémie modérée ou sévère et exposés à un risque élevé de premier événement cardiovasculaire, en complément d'un régime (voir rubrique 5.1).
Prévention secondaire
Réduction de la mortalité et de la morbidité cardiovasculaires chez les patients ayant un antécédent d'infarctus du myocarde (IDM) ou d'angor instable et avec un taux de cholestérol normal ou élevé, en plus de la correction des autres facteurs de risque (voir rubrique 5.1).
Post-transplantation
Réduction des hyperlipidémies de post-transplantation chez les patients recevant un traitement immunosuppresseur à la suite d'une transplantation d'organe (voir rubriques 4.2, 4.5 et 5.1).
RABEPRAZOLE EG LABO 10 mg, comprimé gastro-résistant
  
RABEPRAZOLE EG LABO est indiqué dans le traitement:
·de l'ulcère duodénal évolutif ;
·de l'ulcère gastrique évolutif bénin ;
·de l'sophagite érosive ou ulcérative symptomatique par reflux gastro-sophagien ;
·d'entretien des sophagites par reflux gastro-sophagien ;
·symptomatique du reflux gastro-sophagien modéré à très sévère ;
·de l'éradication de Helicobacter pylori en cas de maladie ulcéreuse gastro-duodénale, en association à une antibiothérapie adaptée ;
·du syndrome de Zollinger Ellison.
PRAVASTATINE EG 10 mg, comprimé pelliculé sécable
  
Hypercholestérolémie
Traitement des hypercholestérolémies primaires ou des dyslipidémies mixtes, en complément d'un régime, quand la réponse au régime et aux autres traitements non pharmacologiques (par exemple, exercice, perte de poids) est insuffisante.
Prévention primaire
Réduction de la mortalité et de la morbidité cardiovasculaires chez les patients présentant une hypercholestérolémie modérée ou sévère et exposés à un risque élevé de premier événement cardiovasculaire, en complément d'un régime (voir rubrique 5.1).
Prévention secondaire
Réduction de la mortalité et de la morbidité cardiovasculaires chez les patients ayant un antécédent d'infarctus du myocarde (IDM) ou d'angor instable et avec un taux de cholestérol normal ou élevé, en plus de la correction des autres facteurs de risque (voir rubrique 5.1).
Post-transplantation
Réduction des hyperlipidémies de post-transplantation chez les patients recevant un traitement immunosuppresseur à la suite d'une transplantation d'organe (voir rubriques 4.2, 4.5 et 5.1).
PREDNISONE EG 5 mg, comprimé sécable
  
AFFECTIONS OU MALADIES:
I -COLLAGENOSES-CONNECTIVITES
·poussées évolutives de maladies systémiques, notamment: lupus érythémateux disséminé, vascularite, polymyosite, sarcoïdose viscérale.
II -DERMATOLOGIQUES
·dermatoses bulleuses auto-immunes sévères, en particulier pemphigus et pemphigoïde bulleuse ;
·formes graves des angiomes du nourrisson ;
·certaines formes de lichen plan ;
·certaines urticaires aiguës ;
·formes graves de dermatoses neutrophiliques.
III - DIGESTIVES
·poussées évolutives de la rectocolite hémorragique et de la maladie de Crohn ;
·hépatite chronique active auto-immune (avec ou sans cirrhose) ;
·hépatite alcoolique aiguë sévère, histologiquement prouvée.
IV - ENDOCRINIENNES
·thyroïdite subaiguë de De Quervain sévère ;
·certaines hypercalcémies.
V -HEMATOLOGIQUES
·purpuras thrombopéniques immunologiques sévères ;
·anémies hémolytiques auto-immunes ;
·en association avec diverses chimiothérapies dans le traitement d'hémopathies malignes lymphoïdes ;
·érythroblastopénies chroniques acquises ou congénitales.
VI - INFECTIEUSES
·péricardite tuberculeuse et formes graves de tuberculose mettant en jeu le pronostic vital ;
·pneumopathie à Pneumocystis carinii avec hypoxie sévère.
VII - NEOPLASIQUES
·traitement anti-émétique au cours des chimiothérapies antinéoplasiques ;
·poussée démateuse et inflammatoire associée aux traitements antinéoplasiques (radio et chimiothérapie).
VIII - NEPHROLOGIQUES
·syndrome néphrotique à lésions glomérulaires minimes ;
·syndrome néphrotique des hyalinoses segmentaires et focales primitives ;
·stade III et IV de la néphropathie lupique ;
·sarcoïdose granulomateuse intrarénale ;
·vascularites avec atteinte rénale ;
·glomérulonéphrites extra-capillaires primitives.
IX - NEUROLOGIQUES
·myasthénie ;
·dème cérébral de cause tumorale ;
·polyradiculonévrite chronique, idiopathique, inflammatoire ;
·spasme infantile (syndrome de West) / syndrome de Lennox-Gastaut ;
·sclérose en plaques en poussée, en relais d'une corticothérapie intraveineuse.
X - OPHTALMOLOGIQUES
·uvéite antérieure et postérieure sévère ;
·exophtalmies démateuses ;
·certaines neuropathies optiques, en relais d'une corticothérapie intraveineuse (dans cette indication, la voie orale en première intention est déconseillée).
XI -ORL
·certaines otites séreuses ;
·polypose nasosinusienne ;
·certaines sinusites aiguës ou chroniques ;
·rhinites allergiques saisonnières en cure courte ;
·laryngite aiguë striduleuse (laryngite sous-glottique) chez l'enfant.
XII - RESPIRATOIRES
·asthme persistant de préférence en cure courte en cas d'échec du traitement par voie inhalée à fortes doses ;
·exacerbations d'asthme, en particulier asthme aigu grave ;
·bronchopneumopathie chronique obstructive en évaluation de la réversibilité du syndrome obstructif ;
·sarcoïdose évolutive ;
·fibroses pulmonaires interstitielles diffuses.
XIII - RHUMATOLOGIQUES
·polyarthrite rhumatoïde et certaines polyarthrites ;
·pseudo polyarthrite rhizomélique et maladie de Horton ;
·rhumatisme articulaire aigu ;
·névralgies cervico-brachiales sévères et rebelles.
XIV-TRANSPLANTATION D'ORGANE ET DE CELLULES SOUCHES HEMATOPOIETIQUES ALLOGENIQUES
·prophylaxie ou traitement du rejet de greffe ;
·prophylaxie ou traitement de la réaction du greffon contre l'hôte.
PRAVASTATINE EG 20 mg, comprimé pelliculé sécable
  
Hypercholestérolémie
Traitement des hypercholestérolémies primaires ou des dyslipidémies mixtes, en complément d'un régime, quand la réponse au régime et aux autres traitements non pharmacologiques (par exemple, exercice, perte de poids) est insuffisante.
Prévention primaire
Réduction de la mortalité et de la morbidité cardiovasculaires chez les patients présentant une hypercholestérolémie modérée ou sévère et exposés à un risque élevé de premier événement cardiovasculaire, en complément d'un régime (voir rubrique 5.1).
Prévention secondaire
Réduction de la mortalité et de la morbidité cardiovasculaires chez les patients ayant un antécédent d'infarctus du myocarde (IDM) ou d'angor instable et avec un taux de cholestérol normal ou élevé, en plus de la correction des autres facteurs de risque (voir rubrique 5.1).
Post-transplantation
Réduction des hyperlipidémies de post-transplantation chez les patients recevant un traitement immunosuppresseur à la suite d'une transplantation d'organe (voir rubriques 4.2, 4.5 et 5.1).
PRAZEPAM EG 10 mg, comprimé
  
Traitement symptomatique de l'anxiété.
Les benzodiazépines sont indiquées en cas de symptômes sévères invalidants ou lorsque ces symptômes entraînent une souffrance extrême pour le patient.
MELOXICAM EG 7,5 mg, comprimé
  
·traitement symptomatique de courte durée des poussées aiguës d'arthrose ;
·traitement symptomatique au long cours de la polyarthrite rhumatoïde et de la spondylarthrite ankylosante.
METFORMINE EG 850 mg, comprimé pelliculé
  
Traitement du diabète de type 2, en particulier en cas de surcharge pondérale, lorsque le régime alimentaire et l'exercice physique ne sont pas suffisants pour rétablir l'équilibre glycémique.
·chez l'adulte, METFORMINE EG peut être utilisé en monothérapie ou en association avec d'autres antidiabétiques oraux ou avec l'insuline ;
·chez l'enfant de plus de 10 ans et l'adolescent, METFORMINE EG peut être utilisé en monothérapie ou en association avec l'insuline.
Une réduction des complications liées au diabète a été observée chez des patients adultes diabétiques de type 2 en surcharge pondérale, traités par la metformine en première intention, après échec du régime alimentaire (voir rubrique 5.1).
MYCOPHENOLATE MOFETIL EG 250 mg, gélule
  
MYCOPHENOLATE MOFETIL EG est indiqué en association à la ciclosporine et aux corticostéroïdes pour la prévention des rejets aigus d'organes chez les patients ayant bénéficié d'une allogreffe rénale, cardiaque ou hépatique.
MIANSERINE EG 30 mg, comprimé pelliculé sécable
  
Episodes dépressifs majeurs (c'est-à-dire caractérisés).
MIANSERINE EG 10 mg, comprimé pelliculé
  
Episodes dépressifs majeurs (c'est-à-dire caractérisés).
MELOXICAM EG 15 mg, comprimé sécable
  
·traitement symptomatique de courte durée des poussées aiguës d'arthrose ;
·traitement symptomatique au long cours de la polyarthrite rhumatoïde et de la spondylarthrite ankylosante.
MONTELUKAST EG 5 mg, comprimé à croquer
  
MONTELUKAST EG est indiqué en traitement additif chez les patients âgés de 6 à 14 ans présentant un asthme persistant léger à modéré insuffisamment contrôlé par une corticothérapie inhalée et chez qui les bêta-2-mimétiques d'action rapide administrés « à la demande » n'apportent pas un contrôle clinique suffisant de l'asthme.
MONTELUKAST EG peut également être une alternative aux corticoïdes inhalés à faibles doses chez les patients présentant un asthme persistant léger sans antécédent récent de crises d'asthme sévères ayant justifié une corticothérapie orale, et dont l'incapacité à adhérer à un traitement par corticoïdes inhalés est démontrée (voir rubrique 4.2).
MONTELUKAST EG est également indiqué en traitement préventif de l'asthme chez les patients âgés de 6 à 14 ans dont la principale composante est la bronchoconstriction induite par l'effort.
MOXONIDINE EG 0,2 mg, comprimé pelliculé
  
Hypertension artérielle.
RANITIDINE EG 300 mg, comprimé pelliculé
  
·Ulcère duodénal
·Ulcère gastrique bénin
·Syndrome de Zollinger-Ellison.
·Prévention des récidives d'ulcères gastriques et duodénaux bénins
·sophagite de reflux
RANITIDINE EG 150/300 mg n'est pas indiqué dans le traitement des affections gastro-intestinales mineures, telles que le syndrome de l'intestin irritable.
Enfants âgés de 3 à 18 ans
·Traitement à court terme des ulcères peptiques
·Traitement du reflux gastro-sophagien, notamment lsophagite de reflux, et soulagement symptomatique du reflux gastro-sophagien pathologique.
RISPERIDONE EG 1 mg, comprimé pelliculé sécable
  
RISPERIDONE EG est indiqué dans le traitement de la schizophrénie.
RISPERIDONE EG est indiqué dans le traitement des épisodes maniaques modérés à sévères associés aux troubles bipolaires.
RISPERIDONE EG est indiqué dans le traitement de courte durée (jusqu'à 6 semaines) de l'agressivité persistante chez les patients présentant une démence d'Alzheimer modérée à sévère ne répondant pas aux approches non-pharmacologiques et lorsqu'il existe un risque de préjudice pour le patient lui-même ou les autres.
RISPERIDONE EG est indiqué dans le traitement symptomatique de courte durée (jusqu'à 6 semaines) de l'agressivité persistante dans le trouble des conduites chez les enfants à partir de 5 ans et les adolescents présentant un fonctionnement intellectuel inférieur à la moyenne ou un retard mental diagnostiqués conformément aux critères du DSM-IV, chez lesquels la sévérité des comportements agressifs ou d'autres comportements perturbateurs nécessitent un traitement pharmacologique. Le traitement pharmacologique doit faire partie intégrante d'un programme de traitement plus large, incluant des mesures psychosociales et éducatives. Il est recommandé que la rispéridone soit prescrite par un spécialiste en neurologie de l'enfant et en psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent ou un médecin très familier du traitement du trouble des conduites de l'enfant et de l'adolescent.
ROPINIROLE EG 2 mg, comprimé pelliculé
  
ROPINIROLE EG est indiqué dans :
·Le traitement de la maladie de Parkinson dans les conditions suivantes :
otraitement de première intention en monothérapie, pour retarder lintroduction de la lévodopa ;
oen association à la lévodopa en cours d'évolution de la maladie lorsque l'effet de la dopathérapie s'épuise ou devient inconstant, et qu'apparaissent des fluctuations de l'effet thérapeutique (fluctuations de type "fin de dose" ou effets "on-off").
·Le traitement symptomatique du syndrome des jambes sans repos (SJSR) idiopathique modéré à sévère (voir rubrique 5.1).
RIVASTIGMINE EG 3 mg, gélule
  
·Traitement symptomatique des formes légères à modérément sévères de la maladie dAlzheimer.
·Traitement symptomatique des formes légères à modérément sévères dune démence chez les patients atteints de maladie de Parkinson idiopathique.
RISPERIDONE EG 4 mg, comprimé pelliculé sécable
  
RISPERIDONE EG est indiqué dans le traitement de la schizophrénie.
RISPERIDONE EG est indiqué dans le traitement des épisodes maniaques modérés à sévères associés aux troubles bipolaires.
RISPERIDONE EG est indiqué dans le traitement de courte durée (jusqu'à 6 semaines) de l'agressivité persistante chez les patients présentant une démence d'Alzheimer modérée à sévère ne répondant pas aux approches non-pharmacologiques et lorsqu'il existe un risque de préjudice pour le patient lui-même ou les autres.
RISPERIDONE EG est indiqué dans le traitement symptomatique de courte durée (jusqu'à 6 semaines) de l'agressivité persistante dans le trouble des conduites chez les enfants à partir de 5 ans et les adolescents présentant un fonctionnement intellectuel inférieur à la moyenne ou un retard mental diagnostiqués conformément aux critères du DSM-IV, chez lesquels la sévérité des comportements agressifs ou d'autres comportements perturbateurs nécessitent un traitement pharmacologique. Le traitement pharmacologique doit faire partie intégrante d'un programme de traitement plus large, incluant des mesures psychosociales et éducatives. Il est recommandé que la rispéridone soit prescrite par un spécialiste en neurologie de l'enfant et en psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent ou un médecin très familier du traitement du trouble des conduites de l'enfant et de l'adolescent.
ROPINIROLE EG LP 8 mg, comprimé pelliculé à libération prolongée
  
·Maladie de Parkinson dans les conditions suivantes :
otraitement de première intention en monothérapie pour différer la mise à la dopathérapie,
oassociation à la lévodopa en cours d'évolution de la maladie lorsque l'effet de la dopathérapie s'épuise ou devient inconstant, et qu'apparaissent des fluctuations de l'effet thérapeutique (fluctuations de type "fin de dose" ou effets "on-off").
RIVASTIGMINE EG 4,5 mg, gélule
  
·Traitement symptomatique des formes légères à modérément sévères de la maladie dAlzheimer.
·Traitement symptomatique des formes légères à modérément sévères dune démence chez les patients atteints de maladie de Parkinson idiopathique.
RISEDRONATE EG 35 mg, comprimé pelliculé
  
Traitement de l'ostéoporose post-ménopausique pour réduire le risque de fractures vertébrales.
Traitement de l'ostéoporose post-ménopausique avérée, pour réduire le risque de fractures de hanche (voir rubrique 5.1).
Traitement de l'ostéoporose chez l'homme à haut risque de fracture (voir rubrique 5.1)
RISPERIDONE EG 1 mg, comprimé orodispersible
  
RISPERIDONE EG est indiqué dans le traitement de la schizophrénie.
RISPERIDONE EG est indiqué dans le traitement des épisodes maniaques modérés à sévères associés aux troubles bipolaires.
RISPERIDONE EG est indiqué dans le traitement de courte durée (jusqu'à 6 semaines) de l'agressivité persistante chez les patients présentant une démence d'Alzheimer modérée à sévère ne répondant pas aux approches non-pharmacologiques et lorsqu'il existe un risque de préjudice pour le patient lui-même ou les autres.
RISPERIDONE EG est indiqué dans le traitement symptomatique de courte durée (jusqu'à 6 semaines) de l'agressivité persistante dans le trouble des conduites chez les enfants à partir de 5 ans et les adolescents présentant un fonctionnement intellectuel inférieur à la moyenne ou un retard mental diagnostiqués conformément aux critères du DSM-IV, chez lesquels la sévérité des comportements agressifs ou d'autres comportements perturbateurs nécessitent un traitement pharmacologique. Le traitement pharmacologique doit faire partie intégrante d'un programme de traitement plus large, incluant des mesures psychosociales et éducatives. Il est recommandé que la rispéridone soit prescrite par un spécialiste en neurologie de l'enfant et en psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent ou un médecin très familier du traitement du trouble des conduites de l'enfant et de l'adolescent.
ROPINIROLE EG LP 2 mg, comprimé pelliculé à libération prolongée
  
·Maladie de Parkinson dans les conditions suivantes :
otraitement de première intention en monothérapie pour différer la mise à la dopathérapie,
oassociation à la lévodopa en cours d'évolution de la maladie lorsque l'effet de la dopathérapie s'épuise ou devient inconstant, et qu'apparaissent des fluctuations de l'effet thérapeutique (fluctuations de type "fin de dose" ou effets "on-off").
RIVASTIGMINE EG 1,5 mg, gélule
  
·Traitement symptomatique des formes légères à modérément sévères de la maladie dAlzheimer.
·Traitement symptomatique des formes légères à modérément sévères dune démence chez les patients atteints de maladie de Parkinson idiopathique.
ROPINIROLE EG 5 mg, comprimé pelliculé
  
·Traitement de la maladie de Parkinson dans les conditions suivantes:
otraitement de première intention en monothérapie, pour retarder lintroduction de la lévodopa ;
oen association à la lévodopa en cours d'évolution de la maladie lorsque l'effet de la dopathérapie s'épuise ou devient inconstant, et qu'apparaissent des fluctuations de l'effet thérapeutique (fluctuations de type "fin de dose" ou "on-off").
ROPINIROLE EG 1 mg, comprimé pelliculé
  
ROPINIROLE EG est indiqué dans :
·Le traitement de la maladie de Parkinson dans les conditions suivantes :
otraitement de première intention en monothérapie, pour retarder lintroduction de la lévodopa ;
oen association à la lévodopa en cours d'évolution de la maladie lorsque l'effet de la dopathérapie s'épuise ou devient inconstant, et qu'apparaissent des fluctuations de l'effet thérapeutique (fluctuations de type "fin de dose" ou effets "on-off").
·Le traitement symptomatique du syndrome des jambes sans repos (SJSR) idiopathique modéré à sévère (voir rubrique 5.1).
ZOLPIDEM EG 10 mg, comprimé pelliculé sécable
  
Les indications sont limitées aux troubles sévères du sommeil chez ladulte dans les cas suivants :
·insomnie occasionnelle ;
·insomnie transitoire.
ZOPICLONE EG 7,5 mg, comprimé pelliculé sécable
  
Traitement de courte durée de linsomnie, incluant difficultés d'endormissement, réveil nocturne et réveil précoce, insomnie transitoire, occasionnelle ou chronique et insomnie secondaire à des désordres d'ordre psychiatrique, dans les situations où l'insomnie est invalidante ou entraîne une détresse grave pour le patient. L'utilisation continue à long terme n'est pas recommandée. La dose la plus faible doit toujours être privilégiée.
ZOLMITRIPTAN EG 2,5 mg, comprimé orodispersible
  
Traitement de la phase céphalalgique de la crise de migraine.
VENLAFAXINE EG LABO LP 37,5 mg, gélule à libération prolongée
  
Traitement des épisodes dépressifs majeurs.
Pour la prévention des récidives des épisodes dépressifs majeurs.
Traitement du trouble anxiété généralisée.
Traitement du trouble anxiété sociale (phobie sociale).
Traitement du trouble panique, avec ou sans agoraphobie.
VENLAFAXINE EG LABO LP 75 mg, gélule à libération prolongée
  
Traitement des épisodes dépressifs majeurs.
Pour la prévention des récidives des épisodes dépressifs majeurs.
Traitement du trouble anxiété généralisée.
Traitement du trouble anxiété sociale (phobie sociale).
Traitement du trouble panique, avec ou sans agoraphobie.
VALSARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE EG 80 mg/12,5 mg, comprimé pelliculé
  
Traitement de l'hypertension artérielle essentielle chez l'adulte.
VALSARTAN/HYDROCHLOROTHIAZIDE EG, association à dose fixe, est indiqué chez les patients dont la pression artérielle n'est pas suffisamment contrôlée par le valsartan ou l'hydrochlorothiazide en monothérapie.
ACETATE DE CYPROTERONE EG 50 mg, comprimé sécable
  
·Hirsutismes féminins majeurs d'origine non tumorale (idiopathique, syndrome des ovaires polykystiques), lorsqu'ils retentissent gravement sur la vie psycho-affective et sociale. Dans cette indication, lacétate de cyprotérone à 50 mg est indiqué lorsque lutilisation de médicaments à base dacétate de cyprotérone à plus faible dose ou d'autres options de traitement n'a pas permis dobtenir des résultats satisfaisants.
·Traitement palliatif anti-androgénique du cancer de la prostate.
ACECLOFENAC EG 100 mg, comprimé pelliculé
  
Traitement symptomatique de la douleur et de l'inflammation dans l'arthrose, la polyarthrite rhumatoïde et la spondylarthrite ankylosante.
ACETATE DE CYPROTERONE EG 100 mg, comprimé sécable
  
·Traitement palliatif anti-androgénique du cancer de la prostate.
·Réduction des pulsions sexuelles dans les paraphilies en association à une prise en charge psychothérapeutique.
Pour la réduction des pulsions sexuelles dans les paraphilies chez lhomme, lacétate de cyprotérone à 100 mg peut être utilisé lorsque les autres traitements sont jugés inappropriés.
CITALOPRAM EG 20 mg, comprimé pelliculé sécable
  
·épisodes dépressifs majeurs (c'est-à-dire caractérisés) ;
·prévention des attaques de panique avec ou sans agoraphobie.
CLARITHROMYCINE EG 500 mg, comprimé pelliculé à libération modifiée
  
Elles procèdent de lactivité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la clarithromycine. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu ce médicament et de sa place dans léventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées chez ladulte aux infections dues aux germes définis comme sensibles :
·angines documentées à streptocoque A bêta-hémolytique, en alternative au traitement par bêta-lactamines, particulièrement lorsque celui-ci ne peut être utilisé ;
·sinusites aiguës. Compte tenu du profil microbiologique de ces infections, les macrolides sont indiqués lorsquun traitement par une bêta-lactamine est impossible ;
·exacerbations des bronchites chroniques (voir rubrique 5.1 concernant les tests de sensibilité).
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant lutilisation appropriée des antibactériens.
AMISULPRIDE EG 400 mg, comprimé pelliculé sécable
  
Traitement de la schizophrénie.
AMLODIPINE EG 5 mg, gélule
  
Hypertension.
Angor chronique stable.
Angor vasospastique (syndrome de Prinzmetal).
AMOROLFINE EG 5%, vernis à ongles médicamenteux
  
Traitement de première intention des onychomycoses sans atteinte matricielle.
AMISULPRIDE EG 100 mg, comprimé sécable
  
Traitement de la schizophrénie.
AMISULPRIDE EG 200 mg, comprimé sécable
  
Traitement de la schizophrénie.
AMLODIPINE EG 10 mg, gélule
  
Hypertension.
Angor chronique stable.
Angor vasospastique (syndrome de Prinzmetal).
AMBROXOL EG 0,3 POUR CENT SANS SUCRE, solution buvable édulcorée au cyclamate de sodium et au sorbitol
  
Traitement des troubles de la sécrétion bronchique de l'adulte, notamment au cours des affections bronchiques aiguës et des épisodes aigus des bronchopneumopathies chroniques.
AMOXICILLINE/ACIDE CLAVULANIQUE EG 100 mg/12,5 mg par ml NOURRISSONS, poudre pour suspension buvable en flacon (rapport amoxicilline/acide clavulanique : 8/1)
  
AMOXICILLINE/ACIDE CLAVULANIQUE EG est indiqué pour le traitement des infections suivantes chez les adultes et les enfants (voir rubriques 4.2, 4.4 et 5.1) :
·sinusite bactérienne aiguë (diagnostiquée de façon appropriée) ;
·otite moyenne aiguë ;
·exacerbation de bronchite chronique (diagnostiquée de façon appropriée) ;
·pneumonie aiguë communautaire ;
·cystite ;
·pyélonéphrite ;
·infections de la peau et des tissus mous, en particulier cellulite, morsures animales, abcès dentaire sévère avec propagation de cellulite ;
·infections des os et des articulations, en particulier ostéomyélite.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
CIPROFLOXACINE EG 250 mg, comprimé pelliculé
  
La ciprofloxacine est indiquée dans le traitement des infections suivantes (voir les rubriques 4.4 et 5.1). Une attention particulière doit être portée aux informations disponibles sur la résistance bactérienne à la ciprofloxacine avant d'initier le traitement.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
Chez l'adulte
·infections des voies respiratoires basses dues à des bactéries à Gram négatif ;
oexacerbations de broncho-pneumopathie chronique obstructive ;
oinfections broncho-pulmonaires en cas de mucoviscidose ou de bronchectasie ;
opneumonies ;
·otites moyennes chroniques purulentes ;
·exacerbations aiguës de sinusite chronique, en particulier dues à des bactéries à Gram négatif ;
·infections urinaires ;
·infections de lappareil génital ;
ourétrites et cervicites gonococciques dues à des souches de Neisseria gonorrhoeae sensibles ;
oorchi-épididymites, y compris les infections dues à des souches de Neisseria gonorrhoeae sensibles ;
oinfections gynécologiques hautes, y compris les infections dues à des souches de Neisseria gonorrhoeae sensibles ;
·infections gastro-intestinales (par ex. diarrhée du voyageur) ;
·infections intra-abdominales ;
·infections de la peau et des parties molles dues à des bactéries à Gram négatif ;
·otites malignes externes ;
·infections ostéoarticulaires ;
·prophylaxie des infections invasives à Neisseria meningitidis ;
·maladie du charbon (prophylaxie après exposition et traitement curatif).
La ciprofloxacine peut être utilisée pour le traitement des patients neutropéniques fébriles dont lorigine bactérienne est suspectée.
Chez l'enfant et l'adolescent
·infections broncho-pulmonaires en cas de mucoviscidose dues à Pseudomonas aeruginosa ;
·infections urinaires compliquées et pyélonéphrite ;
·maladie du charbon (prophylaxie après exposition et traitement curatif).
La ciprofloxacine peut également être utilisée pour traiter des infections sévères de l'enfant et de l'adolescent, si nécessaire.
Le traitement devra être exclusivement instauré par des médecins expérimentés dans le traitement de la mucoviscidose et/ou des infections sévères de l'enfant et de l'adolescent (voir rubriques 4.4 et 5.1).
CETIRIZINE EG 10 mg, comprimé pelliculé sécable
  
Les comprimés pelliculés de dichlorhydrate de cétirizine 10 mg sont indiqués chez l'adulte et l'enfant de 6 ans et plus :
·dans le traitement des symptômes nasaux et oculaires des rhinites allergiques saisonnières et perannuelles ;
·dans le traitement des symptômes de l'urticaire chronique idiopathique.
CIPROFLOXACINE EG 500 mg, comprimé pelliculé
  
La ciprofloxacine est indiquée dans le traitement des infections suivantes (voir les rubriques 4.4 et 5.1). Une attention particulière doit être portée aux informations disponibles sur la résistance bactérienne à la ciprofloxacine avant d'initier le traitement.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
Chez l'adulte
·infections des voies respiratoires basses dues à des bactéries à Gram négatif ;
oexacerbations de broncho-pneumopathie chronique obstructive ;
oinfections broncho-pulmonaires en cas de mucoviscidose ou de bronchectasie ;
opneumonies ;
·otites moyennes chroniques purulentes ;
·exacerbations aiguës de sinusite chronique, en particulier dues à des bactéries à Gram négatif ;
·infections urinaires ;
·infections de lappareil génital ;
ourétrites et cervicites gonococciques dues à des souches de Neisseria gonorrhoeae sensibles ;
oorchi-épididymites, y compris les infections dues à des souches de Neisseria gonorrhoeae sensibles ;
oinfections gynécologiques hautes, y compris les infections dues à des souches de Neisseria gonorrhoeae sensibles ;
·infections gastro-intestinales (par ex. diarrhée du voyageur) ;
·infections intra-abdominales ;
·infections de la peau et des parties molles dues à des bactéries à Gram négatif ;
·otites malignes externes ;
·infections ostéoarticulaires ;
·prophylaxie des infections invasives à Neisseria meningitidis
·maladie du charbon (prophylaxie après exposition et traitement curatif).
La ciprofloxacine peut être utilisée pour le traitement des patients neutropéniques fébriles dont lorigine bactérienne est suspectée.
Chez l'enfant et l'adolescent
·infections broncho-pulmonaires en cas de mucoviscidose dues à Pseudomonas aeruginosa
·infections urinaires compliquées et pyélonéphrite ;
·maladie du charbon (prophylaxie après exposition et traitement curatif).
La ciprofloxacine peut également être utilisée pour traiter des infections sévères de l'enfant et de l'adolescent, si nécessaire.
Le traitement devra être exclusivement instauré par des médecins expérimentés dans le traitement de la mucoviscidose et/ou des infections sévères de l'enfant et de l'adolescent (voir rubriques 4.4 et 5.1).
CLOPIDOGREL EG 75 mg, comprimé pelliculé
  
Prévention des événements athérothrombotiques
Le clopidogrel est indiqué :
·chez les patients adultes souffrant dun infarctus du myocarde (datant de quelques jours à moins de 35 jours), dun accident vasculaire cérébral ischémique (datant de plus de 7 jours et de moins de 6 mois) ou dune artériopathie oblitérante des membres inférieurs établie.
·chez les patients adultes souffrant dun syndrome coronaire aigu :
oSyndrome coronaire aigu sans sus-décalage du segment ST (angor instable ou infarctus du myocarde sans onde Q), y compris les patients bénéficiant dune angioplastie coronaire avec pose de stent, en association à lacide acétylsalicylique (AAS).
oInfarctus du myocarde aigu avec sus-décalage du segment ST, en association à lAAS chez les patients traités médicalement et éligibles à un traitement thrombolytique.
Prévention des événements athérothrombotiques et thromboemboliques dans la fibrillation auriculaire
·Chez les patients adultes souffrant de fibrillation auriculaire, qui présentent au moins un facteur de risque dévénements vasculaires, qui ne peuvent être traités par un antivitamine K (AVK) et qui présentent un faible risque de saignements, le clopidogrel est indiqué, en association avec lAAS, dans la prévention des événements athérothrombotiques et thromboemboliques, incluant lAVC. Pour plus dinformation voir rubrique 5.1.
CAPTOPRIL/HYDROCHLOROTHIAZIDE EG 50 mg/25 mg, comprimé sécable
  
Traitement de l'hypertension artérielle essentielle.
Cette association à dose fixe est indiquée chez les patients dont la pression artérielle n'est pas suffisamment contrôlée par le captopril seul ou l'hydrochlorothiazide seul.
1  2  3  4  5