NEUROLITE, trousse pour la préparation de la solution injectable de [99m Tc] - bicisate


source: ANSM - Mis à jour le : 01/04/2019

1. DENOMINATION DU MEDICAMENT  

NEUROLITE, trousse pour la préparation radiopharmaceutique : Injection de Bicisate de Technétium (99mTc)

2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE  

Substance active : dichlorhydrate de bicisate.

Le flacon A contient 900 µg de dichlorhydrate de bicisate

Le flacon B contient le solvant. Aucun principe actif nest présent.

Le radio-nucléide nest pas fourni avec la trousse.

Excipient(s) à effet notoire :

Le flacon A contient :

0,04 mg de sodium (sous forme de 0,36 mg dédétate disodique)

Le flacon B contient :

0,78 mg de sodium (sous forme de 4,1 mg de phosphate disodique heptahydraté et de 0,46 mg de dihydrogénophosphate de sodium monohydraté)

Après reconstitution de NEUROLITE avec une solution injectable, stérile et apyrogène, sans oxydant de (99mTc) pertechnétate de sodium, le complexe Tc-99m N,N'(1,2-ethylenediyl) bis-L-cysteine diéthyl ester (99mTc- bicisate) est formé.

Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.

3. FORME PHARMACEUTIQUE  

Trousse pour la préparation radiopharmaceutique de la solution injectable de bicisate de technétium (99mTc).

Le kit contient deux flacons non radioactifs :

Flacon A : Poudre pour solution injectable

Flacon B : Solvant pour solution injectable

4. DONNEES CLINIQUES  

4.1. Indications thérapeutiques  

Ce médicament est à usage diagnostique uniquement.

Après radiomarquage à laide dune solution stérile, apyrogène et sans oxydant de 99mTc pertechnétate de sodium, le technétium 99mTc -bicisate est indiqué pour la réalisation chez des patients adultes dune tomographie par émission monophotonique (TEMP). La cible diagnostique est la détection des anomalies de la perfusion régionale cérébrale chez des patients adultes atteints daffections du système nerveux central.

Publicité
4.2. Posologie et mode d'administration  

Posologie

Adultes

Lactivité recommandée administrée par injection intraveineuse directe après la préparation dune solution injectable de pertechnétate de sodium 99mTc, Ph. Eur est comprise entre 500 et 1 000 MBq, avec une valeur typique de 740 MBq chez un sujet de poids moyen (70 kg).

La tomoscintigraphie devra être faite dans les 6 heures qui suivent ladministration.

Si nécessaire, une activité plus élevée jusquà 1 700 MBq peut être injectée à condition que le patient soit capable duriner au moins toutes les 2 heures.

La dose à injecter sera calculée au moyen dun système de mesure approprié de radioactivité avant dêtre administrée au patient. Il est recommandé de vérifier la pureté radiochimique avant ladministration au patient.

Population pédiatrique

La sécurité demploi et lefficacité de NEUROLITE chez les enfants âgés de moins de 18 ans nont pas été établies.

Aucune donnée nest disponible.

Insuffisance rénale

NEUROLITE nest pas recommandé pour les patients avec insuffisance rénale en raison du manque de données relatives à la tolérance et à lefficacité.

Mode dadministration

Ce médicament doit être reconstitué avant dêtre administré au patient.

Administration intraveineuse après préparation avec du pertechnétate de sodium 99mTc injectable, Ph. Eur.

Pour les instructions relatives à la reconstitution du médicament avant administration, voir rubrique 12.

Pour la préparation des patients, voir section 4.4.

Acquisition des images

TEMP cérébrale

Les études menées chez des volontaires sains indiquent une bonne fixation cérébrale initiale du bicisate marqué au 99mTc, avec des valeurs comprises entre 4,8 et 6,5 % de la dose injectée dans les quelques minutes suivant linjection. La fixation et la rétention cérébrale du bicisate (99mTc) sont suffisantes pour permettre des imageries cérébrales par tomographie par émission monophotonique (TEMP) réalisées dans les 30 à 60 minutes suivant ladministration de la dose. Ce schéma de distribution cérébrale nest pas modifié pendant au moins six heures après linjection.

Les acquisitions doivent être réalisées conformément aux directives pratiques.

4.3. Contre-indications  

Hypersensibilité au principe actif, à lun des excipients mentionnés à la rubrique 6.1 ou à lun des composants du produit radiopharmaceutique marqué.

4.4. Mises en garde spéciales et précautions d'emploi  

Grossesse, voir rubrique 4.6

Risque dhypersensibilité et de réactions anaphylactiques

Si des réactions dhypersensibilité ou anaphylactoïdes surviennent, ladministration du médicament doit être arrêtée immédiatement et un traitement par voie intraveineuse initié, le cas échéant. Pour permettre dagir immédiatement en cas durgence, les médicaments et léquipement nécessaires, tels une sonde endotrachéale et un ventilateur, doivent être disponibles immédiatement.

Justification du rapport bénéfice-risque individuel

Pour chaque patient, lexposition à la radiation doit être justifiée par le bénéfice probable. Lactivité administrée doit, dans tous les cas, être aussi faible que raisonnablement possible pour obtenir les données de diagnostic nécessaires.

Insuffisance rénale

Une attention particulière du rapport bénéfice/risque est nécessaire chez ces patients dans la mesure où une augmentation prolongée de lexposition à la radiation est possible.

Préparation du patient

Les patients doivent être convenablement hydratés avant le début de lexamen, et doivent uriner aussi souvent que possible au cours des premières heures suivant lexamen afin de réduire lexposition au rayonnement.

Interprétation des images obtenues avec le bicisate (99mTc)

Linterprétation des données doit prendre en compte les informations structurelles significatives (TDM, IRM). Une attention particulière doit être portée à lampleur des anomalies de perfusion relatives aux anomalies morphologiques observées et prendre en compte les effets éventuels de latrophie et de volume partiel. Si elle est disponible, une fusion des images peut être utile pour corroborer le débit sanguin cérébral régional (rCBF) en relation avec les observations structurelles.

Après la procédure

Tout contact étroit avec des nourrissons et des femmes enceintes devra être limité pendant les 12 premières heures suivant linjection.

Mises en garde spéciales

Ce médicament contient moins dune mmol de sodium (23 mg) par dose, cest-à-dire quil est essentiellement sans sodium.

Le débit sanguin cérébral pourrait être sous-estimé.

Pour les précautions en ce qui concernant les risques environnementaux voir rubrique 6.6.

4.5. Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions  

Aucune interaction médicamenteuse na été décrite à ce jour.

4.6. Fertilité, grossesse et allaitement  

Aucune étude de reproduction animale na été réalisée avec le bicisate (99mTc). De même quaucune étude na été effectuée chez la femme enceinte.

Femmes en âge de procréer

Sil est prévu dadministrer des produits radiopharmaceutiques à une femme en âge de procréer, il est important de déterminer si celle-ci est enceinte ou non. En cas de doute sur sa grossesse éventuelle (absence de règles, ou règles très irrégulières, etc.), dautres techniques nutilisant pas de radiations ionisantes (sil en existe) doivent être proposées à la patiente.

Grossesse

Lutilisation de radionucléides chez la femme enceinte implique également des doses de radiation pour le ftus. Seuls les examens indispensables seront effectués pendant la grossesse, quand le bénéfice attendu est supérieur aux risques encourus par la mère et le ftus.

Allaitement

Avant ladministration dun médicament radiopharmaceutique à une femme allaitant, il est nécessaire envisager la possibilité de reporter ladministration du radionucléide jusquà ce que la mère interrompre lallaitement et de sinterroger afin de déterminer si le meilleur choix du médicament radiopharmaceutique a été fait, compte tenu de sa sécrétion dans le lait maternel. Si ladministration est jugée nécessaire, lallaitement doit être suspendu pendant les 12 heures qui suivent ladministration et le lait produit pendant cette période doit être éliminé.

Fertilité

Aucune étude de reproduction animale na été réalisée avec le bicisate (99mTc).

4.7. Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines  

NEUROLITE na que peu ou pas dincidence sur laptitude à conduire un véhicule et à utiliser des machines.

4.8. Effets indésirables  

Résumé du profil de sécurité demploi

Les effets indésirables rapportés suite à lutilisation de NEUROLITE dans des études (1 022 patients) étaient généralement dune intensité légère à modérée et transitoires.

Au cours du programme dessais cliniques, 5,9 % des patients ont présenté un effet indésirable. Les effets indésirables les plus fréquemment rapportés sont des maux de tête (1,0 %) et une agitation (0,5 %).

Tableau des effets indésirables

La fréquence des effets indésirables listés ci-dessous est définie par la convention suivante :

Très fréquent (≥1/10) ; fréquent (≥1/100, <1/10) ; peu fréquent (≥1/1 000, <1/100) ; rare (≥1/10 000, <1/1 000) ; très rare (<1/10 000), fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles).

Affections du système nerveux :

Fréquent : maux de tête Peu fréquent : agitation, convulsions, parosmie (se manifestant par une légère odeur aromatique et transitoire), somnolence, hallucinations, anxiété, sensations vertigineuses

Affections cardiaques :

Peu fréquent : angor, insuffisance cardiaque

Affections vasculaires :

Peu fréquent : syncopes, hypertension

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales :

Peu fréquent : apnée, cyanose

Affections gastro-intestinales :

Peu fréquent : constipation, nausées, dyspepsie, diarrhée

Affections de la peau et du tissu sous-cutané :

Peu fréquent : éruption cutanée

Troubles musculo-squelettiques et systémiques :

Peu fréquent : douleurs dorsales

Troubles généraux et anomalies au site dadministration :

Peu fréquent : malaise

Affections du système immunitaire :

Rare: réactions dhypersensibilité (exprimées sous forme de prurit, érythème, urticaire, nausées, gonflement du visage ou des lèvres, hyperémie oculaire, hypotension). Rare : réactions anaphylactiques de légères à graves (sous forme ddème, de gonflement des lèvres, dhypotension)

Lexposition aux radiations ionisantes peut induire lapparition dun cancer et potentialiser le développement de malformations congénitales. Dans la mesure où la dose efficace pour un adulte (70 kg) est de 13,6 mSv quand lactivité maximale recommandée de 1 700 MBq est administrée la probabilité de ces effets indésirables semble faible.

La survenue de ces effets indésirables est peu probable.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet :www.signalement-sante.gouv.fr.

4.9. Surdosage  

Dans le cas dun surdosage de ladministration de radiation par NEUROLITE, la dose absorbée par le patient doit être réduite si possible en augmentant lélimination du radionucléide du corps au moyen de mictions et de défécations fréquentes. Il peut savérer utile destimer la dose effectivement délivrée.

5. PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES  

5.1. Propriétés pharmacodynamiques  

Classe pharmacothérapeutique : Diagnostic radiopharmaceutique pour images du SNC, code ATC : V09AA02

Effets pharmacodynamiques

Aux faibles concentrations utilisées pour les procédures diagnostic, le bicisate (99mTc) ne devrait pas présenter dactivité pharmacodynamique.

5.2. Propriétés pharmacocinétiques  

Après reconstitution du trousse de NEUROLITE par addition du pertechnétate (99mTc) de sodium, il se forme le complexe Tc-99m N,N(1,2-éthylènediyl)bis-L-cystéine diéthyl ester bicisate (99mTc).

Le bicisate (99mTc) peut exister sous quatre formes énantiomères différentes en fonction de la stéréochimie de la configuration du bicisate. Des études ont démontré que seul le dérivé L,L est retenu et métabolisé par lencéphale de façon stéréo-sélective. A lopposé, le complexe 99mTc dérivé de lisomère D, D traverse la barrière hémato-encéphalique et est extrait par le cerveau, mais il nest ni fixé, ni métabolisé dans des proportions appréciables. Cest pourquoi, seule la forme L, L est présente dans le NEUROLITE.

Distribution

Aucune étude de pharmacocinétique du bicisate (99mTc) na été réalisée sur des patients présentant des troubles neurologiques. Toutefois, la distribution intracérébrale dune dose unique de 99mTc-bicisate a été évaluée chez des patients avec le temps, à laide de tomoscintigraphies TEMP répétées réalisées par deux investigateurs, le Docteur Vidabaek et le Docteur Moretti. Les images de bicisate (99mTc) obtenues ont démontré la même distribution intracérébrale globale que dans la première étude de scintigraphie. Ceci semble indiquer que, comme chez les sujets neurologiques normaux, la distribution du bicisate (99mTc) reste stable avec le temps.

Fixation par les organes

Des études conduites chez le volontaire sain ont montré que la fixation initiale du bicisate (99mTc) par le cerveau est de 4,8 à 6,5 % de lactivité administrée, quelques minutes seulement après linjection. La fixation et la rétention du bicisate (99mTc) par le cerveau sont suffisantes pour permettre dobtenir une image en tomoscintigraphie par émission monophotonique (TEMP) immédiatement après administration. Le bicisate (99mTc) sélimine très lentement du cerveau. Sa répartition dans lencéphale reste stable pendant au moins six heures après linjection. Cette répartition est comparable à celle observée avec le xénon-133, produit de référence pour létude du débit sanguin cérébral.

Élimination

Le bicisate (99mTc) sélimine rapidement du sang circulant. Une heure après administration, il reste dans le sang moins de 5 % de lactivité injectée. Cinq minutes après injection, la plus grande partie de lactivité du sang veineux est due à la présence de métabolites. En moyenne, 74 % de lactivité administrée sont excrétés dans les urines au cours des premières 24 heures suivant linjection et jusquà 50 % dans les deux premières heures. Etant donné que la paroi vésicale est lorgane critique en termes dirradiation et que lélimination urinaire du bicisate (99mTc) est rapide, il est possible de réduire la dose délivrée en augmentant la fréquence des mictions. Ni le bicisate (99mTc), ni ses métabolites ne sont liés aux protéines plasmatiques.

Chez lhomme, comme avec dautres radiotraceurs cérébraux marqués au technétium (99mTc), quune valeur de débit sanguin supérieure aux valeurs physiologiques normales pouvait entraîner une sous-estimation du débit relatif avec le bicisate (99mTc).

5.3. Données de sécurité préclinique  

Au cours des études non cliniques, des effets ont été observés uniquement des expositions considérées comme dépassant suffisamment lexposition maximale chez lhomme pour ne montrer que peu de signification pour une utilisation clinique.

Les études de la toxicité dune dose unique ou de doses réitérées, effectuées chez les rongeurs, le chien et le singe, nont révélé aucun signe de toxicité de NEUROLITE même avec une posologie atteignant 123 à 5 882 fois la dose maximale humaine (DMH). Chez le lapin, le produit administré par voie intraveineuse a provoqué une irritation modérée et réversible et, par voie périvasculaire. Les effets sur la reproduction et le pouvoir tératogène du bicisate (99mTc) nont fait lobjet daucune étude chez lanimal. Il ny a pas eu non plus détudes prolongées chez lanimal destinées à évaluer le pouvoir carcinogène ou à rechercher un effet du bicisate (99mTc) sur la fertilité chez le mâle ou la femelle.

Les résultats des tests mesurant les critères primaires defficacité indiquent que NEUROLITE nest pas génotoxique in vitro et que son principe actif, le dichlorhydrate de bicisate (Bicisate2HCl) nest pas génotoxique in vivo. Ces résultats soutiennent la conclusion selon laquelle NEUROLITE ne présente aucun risque mutagène dans les conditions dutilisation prévues.

6. DONNEES PHARMACEUTIQUES  

6.1. Liste des excipients  

Flacon A :

Chlorure stanneux dihydraté

Édétate disodique

Mannitol

Acide chlorhydrique (pour ajustement du pH)

Flacon B :

Phosphate disodique heptahydraté

Dihydrogénophosphate de sodium monohydraté

Eau pour solution injectable

6.2. Incompatibilités  

Les réactions de marquage par le technétium nécessitant le maintien de lion stanneux à létat réduit, cest pourquoi la solution injectable de pertechnétate (99mTc) de sodium, Ph. Eur., contenant des oxydants, ne doit pas être utilisée.

Afin de préserver la stabilité du complexe technétié, les préparations de (99mTc) ne doivent pas être associées à dautres préparations ou composants.

6.3. Durée de conservation  

Durée de conservation de la trousse avant la reconstitution : 18 mois.

Après le radiomarquage : 8 heures. À conserver à une température ne dépassant pas 25 °C. Ne pas mettre au réfrigérateur. Ne pas congeler.

6.4. Précautions particulières de conservation  

Le produit doit être conservé à une température inférieure à 25 °C dans son récipient original. Ne pas réfrigérer ni congeler.

Pour les conditions de conservation après le radiomarquage du médicament, voir rubrique 6.3.

La conservation des produits radiopharmaceutiques doit être effectuée conformément à la réglementation nationale sur les matériels radioactifs.

6.5. Nature et contenu de l'emballage extérieur   

Flacons de verre borosilicate de 5 mL, Type I, (un flacon A et un flacon B), obturé avec un bouchon en halobutyle recouvert dune capsule en aluminium sertie.

6.6. Précautions particulières délimination et de manipulation  

Les produits radiopharmaceutiques ne doivent être reçus, utilisés et administrés que par des personnes habilitées, dans un environnement clinique autorisé. Leur réception, leur conservation, leur utilisation, leur transfert et leur élimination sont soumis aux réglementations et/ou aux licences appropriées de lautorité officielle compétente locale.

Les produits radiopharmaceutiques seront préparés dune manière qui répond à la fois aux exigences de sécurité vis-à-vis des radiations et de qualité pharmaceutique. Des précautions aseptiques appropriées seront prises.

Le contenu des flacons est uniquement destiné à la préparation du bicisate de technétium (99mTc) et ne doit pas être administré directement aux patients sans avoir subi auparavant la procédure de marquage.

Pour des instructions sur la reconstitution du médicament avant ladministration, veuillez-vous reporter à la rubrique 12.

Si, à un moment quelconque de la préparation de ce produit, lintégrité de ce flacon est compromise, celui-ci ne doit pas être utilisé.

Les procédures dadministration doivent être réalisées de manière à minimiser tout risque de contamination du médicament et dirradiation des opérateurs. Les mesures de protection adéquates sont obligatoires.

Le contenu de cette trousse avant reconstitution nest pas radioactif. Cependant, après laddition du pertechnétate de sodium 99mTc, une protection adéquate de la préparation finale doit être mise en uvre de manière continue.

Ladministration de médicaments radioactifs présente des risques pour lentourage du patient en raison de lirradiation externe ou de la contamination par les urines, les vomissements, etc. Par conséquent, il faut prendre des mesures de protection contre les radiations, conformément aux réglementations nationales.

Tout médicament non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur sur le plan local.

7. TITULAIRE DE LAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  

Lantheus EU Limited

Atlantic Avenue,

Westpark Business Campus

Shannon, Co. Clare

Irlande

8. NUMERO(S) DAUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE  

·34009 558 375 6 5 : 25 mg en flacon (verre) et 1 mL de solution tampon en flacon (verre); boîte de 1.

·34009 558 376 2 6 : 25 mg en flacon (verre) et 1 mL de solution tampon en flacon ; boîte de 5.

9. DATE DE PREMIERE AUTORISATION/DE RENOUVELLEMENT DE LAUTORISATION  

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

10. DATE DE MISE A JOUR DU TEXTE  

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

11. DOSIMETRIE  

Caractéristiques physiques du radionucléide utilisé pour le marquage :

Le technétium (99mTc) est produit au moyen un générateur (99Mo/99mTc). Il se désintègre avec une émission de radiation gamma avec une énergie moyenne de 141 keV et une demi-vie de 6,02 heures de technétium (99Tc) qui, en vue de sa longue demi-vie de 2,13 x 105 années, qui peut être considérée comme stable.

Les doses de radiation prévues pour les organes et les tissus dun patient de poids moyen (70 kg), après une injection intraveineuse de bicisate (99mTc), figurent dans le tableau ci-dessous :

Equivalent de dose absorbée par activité administrée [mGy/MBq]

Organe

Equivalent de dose (mGy/MBq)

Dose de radiation de

1 700 MBq

(miction 2,0 h après)

Dose de radiation de 740 MBq

(miction 4,8 h après)

Cerveau

Paroi de la vésicule biliaire

Paroi de la partie inférieure du côlon

Intestin grêle

Paroi de la partie supérieure du côlon

Reins

Foie

Poumons

Ovaires

Moelle rouge

Surface des os

Testicules

Thyroïde

Paroi vésicale

Corps entier

9,4

43

22

16

27

12

9,0

3,4

9,2

4,1

5,8

3,7

6,0

51

4,1

2,8

18,5

11,1

7,4

12,5

5,4

4,0

1,4

5,9

2,0

2,8

2,6

2,6

54,0

2,1

La dose efficace pour le bicisate (99mTc) est de 13,6 mSv à la dose maximale de 1 700 MBq et des intervalles de miction de 2 heures. A la dose de 740 MBq et une miction après 4,8 heures, la dose efficace est de 7,7 mSv1.

(1)Dosimétrie calculée selon CIRP 60.

12. INSTRUCTIONS POUR LA PREPARATION DES RADIOPHARMACEUTIQUES  

Précautions pour la famille, les soignants, le personnel hospitalier suite à ladministration à partir de sources non protégées

Ladministration de produits radiopharmaceutiques présente des risques pour lentourage du patient en raison de lirradiation externe ou de la contamination par les urines, les vomissements, etc. Par conséquent, il faut prendre des mesures de protection contre les radiations, conformément aux réglementations nationales.

Méthode de préparation

La préparation du bicisate (99mTc) à partir de la trousse doit être réalisée de façon aseptique selon les étapes suivantes :

·Avant d'ajouter la solution injectable de pertechnétate (99mTc) de sodium au flacon B (flacon contenant la solution tampon), noter l'activité estimée, ainsi que la date et l'heure de la préparation, à l'endroit prévu à cet effet sur l'étiquette du flacon. Détacher ensuite une étiquette portant le symbole de radioactivité et la fixer autour du col du flacon.

·Porter des gants imperméables pendant la préparation. Enlever la rondelle en plastique de chacun des deux flacons et désinfecter la surface des bouchons à l'alcool.

·Placer le flacon B dans un conteneur blindé approprié portant une étiquette destinée à indiquer la date, l'heure de la préparation, le volume et l'activité.

·Utiliser une seringue blindée stérile pour ajouter au flacon B, de façon aseptique, 3,70 GBq (100mCi) dans environ 2 ml de solution injectable, stérile et apyrogène, de pertechnétate (99mTc) de sodium sans oxydant. Sans retirer l'aiguille, enlever un volume d'air équivalent afin de maintenir la pression dans le flacon.

·A l'aide d'une seringue stérile, injecter rapidement 3 ml de chlorure de sodium (solution injectable, 0,9 % NaCl, sans bactériostatique) dans le flacon A (le flacon contenant le lyophilisat) pour en dissoudre le contenu. Sans enlever l'aiguille, soustraire un volume d'air équivalent afin de rétablir dans le flacon la pression atmosphérique. Agiter le flacon pendant quelques secondes.

·A l'aide d'une autre seringue stérile, transférer immédiatement (dans les 30 secondes) 1,0 ml du flacon A au flacon B. Jeter immédiatement le flacon A.

·Mélanger le contenu du flacon B pendant quelques secondes, puis laisser reposer le mélange à température ambiante pendant trente (30) minutes.

·Avant injection, examiner le contenu du flacon B pour vérifier l'absence de particules et de changement de couleur. Si on observe des particules et/ou une variation de la coloration, NE PAS UTILISER

·Mesurer la radioactivité du flacon B au moyen d'un système de mesure approprié. Sur l'étiquette spécifique du conteneur blindé, noter la concentration de technétium (99mTc), le volume total, l'heure et la date de la mesure, la date de la péremption et le numéro du lot. Fixer cette étiquette sur le conteneur.

·Conserver le flacon contenant le bicisate (99mTc) à température inférieure à 25°C jusqu'à utilisation; le produit doit alors être prélevé de façon aseptique. Ne pas réfrigérer ni congeler. Le flacon ne contient aucun conservateur.

·Les déchets doivent être traités selon la réglementation nationale concernant les matériaux radioactifs.

Note : il est recommandé de suivre le mode opératoire ci-dessus pour reconstituer le produit.

Le produit doit être utilisé dans les 8 heures qui suivent la reconstitution.

Contrôle qualité

Détermination de la pureté radiochimique par chromatographie en couche mince (CCM)

La vérification de la qualité du marquage doit être effectuée selon le mode opératoire décrit ci-dessous :

Matériaux pour réaliser la chromatographie en couche mince (CCM)

·Plaques de gel de silice Baker-Flex IB-F, 2,5 x 7,5 cm, Baker #2/4463/03 ou équivalent

·Solvant : acétate déthyle pour CLHP

·Activimètre ou compteur gamma pour mesurer la radioactivité

·Petite cuve de chromatographie

·Seringue et flacons blindés, en fonction des besoins.

Procédure par CCM

Déterminer la pureté radiochimique de la solution finale par chromatographie en couche mince (CCM) au moyen de plaques de gel de silice Baker-Flex IB-F ou équivalent en utilisant de lacétate déthyle comme solvant.

Procédure Avec de lacétate déthyle frais, verser une quantité suffisante dans la cuve pour obtenir une hauteur de solvant de 3 à 4 mm. Fermer hermétiquement la cuve avec du Parafilm® et attendre 15 à 40 minutes pour que le solvant séquilibre. Il est important de respecter la phase de pré-équilibration et de préserver lintégrité de « lespace de tête » dans la cuve de chromatographie, afin de garantir la reproductibilité des résultats de la CCM.

Note : lacétate déthyle est irritant pour la peau et les muqueuses et doit être manipulé sous hotte aussi souvent que possible.

Tracer avec un crayon des traits peu appuyés sur la plaque de CCM, à deux (2), quatre et demi (4,5) et sept (7) centimètres du bas de la plaque. Déposer environ 5 µL de la solution à injecter au centre de la plaque sur le trait situé à 2 cm. Pour ce faire, on peut utiliser une seringue munie dune aiguille de 0,4 mm ou 0,5 mm en tenant la seringue en position verticale et en attendant quune goutte se forme. Le diamètre de la goutte déposée ne doit pas être supérieur à 10 mm. Laisser sécher la goutte sans attendre plus que 5 à 10 minutes

Placer la plaque dans la cuve de CCM pré-équilibrée et laisser migrer le front du solvant jusquà la ligne tracée à 7 centimètres de haut (environ 15 minutes). Enlever la plaque et laisser sécher dans une zone bien ventilée.

Calcul

Couper la plaque de CCM le long du trait situé à 4,5 cm au moyen de ciseaux. Utiliser un activimètre ou un compteur gamma pour mesurer lactivité. La partie supérieure contient le bicisate (99mTc) et la partie inférieure contient toutes les impuretés radioactives.

Calculer la pureté radiochimique à laide de léquation suivante :

où At = activité de la partie supérieure

Ab = activité de la partie inférieure

Critères

Le Rf du bicisate (99mTc) est de 0,9 + 0,1 ; le colloïde, le TcO4- et le (99mTc) EDTA ne migrent pas. Si la pureté radiochimique est inférieure à 90 %, ne pas utiliser la trousse et jeter la préparation.

La solution doit être inspectée visuellement avant utilisation. Seules les solutions translucides, ne présentant aucune particule visible, doivent être utilisées pour une TEMP cérébrale.

Tout produit non utilisé ou tout déchet doit être éliminé conformément aux exigences locales.

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de lANSM.

Liste I.

Médicament réservé à lusage hospitalier.

Les produits radiopharmaceutiques ne doivent être utilisés que par des personnes qualifiées. Ils ne peuvent être délivrés qu'à des praticiens ayant obtenu l'autorisation spéciale prévue à l'article R 1333-24 du code de la Santé Publique.


Retour en haut de la page Retour en haut de la page

source: ANSM - Mis à jour le : 01/04/2019

Dénomination du médicament

NEUROLITE, injection de bicisate de technétium (99mTc)

Trousse pour la préparation de la solution injectable de bicisate (99mTc)

Dichlorhydrate de bicisate

Encadré

Veuillez lire attentivement cette notice avant de recevoir ce médicament car elle contient des informations importantes pour vous.

·Gardez cette notice. Vous pourriez avoir besoin de la relire.

·Si vous avez dautres questions, interrogez le spécialiste en médecine nucléaire qui supervisera la procédure.

·Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin, ouvotre spécialiste en médecine nucléaire. Ceci sapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Voir rubrique 4.

Que contient cette notice ?

1. Qu'est-ce que NEUROLITE et dans quels cas est-il utilisé ?

2. Quelles sont les informations à connaître avant dutiliser NEUROLITE ?

3. Comment utiliser NEUROLITE ?

4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?

5. Comment conserver NEUROLITE ?

6. Contenu de lemballage et autres informations.

1. QUEST-CE QUE NEUROLITE ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?  

Classe pharmacothérapeutique - code ATC : Diagnostic radiopharmaceutique pour images du SNC - V09AA02.

Ce médicament est un produit radiopharmaceutique à usage diagnostique uniquement.

NEUROLITE est utilisé pour lexploration du débit sanguin dans le cerveau. Cette procédure permet dobtenir des informations importantes sur certaines pathologies affectant le cerveau.

NEUROLITE est injecté dans le sang et circule ensuite dans le corps. Il peut être détecté par des caméras spéciales, et une image (dénommée imagerie) peut être enregistrée. Cette imagerie montrera exactement la distribution de la radioactivité dans la zone de lorganisme qui fait lobjet de lexamen.

Lutilisation de NEUROLITE nentraîne une exposition quà de faibles quantités de radioactivité. Votre médecin et le spécialiste de médecine nucléaire ont considéré que le bénéfice clinique que vous recueillerez de la procédure avec le produit radiopharmaceutique prévaut sur le risque dû aux radiations.

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT DUTILISER NEUROLITE ?  

NEUROLITE ne doit jamais être utilisé :

·si vous êtes allergique au bicisate de technétium 99mTc ou à lun des autres composants contenus dans ce médicament, mentionnés dans la rubrique 6.

Avertissements et précautions

Prenez des précautions particulières avec NEUROLITE

·si vous êtes enceinte ou si vous pensez être enceinte

·si vous allaitez

NEUROLITE nest pas recommandé chez les enfants âgés de moins de 18 ans, et chez les patients présentant une insuffisance de la fonction rénale.

Enfants et adolescents

Sans objet.

Avant ladministration de NEUROLITE, vous devez :

·boire une grande quantité deau avant le début de lexamen afin duriner aussi souvent que possible au cours des premières heures suivant limagerie.

Si vous devez prendre dautres précautions particulières après avoir utilisé ce produit, votre médecin vous en informera.

Autres médicaments et NEUROLITE

Informez votre médecin spécialiste de médecine nucléaire si vous prenez, avez récemment pris ou pourriez prendre tout autre médicament.

NEUROLITE avec des aliments et boissons

Il se peut que votre médecin vous demande de boire beaucoup de liquides.

Grossesse et allaitement

Si vous êtes enceinte ou que vous allaitez, si vous pensez être enceinte ou planifiez une grossesse, demandez conseil à votre médecin spécialiste de médecine nucléaire avant de prendre ce médicament.

Vous devez informer le médecin spécialiste de médecine nucléaire avant ladministration de NEUROLITE sil existe une possibilité que vous soyez enceinte, si vous avez une absence de règles ou si vous allaitez. En cas de doute, il est important de consulter votre médecin spécialiste de médecine nucléaire responsable de la procédure.

Si vous êtes enceinte

Le médecin spécialiste de médecine nucléaire nadministrera ce produit au cours de la grossesse que si le bénéfice attendu prévaut sur les risques éventuels.

Si vous allaitez

Si vous allaitez, prévenez votre médecin ; celui-ci pourra alors retarder lexamen jusquà la fin de lallaitement ou vous demander dinterrompre lallaitement pendant 12 heures, jusquà ce que la radioactivité ait quitté votre corps. Le lait exprimé doit être éliminé. Le médecin spécialiste de médecine nucléaire vous indiquera quand vous pourrez reprendre lallaitement.

Conduite de véhicules et utilisation de machines

Il est considéré comme improbable que NEUROLITE puisse avoir un effet sur laptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines.

NEUROLITE contient du sodium.

Ce produit contient moins dune millimole de sodium (23 mg) par dose ; cest-à-dire quil est essentiellement sans sodium.

3. COMMENT UTILISER NEUROLITE ?  

Il existe des lois strictes sur lutilisation, la manipulation et lélimination des produits radiopharmaceutiques. NEUROLITE sera uniquement utilisé dans une zone spéciale contrôlée. Ce produit sera uniquement manipulé et vous sera uniquement administré par des personnes formées et qualifiées pour lutiliser de façon sûre. Ces personnes veilleront particulièrement à lutilisation sûre de ce produit et vous tiendront informé de leurs actions.

NEUROLITE doit être reconstitué avec une solution de pertechnétate de sodium [99mTc] avant de pouvoir être administré.

Le spécialiste de médecine nucléaire supervisant la procédure décidera de la quantité de NEUROLITE qui doit vous être administrée. Il sagira de la plus faible quantité nécessaire pour lobtention des informations recherchées. La quantité recommandée de radioactivité injectée habituellement chez un adulte est de 740 MBq (le mégabecquerel est lunité utilisée pour exprimer la radioactivité).

Administration de NEUROLITE et conduite de la procédure

NEUROLITE est administré par injection dans une veine, réalisé par un personnel formé.

Une injection est suffisante pour réaliser le test dont a besoin votre médecin. Les imageries peuvent être enregistrées jusquà six heures après ladministration.

Durée de la procédure

Le spécialiste de médecine nucléaire vous informera de la durée habituelle de la procédure.

Après ladministration de NEUROLITE, vous devez :

·éviter tout contact étroit avec les jeunes enfants et les femmes enceintes pendant 12 heures suivant linjection

·uriner fréquemment afin déliminer le produit de votre corps

Le spécialiste de médecine nucléaire vous informera si vous devez prendre des précautions particulières après avoir reçu ce médicament. Contactez votre spécialiste de médecine nucléaire si vous avez des questions.

Si vous avez utilisé plus de NEUROLITE que vous nauriez dû

Un surdosage est peu probable, car vous ne recevrez quune seule dose de NEUROLITE, précisément contrôlée par le spécialiste de médecine nucléaire supervisant la procédure. Cependant, en cas de surdosage, vous recevrez le traitement approprié.

En cas de surdosage, votre médecin vous recommandera de boire beaucoup de liquides et dévacuer fréquemment les urines et les matières fécales afin daccélérer lélimination de la radioactivité de votre corps.

Si vous avez dautres questions sur lutilisation de NEUROLITE, demandez plus dinformations à votre médecin ou votre spécialiste de médecine nucléaire qui supervise la procédure.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?  

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Ce produit radiopharmaceutique délivrera de faibles quantités de radiations ionisantes associées à un risque minimal de cancer et danomalies héréditaires.

Les effets secondaires possibles sont listés dans l'ordre de leur fréquence ci-dessous:

Fréquence

Effets indésirables possibles

Fréquent : affecte de 1 à 10 utilisateurs sur 100

Céphalées

Peu fréquent : affecte de 1 à 10 utilisateurs sur 1 000

Agitation, convulsions, un état avec expérience incorrecte du sens olfactif (faible odeur aromatique transitoire), somnolence, hallucinations, anxiété, vertiges, douleurs cardiaques (angine de poitrine), insuffisance cardiaque, sensation de tête légère/évanouissement, hypertension, troubles respiratoires qui peuvent entraîner une coloration bleue des lèvres et des ongles, éruptions cutanées, douleurs dorsales, malaise général, constipation, nausées, indigestion et diarrhée.

Rare : affecte de 1 à 10 utilisateurs sur 10 000

Réactions allergiques (exprimées sous forme

de démangeaisons, rougeur, éruption cutanée,

gonflement du visage, gonflement des lèvres, yeux rouges, hypotension artérielle. nausées).

Déclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à spécialiste de médecine nucléaire. Ceci sapplique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet:www.signalement-sante.gouv.fr

En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage dinformations sur la sécurité du médicament.

5. COMMENT CONSERVER NEUROLITE ?  

Vous naurez pas à conserver ce médicament. Ce médicament est conservé sous la responsabilité du spécialiste dans des locaux appropriés. La conservation des produits radiopharmaceutiques devra être effectuée conformément à la réglementation nationale sur les substances radioactives.

Les informations suivantes sont destinées uniquement aux spécialistes.

NEUROLITE ne doit pas être utilisé après la date de péremption mentionnée sur le flacon et létiquette de la boîte après la mention EXP. La date de péremption fait référence au dernier jour du mois.

Conserver le produit à une température ne dépassant pas 25° C. Ne pas mettre au réfrigérateur. Ne pas congeler.

La solution reconstituée pour injection peut être conservée pendant 8 heures à une température ne dépassant pas 25 °C. Ne pas mettre au réfrigérateur. Ne pas congeler.

NEUROLITE ne doit pas être utilisé si des particules et/ou une décoloration sont observées.

6. CONTENU DE LEMBALLAGE ET AUTRES INFORMATIONS  

Ce que contient NEUROLITE  

Flacon A : poudre pour solution injectable

·La substance active est :

900 micrograms de dichlorhydrate de bicisate

·Les autres excipients sont :

Chlorure stanneux dihydraté, édétate disodique, mannitol, acide chlorhydrique.

Flacon B : Solvant pour solution injectable

·La substance active est :

Aucun principe actif nest présent

·Les autres excipients sont :

Phosphate disodique heptahydraté, dihydrogénophosphate de sodium monohydraté, eau pour préparations injectables.

Quest-ce que NEUROLITE et contenu de lemballage extérieur  

NEUROLITE est composé de deux flacons une poudre (flacon A) et un solvant (flacon B).

Avant lutilisation, la poudre est mélangée avec le solvant et avec une solution de la substance radioactive, le pertechnétate (99mTc) de sodium, afin de former une solution injectable de bicisate de technétium (99mTc).

Une fois mélangée, la solution est transparente et exempte de particules visibles.

Titulaire de lautorisation de mise sur le marché  

Lantheus EU Limited

Atlantic Avenue,

Westpark Business Campus

Shannon, Co. Clare

Irlande

Exploitant de lautorisation de mise sur le marché  

ADVANCED ACCELERATOR APPLICATIONS

20 RUE DIESEL

01630 SAINT GENIS POUILLY

Fabricant  

PENN PHARMACEUTICAL SERVICES

UNITS 23/24 TAFARNAUBACH INDUSTRIAL ESTATE, TREDEGAR

GWENT, WALES NP22 3AA

ROYAUME-UNI

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen  

Ce médicament est autorisé dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen sous les noms suivants : Conformément à la réglementation en vigueur.

[À compléter ultérieurement par le titulaire]

La dernière date à laquelle cette notice a été révisée est :  

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

Autres  

Les informations suivantes sont destinées exclusivement aux professionnels de santé:

Posologie et mode dadministration

La dose recommandée pour ladministration intraveineuse après la préparation avec linjection de pertechnétate (99mTc) de sodium, Ph. Eur., chez le patient de poids moyen (70 kg), est de 740 MBq.

La scintigraphie doit être faite dans les 6 heures consécutives à ladministration.

En cas de nécessité, une haute activité jusquà concurrence de 1700 MBq peut être injectée à condition que le patient soit capable duriner au moins toutes les deux heures.

La dose du patient sera calculée au moyen dun système de mesure approprié de radioactivité avant dêtre administrée au patient. Il est recommandé de vérifier la pureté radiochimique avant ladministration au patient (voir ci-dessous).

Précautions pour la famille, les soignants, le personnel hospitalier suite à ladministration du produit à partir de sources non protégées

Ladministration de médicaments radioactifs présente des risques pour lentourage du patient en raison de la radiation externe ou de la contamination par les urines, les vomissements, etc. Par conséquent, il faut prendre des mesures de protection contre les radiations, conformément aux réglementations nationales.

Préparation du kit de NEUROLITE

La préparation du 99mTc-bicisate à partir du kit de NEUROLITE doit être faite conformément à la procédure aseptique suivante :

·Avant dajouter la solution injectable de pertechnétate (99mTc) de sodium au flacon B (flacon avec la solution tampon), noter lactivité estimée, ainsi que la date et lheure de la préparation, à lendroit prévu à cet effet sur létiquette du flacon. Détacher ensuite une étiquette portant le symbole de radioactivité et la fixer autour du col du flacon.

·Porter des gants imperméables pendant la préparation. Enlever la rondelle en plastique de chacun des deux flacons et désinfecter la surface des bouchons à lalcool.

·Placer le flacon B dans un conteneur blindé anti-radiation portant une étiquette indiquant la date, lheure de la préparation, le volume et lactivité.

·A laide dune seringue stérile blindée, ajouter au flacon B, de façon aseptique, 3,70 GBq (100 mCi), dans environ 2 ml de solution injectable, stérile et apyrogène, de pertechnétate (99mTc) de sodium sans oxydant. Sans retirer laiguille, enlever un volume dair équivalent afin de maintenir la pression dans le flacon.

·A laide dune seringue stérile blindée, injecter rapidement, par voie intraveineuse, 3 ml de chlorure de sodium B.P. (0,9% NaCl, sans bactériostatique) dans le flacon A (le flacon contenant le lyophilisat) pour en dissoudre le contenu. Sans retirer laiguille, enlever un volume dair équivalent afin de maintenir la pression dans le flacon. Agiter le flacon pendant quelques secondes.

·A laide dune autre seringue stérile, transférer immédiatement (dans les 30 secondes) 1,0 ml de solution du flacon A au flacon B. Jeter immédiatement le flacon A.

·Remuer le contenu du flacon B pendant quelques secondes. Le mélange doit reposer à température ambiante pendant trente (30) minutes.

·Avant linjection, examiner le contenu du flacon pour vérifier labsence de particules et de variation de coloration. Si on observe des particules et/ou une variation de la coloration, NE PAS UTILISER.

·Evaluer le flacon à réaction en utilisant un système de calibration de la radioactivité approprié. Sur létiquette du flacon blindé, noter la concentration de technétium (99mTc), le volume total, lheure et la date de lévaluation, la date de péremption et le numéro du lot. Fixer cette étiquette sur le flacon.

·Conserver le flacon à réaction contenant le 99mTc-bicisate à une température inférieure à 25°C jusquà lutilisation ; le produit sera alors prélevé de façon aseptique. Ne pas réfrigérer ni congeler. Le flacon ne contient aucun conservateur.

·Les déchets doivent être éliminés conformément à la réglementation nationale relative aux matériaux radioactifs.

Le produit doit être utilisé dans les 8 heures qui suivent sa préparation.

Détermination de la pureté radiochimique

Le contrôle qualité du produit doit se faire conformément à la procédure ci-dessous :

Matériaux pour réaliser la chromatographie en couche mince (CCM)

·Plaques de gel de silice Baker-Flex IB-F, 2,5 cm x 7,5 cm, Baker #2/4463/03 ou équivalent Solvant : acétate déthyle pour la qualité CLHP

·Activimètre ou compteur gamma pour mesurer la radioactivité

·Petite cuve de chromatographie

·Seringue et flacons blindés, selon les besoins.

Procédure par CCM

Déterminer la pureté radiochimique de la solution finale par chromatographie en couche mince (CCM) au moyen de plaques de gel de silice Baker-Flex IB-F ou équivalent en utilisant de lacétate déthyle comme solvant.

Procédure Avec de lacétate déthyle frais, verser une quantité suffisante de solvant dans la cuve pour obtenir une hauteur de 3 à 4 mm. Fermer hermétiquement la cuve avec du Parafilm® et attendre 15 à 40 minutes pour que le solvant séquilibre. Il est important de respecter la phase de pré-équilibration et de préserver lintégrité de « lespace de tête » dans la cuve de chromatographie afin de garantir la reproductibilité des résultats de la CCM.

Note : lacétate déthyle est un irritant des tissus cutanés et des muqueuses et doit être manipulé sous hotte si possible.

A laide dun crayon, tracer une légère ligne sur la plaque de CCM à une hauteur de deux centimètres (2 cm), quatre centimètres et demi (4,5 cm) et sept centimètres (7 cm) du bas de la plaque de CCM. Déposer environ 5 μl de la solution finale au centre du trait situé à 2 cm de hauteur. Ceci peut se faire à laide dune seringue munie dune aiguille de calibres 25 ou 27, avec la seringue en position verticale, en attendant que se forme une goutte. Le diamètre de la goutte déposée ne doit pas dépasser 10 mm. Laisser sécher la goutte pendant un maximum de 5 à 10 minutes.

Placer la plaque dans la cuve de CCM pré-équilibrée et laisser migrer le front du solvant jusquà la ligne tracée à 7 cm de haut (environ 15 minutes). Enlever la plaque et la laisser sécher dans une zone bien ventilée.

Calculs

Couper la plaque de CCM le long de la ligne située à 4,5 cm de haut à laide de ciseaux. Utiliser un activimètre ou un compteur gamma pour mesurer lactivité sur chaque morceau. La partie supérieure contient le 99mTc-bicisate et la partie inférieure contient toutes les impuretés radioactives.

Calculer la pureté radiochimique à laide de léquation suivante :

% bicisate (99mTc) =

Oú At = activité de la partie supérieure

Ab = activité de la partie inférieure

Critères

Le Rf du 99mTc-bicisate est de 0,9 (± 0,1) ; le colloïde, le TcO4- et lEDTA de 99mTc ne migrent pas. Si la pureté radiochimique est inférieure à 90%, ne pas utiliser le kit et jeter la préparation.

Tout produit non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur sur le plan local.

Retour en haut de la page Retour en haut de la page

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X
Publicité
Contenus sponsorisés