Quelle est la définition du diabète insipide néphrogénique ?

Au cours du diabète insipide néphrogénique, l'hormone antidiurétique est sécrétée par l'hypothalamus en quantité normale mais les tubules rénaux ne réagissent pas à son action et la réabsorption de l'eau vers la circulation sanguine ne se fait pas. Ainsi, une grande quantité d'eau est éliminée dans les urines, qui sont très claires et dont le volume est important. L'origine du diabète insipide néphrogénique peut être héréditaire, secondaire à une pathologie rénale chronique ou d'origine médicamenteuse (traitements prolongés par lithium ou par certains antibiotiques du type aminosides).

Quels sont les symptômes du diabète insipide néphrogénique ?

Les symptômes du diabète insipide néphrogénique sont principalement une augmentation de volume très importante des urines, pouvant dépasser 10 litres par 24 heures et une soif quasi permanente, jamais satisfaite, diurne et nocturne. Cela correspond au syndrome polyuro-polydipsique. En dehors de ces symptômes, l'état général du patient est conservé sauf lorsque les apports hydriques sont insuffisants. Il convient d'être très prudent chez les nourrissons car la déshydratation peut être rapide, ceux-ci étant incapables de s'hydrater seuls.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.