Diabète de type 2 : les aliments transformés mis en cause

Ecouter l'article :

Les aliments transformés sont déjà considérés comme responsables dans la survenue d’obésité, cancer et hypertension. Désormais, des chercheurs viennent de faire le lien entre ces aliments et la survenue de diabète de type 2.

Les aliments transformés contiennent par définition à minima cinq ingrédients différents, comme les sucres, graisses, sel et surtout les additifs destinés à limiter les propriétés naturelles des ingrédients ou à masquer des saveurs non désirées, décrit le Centre Cerin (centre de recherches et d’informations nutritionnelles).

Ces aliments sont relativement populaires dans les sociétés occidentales. "Leur consommation a été associée, dans des études prospectives récentes, à des risques accrus de mortalité et de maladies chroniques telles que les maladies cardiovasculaires, l’hypertension ou encore le cancer", estiment des chercheurs de l’Université de Paris 13.

À travers une nouvelle étude, ces derniers viennent de démontrer la responsabilité des aliments transformés dans la survenue de diabète de type 2.

Le diabète de type 2 est une maladie liée à une hyperglycémie chronique. Il s’agit d’un taux trop élevé de glucose (sucre) dans le sang. Les personnes à risque ? Les adultes ou patients obèses ou en surpoids.

Les aliments transformés augmentent les risques de diabète de 15 %

L’étude a été menée par Bernard Srour (épidémiologiste) et Mathilde Touvier (directrice de recherches à l’Inserm), sur plus de 100 000 personnes, âgées de 43 ans en moyenne, et non diabétiques. Environ 17 % des participants suivaient des régimes alimentaires constitués d’aliments ultra-transformés. Ces personnes étaient donc exposées à une alimentation particulièrement calorique, de moins bonne qualité. On note aussi une tendance à l’obésité et à une vie relativement "inactive".

Au cours de la période de l’étude, 821 personnes ont reçu un diagnostic de diabète. Les chercheurs estiment que les aliments transformés augmentent de 15 % le risque de développer cette maladie chronique.

Évitez les viandes transformées et sodas

"Nous conseillons aux gens de limiter leur consommation d'aliments ultra-transformés et de privilégier les aliments non ou peu transformés, en plus d'une alimentation nutritionnellement saine, pauvre en sel, sucre et graisses", ont déclaré les auteurs principaux de l’étude.

Concrètement, pour réduire vos risques, limitez les viandes rouges et transformées, sodas et autres boissons sucrées. Misez au contraire sur les légumes, graines, yaourts et noix pour prévenir le diabète.

La transformation industrielle modifie la structure cellulaire des aliments

Si l’étude démontre que les aliments transformés pourraient favoriser le diabète, elle n’indique pas comment.

"Il est cependant possible que les additifs chimiques et la transformation industrielle qui modifient la structure cellulaire des aliments jouent un rôle", a déclaré Bernard Srour.

Conclusion, si vous avez le temps et les ressources vous permettant de limiter les aliments transformés et de cuisiner vous-même, c’est le mieux que vous puissiez faire pour votre santé.

Aliments transformés : comment les repérer ?

Avant toute chose, il faut consulter la liste des ingrédients. Si elle est longue et contient beaucoup de noms à consonance chimique, il y a toutes les chances que votre aliment soit transformé.

L’un des records est détenu par le cordon bleu chimique. Décomposé, il peut comporter jusqu’à 30 ingrédients !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.