Diabète de type 2 : la prédisposition génétique

Le diabète de type 2 est lié à un ensemble de facteurs de risques sur lesquels il est possible d’agir, à l’image du surpoids. En effet, en adoptant une bonne alimentation, voire en suivant un régime, le diabète de type 2 peut parfois être évité. Néanmoins, d’autres facteurs de risques sont indépendants de notre volonté, c’est le cas de la prédisposition génétique.

Publicité

© Adobe Stock

Diabète de type 2 lié à la génétique

Le diabète de type 2 est associé à de nombreux facteurs de risques et l’un d’entre eux est d’ordre génétique. Il existe en effet des diabètes génétiques dans lesquels le gène responsable d’anomalies de la sécrétion de l'insuline, dont les parents sont porteurs, est transmis à l’enfant (cela concerne aussi bien les diabètes de type 1 que ceux de type 2). Ce gène du diabète n’est pas suffisant pour que l’enfant déclenche un diabète de type 2, il y sera néanmoins prédisposé. Ainsi, à environnement, alimentation et comportement égaux, un individu prédisposé présentera plus de risques de développer un diabète qu’un autre. Si l’un des parents est diabétique, le risque de diabète est de 40 % (70 % si les deux parents sont concernés).

Publicité
Publicité

Intérêt des connaissances en génétique dans le diabète de type 2

Les connaissances en génétique ont permis d’identifier les gènes impliqués dans l’apparition du diabète de type 2. Grâce à cela on peut donc plus facilement prédire quelles personnes risquent de développer ce diabète et ainsi mettre en place très précocement des actions préventives pour adopter un mode de vie sain (bonne alimentation, activité physique, contrôle du poids) afin de réduire considérablement les risques de développer la maladie.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X