Diagnostic de diabète de type 1 : la recherche d'anticorps

Publié le 16 Septembre 2017 par La Rédaction Médisite
Le diabète se manifeste par un excès de sucre dans le sang. Moins fréquent que le diabète de type 2, le diabète de type 1 est une maladie auto-immune qui résulte d'une absence de production d’insuline par le pancréas. Comment est établi son diagnostic ?
Publicité
Diagnostic de diabète de type 1 : la recherche d'anticorpsIstock

Diabète de type 1 : les signes

Ce type de diabète touche majoritairement les enfants et les adolescents. Il se caractérise par sa survenue brutale et les manifestations relativement caractéristiques d'une glycémie élevée :- une soif excessive ;- des mictions plus fréquentes et plus abondantes ;- une fatigue inexpliquée ;- une perte de poids associée à une augmentation de l'appétit ;- des troubles gastro-intestinaux (nausées, vomissements…) ;- des troubles de la vue…

Publicité
Publicité

Diabète de type 1 : le diagnostic

Ce sont souvent les symptômes précités qui poussent le patient à consulter son médecin. Ce dernier va alors préconiser la réalisation d'une prise de sang afin de contrôler le taux de glycémie. Lorsque la glycémie à jeun est supérieure à 1,26 g/l, un second dosage est pratiqué. Le diagnostic de la pathologie diabétique est alors posé si le contrôle s'avère également anormal. A partir de ce moment, le médecin adresse son patient à un diabétologue qui va, à son tour, établir un bilan complet afin de définir la typologie du diabète. La recherche d’auto-anticorps anti-GAD, anti-IA2, anti-cellules d’îlots (ICA) et anti-insuline est alors effectuée afin de déterminer l'étiologie de l'hyperglycémie. En effet, la présence de ces différents auto-anticorps constitue un outil important du diagnostic du diabète de type 1.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X