Le traitement du glaucome en tant que complication d'une rétinopathie diabétique

Après des années d'évolution, le diabète entraîne des complications ophtalmologiques, dont le glaucome néovasculaire. La prévention et le traitement de ces complications sont essentiels pour éviter la cécité définitive.

Publicité

6108656-inline-500x332.jpg© Istock

Pourquoi le glaucome néovasculaire vient-il compliquer la rétinopathie diabétique ?

La rétinopathie diabétique apparaît après plusieurs années d'évolution du diabète. Elle provoque des anomalies vasculaires accompagnées de l'apparition de néovaisseaux sur la rétine. Ces néovaisseaux entraînent une augmentation de la pression oculaire. C'est ce que l'on appelle le glaucome néovasculaire. L'augmentation de la tension intraoculaire entraîne de fortes douleurs au niveau des yeux et, en l'absence de traitement, peut aboutir à la cécité définitive.

Publicité
Publicité

Comment traiter le glaucome néovasculaire ?

Pour traiter un glaucome néovasculaire, il est important de bien traiter la rétinopathie diabétique par photocoagulation panrétinienne par laser. Une fois que le glaucome est installé, on associe un traitement par collyres visant à faire baisser la pression intraoculaire. On propose aussi un traitement par comprimés d'acétazolamide, qui aide à diminuer la tension oculaire. La meilleure prise en charge reste la prévention du glaucome néovasculaire par la photocoagulation panrétinienne avant que celui-ci n'apparaisse, car son pronostic peut être très sombre. La surveillance ophtalmologique régulière des diabétiques est fondamentale pour éviter la cécité bilatérale définitive.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X