Qu'est-ce que le diabète gestationnel ?

Comme pour le diabète, le diabète gestationnel correspond à un dysfonctionnement de l'équilibre du sucre dans le sang. Celui-ci est en présence excessive, et provoque une hyperglycémie. Le diabète gestationnel se déclare chez la femme enceinte vers la fin du deuxième trimestre de grossesse. On en distingue deux sortes : soit la femme présente déjà un diabète, mais ne le sait pas, et c'est la grossesse qui va le révéler ; soit la femme ne présente pas de diabète, et c'est la grossesse qui va le déclencher.

Suivi du diabète gestationnel

Si vous présentez un diabète gestationnel, une autosurveillance est nécessaire entre 4 et 6 fois par jour. Celle-ci se réalise à l'aide d'un glucomètre. Votre glycémie doit être inférieure à 0,95 g/l à jeun, et à 1,20 g/l deux heures après un repas. Des mesures hygiéno-diététiques et une activité physique suffisent parfois à équilibrer la glycémie. Si ces mesures ne suffisent pas, des injections quotidiennes d'insuline seront alors nécessaires. Il est important de comprendre que l'équilibre de votre diabète est important pour la santé de votre bébé mais aussi pour la vôtre.

Le diabète gestationnel après l'accouchement

Après l'accouchement, le diabète gestationnel disparaît dans la majorité des cas. Vous devrez continuer à surveiller votre glycémie à jeun et après les repas encore pendant quelque temps, ainsi qu'à suivre les mesures hygiéno-diététiques. Si le diabète persiste, il faudra faire le point avec votre diabétologue afin de mettre en route les mesures adaptées à votre cas.

> Un expert santé à votre écoute !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.