Sommaire

En parler à son médecin

En parler à son médecin© jupiterimages Quelle que soit la randonnée envisagée, il est indispensable, au-delà bien sûr d’un parcours dépassant 500 mètres, de prendre conseil auprès de son médecin. Il peut s’avérer nécessaire de contrôler sa santé cardio-vasculaire et d’effectuer un électrocardiogramme d’effort avant de se lancer à l’assaut des sommets et autres sentiers !

A noter : les diabétiques insulinodépendants peuvent prévoir, avec leur diabétologue, de baisser leurs doses d’insuline la veille et le jour de la rando.

Préparer le jour J

Préparer le jour J© jupiterimages Avant de partir, il faut d’abord choisir un itinéraire adapté à sa condition physique, à ses capacités, à son expérience, et éviter de partir seul(e). Il faut ensuite prévoir une marge horaire de façon à être certain(e) de rentrer avant la nuit (le calcul doit prendre en compte des pauses régulières). Il faut encore procéder à un repérage préalable des solutions de transport possibles en cas de retour rapide nécessaire (fatigue, mauvais temps...). Il faut, enfin, se renseigner sur la météo (08 92 68 08 08 ou 32 50 ou www.meteo.fr), signaler sa destination, ainsi que l’heure de retour prévue, et vérifier la validité de ses assurances (civile et assistance notamment). A noter : la Randocarte® de la FFR offre une assurance pour les randonneurs réguliers.

Prendre soin de ses pieds

Prendre soin de ses pieds Il faut impérativement s’équiper de chaussures de marche adaptées à la nature du terrain. Elles doivent être pourvues de tiges hautes et bien crantées sur un sentier accidenté, et de semelles épaisses pour les longues distances.

Attention : les chaussures trop fermées et étanches, qui risquent d’abîmer les pieds, sont à éviter (risques d’infection). En revanche, des chaussettes épaisses de marche sans couture, très confortables, sont vivement conseillées, de même qu’une crème anti-échauffement (en vente en pharmacie).

Choisir le bon équipement

Choisir le bon équipement Tout randonneur prévoyant doit posséder un équipement complet. Il lui faut : 1 sac à dos adapté, pas trop lourdement chargé, 1 guide ou une carte du parcours, 1 téléphone portable avec les numéros d’urgence (numéro européen des secours : 112), 1 cape de pluie et un vêtement chaud, 1 protection solaire (chapeau, lunettes et crème), 1 boussole, 1 petite trousse à pharmacie avec des pansements pour les ampoules, 1 bâton de marche, son matériel d’autosurveillance, l’insuline et/ou le traitement quotidien habituel, plus un Glucagen kit en cas d’hypoglycémie sévère.

Prévoir les provisions adéquates

Prévoir les provisions adéquates© thinkstock Avant de partir, il faut prévoir de l’eau en quantité suffisante (1,5 l pour une journée) et, bien sûr, de quoi se resucrer. On peut emporter par exemple du jus d’orange avec sucre ajouté, une boisson sucrée à base de coca, des barres de céréales ou des fruits secs (banane, pruneaux, abricots)... Pour les randos d’une journée, le pique-nique – riche en glucides – doit être conçu en fonction des besoins de chacun (on peut se faire aider de son médecin, de son diabétologue ou de sa diététicienne, si besoin).

Rester prudent(e)

Rester prudent(e) Evidemment, mieux vaut rester sur les sentiers balisés et ne pas emprunter de chemins dont on ne comprend pas les signaux. Il est aussi conseillé de privilégier la rando avec une association qui propose un encadrement compétent. Enfin, plus de 7 % des randonneurs, même diabétiques, continuent de fumer. Or, un souffle de vent sur un mégot mal éteint peut suffire à déclencher un incendie destructeur ! Pour plus de sûreté, ceux qui ne parviennent pas à se passer du tabac peuvent emporter avec eux un cendrier de poche.

Respecter la nature

Respecter la nature Tout randonneur, qu’il soit diabétique ou non, devrait veiller à respecter la nature, notamment en zones protégées. Il devrait éviter systématiquement, par exemple, de perturber le calme des lieux qu’il traverse ou de les polluer. Exemple : il faut penser à ramener ses quelques déchets (les poubelles sont souvent rares sur les sentiers) grâce à un petit sac glissé dans ses affaires au préalable, au moment de la préparation du parcours.

Pour plus de détails, consulter le Guide pratique du randonneur, édité par la FF Randonnée.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.